Contenu

Affichage de[s] tout le contenu posté[e][s] durant les 365 derniers jours.

Ce flux se met à jour automatiquement     

  1. Aujourd’hui
  2. Cosplays en vrac

    danmachi hestia
  3. la planète des singe suprématie

    tu ne sera pas déçus du voyage ^^ la trilogie est une petite pépite
  4. Hier
  5. Bonjour à tous, je ne sais pas trop où placer ce sujet alors ce sera ici. Depuis ma majorité en 2008, j'ai eu la chance d'intégrer différents médias (professionnels ou non), qui m'ont permis de réaliser un grand nombre d'interviews, voire parfois de simplement discuter avec les artistes directement. Pour ceux que cet exercice pourraient intéresser, j'ai donc décidé de réaliser ce sujet: le but est de vous préparer au mieux à la réalité du terrain. 1) Est-il possible de faire une interview par soi-même, sans connaître de "monde" ? => Oui, c'est tout à fait possible mais les pré-recquis sont plutôt nombreux... Etre majeur, avoir un blog, un site personnel ou une chaîne You Tube avec au moins 1000 personnes sont un "plus" (et il est important que votre communauté soit active et que vous ne publiez pas du simple "putaclic", du contenu poubelle à coup de "like si t'es un otaku"), même si j'ai vu des médias de moindre influence parvenir à obtenir des interviews. Il faut publier très régulièrement, sur des sujets variés, faire montre d'une orthographe exemplaire... et surtout, vous ne pourrez pas interviewer n'importe qui. A ce stade, il vaut mieux oublier les artistes ultra populaire et se tourner vers des petits festivals. Par exemple, l'année dernière, j'ai rencontré à Solliès-Ville Masashi Tanaka (Gon) grâce à mon petit blog: un mail avec les différents groupes auquel j'appartiens, l'intérêt que je portais à l'auteur et quelques coups de fil plus tard j'obtenais le droit de rencontrer cet artiste fort sympathique. 2) Comment faire si on ne parvient pas seul à obtenir une interview ? => Déjà: sachez que c'est le cas de beaucoup... voici les possibilités qui s'offrent à vous: -intégrer la presse (Coyote, Animeland, ect); -Rentrer dans un collectif d'ordre webzine et d'influence; -Etre soi-même connu, on ne sait jamais... -Contacter l'éditeur directement (même procédé que dans l'étape 1 plus haut). A mon sens et pour avoir tout testé, le mieux est de rentrer dans un webzine, de faire ses preuves avec plusieurs papiers pendant quelque temps... cela peut prendre des années. Ensuite, on pourra éventuellement vous confier la tâche de rédiger des interviews et d'aller sur place poser vos questions. Toutes les équipes que j'ai intégré sont directement venus me recruter par rapport à mon travail; par exemple récemment, c'est Justfocus Manga qui m'a demandé de rejoindre leur rang (c'est pour ça que j'insiste: il est important que vous ayez votre site). La voie classique est plus "longue": il faut attendre l'opportunité d'un recrutement, passer le test et espérer faire parti des nouveaux membres ! Une fois cela fait, vous aurez l'occasion d'avoir de plus en plus de contacts, de tisser des amitiés sur le terrain, votre sérieux sur place attirera l'attention... c'est beau la vie. 3) Je fais des fautes... Suis-je condamné à ne jamais faire d'interview ? Non pas du tout, mais il y a un degré dans les fautes... Moi j'en fait par exemple, mais c'est le plus souvent des oublis, coquilles... Si vous êtes dyslexique et qu'un correcteur doit trop s'attarder sur vous, cela peut vous poser problème. Cela dépend de la tolérance de chacun, il faut en général compenser par de bonnes qualités rédactionnelles. 4) Y a t'il une tenue spécifique ? Ne viens pas avec ta tenue d'émo dégueulasse et tes cheveux trop D4rk, et ça devrait aller. Tu as les cheveux longs et tu es un garçon ? Tu les attaches, qu'il ne vole pas dans le vent. Sinon: un peu de gel, cheveux courts, c'est très bien. Chemise, ou Polo simple, Jean de rigueur jamais de short, jamais décontracté. Couleur neutre, pas trop vive. Chaussure de ville, jamais de tongues, sandales, basket... jamais. J'ai vu des journalistes se faire virer pour ça, donc ne tenter pas le coup. Pour les filles: je l'ignore, je n'en ai JAMAIS vu en interview... Mais une tenue classique sera aussi de rigueur. 5) Quelles sont les questions à poser ? Ahem... C'est la toute la difficulté. Tout d'abord: vous regarder sur le net, dans les magazines, les interviews que l'auteur a déjà faite et les questions qui lui ont été posées. Vous évitez ainsi de lui poser des questions que 20 personnes avant vous ont déjà posé: c'est une marque d'intelligence. Essayer de faire original, en fonction de l'artiste... pour mes questions, il me faut des semaines entières avant de trouver celles que je trouve bonne et encore, sur place, il est possible qu'elles ne soient pas toutes posées ! Connaissez l'artiste sur le bout des doigts (lieu de naissance, âge, son enfance, tout), lisez toutes ses œuvres idéalement, regarder les adaptations en tout genre (anime/manga, film live/drama)... montrez vous pointu. 6) Comment se passe une interview une fois sur place ? Il y a tout un travail en amont: une interview, ça se prépare parfois des semaines, parfois des mois en avance, quelque fois sur une année entière. C'est un exercice aussi plaisant que délicat. Une fois vos questions faites (n'oubliez pas d'éviter les sujets qui fâchent: je vais rencontrer TITE Kubo l'année prochaine, je ne vais pas lui poser de questions insinuants que la fin de son manga ne m'a pas plu), essayez de savoir qui sera le traducteur présent: certains sont expéditifs, d'autres plus cools, d'autres vous laissent en roue libre ! Tout d'abord, présentez vous et donnez votre carte de visite. Présentez ensuite votre entité avec quelques chiffres: nombre de j'aime, nombre de membres dans l'équipe, de visiteurs, ect. Les interviews ont toujours un temps limite ( de 10 minutes à une heure), adaptez donc votre discours en fonction de ce délai, mais soyez sûr de poser toutes vos questions. Le mieux, c'est de vous munir d'un enregistreur audio pour ne rien perdre de ce que vous dira le traducteur. Il vaut mieux avoir quelques connaissances en anglais, j'ai déjà eu affaire à des traducteurs anglais... A la fin de l'interview, ne demandez pas d'autographe: c'est le traducteur ou l'artiste qui doit vous le proposer. Pas la peine non plus d'apporter de cadeau, il vous sera généralement confisqué par la sécurité. Vous n'êtes pas non plus là pour faire des photos avec les artistes, votre seul plaisir se situera dans la rencontre, dans le court échange qui vous sera accordé. Il reste cependant possible que le mangaka ou le traducteur vous le propose, mais cela reste rare. Exemple: j'ai pu serrer la main de Hiro Mashima (coup de vent, j'étais là pour assister mon responsable); Kazuki Akane m'a proposé de lui même un dessin de mon choix; Jinsei Kataoka: le traducteur m'a averti dès le début que c'était mort. Je pense avoir globalement fait le tour, mais si vous avez des questions n'hésitez pas Petite liste des artistes rencontrés: Mutant Monster; Miyavi, Hiro Mashima Jinsei Kataoka, Masashi Tanaka, Kazuki Akane, Satoshi Urushihara... entre autre. Prochainement: Tite Kubo.
  6. Valérian et la Cité des mille planètes

    pour ma part j'ai était le voir la semaine dernière et j'ai plutôt apprécier le film . le scénario et simpliste car on se doute de qui et l'organisateur de tous cela , le sens du scénario c'est surtout d'amener le spectateur a se questionner du " comment en et on arriver la " . niveau graphique rien a y redire c'est propre et sens bavure . j'espère que le film fera suffisamment recette pour être rentable car il serait dommage qu'un telle univers ne puisse pas continuer a s'exprimer a travers le cinéma
  7. besoin de conseil

    Merci pour vos reponses , je note . Je pense choisir la premiere mais il vas faloir que je fonce un peut plus la teinte . Je vais devoir faire d autre tentative je pense . Je posterai les photo sur se poste pour avoir vos avi
  8. [Licencié] Akagami no Shirayuki-hime

    Points forts D'excellents personnages. Shirayuki n'est pas une fille frêle et qui n'a aucune réelle ambition. Elle a un objectif fixé, elle veut atteindre ce rêve, elle est forte et courageuse. C'est ça qu'on veut ! Pas d'une fille qui sait rien faire d'elle même ou d'une fille gnian gnian. Je note aussi l'excellent personnage qu'est Obi (mon préféré de la série). Sérieusement, je préfère Obi x Shirayuki que le couple principal. L'évolution des personnages. On peut dire que les personnages changent au fil du temps, il faut le dire ! (Je ne vais pas citer d'exemples pour ne pas spoil). Pas d'apparitions de nouveaux personnages H24 : Il y a un "recyclage" des personnages, ils retrouvent une certaine utilité, ils évoluent. C'est ça que j'aime. Le chara design et les graphismes en général sont très bien réussis. L'histoire est calme, plaisante et assez mature... ... avec un accompagnement d'OST qui rentre très bien dans le thème. Les relations entre les personnages sont bien faites ! Pas de "triangle amoureux basique". On peut dire qu'Obi ou le prince Raj aime Shirayuki, c'est un fait, mais ils n'oseraient même pas la toucher. Le couple se forme vers la fin de la saison 1 : c'est déjà mieux qu'un shojo où on doit attendre 172811728 ans pour une déclaration d'amour. L'humour dans l'animé est vraiment sympathique. Je trouve que le doublage est très bien réussi et colle bien aux personnages, surtout Obi. Points négatifs Le couple stagne à partir de la saison 2. Un peu, pas trop, mais il stagne. Avis personnel, l'OP et l'ED sont pas non plus les mieux que j'ai pu écouter. Quelques personnages qui méritent d'être mieux exploités, mais bon vu l'anime, on ne peut pas tout dire. Note Personnages : 9/10 Audio & Visuel : 9.5/10 (car il n'existe pas de perfection pour le visuel) Scénario : 8.5/10 Obi : INFINI/10
  9. Bonjour à tous, je ne sais pas trop où placer ce sujet alors ce sera ici. Depuis ma majorité en 2008, j'ai eu la chance d'intégrer différents médias (professionnels ou non), qui m'ont permis de réaliser un grand nombre d'interviews, voire parfois de simplement discuter avec les artistes directement. Pour ceux que cet exercice pourraient intéresser, j'ai donc décidé de réaliser ce sujet: le but est de vous préparer au mieux à la réalité du terrain. 1) Est-il possible de faire une interview par soi-même, sans connaître de "monde" ? => Oui, c'est tout à fait possible mais les pré-recquis sont plutôt nombreux... Etre majeur, avoir un blog, un site personnel ou une chaîne You Tube avec au moins 1000 personnes sont un "plus" (et il est important que votre communauté soit active et que vous ne publiez pas du simple "putaclic", du contenu poubelle à coup de "like si t'es un otaku"), même si j'ai vu des médias de moindre influence parvenir à obtenir des interviews. Il faut publier très régulièrement, sur des sujets variés, faire montre d'une orthographe exemplaire... et surtout, vous ne pourrez pas interviewer n'importe qui. A ce stade, il vaut mieux oublier les artistes ultra populaire et se tourner vers des petits festivals. Par exemple, l'année dernière, j'ai rencontré à Solliès-Ville Masashi Tanaka (Gon) grâce à mon petit blog: un mail avec les différents groupes auquel j'appartiens, l'intérêt que je portais à l'auteur et quelques coups de fil plus tard j'obtenais le droit de rencontrer cet artiste fort sympathique. 2) Comment faire si on ne parvient pas seul à obtenir une interview ? => Déjà: sachez que c'est le cas de beaucoup... voici les possibilités qui s'offrent à vous: -intégrer la presse (Coyote, Animeland, ect); -Rentrer dans un collectif d'ordre webzine et d'influence; -Etre soi-même connu, on ne sait jamais... -Contacter l'éditeur directement (même procédé que dans l'étape 1 plus haut). A mon sens et pour avoir tout testé, le mieux est de rentrer dans un webzine, de faire ses preuves avec plusieurs papiers pendant quelque temps... cela peut prendre des années. Ensuite, on pourra éventuellement vous confier la tâche de rédiger des interviews et d'aller sur place poser vos questions. Toutes les équipes que j'ai intégré sont directement venus me recruter par rapport à mon travail; par exemple récemment, c'est Justfocus Manga qui m'a demandé de rejoindre leur rang (c'est pour ça que j'insiste: il est important que vous ayez votre site). La voie classique est plus "longue": il faut attendre l'opportunité d'un recrutement, passer le test et espérer faire parti des nouveaux membres ! Une fois cela fait, vous aurez l'occasion d'avoir de plus en plus de contacts, de tisser des amitiés sur le terrain, votre sérieux sur place attirera l'attention... c'est beau la vie. 3) Je fais des fautes... Suis-je condamné à ne jamais faire d'interview ? Non pas du tout, mais il y a un degré dans les fautes... Moi j'en fait par exemple, mais c'est le plus souvent des oublis, coquilles... Si vous êtes dyslexique et qu'un correcteur doit trop s'attarder sur vous, cela peut vous poser problème. Cela dépend de la tolérance de chacun, il faut en général compenser par de bonnes qualités rédactionnelles. 4) Y a t'il une tenue spécifique ? Ne viens pas avec ta tenue d'émo dégueulasse et tes cheveux trop D4rk, et ça devrait aller. Tu as les cheveux longs et tu es un garçon ? Tu les attaches, qu'il ne vole pas dans le vent. Sinon: un peu de gel, cheveux courts, c'est très bien. Chemise, ou Polo simple, Jean de rigueur jamais de short, jamais décontracté. Couleur neutre, pas trop vive. Chaussure de ville, jamais de tongues, sandales, basket... jamais. J'ai vu des journalistes se faire virer pour ça, donc ne tenter pas le coup. Pour les filles: je l'ignore, je n'en ai JAMAIS vu en interview... Mais une tenue classique sera aussi de rigueur. 5) Quelles sont les questions à poser ? Ahem... C'est la toute la difficulté. Tout d'abord: vous regarder sur le net, dans les magazines, les interviews que l'auteur a déjà faite et les questions qui lui ont été posées. Vous évitez ainsi de lui poser des questions que 20 personnes avant vous ont déjà posé: c'est une marque d'intelligence. Essayer de faire original, en fonction de l'artiste... pour mes questions, il me faut des semaines entières avant de trouver celles que je trouve bonne et encore, sur place, il est possible qu'elles ne soient pas toutes posées ! Connaissez l'artiste sur le bout des doigts, lisez toutes ses œuvres idéalement, regarder les adaptations en tout genre (anime/manga, film live/drama)...
  10. [Chaine YouTube] La classe du Professeur Sensei

    Je crois que c'est ma préférée après celle qui paraîtra dans deux semaines =) Ce fou-rire qu'on s'est tapé à la fin ! XD
  11. Chromebook

    Y a de quoi avoir les boules :/
  12. Clap de fin pour la plateforme de simulcast Daisuki

    Je n'en ai pas trop entendu parler :/
  13. Classement des meilleurs Otakus

    On sait jamais si les pseudos diffèrent je préfère demander Nouveau classement, pour l'instant Djidji est en tête ! Shaft si tu veux participer je te laisse le dire ici directement, ça alimentera le sujet un petit peu A) LE CLASSEMENT MANGA 1) Yomigues: 274 completed 2) Djidji: 107 completed 3) Rromi: 0 completed B ) LE CLASSEMENT ANIME 1) Djidi: 1111 completed 2) Yomigues: 422 completed 3) Rromi: 100 completed C) LE CLASSEMENT MANGANIME 1) Djidji: 1218 (https://myanimelist.net/profile/Djidji) 2) Yomigues: 692 completed (https://myanimelist.net/profile/Yomigues) 3) Rromi: 100 completed ( https://myanimelist.net/profile/rrominet)
  14. Django Unchained

    Je viens de le voir, je me suis régalé ! On sent que Tarentino a été influencé par le wester spauetti, mais aussi par le cinéma jponais ! C'est frappant dans ces plans qui zooment sur les personnages, ou ce trop plein d'hémoglobine ! L'histoire est pas folle, c'est vraiment l'action qui m'a régalé
  15. La dernière semaine
  16. [Licencié] Kuzu no Honkai

    un animé tout bonnement génial . le scénario regroupe un certain nombre de clicher sur la romance ( clicher des histoire et fantasme au japon ) . de plus l'animé et par moment extrêmement malsain de part les relation qu'entretien les personnage . on s'attache rapidement a l’héroïne et la fin nous permet de nous faire nos propre hypothèse sur l'avenir des deux perso principal . il thème aborder sont multiple , romance , drame , yuri , school of life ... niveau graphique le taf et fait , rien de particulier a dire , bien que les couleur vif donne plutôt un bonne effet . enfin pour finir les opening et edening de la série sont géniaux , j'ai d'ailleurs écouter les autre chansons de sont interprète " sayuri " que j'aime tout particulièrement un un mot , foncer
  17. [Licencié] Eromanga-sensei

    j'ai déjà finie la série , je les regarder en 2 fois ^^ . des thème assez souvent aborder dans l'animation , mais un scénario bien écrit dans l’ensemble . les héroïne sont attachantes , mention spécial pour elf yamada que j'ai particulièrement apprécier . par contre je trouve sagiri assez égoïste , j'aime pas tellement sa personnalité même si elle paré très mignonne au premier abord . sinon pour en revenir a l'anime je le conseil il se regarde tout seul et ça parle du milieux otaku/hikikomori donc sa vas vous intéresser ^^ de plus l'anime permet d'en savoir un peu plus sur le monde éditorial des LN
  18. [Licencié] Your Name

    une pur claque graphique ! un scénario sympa et surtout des OST formidable . tout cela explique ça réussite . pour moi c'est vraiment une surprise car je n'attendais pas se film et j'ai étais surpris par sa qualité . d'habitude je suis pas trop fan des film d'animation en format 120 minute etc , car je trouve le temps long en les regardant , mais la je les regarder tranquillement sens voir le temps passer
  19. Je vais tenter un : Juuou Mujin no Fafnir ? Ils se battent comment ?
  20. Reportages/podcasts sur l'Asie/le Japon

    Heureux de voir que nous partageons le même avis sur le sujet
  21. Gros moment de solitude quand tu DL une série et que tu te rends compte qu'il faut en avoir vu deux autres en plus pour comprendre... >_>

    1. vinland

      vinland

      XD c'est con ça

  22. BTS

    すが mon homme!!(Suga!) merci pour l'information Shiro ont ce dira que faire sans une filleaussi mignionne que toi..Juste.Mourir...Seul mot qu'on doit dire... sinon je suis pas la seul a dire que BTS est aussi une école!Parce que ma soeur va le faire..*^*...Sinon...Je devrais faire GOTSEVEN mon premier groupe de K-pop♪───O(≧∇≦)O────♪ Encore merci Shiro
  23. Présentation :p

    Bienvenue à toi, au plaisir de te voir sur la sb
  24. Même s'il n'était pas question pour Microsoft de tenir une conférence traditionnelle à Cologne, le constructeur va néanmoins donner des nouvelles sur sa stratégie et son catalogue par le biais d'un direct "Xbox@Gamescom" qui commencera ce dimanche 20 août à 21h. Retransmis sur Mixer, l'évènement fera la part belle à la Xbox One X et aux jeux qui tourneront dessus en 4K, avec des développeurs présents pour répondre aux questions des spectateurs connectés via leur compte Microsoft. Les offres de précommande de la Xbox One seront également dévoilées entre plusieurs trailers de jeux Xbox/Windows 10 et probablement une petite annonce de manettes pour respecter les habitudes de la maison. Et le lendemain, toujours à partir de 21h, les gens qui attendent Age of Empires Definitive Editionpourront assister à un livestream dédié. Evoquons pour finir le lancement d'une version française du Xbox Wire, présentée comme un "dispositif exceptionnel". Source : GK
  25. En début de semaine, l'équipe derrière le compte Twitter de ReCore promettait des nouvelles fraîches sur le destin du jeu, en donnant rendez-vous comme par hasard le dimanche 20 août. Mais plus besoin d'attendre jusque là pour savoir que la sortie d'une ReCore Definitive Edition le 29 août prochain fera partie des annonces. Même si des pistes avaient déjà été trouvées en mars dernier, c'est le Microsoft Store qui a vendu la mèche pour de bon en listant cette version complète qui contiendra un scénario bonus ("Eye of Obsidian"), ainsi que le cinquième Corebot (“T8-NK”) étrangement absent du jeu de base et promis de longue date par les développeurs. Il est aussi question d'une compatibilité avec la fonction HDR des écrans 4K et une amélioration du rendu visuel sur Xbox One X, le tout pour un prix de 20 eurodollars. Reste à savoir si les acheteurs de l'édition standard (vendue à 40 euros au lancement) pourront profiter de ces bonus sans frais supplémentaires. Source : GK
  26. [Graph] Zuken

    Whoaa c'est beau ! Tu fais du bon travail ! Si tu en a d'autre en réserve tu peux nous les montrer ? =3
  27. Crackdown 3 repoussé à 2018

    La Xbox One semble décidément fâchée avec ses exclusivités : après l'annulation de Scalebound et l'imbroglio Phantom Dust, on vient d'apprendre le report au printemps 2018 de Crackdown 3, un titre qui aurait dû à l'origine accompagner le lancement de la Xbox One X le 7 novembre prochain. Une décision salutaire quand on se remémore l'état du titre lors de sa présentation jouable au dernier E3, où glitches graphiques et bugs de collision le disputaient à un frame rate assez indigne des jeux One X alentour. Dans l'allocution mesurée qui accompagne l'annonce chez Polygon, Shannon Loftis assure que ce délai supplémentaire permettra aux studios Reagent Games, Sumo Digital (en charge de la campagne solo) et Cloudgine de peaufiner ce qui doit l'être, sur Xbox One comme sur PC. La general manager de Microsoft Studios y explique aussi qu'au-delà des soucis de finition, il importe de trouver le bon équilibre entre les différents modes de jeu, solo, coop et compétitif. Outre les nombreux titres multi plates-formes de la saison, Microsoft devra désormais compter en 2017 sur Forza Motorsport 7, Cuphead, Super Lucky's Tale pour occuper les possesseurs de Xbox One, PC et prochainement Xbox One X sur le front des exclusivités. Source : GK
  28. Fin des vacances même si celle ci ce sont passé pour 50 % le plus mal possible mais bon tout ça pour dire que les stream vont reprendre bientôt avec en plus des jeux switch =) à bientôt 

    1. Afficher les commentaires précedents  4 en plus
    2. vinland

      vinland

      t'en mieux que l'assurance ne te les pas mise a la casse . bon courage encore pour ton histoire de peinture

    3. Yamishana

      Yamishana

      oui en payant une partie je repars avec =) et 50 % car je devait partir 2 semaine en vacance et qu'ils m'ont fait courir une semaine entre l'expert et tout ce qui ne ma valu que partir une semaine et avec la pluie au rendez vous mais bon je fait du wake me suis bien défoulé ! 

    4. Kogal666

      Kogal666

      ah ah les boulets, ils ont dû prendre une pièce détachée de recyclage (obligatoire maintenant de le proposer en priorité car moins cher) et ont dû trouver que ça coûtait trop cher de repeindre :hum:

  1. Charger plus d’activité
  • Statistiques des membres

    12 578
    Total des membres
    10
    Maximum de membres en ligne simultanément sur 24H
    SeburusuPurinsu
    Membre le plus récent
    SeburusuPurinsu
    Inscription
  • Statistiques des forums

    12 669
    Total des sujets
    253 856
    Total des messages
  • Statistiques de la galerie

    182
    Images
    83
    Commentaires
    8
    Albums
  • Dernières News

  • Messages

    • tu ne sera pas déçus du voyage ^^ la trilogie est une petite pépite
    • Purée faut que je les vois.... J'ai vu tous les anciens, jusqu'à celui de Burton.
    • Bonjour à tous, je ne sais pas trop où placer ce sujet alors ce sera ici. Depuis ma majorité en 2008, j'ai eu la chance d'intégrer différents médias (professionnels ou non), qui m'ont permis de réaliser un grand nombre d'interviews, voire parfois de simplement discuter avec les artistes directement. Pour ceux que cet exercice pourraient intéresser, j'ai donc décidé de réaliser ce sujet: le but est de vous préparer au mieux à la réalité du terrain. 1) Est-il possible de faire une interview par soi-même, sans connaître de "monde" ? => Oui, c'est tout à fait possible mais les pré-recquis sont plutôt nombreux... Etre majeur, avoir un blog, un site personnel ou une chaîne You Tube avec au moins 1000 personnes sont un "plus" (et il est important que votre communauté soit active et que vous ne publiez pas du simple "putaclic", du contenu poubelle à coup de "like si t'es un otaku"), même si j'ai vu des médias de moindre influence parvenir à obtenir des interviews. Il faut publier très régulièrement, sur des sujets variés, faire montre d'une orthographe exemplaire... et surtout, vous ne pourrez pas interviewer n'importe qui. A ce stade, il vaut mieux oublier les artistes ultra populaire et se tourner vers des petits festivals. Par exemple, l'année dernière, j'ai rencontré à Solliès-Ville Masashi Tanaka (Gon) grâce à mon petit blog: un mail avec les différents groupes auquel j'appartiens, l'intérêt que je portais à l'auteur et quelques coups de fil plus tard j'obtenais le droit de rencontrer cet artiste fort sympathique. 2) Comment faire si on ne parvient pas seul à obtenir une interview ?  => Déjà: sachez que c'est le cas de beaucoup... voici les possibilités qui s'offrent à vous: -intégrer la presse (Coyote, Animeland, ect); -Rentrer dans un collectif d'ordre webzine et d'influence; -Etre soi-même connu, on ne sait jamais... -Contacter l'éditeur directement (même procédé que dans l'étape 1 plus haut).  A mon sens et pour avoir tout testé, le mieux est de rentrer dans un webzine, de faire ses preuves avec plusieurs papiers pendant quelque temps... cela peut prendre des années. Ensuite, on pourra éventuellement vous confier la tâche de rédiger des interviews et d'aller sur place poser vos questions. Toutes les équipes que j'ai intégré sont directement venus me recruter par rapport à mon travail; par exemple récemment, c'est Justfocus Manga qui m'a demandé de rejoindre leur rang (c'est pour ça que j'insiste: il est important que vous ayez votre site). La voie classique est plus "longue": il faut attendre l'opportunité d'un recrutement, passer le test et espérer faire parti des nouveaux membres ! Une fois cela fait, vous aurez l'occasion d'avoir de plus en plus de contacts, de tisser des amitiés sur le terrain, votre sérieux sur place attirera l'attention... c'est beau la vie. 3) Je fais des fautes... Suis-je condamné à ne jamais faire d'interview ? Non pas du tout, mais il y a un degré dans les fautes... Moi j'en fait par exemple, mais c'est le plus souvent des oublis, coquilles... Si vous êtes dyslexique et qu'un correcteur doit trop s'attarder sur vous, cela peut vous poser problème. Cela dépend de la tolérance de chacun, il faut en général compenser par de bonnes qualités rédactionnelles. 4) Y a t'il une tenue spécifique ? Ne viens pas avec ta tenue d'émo dégueulasse et tes cheveux trop D4rk, et ça devrait aller. Tu as les cheveux longs et tu es un garçon ? Tu les attaches, qu'il ne vole pas dans le vent. Sinon: un peu de gel, cheveux courts, c'est très bien. Chemise, ou Polo simple, Jean de rigueur jamais de short, jamais décontracté. Couleur neutre, pas trop vive. Chaussure de ville, jamais de tongues, sandales, basket... jamais. J'ai vu des journalistes se faire virer pour ça, donc ne tenter pas le coup. Pour les filles: je l'ignore, je n'en ai JAMAIS vu en interview... Mais une tenue classique sera aussi de rigueur. 5) Quelles sont les questions à poser ? Ahem... C'est la toute la difficulté. Tout d'abord: vous regarder sur le net, dans les magazines, les interviews que l'auteur a déjà faite et les questions qui lui ont été posées. Vous évitez ainsi de lui poser des questions que 20 personnes avant vous ont déjà posé: c'est une marque d'intelligence. Essayer de faire original, en fonction de l'artiste... pour mes questions, il me faut des semaines entières avant de trouver celles que je trouve bonne et encore, sur place, il est possible qu'elles ne soient pas toutes posées ! Connaissez l'artiste sur le bout des doigts (lieu de naissance, âge, son enfance, tout), lisez toutes ses œuvres idéalement, regarder les adaptations en tout genre (anime/manga, film live/drama)... montrez vous pointu. 6) Comment se passe une interview une fois sur place ? Il y a tout un travail en amont: une interview, ça se prépare parfois des semaines, parfois des mois en avance, quelque fois sur une année entière. C'est un exercice aussi plaisant que délicat. Une fois vos questions faites (n'oubliez pas d'éviter les sujets qui fâchent: je vais rencontrer TITE Kubo l'année prochaine, je ne vais pas lui poser de questions insinuants que la fin de son manga ne m'a pas plu), essayez de savoir qui sera le traducteur présent: certains sont expéditifs, d'autres plus cools, d'autres vous laissent en roue libre !  Tout d'abord, présentez vous et donnez votre carte de visite. Présentez ensuite votre entité avec quelques chiffres: nombre de j'aime, nombre de membres dans l'équipe, de visiteurs, ect. Les interviews ont toujours un temps limite ( de 10 minutes à une heure), adaptez donc votre discours en fonction de ce délai, mais soyez sûr de poser toutes vos questions. Le mieux, c'est de vous munir d'un enregistreur audio pour ne rien perdre de ce que vous dira le traducteur. Il vaut mieux avoir quelques connaissances en anglais, j'ai déjà eu affaire à des traducteurs anglais... A la fin de l'interview, ne demandez pas d'autographe: c'est le traducteur ou l'artiste qui doit vous le proposer. Pas la peine non plus d'apporter de cadeau, il vous sera généralement confisqué par la sécurité. Vous n'êtes pas non plus là pour faire des photos avec les artistes, votre seul plaisir se situera dans la rencontre, dans le court échange qui vous sera accordé. Il reste cependant possible que le mangaka ou le traducteur vous le propose, mais cela reste rare.  Exemple: j'ai pu serrer la main de Hiro Mashima (coup de vent, j'étais là pour assister mon responsable); Kazuki Akane m'a proposé de lui même un dessin de mon choix; Jinsei Kataoka: le traducteur m'a averti dès le début que c'était mort.   Je pense avoir globalement fait le tour, mais si vous avez des questions n'hésitez pas   Petite liste des artistes rencontrés: Mutant Monster; Miyavi, Hiro Mashima Jinsei Kataoka, Masashi Tanaka, Kazuki Akane, Satoshi Urushihara... entre autre. Prochainement: Tite Kubo.      
    • pendant mes vacance je suis allez voir la planète des singes suprématie . c'est le troisième voler de la trilogie commencer en 2011 ( la planète des singes origine / la planète des singes l'affrontement ) . comme j'ai apprécier de le découvrir je me devait de faire ne petite fiche dessus . Date de sortie : 2 août 2017 durée : 2h 20min De : Matt Reeves Avec : Andy Serkis, Woody Harrelson, Steve Zahn plus Genres : Science fiction, Action, Aventure Nationalité :  américain   synopsis : Deux ans après avoir affronté les humains et Koba, César et les singes vivent reculés dans une forêt. Leur camp est alors attaqué par les hommes du colonel McCullough. Cet homme sanguinaire cherche à tout prix à retrouver César pour installer la domination des hommes sur les primates. Plus tard, César retrouve son fils aîné Yeux-Bleus et Rocket, qui ont apparemment enfin trouvé la terre promise des singes à des mois de marche. Le soir même la décision est prise de s'y rendre. Mais après l'échec de ses soldats, le colonel McCullough se déplace en personne dans le refuge ...   mon avis : se film conclue la trilogie et les origine de la saga la planète des singe , a se niveau on peut dire que le taf et fait . l'histoire conclut toute c'est intrigue a la perfection et nous explique le basculement de la domination de l'homme vers l’ère des singes . il y avait aussi dans se film beaucoup de scène touchante , et on se prend a se questionner sur la nature de l'homme et se qui définit l'humanité .   pour conclure un bon petit film a allez voir en salle ( il doit encore être a l'affiche dans les méga CGR ) ou a découvrir en DVD .
  • Mises à jour des statuts
    • Options

      Options

    Aucune mise à jour de statut récente
  • Commentaires de l’image

  • Les clubs

  • Évènements à venir