Kanon

[Poèmes] Poèmes de Kanon

Messages recommandés

Dark city

 

 

 

 

Il a trouvé refuge dans cette tour en construction,

 

Le corps à peine caché par ces quelques chiffons.

 

Une nuit sinistre, où les sombres desseins humains

 

Ont trouvé par ces âmes abîmées de multiples mains.

 

 

 

Regardes comme la Lune éclaire son visage.

 

Vas-tu t'empresser de souligner la beauté de l'image,

 

Pour retourner à la contemplation de la grande perfection,

 

Ou t'abaisser à considérer la souffrance avec attention ?

 

 

 

Nulle malédiction n'est à l'origine du mal,

 

Elle est le reflet des esprits tourmentés par l'avidité.

 

À cette hauteur on entend encore leur râle.

 

Chacun semble s'apitoyer sur sa propre destinée.

 

 

 

Je mesure combien ton dégoût alimente ton détachement,

 

Facilitant les grandes absorptions et la prise d'altitude,

 

Néanmoins avec ces ailes et même avec de l'habitude,

 

Tu ne pourras jamais que soulever le poids de ton égarement.

 

 

 

Finalement je préfère partager les souffrances de cet homme,

 

Car même s'il ne peut tutoyer l'absolu de la manifestation,

 

Son désintéressement reste plus précieux que ta concentration,

 

Le cœur était, est et sera toujours la clef du Saint royaume.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Souffrances des Azuras

 

 

 

Son esprit n'ignore pas la réalité et pourtant,

 

Ce discours s'oppose à l'acuité de son cœur défendant,

 

Me faire passer pour un impie alors qu'il connait mon combat,

 

Nécessité et vacuité de l'État ne permettent aucune trêve ici-bas.

 

 

 

En empruntant cette voie il se heurtera aux guerriers,

 

Forgés sur l'enclume impitoyable de la misère de destinées,

 

Où les manques et les erreurs opposées sont écrasés par Solitude,

 

Masse noire s'abattant sur les Seigneurs, payant de leur sang la certitude.

 

 

 

Une présence et une vague inondent mon cœur.

 

 

 

Comment j'accorderai la moindre légitimité à tes velléités guerrières,

 

Alors que le prince des Sakya et le prince de la Paix ne l'ont accordée naguère ?

 

Tu auras beau soigner la beauté et la grandeur de ta bannière,

 

Seule ton incapacité à comprendre et supporter l'horreur guide ta guerre.

 

 

 

Quel irresponsable je ferai en te confiant une armée,

 

Oui bien même un peuple à accompagner,

 

Alors que tu ne peux cultiver et protéger les fragiles pouces,

 

Du furieux ruminant les blessures ou l'honneur de tous.

 

 

 

Tu renouvelles ton allégeance à l'Éternel alors acceptes,

 

D'allouer l'ambition et la combativité contre les poisons de nos âmes,

 

Qui nous font saisir le glaive et le bouclier au détriment de la sainte flamme,

 

Les princes du ciel gagnent les guerres par leurs sacrifices et toi fils ?

 

 

1464818603-dragosign.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant