Toute l’activité

Ce flux se met à jour automatiquement     

  1. Dernière heure
  2. vinland

    voila qui je suis ^^

    bienvenue parmi nous
  3. belle article ça donne envie
  4. Aujourd’hui
  5. Synopsis : Que feriez-vous si vous vous réveilliez dans l’univers de votre jeu vidéo préféré ? Un rêve pour beaucoup, mais qui n’est pas aussi idyllique qu’il n’y paraît … Employés chez Square Enix, Shogo et sa sœur Yuko n’ont qu’un rêve : pouvoir un jour travailler sur un opus de la série Final Fantasy. Mais ce projet va tourner court lorsqu’un camion les fauche tous les deux. Projetés dans un village peuplé de Mogs et de Chocobos, ils comprennent qu’ils font désormais partie intégrante de leur univers favori… Étrangers perdus dans une contrée familière, Shogo et Yuko vont devoir réapprendre tout ce qu’ils pensaient connaître de l’univers de Final Fantasy et forger de nouvelles alliances afin de survivre à un monde bien plus dangereux qu’il n’en a l’air. Leur rêve va bientôt tourner au cauchemar Éditeur : Mana Books Tomes : 2 en cours de parution Scénariste : Minase Hazuki Dessinateur : Itsuki Kameya Mon avis : Final Fantasy Lost Stranger est un isekai prenant place dans l'univers riche et complexe de la saga Final Fantasy. De nombreuses références aux différents opus sont présentes, les fans seront ravis de pouvoir découvrir sous de nouvelles facettes les races, les classes et le bestiaire. Ce premier tome sert à poser les bases, Shogo et sa soeur Yuko sont littéralement projetés dans ce nouvel univers extrêmement proche des FF, le temps d'adaptation des protagonistes est assez rapide, de par leurs antécédents et leurs rêves, le lecteur pourra tout de même suivre les doutes et l'avancée psychologique des personnages. Il est difficile de s'identifier aux personnages mais Hazuki MINASE, réussit avec brio à faire ressentir aux lecteurs en ascenseur émotionnel en un seul tome, on passe de la joie à la tristesse en passant par la colère et l'incompréhension. Ce nouveau monde se rapproche énormément d'un MMORPG type FF14 ou FF11(RIP à toi) ; Un système de classes et de guildes est en place, les personnages évoluent au travers de différentes quêtes, de bash mob et d'exploration (je ne serai pas surprise de rencontrer des aléas dans les prochains tomes). Nos deux héros devront rapidement se mettre aux pas, ils pourront compter sur des nouveaux compagnons d'armes pour les initier à cet univers plus dangereux qu'il n'y parait. Dès le premier tome, un événement inattendu attend nos héros : et si finalement tout n'était pas si identique aux Final Fantasy ? Shogo et sa soeur vont en faire les frais, ce triste événement lancera le fil conducteur du scénario. Côté illustrations, il n'y a pas grand chose à dire : les dessins de KAMEYA Itsuki sont très efficaces et permettent une réelle immersion dans l'univers de Final Fantasy Lost Stranger. Le lecteur pourra apprécier de nombreux paysages et éléments de décors; il y a énormément de détails sans pour autant alourdir les cases. Final Fantasy Lost Stranger est clairement un manga fan service, les adeptes des Final Fantasy n'auront aucun mal à apprécier les nombreux clins d'oeil et les nombreuses références. Pour les non-initiés, ils pourront découvrir ce nouvel univers via les yeux et le ressenti de Shogo sans trop de difficultés, cependant ils passeront sûrement à côté de plusieurs "indices" scénaristiques.
  6. Merci, ca me fait grand plaisir!!!! Et merci aux teams! *va pleurer aux toilettes discrètement*
  7. Azar0n

    voila qui je suis ^^

    Ave à toi mon frère. Lis-tu des visual novel ?
  8. vinland

    Présentation Forever

    bon retour parmi nous ^^ 11 ans ça fait de toi notre senpai ^^
  9. S@dMad

    Présentation Forever

    Oh ! C’est innate su ça comme come back! Bon retour à toi, et content de te voir de retour, c’est toujours agréable de voir des anciens repasser ^^
  10. On perd la mémoire comme ça ? Tu es pas si vieille pourtant.
  11. otakugirls

    voila qui je suis ^^

    bienvenue, je me suis permise de corrigé les phrases contenant de grosse fautes et modifié les phrases sans sens
  12. Forever

    Grenn Mecanic

    Green Mechanic, une claque visuelle et narrative qui entraîne le lecteur dans un univers post-apocalyptique où s’entrechoquent combats, suspense et romance ! Le premier tome sert essentiellement à poser les bases de cet univers déroutant. Bien que très influencée par différent auteurs, Yami Shin a su se distinguer par son style de narration et sa patte graphique. Green Mechanic entraîne le lecteur dans une histoire haletante combinant la fantasy avec un univers post apocalyptique dont le rythme proposé par l’auteur satisfera de nombreux fans de Shonen. En effet les événements s’enchaînent et les mystères entourant le monde de Misha se développent de page en page. Pour une entrée en matière, Green Mechanic fait fort, avec des personnages travaillés et plusieurs pistes de scénarios déployées dès son premier tome. De plus, la patte graphique de Yami Shin concernant le charadesign, que ce soit pour les robots, les humains et les Ersatz n’est pas en reste ! On notera aussi l’envie d’avoir des cases remplies au niveau des décors et des détails. Lors des phases de combat, il est assez facile de s’y retrouver et d’assimiler les actions.
  13. miya

    voila qui je suis ^^

    Sa ressemble beaucoup à ma présentation mdrrr , bienvenus ;)
  14. Très bien écrit, bien joué à toi ! Merci d'avoir partagé ces quelques idées !
  15. C'est dommage que tu ne te relises pas car plusieurs de tes phrases n'ont aucun sens. Mais Bienvenue parmi nous !
  16. Forever

    voila qui je suis ^^

    Bienvenue parmi nous
  17. Ton âge ? 22 ans Qu'est-ce que tu fais dans la vie ? Monteur de chaussure sur mesure Un trait de caractère ? timide Un défaut ? trop gentil Comment as-tu découvert OA ? Qu'est-ce qui t'as poussé à t'inscrire ? par hasard, en voulant télécharger des épisode d'un animes Pourquoi ce pseudo ? le nom d'un perso que j'aime bien À quand remonte ton premier contact avec la japanimation ? en étant petit avec mon père Qu'est-ce que tu lis/regardes comme manga et anime en ce moment ? je regardes des animes humoristique j'aime pas le gore et j'en et trop pour tous les site Quels sont tes mangas/animes/jeux-vidéos préférés ? dur à répondre sa dépends des catégorie Quel est ton idéal masculin/féminin de ton point de vue d'otaku ? une personne qui aime les animes et aussi les jeux vidéos Quel genre de musique écoutes-tu ? de tout, mais surtout les musiques de mes YouTubeurs préféré
  18. Je shoot avec un Nikkon D610 et après je retouche avec photoshop Dans le milieu du cosplay, nous autres photographes sommes quand même "reconnus" on ne travaille pas tant que ça dans l'ombre contrairement à ce que l'on pourrait croire. Une photo cosplay est obligatoirement attachée à un nom de photographe. C'est plutôt les néophytes qui oublient totalement notre existence. Être photographe te permets une nouvelle approche des cosplayeurs, tu n'es pas seulement un visiteur tu es aussi là pour immortaliser un moment, un cosplay, une convention, un groupe ... En gros tu te sens un minimum utile. Quand tu organises des shootings en dehors des conventions ça créer un véritable lien avec la personne sous le cosplay tu finis souvent par aller boire un verre / faire un restau. Finalement ça te fais un peu ton "réseau" dans ce milieu et ça peut déboucher en amitié par la suite.
  19. On oublie trop souvent que y'a quelqu'un derrière la caméra c'est vrai. J'aime bien l'idée de faire quelque chose en s'effacant, c'est assez noble. J'ai un coup de coeur pour la première photo c'est relaxant, bravo !
  20. Ma-gni-fique !! Quel type d'appareil utilises-tu ? Et qu'est-ce que ça te fait d'être Photographe pour Cosplayeur ?
  21. Bonjour à tous ! Comme je l'indiquais dans ma présentation, je ne fais pas de cosplay mais je suis derrière l'objectif. Je suis .... Photographe Cosplay ! Voici quelques clichés de mes derniers shootings :
  22. Changer la société c'est possible mais ça prend du temps et très difficile, par contre il faut être le changement qu'on aimerait voir, ça c'est directement faisable. Nous vivons dans une société sans père et sans dieu, la crise de conscience de l'Europe existe depuis 1680, et la société traditionnelle c'est effondrée et s'effondre encore au fur des années. Nietzsche la senti, et il s'en félicite. Mais il préconisait justement de créer des valeurs nouvelles pour atteindre le surhomme et que l'europe retrouve un chemin lumineux à suivre. On peut se demander si nous ne sommes pas les derniers hommes qu'il décrit et condamne. N'est-ce pas l'heure d'arrêter de regarder derrière, vers un mort ? N'est-ce pas l'heure d'arrêter de penser que la société libérale présente est la seule alternative possible ? Mais plutôt de penser l'avenir de l'humanité, avec l'amour des futurs valeurs de nos enfants. Nous sommes un tremplin pour eux, nous ne devons pas suivre bêtement cette société-ci, ni se contenter de critiquer, mais créer. Pour parler des dérives du net, je pense que les parents ne sont pas assez au courant de ce à quoi sont exposés les enfants, ils devraient plus s'intéresser à eux au lieu de laisser internet les éduquer à leur place. Internet est un véritable outil de liberté si il est bien utilisé, mais aussi un outil d'asservissement des esprits, comme toujours tout est gris.
  23. C'est une question qu'on m'avait posée et qu'est ce qu'elle me soûle je sais jamais quoi répondre. J'ai pas de goûts prédéfinis. Physiquement je sais pas, j'y ai jamais attaché beaucoup d'importance (bien que faut quand même un minimum d'attirance sexuelle, c'est pour le mieux). Après peu importe les idées tant que y'a du respect et de l'intelligence. Une personne avec qui je me sente bien et que je sois capable de me dévoiler entièrement sans avoir peur de son jugement. Quelqu'un avec qui je peux parler sans difficulté (c'est assez rare donc ça fait vite le ménage pour le choix). Après j'ai un questionnement, est-ce qu'on aime plus facilement une personne semblable ou une personne qui est le contraire de nous ? Quelqu'un qui ne cache rien (en gros tout se dire, même le fait de tromper). Je crois au dialogue. Quelqu'un qui est un minimum cultivé et qui aime umineko (ok, pas obligé). Je pense que c'est l'ouverture d'esprit, la fidelité et la compréhension qui sont le plus important. J'ai l'impression de faire une demande sur un site de rencontre xD Mais c'est intéressant de s'interroger sur nos goûts en matières d'hommes ou de femmes, ça permet de se demander qu'est ce qu'on cherche vraiment dans l'amour. Ps : Après avoir écrit tout ça j'ai l'impression que c'est assez superficiel et loin de ce que je pense totalement, dur de s'avoir ce qu'on veut vraiment.
  24. Rien, jamais fait de bêtises après la primaire. C'est peut être là ma plus grande bêtise mais bon. Bon si je sèchais quelques fois les math au lycée, matière que je n'affectionne pas vraiment et qui est très mal enseigné en France (selon un de mes voisins qui travail dans les math appliqués). Mais c'est tout. Edji le sauveur. Onizuka est en toi.
  25. Forever

    Bleach Live Movie

    Cette nouvelle adaptation n'est pas un sans fautes cependant ce n'est pas non plus une catastrophe. Le casting des acteurs est plutôt bon surtout pour Ichigo avec Fukoshi Sora qui joue plutôt bien et qui rappel le seiyu de l'anime avec sa voix et ses tics de paroles. J'avais un peu peur avec Miyavi en acteur pour Kuchiki mais finalement il a su retranscrire avec brio le coté serein et apathique du personnage. Le film adapte bien le premier arc de bleach, même si de nombreuses scènes sont coupées et des personnages relayés au rang de poteau (cf : Orihime et ,Shad) J'ai été agréablement surprise par les effets spéciaux, notamment les effets attribués à Ishida et aux hollows. Le drama se laisse regarder qu'on soit un fidèle du manga ou non, tout est expliqué il peut donc parler aux néophytes comme aux fans. Gros malus pour la fin wtf... elle comblera ceux ne connaissant pas bleach mais pour les fans c'est juste une blague...
  1. Charger plus d’activité
  • Statistiques des membres

    13 809
    Total des membres
    302
    Maximum en ligne
    MrShiroe
    Membre le plus récent
    MrShiroe
    Inscription
  • Statistiques des forums

    13 386
    Total des sujets
    258 384
    Total des messages
  • Statistiques de la galerie

    911
    Images
    88
    Commentaires
    31
    Albums
  • Dernières News

  • Messages

    • belle article ça donne envie
    • Synopsis : Que feriez-vous si vous vous réveilliez dans l’univers de votre jeu vidéo préféré ?
      Un rêve pour beaucoup, mais qui n’est pas aussi idyllique qu’il n’y paraît … Employés chez Square Enix, Shogo et sa sœur Yuko n’ont qu’un rêve : pouvoir un jour travailler sur un opus de la série Final Fantasy. Mais ce projet va tourner court lorsqu’un camion les fauche tous les deux. Projetés dans un village peuplé de Mogs et de Chocobos, ils comprennent qu’ils font désormais partie intégrante de leur univers favori…
      Étrangers perdus dans une contrée familière, Shogo et Yuko vont devoir réapprendre tout ce qu’ils pensaient connaître de l’univers de Final Fantasy et forger de nouvelles alliances afin de survivre à un monde bien plus dangereux qu’il n’en a l’air. Leur rêve va bientôt tourner au cauchemar Éditeur : Mana Books
      Tomes : 2 en cours de parution
      Scénariste : Minase Hazuki
      Dessinateur : Itsuki Kameya Mon avis : Final Fantasy Lost Stranger est un isekai prenant place dans l'univers riche et complexe de la saga Final Fantasy. De nombreuses références aux différents opus sont présentes, les fans seront ravis de pouvoir découvrir sous de nouvelles facettes les races, les classes et le bestiaire. Ce premier tome sert à poser les bases, Shogo et sa soeur Yuko sont littéralement projetés dans ce nouvel univers extrêmement proche des FF, le temps d'adaptation des protagonistes est assez rapide, de par leurs antécédents et leurs rêves, le lecteur pourra tout de même suivre les doutes et l'avancée psychologique des personnages.  Il est difficile de s'identifier aux personnages mais Hazuki MINASE, réussit avec brio à faire ressentir aux lecteurs en ascenseur émotionnel en un seul tome, on passe de la joie à la tristesse en passant par la colère et l'incompréhension. Ce nouveau monde se rapproche énormément d'un MMORPG type FF14 ou FF11(RIP à toi) ; Un système de classes et de guildes est en place, les personnages évoluent au travers de différentes quêtes, de bash mob et d'exploration (je ne serai pas surprise de rencontrer des aléas dans les prochains tomes). Nos deux héros devront rapidement se mettre aux pas, ils pourront compter sur des nouveaux compagnons d'armes pour les initier à cet univers plus dangereux qu'il n'y parait. Dès le premier tome, un événement inattendu attend nos héros : et si finalement tout n'était pas si identique aux Final Fantasy ? Shogo et sa soeur vont en faire les frais, ce triste événement lancera le fil conducteur du scénario.  Côté illustrations, il n'y a pas grand chose à dire : les dessins de KAMEYA Itsuki sont très efficaces et permettent une réelle immersion dans l'univers de Final Fantasy Lost Stranger. Le lecteur pourra apprécier de nombreux paysages et éléments de décors; il y a énormément de détails sans pour autant alourdir les cases. Final Fantasy Lost Stranger est clairement un manga fan service, les adeptes des Final Fantasy n'auront aucun mal à apprécier les nombreux clins d'oeil et les nombreuses références. Pour les non-initiés, ils pourront découvrir ce nouvel univers via les yeux et le ressenti de Shogo sans trop de difficultés, cependant ils passeront sûrement à côté de plusieurs "indices" scénaristiques.  
    • Merci, ca me fait grand plaisir!!!! Et merci aux teams! *va pleurer aux toilettes discrètement*
    • Ave à toi mon frère. Lis-tu des visual novel ?
  • Commentaires de l’image

  • Évènements à venir