Mayuko

Death Note

Messages recommandés

 

Bah je pense que l'histoire aurait du s'arrêter a la mort de L mais bon ce n'est que mon avis

 

Peut être, mais je pense que pour les auteur, ça semblerais pas vraisemblable, parce qu'on a pas encore découvert qui est réellement Kira. L meurt et ensuite Mello et (surtout) Near assure en quelque sorte, la succession de L.

Je suis pas non plus enchantée de cette fin ( :pourquoi: pourquoi L ? :pourquoi: )mais c'est pas nous qu'on n'écrit le manga, hein !

 

 

Curieusement, mon personnage préféré (celui qui me correspond le mieux) c'est Ryuk !^^'

Les pomme, l'ennui, etc ...

:desp:

Modifié par spiro
attention aux spoils

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Eh bien pour ce manga, je pense que mon avis rejoindra celui des autres... Très bon, ça c'est sûr !

Mais... OMG j'ai pas DU TOUT aimé la fin ! Hallucinant quoi.

 

 

Du coup ça l'a un peu fait redescendre dans mon estime tout ça. Et je pense que c'est bien dommage vu la beauté des graphismes parfois et l'originalité de l'histoire.

*Et en plus le truc irremplaçable... L quoi !! KYAHHH !!! *tousse**

 

T'inquiètes Shieru, je me suis trouvé quelques points communs avec Ryuk aussi... >.>

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je me suis relue les death note récemment.

C'est sur que l'historie, les personnages, tout est vraiment ouf, graphismes, tout !

 

La fin fait pécher le manga dans son intégralité mais en même temps c'était prévisible, je veux dire on nous l'annonce en début de tome Kira dit une phrase qui résume bien tout ce qui se passe =p

Je voyais pas une autre fin, mais par contre elle aurait pu être faite de manière différente, au moins de la qualité du manga quoi xD

 

Enfin ça reste une référence quand meme !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas mal le up xD

Moi je dirais que la première moitié est juste parfaite, la deuxième moitié est décevante. Puis la fin est vraiment bof et je suis d'accord. Elle n'aurait sans doute pas pu être différente (encore que...), mais faite différemment.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

(oui tu as vu ce up xD)

 

En même temps death note c'est vraiment l'un des premiers animes (et oui j'ai commencé par l'anime) que j'ai vu quand je me suis intéressée aux mangas et autres. Du coup je pense que j'ai été vraiment deg par la fin, parce que pour moi c'était un must, l'idée était géniale et les prises de tête avec L et Kira, qui sera le meilleur, trop bien vraiment.

Puis arrive la fin, et la j'avais trop envie de frapper le bonhomme quoi "non mais sérieux, tu me gaches ça ALLO, mon premier anime que je vois en entier: AU BUCHER !"

(bon d'accord j'en étais peut etre pas à ce point, mais quand meme >.<

 

Bah si la fin, ça aurait été fade autrement, ou alors il aurait vraiment fallu un truc de ouf mais sinon...

La limite c'est même pas de sa faute, puis il assume pas, c'est beurk !

(oui oui je suis en mode rebelle comme je viens de le relire c'est trop frais dans ma tête je lache pas mon affaire haha)

 

Je me referais bien l'anime tient xD

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi j'ai justement regarder encore une fois la fin de Death Note hier ainsi que sa fin alternative x)

 

La seule chose qui me tracasse est ce qui arrive à Misa mais bon, je suppose que c'est secondaire huh?

 

Bah pour la fin, la première fois que je l'ai vu j'étais plus perdu que d'autre chose à cause de tous les stratagèmes que les 2 côtés avaient fait mais en le regardant encore une fois j'ai l'impression que la fin de Death Note ne pouvait pas être différente, ou les fins dépendamment de la fin alternative, qui est fait par un fan je crois.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cet animé est complètement épic. J'ai pété un gros plomb quand je l'ai regardé :d. Je trouve que L était l'plus épic des personnages présentés. ( J'ai vu que l'animé par contre ).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La première partie était assez géniale, mais dès que N arrive l'histoire commence à devenir un peu lourde, ce n'est plus pareil. J'ai quand même lu la deuxième partie, mais c'était uniquement pour découvrir la fin, et cette fin était quand même assez prévisible. Même si je pensais que c'était plus Misa qu'allait faire tomber Light.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sur quoi vous basez vous pour dire que l'histoire devient plus lourde après l'arrivé de N ?

Pour ma part je trouve que la 2nd partie est au contraire, pleine de renouveau: présence de la mafia, rivalité entre Near et Melo, Kira qui doit jongler entre ses collègues méfiants, Near, Mello... L'arrivé de l'avocat...

Personnellement j'ai adoré les deux parties, le rythme est assez constant je trouve, même si le "départ" de L fait un vide, c'est sûr.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas mal le up xD

Moi je dirais que la première moitié est juste parfaite, la deuxième moitié est décevante. Puis la fin est vraiment bof et je suis d'accord. Elle n'aurait sans doute pas pu être différente (encore que...), mais faite différemment.

 

Entièrement d'accord avec toi ! Ce qui fait la beauté de Death note est le bras de fer entre L et Kira !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut tout le monde,

 

C'est amusant de lire ici ce que j'entends partout à propos de la fin de Death Note. J'avais moi même cette opinion il y a peu : la fin est mauvaise, la 2e moitié n'est pas terrible.

 

Puis je me suis mis dans la tête de tout relire, d'un point de vue un peu plus objectif... Et finalement, même si la mort de L entraîne un réel changement dans le scénario, rien n'est incohérent. L avait prévu sa mort potentielle, et on pourrait presque imaginer qu'il l'a provoquée pour marquer des points. Dans cette première partie, il est vrai que le duel entre L et Kira est assez intense, mais à la relecture, je me rends compte que la balle est quand même souvent dans le camp de Kira. Il possède un avantage certain (grâce à Misa, et à son dieu de la mort) durant la quasi totalité du duel...

 

Par contre, les choses changent complétement avec Near et Mello... Cette fois Kira est pris au dépourvu. Near est de la même veine que L, calculateur, observateur... On y retrouve tout le côté appréciable de L, par contre, Mello est clairement intéressant : une sorte de tête brulée, sans scrupules, et complètement incontrôlable. J'avoue que j'ai finalement beaucoup aimé ce personnage, et la "non" collaboration qu'il entretient avec Near... Ils s'aident sans le faire, et c'est assez amusant.

 

Je dois avouer avoir trouvé cette deuxième partie limite plus stressante que la première... Les plans se retournent très rapidement, beaucoup de choses sont incontrôlées, les dieux de la mort sont moins participatifs... Et Kira se retrouve très (trop) rapidement à devoir se défendre sans cesse plutôt que de pouvoir attaquer...

 

Quant à la fin... Effectivement, elle déçoit dans le fait où l'on pouvait attendre la victoire d'un personnage comme Kira, chose peu commune dans ce genre d'univers... Mais finalement, si vous êtes attentifs, la fin est totalement ouverte dans le manga papier :

 

On retrouve Misa à la tête d'une secte nombreuse : va-t-elle reprendre le flambeau, même sans Death Note ? Finalement, à travers cette mémoire, Kira n'est pas mort, et on peut imaginer que sa doctrine pourrait se réveiller un jour.

 

Vient aussi la question intriguante : Near a-t-il manipulé Mikami pour qu'il ne teste pas le cahier, et qu'il serve à dénoncer Kira ? (Rappelons que Mikami meurt de façon relativement inexpliquée peu de temps après le dénouement). D'ailleurs : Near ne possède-t-il pas encore un cahier ? Rien ne dit le contraire dans le manga, et des agents de la police ont même des soupçons la dessus...

 

Bref, la fin est relativement ouverte... En tout cas, assez pour susciter pas mal de questions, et laisser entrevoir de nouveaux scénarios derrière ce manga de génie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense qu'on est tous d'accord pour dire que la 2nd partie est aussi intéressante, faut pas exagérer non plus. C'est juste que même si j'apprécie la rivalité entre Near et Mello, y a un truc qui me manque. En fait pour moi Near a pas sur relever le charisme qu'avait L. Du coup ça m'a dénaturé le truc, je l'ai moins pris au sérieux et tout, alors qu'il l'était tout autant, voir même mieux because the end quoi.

 

Après non il faut pas s'attendre à la victoire de Kira, comme je l'ai dis plus haut, il annonce dès le début avec une phrase du style : le seul moyen que je m'arrête c'est que je serais mort. Et le shinigami avait même rajouté : je vais pas attendre que tu meurs en prison. Bon voila, la fin était pondue >.<

 

Mais la manière dont elle a été faite et dont elle a été amenée, non ça m'a pas plus. Après ça n'enlève rien au fait que c'est un anime et un manga génial, juste que j'ai eu un petit arrière gout pendant longtemps :d

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon je vais donner mon avis et expliquer pourquoi je le considère comme un chef-d'œuvre (attention y a du spoil):

 

 

 

 

Bon j'ai donc décidé de faire une fiche sur Death Note pour vous expliquer en quoi c'est un chef-d'œuvre. Tout d'abord de quoi ca parle :

 

 

 

Light Yagami est un lycéen surdoué qui juge le monde actuel criminel, pourri et corrompu. Sa vie change du tout au tout le jour où il ramasse par hasard un mystérieux cahier intitulé « Death Note ». Le mode d'emploi inclus dans ce carnet indique que « la personne dont le nom est écrit dans ce cahier meurt ». D'abord sceptique, Light décide toutefois de tester le carnet et découvre que son pouvoir est bien réel. Il rencontre l'ancien propriétaire du Death Note, un Shinigami nommé Ryûk. Celui-ci déclare avoir volontairement laissé tomber son carnet dans le but de se divertir.

Light décide d'utiliser le Death Note pour exterminer les criminels, dans le but d'éradiquer le Mal et de bâtir un monde parfait dont il sera le dieu. Il apprend peu à peu à se servir des pouvoirs du cahier et de ses règles. L'utilisateur peut seulement tuer une personne dont il connait le visage, en y inscrivant son prénom ainsi que son nom de famille. Il dispose également de la possibilité d'en préciser la cause ainsi que les circonstances détaillées, la cause par défaut étant la crise cardiaque.

Les nombreuses morts inexpliquées de criminels à travers le monde attirent l'attention d' Interpol et du mystérieux L, un détéctive capable de résoudre n'importe quelle énigme, mais dont personne ne connaît l'identité. L décide d'enquêter pour capturer le tueur en série, surnommé par le grand public « Kira » (キラ, dérivé de la prononciation japonaise de « killer »). Entre Light et L, tous deux persuadés d'agir pour la justice, s'engage un duel psychologique et acharné dont sortira vainqueur celui qui trouvera en premier l'identité de l'autre.

 

1ere partie : L'idéologie

 

 

A partir de là le ton est donné, l'oeuvre a pour thème la notion de justice. Le bien, le mal, Yin, Yang, Light/L. La question qui se pose donc est de savoir comment un style d'oeuvre ayant à priori une cible très éloigné du monde philosophique peut traiter d'un sujet existentiel, à savoir la peine de mort (entre autres) et de tenir en haleine le spectateur.

 

 

Commençons par le début, et avec une citation de Light : « Tout Homme a le droit au bonheur ». En soit on donne raison dès le départ à Light, qui peut dire le contraire ? Pour autant si une personne empêche une autre de d'atteindre le bonheur, est-il légitime de pouvoir la tuer et la considérer comme une vermine ? C'est ce que pense Light, tout parasite doit disparaître pour permettre au monde d'être heureux.

 

Mais alors, si tel est le cas, Light a donc raison, sauf que cela implique d'imposer aux autres ce mode de fonctionnement. Est-il donc juste d'imposer une pensée commune pour avoir le droit de vie ? N'est-ce pas contraire à ce qu'est l'Homme à savoir un être capable de penser ? C'est là que L intervient mais nous y reviendront.

 

 

Passons maintenant à l'arme utilisée pour obtenir un monde où tout le monde serait heureux : le Death Note. Certains diront que l'auteur a simplement eu l'envie d'ajouter une touche de divin a son œuvre pour rajouter de la consistance et apporter une touche de fantastique. Pourtant ce n'est pas un hasard, Light veut un monde parfait, le créer, le façonner a son image, pour se faire il doit devenir Dieu. Le choix de lui donner une arme divine n'est donc pas incohérente, et c'est là que le sujet de Death Note va se développer tout au long de son histoire, voir l'effet du divin sur les Hommes, comment un humain peut devenir Dieu, voici ce que représente le don du Death Note.

 

 

Reste maintenant à mettre le projet de Light en place, les morts commencent à s'accumuler, mais difficile de développer une pensée sans son contraire, c'est là qu'intervient L, l'ennemi juré de Light, pour autant il ne se décourage pas et se crois déjà supérieur à lui, a tel point qu'il pense le tuer, et transforme sa pensée en action quelques minutes plus tard (voir lien

)

 

 

C'est donc la première fois que Light se fait renvoyer à ce qu'il est : un humain. L citation de L : « You are evil » est intéressante, en effet l'auteur exprime à travers L que la pensée de Kira (qui rappellons le veut un monde où tout le monde est heureux) est celle du mal, et donc logiquement celle de L est la bonne.

 

 

Pour autant pas question d'abandonner pour Light, il est convaincu que sa pensée est la bonne. A ce moment là on ne peut pas vraiment le contredire puisqu'il ne tue que des criminels, il est donc logique de penser que ce qu'il fait est bien. C'est d'ailleurs l'opinion générale du peuple qui soutient kira, il tue des gens qui, potentiellement, peuvent m'empêcher d'être heureux, où est le mal ?

 

 

Il est également intéressant de noter le choix de l'auteur sur les deux personnages principaux.

 

 

Tout d'abord Light, c'est un étudiant exemplaire, promis à un avenir brillant. Il est donc impossible de nier qu'une vie heureuse se profilait pour lui. Pour autant il décide de devenir Dieu, n'est ce pas là une critique de notre société que fait l'auteur en décidant de montrer un homme avec un un avenir brillant qui ne se sent pas à l'aise en ce monde ? Tout lui est possible, pourtant il ne se sent pas heureux. En réalité Light pourrait être comparé à un businessman de haut niveau qui fait un burnout : Tout lui réussi mais rien ne va.

 

 

 

Passons désormais à L, mais d'abord il est nécessaire de voir la rencontre pour comprendre les différences des protagonistes :

 

 

Bien, autant dire que le choc est important, là où Light représente le parfait génie, L représente l'anti-héros par excellence, remarquer le choix des couleurs du charac design il est très important en terme de symbolique : Light est en rouge (une couleur aggresive, que peu de personnes aime), L est en bleu (une couleur paisible, appréciée). Pourtant si on se devait donner sa confiance à un des deux la plupart des personnes choisiraient Kira, parce qu'il semble stable, dans la norme. Ce n'est pas un hasard si l'auteur choisit deux couleurs qui à première vue ne collent pas aux personnages respectifs. C'est une fois de plus une critique de la société : le jugement sur l'apparence, la norme, le système de case.

 

 

 

2ème partie : Le duel

 

Bon ici pas grand chose (vu que c'est en grande partie un jeu du chat et de la souris bien ficelé) à raconter si ce n'est ce p***** d'episode 25, et plus précisément la scène de la pluie, certains pensent que Light est homosexuel (Yagammi a l'envers donne i am a gay), personnellement je ne crois pas a cette théorie, pour la simple et bonne raison qu'elle repose uniquement sur une interprétation d'un nom. Surtout Yagami se compose de deux kanji : celui de yoru (lune) et kami (Dieu), il y a donc bien une logique d'interprétation : Light semble, de par son nom, destiné à avoir une vie divine (à l'heure actuelle je ne sais toujours pas si c'est une façon pour l'auteur de dire que l'Homme ne contrôle rien de sa vie et que tout est écrit). Donc revenons a cette scène

 

 

Donc cette fameuse scène du massage de pied n'est en réalité qu'une référence biblique, en effet il s'agit d'une représentation du moment où Jésus lave les pieds de Judas (son disciple) parce qu'il sait qu'il va le trahir. A ce moment là L admet sa défaite et sait que Light est kira, mais il ne peut le prouver, il accepte volontiers sa défaite et donc sa mort, reste à savoir s'il est vraiment mort, vu qu'il a touché un death note il est logiquement devenu un shinigami.

 

 

 

Partie 3 : Icare

 

 

Bien maintenant que L est mort Light est donc parvenu à devenir Dieu, du moins c'est ce qu'il crois, en effet il est metamorphosé, plus froid, plus diabolique, sa représentation physique est désormais en accord avec sa pensée. Reste un obstacle : near et mello, je vais rushé cette partie, pour la simple raison que near est un copié coller de L en moins bien. Je vais juste insister sur deux points : la présence du divin chez mello (et même dans l'oeuvre en général). En effet en fouinant sur le net j'ai cherché des théories sur mello, car je trouvais que son personnage était une critique de l'Homme par rapport à la religion (dans son cas le christianisme) et je suis tombé sur une description de lui :

 

C'était un homme vêtu de vêtements moulants en cuir, incitant à la luxure, laissant apparaître de larges parcelles de sa peau blanche immaculée. Dans ses yeux en amande noirs, on pouvait ressentir sa rage et sa colère ardente, sa perversion et sa folie destructrice. Coincé dans son pantalon, un revolver noir dont la crosse dépassait sur sa peau de neige. Comme à son habitude, il savourait une tablette de chocolat avec gourmandise. C'était un homme qui n'avait aucune conviction, sinon être le meilleur. Il tuait de sang froid quiconque de mettait en travers de son chemin. Son unique but ? Arrêter Kira. Pour la justice ? Non. Simplement car son orgueil déjà surdimensionné n'était pas satisfait. Tout ce qu'il voulait était arrêter Kira pour se prouver à lui-même, à Near et au monde qu'il était le meilleur. Son envie si forte de surpasser Near était prioritaire sur le reste. Par contre, il portait un rosaire au cou et se disait que si un jour cette histoire de Kira en finissait, il deviendrait curé.  

 

 

Dans cette description on note 5 péchés capitaux, ce qui explique le rosaire.

 

 

Maintenant on passe à la fin de l'oeuvre et plus précisément au moment où Light est démasqué et tente de se justifier.

 

Plutôt que de tout recopier je vous laisse lire ce chapitre http://ministeyr.free.fr/dn/visujs.php#DN-v12-fr/DN-105-fr/DN-105-01.png

 

 

 

Bien, j'attire votre attention sur le long dialogue Light/Near. Light justifie ses actes par le fait qu'il a grandement diminué le taux de criminalité et contribuer à créer un monde presque paisible. Ce a quoi Near répond « tu n'es qu'un assassin ».

 

Et c'est là où Death Note est un chef-d'œuvre, l'auteur réalise là une critique de l'Homme, sans cesse à la recherche de la perfection, et Light incarne cette perfection, du moins c'est ce qu'il pense. Au fond la recherche de cette perfection n'est autre que de l'hubris, l'Homme veut un monde à son image, comme Light, il se prend pour Icare, a vouloir devenir Dieu, imposer son idéologie, il n'est au final renvoyé à ce qu'il est, ses ailes brûlent, et il redevient humain. Death Note est un hymne à l'imperfection, car l'Homme est l'être le plus dangereux lorsqu'il cherche à l'atteindre. Ne jugez pas, n'imposez pas, respectez.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

" le choix des couleurs du charac design il est très important en terme de symbolique : Light est en rouge (une couleur aggresive, que peu de personnes aime), L est en bleu (une couleur paisible, appréciée). "

Concernant le massage de pied, la scène n'est présente que dans l'anime .

 

Le sujet ici ne concernant que le manga, on va dire que les arguments au dessus ne comptent pas vraiment. (surtout que l'oeuvre de base est la version papier)

 

 

Globalement, on sent que t'as fait tes devoirs, t'as su repérer toutes les références à la religion, à la recherche de la perfection.

 

Tu nous décris Death Note comme un chef d'oeuvre. Je ne dirai pas le contraire, c'est encore un des piliers du manga.

 

Mais il n'est clairement pas sans défaut, loin de là.

 

La deuxième partie du manga (à savoir ta 3e partie un peu bâclée) est lente. Très lente.

 

Kira vs L est un jeu du chat et de la souris assez palpitant, chacun des protagonistes n'hésite pas à mettre sa propre vie en jeu pour essayer de piéger l'autre, quitte à être au centre même de l'action.

 

 

L risque de mourir à tout moment, Kira va jusqu'à risquer d'oublier sa propre existence en tant que dieu humain de la mort

 

 

Kira vs Near + Mello est un jeu de chat contre chat par souris interposées. Kira et Near sont plus ou moins à l'abri, se montrent très rarement, et n'agissent quasiment que via des alliés.

 

Une guerre de collection d'alliés, qui ne sera chamboulée que par Mello, qui pour moi est le seul personnage intéressant de cet arc.

 

Globalement, ça transforme cette partie du manga en roman. Presque plus de texte que d'image dans un mangas, c'est beaucoup trop lourd. Sur quelques pages, ça passe. Sur quelques tomes, c'est clairement exagéré.

 

Les quelques dernières planches de la fin rattrapent le tout, en faisant référence au début du manga.

 

 

Ryuk promet de tuer lui même Kira quand son heure viendra, et tient sa promesse

 

 

Mais globalement, un trop gros contraste de qualité entre les deux parties, qui fait que les avis sont très mitigés par rapport au manga.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Death Note

large.death-note-t1-270x412.jpg.490f1e05

Description :

  • Titre : Death Note
  • Titre original : デスノート
  • Genre : Drama , Mystere , Surnaturel , Tragédie , Suspense
  • Scénario : Ohba Tsugumi 
  • Dessin : Obata Takeshi
  • Edition : Kana
  • Tomes : 12
  • Age conseillé : 12 et +
  • Sortie : 19 janvier 2007 
  • Il existe en anime .

Résumé :

Light Yagami ramasse un étrange carnet oublié dans la cour de son lycée.

Selon les instructions du carnet, la personne dont le nom est écrit dans les pages du Death Note mourra dans les 40 secondes !! Quelques jours plus tard, Light fait la connaissance de l’ancien propriétaire du carnet : Ryûk, un dieu de la mort ! Poussé par l’ennui, il a fait entrer le carnet sur terre. Ryûk découvre alors que Light a déjà commencé à remplir son carnet…

Extrait : Ah ben non pour l'extrait c'est raté , j'en ai pas trouver ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

un grand classique du manga d’enquête , j'ai vraiment apprécier la trame de l'histoire , les personnage et le graphisme . tout est de très haut niveau dans se manga . je recommande fortement 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est clair, c'est souvent l'anime que je conseille de regarder à ceux qui découvrent cet univers ou qui me dise que les mangas/anime c'est pour les enfants :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant