• Bienvenue sur le forum d'Otaku-Attitude !

    Notre Forum est une communauté complètement Baka ou nous partageons sur les mangas, animes, jeux-vidéos, dessins, films, IRL, Japon et tout un tas d'autres sujets !

    Inscrivez vous sur le forum et présentez vous pour que nous puissions en savoir un peu plus sur vous !

Kazugaya

Membre
  • Compteur de contenus

    694
  • Donations

    0,00 € 
  • Points

  • Inscription

  • Dernière visite


Activité de réputation

  1. Merci
    Kazugaya a reçu une réaction de YukinaPanda dans Aide pour retrouver un manga   
    Bon, vu que de tête ça fonctionne pas, demandons à google: https://myanimelist.net/anime/941/Renkin_San-kyuu_Magical_Pokaan
  2. Utile
    Kazugaya a reçu une réaction de Ness dans Light Novels   
    Merci !
     
    Le facteur est passé, et regardez ce que j'ai reçu :
     
     
     
    N'empêche, c'est vachement plus petit que ce que je pensais. Mais c'est plus facile de lire les kanji avec beaucoup de trais que sur la plupart des raws. x)
  3. Utile
    Kazugaya a reçu une réaction de Ness dans To Aru Majutsu no Index : Le Light Novel (en vf)   
    Il faut pas oublier SS1, donc 2 tomes. x)
     
    Comme d'hab', bon travail ! Et bon courage pour la suite !
  4. Utile
    Kazugaya a reçu une réaction de Ness dans To Aru Majutsu no Index : Le Light Novel (en vf)   
    Hello la compagnie !
    A défaut du LN, j'ai entrepris la traduction de deux doujins de TAMnI ; Mikotoreito et Mikotoreito Okaeshi. Ne sachant pas où les mettre, j'ai décidé de poster ça ici vu que, dans un sens, c'est le topic de traduction de TAMnI, non ?
    Les deux ont pour thèmes la Saint Valentin et le White Day, donc j'aurais pu les poster ces jours là, mais je dois avouer être un grand flemmard. Vous ne me croyez pas ? Même en vous disant que j'ai les deux chapitres de côté depuis Août et que je n'ai pas fini les corrections parce que j'avais oublié les polices utilisées ? Oui, c'est la honte... :desp:
    'Fin bref, je voulais mettre fin à ce travail de côté que j'ai sur mon bureau depuis Août, donc voici :
     
    Mikotoreito
     
    Mikotoreito Okaeshi
     
    Mes remerciements à Tap pour la traduction, ainsi qu'à Ness et Misogi pour les relectures. (Et encore désolé d'être un pauvre insecte inutile à la société, mais j'ai fait pas mal de corrections quand même, donc encore merci !)
     
    Voilà, j'espère que ça en intéressera certains, et bonne année 2015 !
  5. Utile
    Kazugaya a reçu une réaction de Ness dans Light Novels   
    Epic is Epic :
     


     
    Et la couverture de NT 11 :
     
     
     
  6. Utile
    Kazugaya a reçu une réaction de otak-poit dans [concours 2014] Haikyū!!   
    Haikyū!!

     
    Titre original : ハイキュー!
     
    Année de parution : 2012
     
    Genre : Comédie, Sport
     
    Auteur : Haruichi Furudate
     
    Éditeur : Shūeisha (Japonais) et Kazé (Français)
     
    Nombre de volume : 13 (Japon) 5 (France) [En cours]
     
    Introduction :
     
    Un manga sur le Volley-ball ça vous dit ? Et je ne parle pas d’un Jeanne et Serge, hein, mais d’un vrai ! Le foot, le base-ball ou encore le basket c’est trop utilisé, il était donc temps d’avoir un sport beaucoup moins adapté au format manga, ainsi nous avons Haikyū!! par Haruichi Furudate.
    Haikyū!! c’est un manga pré-publié dans le Weekly Shōnen Jump (One Piece, Naruto, etc…) dont le premier chapitre fut publié le 20 Février 2012 et qui est toujours en cours de publication avec une centaine de chapitres et 11 volumes de sortis en librairie pour le Japon, et 4 dans notre cher pays.
     
    Histoire :
     
    Avant d’entrer au collège, Shōyō Hinata assiste à un match du tournoi national inter-lycée de volley-ball retransmit à la télévision. Dans ce match, parmi des joueurs de 1m90 s’en trouve un de moins de 1m70 qui est pourtant l’As de son équipe et dont le surnom est « Petit Géant ». Captivé, Shōyō créé un club de volley-ball à son entré au collège, mais il se retrouve seul jusqu’à sa dernière année où il peut enfin participer au tournoi national inter-collège grâce à ses amis de différents clubs qui lui offrent leur aide. Malheureusement, Shōyō et son équipe se font écraser par l’équipe de Tobio Kageyama, surnommé le « Roi du Terrain ».
    Maintenant Shōyō arrive au lycée de Karasuno, là où jouait le « Petit Géant », et il est bien décidé à devenir l’As de l’équipe et ainsi se venger de sa cuisante défaite contre Tobio. Mais voilà, coup du sort, Shōyō et Tobio se retrouvent dans la même équipe. Que va-t-il se passer !?
     

    C'est parti !
     
    Personnages :
     

    Shōyō Hinata : Personnage principal de l’histoire, il est en première année au lycée Karasuno. Il est plutôt optimiste, faible et maladroit, mais sa vitesse, sa détente et sa capacité de saut sont ses atouts. Au départ il n’est qu’un débutant et ne peut rien faire sans Tobio, mais petit à petit il va s’améliorer à travers les matchs. Il stresse beaucoup avant les matchs ce qui entraine plusieurs éléments comiques du manga, et il fait souvent des rencontres importantes aux toilettes. Son poste est central.
     

    Tobio Kageyama : En première année à Karasuno, son poste est passeur. Au collège il était surnommé « Roi du Terrain » à cause de son arrogance et son inhabilité à travailler en équipe. Après son arrivée au lycée, il comprend l’importance du travail d’équipe. Même s’il est bon dès le départ étant un « génie », il va continuer à s’améliorer en même temps que Shōyō. Il déteste se faire appeler « Roi ».
     

    Daichi Sawamura : En troisième année à Karasuno, il est le capitaine de l’équipe. Il est patient et compréhensif, mais se met vite en colère lorsque les autres commencent à faire n’importe quoi. Son poste est ailier.
     

    Asahi Azumane : En troisième année à Karasuno, il est considéré comme l’As de l’équipe. Il a un peu de mal à se remettre au volley après une pause dû à un trauma psychologique. Malgré sa stature et son physique imposant, il est en réalité très timide et très gentil. Son poste est pointu.
     

    Ryūnosuke Tanaka : En seconde année à Karasuno, il est bruyant et agressif, mais il s’occupe de ses juniors et est même protecteur envers eux. Son poste est ailier.
     

    Yū Nishinoya : En seconde année à Karasuno, il est surnommé le « Dieu de la Défense ». Un caractère très énergique, des reflexes et des capacités incroyables font de lui un très bon libéro. Suite à l’arrêt d’Asahi il avait aussi arrêté. Il est le plus petit de l’équipe.
     

    Kei Tsukishima : En première année à Karasuno, il est très grand et plutôt froid. Il prend Shōyō de haut et fait exprès d’appeler Tobio « Roi » pour l’embêter. Son poste est central.
     
    Critique :
     
    Haikyū!! est un manga qui suit la trame des autres mangas de sport, mais il le fait bien. En effet, Haikyū!! se démarque de par son réalisme, son humour, son dynamisme ainsi que ses personnages « vivants » qui nous font oublier les stéréotypes monotones de certains autres mangas. Oui, Haikyū!! c’est du sport, mais aussi le humour.
    Les matchs sont bien réalisés, on comprend les actions et ce n’est pas brouillon. Chaque action est compréhensible sans avoir besoin de revenir aux pages précédentes et on peut suivre le match avec facilité et plaisir. Vient ensuite le réalisme. Malgré le niveau très élevé pour des lycéens, les joueurs ne sont pas surhumains et capables de prouesses inimaginables. Les joueurs peuvent faire ce qu’ils peuvent, et quand ils n’y arrivent pas, ils stratégisent. Pas de smash ultra puissant avec un super effet qui va dégommer la main du bloqueur, on va plutôt chercher à l’éviter et faire des feintes pour marquer le point. Du vrai volley-ball.
     

    Même s'il y a de la stratégie, la force est importante quand même !
     
    L’humour est omniprésent, presque tous les chapitres ont au moins une scène comique. Et si on parle de l’humour, on est obligé de parler des personnages avec. Même s’ils sont clichés, ils sont vivants et toujours prêts à nous faire rire. Entre Shōyō avec son idiotie et son anxiété, Tobio et sa faible patience qui est lui aussi idiot, et Ryūnosuke et ses tendances racailles qui est à son tour lui aussi un idiot, pas le temps de s’ennuyer !
     

    Comment ça j’ai dit trop de fois idiot ?
     
    Mais même dans cet humour les personnages savent garder leur sérieux lorsqu’il le faut puisque Daichi, le capitaine, est là pour les ramener à l’ordre ainsi que le vice-capitaine Kōshi Sugawara qui va malheureusement céder sa place à Tobio mais qui sera toujours là pour donner des conseils et supporter l’équipe. En effet, les remplaçants ne sont pas tous délaissés puisqu’ils apportent leur soutien aux autres personnages et ont le droit à un petit développement et du temps de jeu, même si cela est limité à seulement quelques personnages.
     

    Shōyō en mode sérieux.
     
    Les matchs s’enchainent entrecoupés d’entrainements pour monter le niveau de l’équipe. Ils s’améliorent petit à petit, et on le voit. Ce ne sont pas des entrainements off-screen, on apprend en même temps que les personnages, ce qui ajoute un certain réalisme. En parlant de réalisme, ici les personnages ne sont pas invincibles, ils perdent et apprennent de leurs défaites pour devenir plus fort. Ça peut être rébarbatif, mais ces défaites qui renforcent la détermination de nos héros ne les rends que plus attachants et nous donne envie de les voir gagner lors de leur prochain match pour la revanche.
     

    Les larmes de la défaite.
     
    Graphiquement, c’est assez spécial selon la personne. Certains n’aimeront pas, d’autres adoreront. Pour rester objectif, les dessins sont beaux et propres. Le chara design est varié, chaque personnage a son truc qui permet de le remarquer facilement. Les phases d’accélération, de rapidité et d’action sont très bien rendues elles aussi. Mais là où Haruichi Furudate fait fort, c’est pour les moments clés. À ces moments le dessin prend une autre ampleur, et l’intensité est marquée par un usage des ombres et noirs remarquable.


    Vous sentez l’intensité ? La vitesse ? Ça c’est de l’art les amis !
     
    Bilan :
     
    Ce manga pourra repousser certaines personnes à cause du style de dessin ou bien le fait que ce soit sur du volley qui malheureusement n’intéresse plus autant de gens dans la nouvelle génération. Mais une fois commencé, on ne peut plus s’arrêter. De par son humour, sa fidélité au sport qu’est le volley-ball et ses personnages, Haikyū!! se démarque des autres mangas de sports génériques ou désabusés. Ainsi Haruichi Furudate a su imposer son style et créer un monde où l’on peut apprécier l’évolution de personnages vivants et attachants tout en profitant de l’excitation de matchs rythmés et intenses.
     

    "Je peux sauter !"
  7. Utile
    Kazugaya a reçu une réaction de otak-poit dans [concours 2014] Haikyū!!   
    Haikyū!!

     
    Titre original : ハイキュー!
     
    Année de parution : 2012
     
    Genre : Comédie, Sport
     
    Auteur : Haruichi Furudate
     
    Éditeur : Shūeisha (Japonais) et Kazé (Français)
     
    Nombre de volume : 13 (Japon) 5 (France) [En cours]
     
    Introduction :
     
    Un manga sur le Volley-ball ça vous dit ? Et je ne parle pas d’un Jeanne et Serge, hein, mais d’un vrai ! Le foot, le base-ball ou encore le basket c’est trop utilisé, il était donc temps d’avoir un sport beaucoup moins adapté au format manga, ainsi nous avons Haikyū!! par Haruichi Furudate.
    Haikyū!! c’est un manga pré-publié dans le Weekly Shōnen Jump (One Piece, Naruto, etc…) dont le premier chapitre fut publié le 20 Février 2012 et qui est toujours en cours de publication avec une centaine de chapitres et 11 volumes de sortis en librairie pour le Japon, et 4 dans notre cher pays.
     
    Histoire :
     
    Avant d’entrer au collège, Shōyō Hinata assiste à un match du tournoi national inter-lycée de volley-ball retransmit à la télévision. Dans ce match, parmi des joueurs de 1m90 s’en trouve un de moins de 1m70 qui est pourtant l’As de son équipe et dont le surnom est « Petit Géant ». Captivé, Shōyō créé un club de volley-ball à son entré au collège, mais il se retrouve seul jusqu’à sa dernière année où il peut enfin participer au tournoi national inter-collège grâce à ses amis de différents clubs qui lui offrent leur aide. Malheureusement, Shōyō et son équipe se font écraser par l’équipe de Tobio Kageyama, surnommé le « Roi du Terrain ».
    Maintenant Shōyō arrive au lycée de Karasuno, là où jouait le « Petit Géant », et il est bien décidé à devenir l’As de l’équipe et ainsi se venger de sa cuisante défaite contre Tobio. Mais voilà, coup du sort, Shōyō et Tobio se retrouvent dans la même équipe. Que va-t-il se passer !?
     

    C'est parti !
     
    Personnages :
     

    Shōyō Hinata : Personnage principal de l’histoire, il est en première année au lycée Karasuno. Il est plutôt optimiste, faible et maladroit, mais sa vitesse, sa détente et sa capacité de saut sont ses atouts. Au départ il n’est qu’un débutant et ne peut rien faire sans Tobio, mais petit à petit il va s’améliorer à travers les matchs. Il stresse beaucoup avant les matchs ce qui entraine plusieurs éléments comiques du manga, et il fait souvent des rencontres importantes aux toilettes. Son poste est central.
     

    Tobio Kageyama : En première année à Karasuno, son poste est passeur. Au collège il était surnommé « Roi du Terrain » à cause de son arrogance et son inhabilité à travailler en équipe. Après son arrivée au lycée, il comprend l’importance du travail d’équipe. Même s’il est bon dès le départ étant un « génie », il va continuer à s’améliorer en même temps que Shōyō. Il déteste se faire appeler « Roi ».
     

    Daichi Sawamura : En troisième année à Karasuno, il est le capitaine de l’équipe. Il est patient et compréhensif, mais se met vite en colère lorsque les autres commencent à faire n’importe quoi. Son poste est ailier.
     

    Asahi Azumane : En troisième année à Karasuno, il est considéré comme l’As de l’équipe. Il a un peu de mal à se remettre au volley après une pause dû à un trauma psychologique. Malgré sa stature et son physique imposant, il est en réalité très timide et très gentil. Son poste est pointu.
     

    Ryūnosuke Tanaka : En seconde année à Karasuno, il est bruyant et agressif, mais il s’occupe de ses juniors et est même protecteur envers eux. Son poste est ailier.
     

    Yū Nishinoya : En seconde année à Karasuno, il est surnommé le « Dieu de la Défense ». Un caractère très énergique, des reflexes et des capacités incroyables font de lui un très bon libéro. Suite à l’arrêt d’Asahi il avait aussi arrêté. Il est le plus petit de l’équipe.
     

    Kei Tsukishima : En première année à Karasuno, il est très grand et plutôt froid. Il prend Shōyō de haut et fait exprès d’appeler Tobio « Roi » pour l’embêter. Son poste est central.
     
    Critique :
     
    Haikyū!! est un manga qui suit la trame des autres mangas de sport, mais il le fait bien. En effet, Haikyū!! se démarque de par son réalisme, son humour, son dynamisme ainsi que ses personnages « vivants » qui nous font oublier les stéréotypes monotones de certains autres mangas. Oui, Haikyū!! c’est du sport, mais aussi le humour.
    Les matchs sont bien réalisés, on comprend les actions et ce n’est pas brouillon. Chaque action est compréhensible sans avoir besoin de revenir aux pages précédentes et on peut suivre le match avec facilité et plaisir. Vient ensuite le réalisme. Malgré le niveau très élevé pour des lycéens, les joueurs ne sont pas surhumains et capables de prouesses inimaginables. Les joueurs peuvent faire ce qu’ils peuvent, et quand ils n’y arrivent pas, ils stratégisent. Pas de smash ultra puissant avec un super effet qui va dégommer la main du bloqueur, on va plutôt chercher à l’éviter et faire des feintes pour marquer le point. Du vrai volley-ball.
     

    Même s'il y a de la stratégie, la force est importante quand même !
     
    L’humour est omniprésent, presque tous les chapitres ont au moins une scène comique. Et si on parle de l’humour, on est obligé de parler des personnages avec. Même s’ils sont clichés, ils sont vivants et toujours prêts à nous faire rire. Entre Shōyō avec son idiotie et son anxiété, Tobio et sa faible patience qui est lui aussi idiot, et Ryūnosuke et ses tendances racailles qui est à son tour lui aussi un idiot, pas le temps de s’ennuyer !
     

    Comment ça j’ai dit trop de fois idiot ?
     
    Mais même dans cet humour les personnages savent garder leur sérieux lorsqu’il le faut puisque Daichi, le capitaine, est là pour les ramener à l’ordre ainsi que le vice-capitaine Kōshi Sugawara qui va malheureusement céder sa place à Tobio mais qui sera toujours là pour donner des conseils et supporter l’équipe. En effet, les remplaçants ne sont pas tous délaissés puisqu’ils apportent leur soutien aux autres personnages et ont le droit à un petit développement et du temps de jeu, même si cela est limité à seulement quelques personnages.
     

    Shōyō en mode sérieux.
     
    Les matchs s’enchainent entrecoupés d’entrainements pour monter le niveau de l’équipe. Ils s’améliorent petit à petit, et on le voit. Ce ne sont pas des entrainements off-screen, on apprend en même temps que les personnages, ce qui ajoute un certain réalisme. En parlant de réalisme, ici les personnages ne sont pas invincibles, ils perdent et apprennent de leurs défaites pour devenir plus fort. Ça peut être rébarbatif, mais ces défaites qui renforcent la détermination de nos héros ne les rends que plus attachants et nous donne envie de les voir gagner lors de leur prochain match pour la revanche.
     

    Les larmes de la défaite.
     
    Graphiquement, c’est assez spécial selon la personne. Certains n’aimeront pas, d’autres adoreront. Pour rester objectif, les dessins sont beaux et propres. Le chara design est varié, chaque personnage a son truc qui permet de le remarquer facilement. Les phases d’accélération, de rapidité et d’action sont très bien rendues elles aussi. Mais là où Haruichi Furudate fait fort, c’est pour les moments clés. À ces moments le dessin prend une autre ampleur, et l’intensité est marquée par un usage des ombres et noirs remarquable.


    Vous sentez l’intensité ? La vitesse ? Ça c’est de l’art les amis !
     
    Bilan :
     
    Ce manga pourra repousser certaines personnes à cause du style de dessin ou bien le fait que ce soit sur du volley qui malheureusement n’intéresse plus autant de gens dans la nouvelle génération. Mais une fois commencé, on ne peut plus s’arrêter. De par son humour, sa fidélité au sport qu’est le volley-ball et ses personnages, Haikyū!! se démarque des autres mangas de sports génériques ou désabusés. Ainsi Haruichi Furudate a su imposer son style et créer un monde où l’on peut apprécier l’évolution de personnages vivants et attachants tout en profitant de l’excitation de matchs rythmés et intenses.
     

    "Je peux sauter !"
  8. Utile
    Kazugaya a reçu une réaction de Ness dans Light Novels   
    Tu fais les "moins" connus d'abord ? Parce qu'il y a du choix pourtant ! (Trop d'ailleurs...)
    Au pire, tu choisis aléatoirement parmi ceux que tu as lu. ^^
     
    Personnellement j'ai fini les 11 volumes traduits de Tsuki Tsuki! Mercredi (J'voulais pas double poster), et j'ai vraiment beaucoup aimé ! Les premiers volumes sont bien sympas et légers, puis arrivent les toujours aussi sympathiques mais plus lourds volumes. (L'histoire d'Elni... Pas au même niveau, mais Hijiri et Machina c'était pas la joie non plus.)
    Niveau personnages, Shinobu est vraiment SUPER (Un peu moins au fil des volumes, mais il reste toujours aussi fun), surtout ses interactions avec Kaorun et Machina. Ranking des persos féminins : Machina = Kaorun > Hijiri > Elni > Luna.
     
    Si vous comptez lire Tsuki Tsuki! et que vous voulez tout découvrir, passez votre chemin, sinon vous pouvez y aller, y'a pas vraiment de choses "surprenantes".
     
    Machina : tricked&retort combo is so wonderful ! Elle est vraiment mignonne et j'adore son caractère (un peu tsundere) à vouloir paraître dure mais être très (très) gentille.
    Kaorun aka Kaoru : Ses interactions avec Shinobu... L'epicness de l'epicness. Plus son côté pervers pour cacher sa timidité (comme Shinobu) la rend vraiment mignonne.
    Hijiri : Ses efforts ? La voir faire de son mieux pour être avec Shinobu alors que c'est "peine perdu", ainsi que son caractère la rendent vraiment attachante et mignonne.
    Elni : Stupidness is cuteness !!!
    Luna : Héroïne principale, apparaît à peine plus que Nazuna(personnage secondaire)... j'veux bien qu'elle soit gentille, blonde, boobs, belle, sexy, etc... Mais pourquoi Shinobu tombe amoureux d'elle alors que c'est la personne avec qui il a vécu le moins de choses ? Je sais que l'amour ça ne s'explique pas, mais quand même...
     
    'Fin bref, j'espère quand même l'harem ending parce que je veux qu'elles soient toutes heureuses. (Oui je m'attache vite à des filles imaginaires, surtout avec le point de vue interne de Shinobu qui nous donne l'impression d'être lui)
     
    Voila ce que je contenais depuis presque 5 jours, ça fait du bien de ce lâcher~
  9. Utile
    Kazugaya a reçu une réaction de Akane dans Danganronpa the animation   
    Je n'ai pas vu l'anime mais j'ai adoré le jeu. :bien:
  10. Utile
    Kazugaya a réagi à Alephnor dans Cage of Eden   
    C'est quoi ?
    Cage of Eden (nom original : Eden no Ori) est un manga de YAMADA Yoshinobu qui fut sérialisé dans le Weekly Shonen Magazine entre 2008 et fin 2012. La série compte 21 volumes dont les deux premiers viennent de paraître en France chez Soleil Manga.
    A noter que bien que la manga ait été publié dans le Weekly Shonen et qu'il soit catégorisé comme un Shonen au Japon, Soleil Manga a décidé de le publier comme un Seinen. Un choix valable en ce qui me concerne.
     

    Une grosse dinde ? Ouais, mais carnivore et rapide la dinde !
     
    De quoi ça parle ?
    L'histoire commence par une sortie scolaire qui se termine. Les étudiants prennent l'avion pour rentrer au Japon après un séjour à Guam. Mais durant le vol, un incident les force à atterrir en catastrophe sur une île du Pacifique. Cette île est cependant loin d'être inhabité, puisque des hordes d'animaux censés avoir disparus depuis des millions d'années font partis de la faune. Après avoir subi les premières pertes dans un environnements aussi hostile et en l'absence de secours, les survivants sont contraints de s'organiser afin de pouvoir survivre. Mais il advient rapidement que les animaux sauvages sont loin d'être les plus dangereux habitants de l'île et que le fait que celle-ci abrite des espèces disparues est loin d'être le plus grand des mystères qui l'entoure.
     

    Vous noterez le ecchi. Ce n'est fort heureusement pas aussi exagéré que dans High School of the Dead.
     
    Et ça vaut le coup ?
    Pour ceux qui connaissent, Cage of Eden est tout ce que la série Lost aurait du être. Un environnement vraiment hostile où les pires horreurs peuvent te tomber dessus à n'importe quel moment, des survivants séparés en petits groupes qui n'hésitent pas à s'en prendre les uns aux autres afin de survivre et des mystères toujours plus incompréhensibles.
    La majeure partie du manga te tient en haleine et il est très difficile de le délaisser une fois qu'on s'est laissé plonger dans cette lutte pour la survie. Et pour le cas où ça ne suffirait pas, vous continuerez malgré tout à vos poser des questions sur l'île et plus particulièrement sur les raisons pour laquelle certaines choses s'y trouvent.
    Surtout que les personnages sont attachants. Même s'ils deviennent de plus en plus nombreux (et parfois situés dans plusieurs groupes de survivants), l'auteur prend le temps de s'attarder sur chacun des personnages majeurs de l'histoire, ce qui fait qu'on n'est jamais vraiment perdu. La plupart correspondent aux clichés du genre (la brute, l’idole de l'école, le délinquant au grand cœur, l'intellectuel, la délégué de classe...) mais sont terriblement sympathiques.
    Surtout que le danger est réél ! On n'en est pas rendu à un Shingeki no Kyojin où n'importe quel personnage est susceptible de rendre son dernier soupir lors du prochain chapitre, mais l'auteur n'hésite tout de même pas à accumuler les cadavres. En clair, un très bon manga plein de suspense, de mystère et d'action.
     

    Yarai transpire tellement la classe qu'il est capable de se battre avec un trousseau de clé et des pièces de monnaies.
     
    Et toi, tu en penses quoi ?
    Cage of Eden fait parti de ces mangas que j'ai découvert par surprise. Mais passé les premiers chapitres, j'ai été incapable de m'arrêter. Tout est dosé à la perfection pour nous donner envie de découvrir le fin mot de l'histoire. Sans compter que l'auteur a eut une idée de génie : si quelqu'un vous parle d'une île perdue du Pacifique infesté de créatures préhistoriques, tout le monde pensera aux dinosaures. Pas là. Les créatures qui peuplent l'île sont parmi les plus féroces mammifères et volatiles que la Terre ait jamais porté. Et c'est doublement intéressant : d'abord parce leur dangerosité n'est pas à prouver (vous vous en rendrez vite compte), mais aussi parce que contrairement aux dinosaures, le lecteur ne connait pas grand chose de ces créatures. Il sera donc toujours à se demander quelle sera la prochaine bestiole qui débarquera (et il y a de quoi faire, et de loin !).
    Malheureusement, malgré tout les qualités de cette oeuvre, le final en décevra plus d'un. On sent vraiment que l'explication est balancé très rapidement et des tas de questions restent sans réponses (il est supposé que l'auteur a été contraint de boucler son manga prématurément). Mais malgré ce raté, le reste de l'oeuvre reste passionnante à lire et je la recommande chaudement. Plutôt à un public avisé, en revanche. C'est pour ça que j'approuve la classification Seinen de Soleil Manga. Certain passage peuvent être un peu... rudes.
     

    Le héros sauvant sa dulcin... Heu... Son amie d'enfance !
     

  11. Utile
    Kazugaya a réagi à Alephnor dans Iris Zero   
    C'est quoi ?
    Iris Zero est un seinen scénarisé par PIRO Shiki et illustré par HOTARU Takana. Il a été publié pour la première fois le 27 Avril 2009 par Media Factory. En France, le manga est publié par Doki-Doki et, si la série n'est pas encore terminée, l'ensemble des tomes sont actuellement disponibles.
     
     

     
     
    De quoi ça parle ?
    Depuis de nombreuses années, chaque enfant naît avec une capacité appelée l'Iris. Concrétement, ils sont capables de voir davantage que ce que des yeux classiques le leur permettraient. En revanche, ce pouvoir reste particulier à chaque individu : certains pourront voir ceux qui mentent, d'autre pourront lire les sentiments des gens... Mais il existe également une très faible minorité d'enfants qui ne naissent avec aucun Iris. Les Iris Zero. Pour ces derniers, la vie n'est pas toujours facile, puisqu'ils sont souvent pris à parti par les autres et finissent par être des proies faciles pour ceux disposant d'un Iris. Voilà pourquoi Toru Mizushima a décidé d'appliquer un mode de vie qui lui éviterait d'être tourmenté par le fait d'être un Iris Zero : il vit avec une politique d'exposition minimale, s'arrangeant pour que l'attention des autres ne s'oriente jamais dans sa direction. Jusqu'au jour où Koyuki Sasamori, une des filles les plus populaires du collège, vient lui demander son aide. A partir de cet instant, il va être bien délicat pour le pauvre Toru de rester invisible aux yeux de tous.
     
     

     
     
    Et ça vaut le coup ?
    Et allez ! Encore une énième histoire scolaire où le même type lambda se retrouve avec la fille la plus populaire. Quelle originalité ! Sauf que non, les choses sont un peu plus subtiles que ça. D'accord, le scénario est assez classique : des étudiants ont des problèmes et le personnage principal se retrouve à jouer les sauveurs providentiels. Mais les Iris changent toute la donne ! Car il est très difficile de dissimuler des choses quand les autres peuvent 'voir' davantage qu'on ne le voudrait. Et on se retrouve fréquemment à se dire que cette capacité, à première vue très pratique, se retrouve en fait être un très lourd fardeau. Il n'est pas rare que certain personnages usent et abusent de cette ambiguïté pour parvenir à leurs fins. Et même quand ce n'est pas le cas, le simple fait de ne pas savoir ce que l'autre est capable de voir laisse toujours traîner une incertitude.
    Au bout du compte, on se retrouve avec une illustration très inventive du 'regard des autres' !
     
     

     
     
    Et toi, tu en penses quoi ?
    Iris Zero, je l'ai découvert complètement par hasard. Pendant que je parcourais les seinens du revendeur local, je suis tombé sur ce titre qui m'a interpellé. Je me suis risqué à commencer l'histoire et je n'ai étonnamment pas été déçu. Comme je l'ai expliqué, le schéma global est assez classique et se retrouve dans la majorité des mangas se déroulant en milieu scolaire. Mais le concept de l'Iris ajoute vraiment quelque chose, sans que la totalité du scénario tourne autour de ça. L'histoire se concentre davantage autour des personnages que de leur Iris. En fait, ce dernier est plus considéré comme faisant partie du personnage que comme définissant le personnage. Il y a une vrai construction psychologique et c'est ce qui permet au manga de se démarquer. Sans compter que le dessin est plutôt joli !
    Au bout du compte, une bonne surprise. Certes, le contexte est classique et les personnages correspondent souvent aux stéréotypes du genre. Mais l'histoire reste agréable à dérouler et nous place dans des situations originales. Et elle nous fait nous interroger sur comment les autres nous perçoivent.
     
     

     
     
    NB : le manga est sur le point de sortir d'un long hiatus. Au Japon, le dernier volume datait de Février 2012. Mais l'histoire est censé reprendre fin Octobre. Alors, même si le dernier tome français date de Février 2013, la suite devrait finir par arriver.
  12. Utile
    Kazugaya a reçu une réaction de Turga dans [terminé] Akikan!   
    Euh... Light Novel peut se traduire par Roman Léger, pas Roman Lumière... :angou
  13. Utile
    Kazugaya a reçu une réaction de Kono dans Love & Collage   
    Type : Shonen
    Genres : Comédie, School Life, Romance, Harem, Ecchi
    Auteur : Inoue Kazurou
    Nombre de volumes : Terminé avec 12 tomes aux Japon ainsi qu'en France chez Kurokawa
    Années de parution : 2005 - 2008



    Histoire :
    Maeda Hachibe décide d'aller étudier à Tokyo en espérant trouver la fille qui réunira les quatre conditions pour être parfaite, à savoir :
    Les yeux : "Ses yeux... de vrais yeux de chats, immenses et de la couleur du saphir le plus pur!"
    Les jambes : "Ses jambes, sont parfaitement droites! La largeur des cuisses est identique à celle des mollets!"
    Les seins : "La paire de seins parfaite, une forme arrondie, profilée, aérodynamique... Une alliance d'esthétique et de sensualité tactile maximale!"
    La voix : "Une voix grave, mais pas nasillarde!"
    Ce jeune adolescent de 15 ans n'est jamais tombé amoureux, la faute à sa manie de se focaliser sur certaines parties des filles au lieu de les considérer dans leur ensemble. Bien décidé à trouver la femme avec les morceaux idéaux, il monte à la capitale. C'est à la suite d'un incendie réduisant le dortoir des garçons en cendres qu'Hachibe se retrouve à vivre dans le dortoir des filles où se trouveront quatre filles possédant chacune une partie qu'il aime. Hachibe, de part son fétichisme, décide donc de protéger et de rendre heureuses ces filles ainsi que d'assouvir ses désirs de fétichiste tout en leur cachant son amour un peu spécial.
     

    Ça c'est de l'amour !
     
    Avis :
    Je ne vais pas vous mentir, ça fait un petit moment que j'ai lu le manga. Je vais donc parler à partir de mes souvenirs.
    Déjà, l'histoire peut faire penser à Love Hina d'Akamatsu Ken, mais Hachibe est BEAUCOUP plus offensif que Keitaro ! Ce gars est HILARANT ! C'est idées sont débiles, et la façon dont il devient un surhomme pour protéger les filles est marrante. Il élabore plusieurs stratagèmes pour pouvoir profiter des parties qu'il aime.
    Entre Tenmaku Sakurako dont il prend des photos de ses yeux, Tsukino Yukari dont il veut reproduire la forme de sa poitrine et la voir bouger, Ootori Kirino dont il enregistre la voix en créant des situations lui faisant dire des trucs obscènes et la propriétaire du dortoir ainsi que professeur Ameyagi Tsubame dont il veut se faire piétiner dessus par ses pieds ou dormir dessus. S'ajoute d'autres filles qu'il va rencontrer qui auront elles aussi des parties qu'il aime.
     

    Hahaha, je vais profiter d'elles pendant toutes les vacances d'été !
     

    Conclusion :
    Manga que je conseille à tous si vous voulez passer un bon moment avec un grand sourire aux lèvres ! Qu'attendez-vous pour suivre Hachibe dans ses aventures pour trouver la fille parfaite !?
    Faire cette fiche m'a d'ailleurs donné envie de le lire pour la troisième fois. :)
  14. Utile
    Kazugaya a reçu une réaction de Kono dans Love & Collage   
    Type : Shonen
    Genres : Comédie, School Life, Romance, Harem, Ecchi
    Auteur : Inoue Kazurou
    Nombre de volumes : Terminé avec 12 tomes aux Japon ainsi qu'en France chez Kurokawa
    Années de parution : 2005 - 2008



    Histoire :
    Maeda Hachibe décide d'aller étudier à Tokyo en espérant trouver la fille qui réunira les quatre conditions pour être parfaite, à savoir :
    Les yeux : "Ses yeux... de vrais yeux de chats, immenses et de la couleur du saphir le plus pur!"
    Les jambes : "Ses jambes, sont parfaitement droites! La largeur des cuisses est identique à celle des mollets!"
    Les seins : "La paire de seins parfaite, une forme arrondie, profilée, aérodynamique... Une alliance d'esthétique et de sensualité tactile maximale!"
    La voix : "Une voix grave, mais pas nasillarde!"
    Ce jeune adolescent de 15 ans n'est jamais tombé amoureux, la faute à sa manie de se focaliser sur certaines parties des filles au lieu de les considérer dans leur ensemble. Bien décidé à trouver la femme avec les morceaux idéaux, il monte à la capitale. C'est à la suite d'un incendie réduisant le dortoir des garçons en cendres qu'Hachibe se retrouve à vivre dans le dortoir des filles où se trouveront quatre filles possédant chacune une partie qu'il aime. Hachibe, de part son fétichisme, décide donc de protéger et de rendre heureuses ces filles ainsi que d'assouvir ses désirs de fétichiste tout en leur cachant son amour un peu spécial.
     

    Ça c'est de l'amour !
     
    Avis :
    Je ne vais pas vous mentir, ça fait un petit moment que j'ai lu le manga. Je vais donc parler à partir de mes souvenirs.
    Déjà, l'histoire peut faire penser à Love Hina d'Akamatsu Ken, mais Hachibe est BEAUCOUP plus offensif que Keitaro ! Ce gars est HILARANT ! C'est idées sont débiles, et la façon dont il devient un surhomme pour protéger les filles est marrante. Il élabore plusieurs stratagèmes pour pouvoir profiter des parties qu'il aime.
    Entre Tenmaku Sakurako dont il prend des photos de ses yeux, Tsukino Yukari dont il veut reproduire la forme de sa poitrine et la voir bouger, Ootori Kirino dont il enregistre la voix en créant des situations lui faisant dire des trucs obscènes et la propriétaire du dortoir ainsi que professeur Ameyagi Tsubame dont il veut se faire piétiner dessus par ses pieds ou dormir dessus. S'ajoute d'autres filles qu'il va rencontrer qui auront elles aussi des parties qu'il aime.
     

    Hahaha, je vais profiter d'elles pendant toutes les vacances d'été !
     

    Conclusion :
    Manga que je conseille à tous si vous voulez passer un bon moment avec un grand sourire aux lèvres ! Qu'attendez-vous pour suivre Hachibe dans ses aventures pour trouver la fille parfaite !?
    Faire cette fiche m'a d'ailleurs donné envie de le lire pour la troisième fois. :)
  15. Utile
    Kazugaya a reçu une réaction de Kono dans Love & Collage   
    Type : Shonen
    Genres : Comédie, School Life, Romance, Harem, Ecchi
    Auteur : Inoue Kazurou
    Nombre de volumes : Terminé avec 12 tomes aux Japon ainsi qu'en France chez Kurokawa
    Années de parution : 2005 - 2008



    Histoire :
    Maeda Hachibe décide d'aller étudier à Tokyo en espérant trouver la fille qui réunira les quatre conditions pour être parfaite, à savoir :
    Les yeux : "Ses yeux... de vrais yeux de chats, immenses et de la couleur du saphir le plus pur!"
    Les jambes : "Ses jambes, sont parfaitement droites! La largeur des cuisses est identique à celle des mollets!"
    Les seins : "La paire de seins parfaite, une forme arrondie, profilée, aérodynamique... Une alliance d'esthétique et de sensualité tactile maximale!"
    La voix : "Une voix grave, mais pas nasillarde!"
    Ce jeune adolescent de 15 ans n'est jamais tombé amoureux, la faute à sa manie de se focaliser sur certaines parties des filles au lieu de les considérer dans leur ensemble. Bien décidé à trouver la femme avec les morceaux idéaux, il monte à la capitale. C'est à la suite d'un incendie réduisant le dortoir des garçons en cendres qu'Hachibe se retrouve à vivre dans le dortoir des filles où se trouveront quatre filles possédant chacune une partie qu'il aime. Hachibe, de part son fétichisme, décide donc de protéger et de rendre heureuses ces filles ainsi que d'assouvir ses désirs de fétichiste tout en leur cachant son amour un peu spécial.
     

    Ça c'est de l'amour !
     
    Avis :
    Je ne vais pas vous mentir, ça fait un petit moment que j'ai lu le manga. Je vais donc parler à partir de mes souvenirs.
    Déjà, l'histoire peut faire penser à Love Hina d'Akamatsu Ken, mais Hachibe est BEAUCOUP plus offensif que Keitaro ! Ce gars est HILARANT ! C'est idées sont débiles, et la façon dont il devient un surhomme pour protéger les filles est marrante. Il élabore plusieurs stratagèmes pour pouvoir profiter des parties qu'il aime.
    Entre Tenmaku Sakurako dont il prend des photos de ses yeux, Tsukino Yukari dont il veut reproduire la forme de sa poitrine et la voir bouger, Ootori Kirino dont il enregistre la voix en créant des situations lui faisant dire des trucs obscènes et la propriétaire du dortoir ainsi que professeur Ameyagi Tsubame dont il veut se faire piétiner dessus par ses pieds ou dormir dessus. S'ajoute d'autres filles qu'il va rencontrer qui auront elles aussi des parties qu'il aime.
     

    Hahaha, je vais profiter d'elles pendant toutes les vacances d'été !
     

    Conclusion :
    Manga que je conseille à tous si vous voulez passer un bon moment avec un grand sourire aux lèvres ! Qu'attendez-vous pour suivre Hachibe dans ses aventures pour trouver la fille parfaite !?
    Faire cette fiche m'a d'ailleurs donné envie de le lire pour la troisième fois. :)
  16. Utile
    Kazugaya a reçu une réaction de Hancock dans [RP] Les chroniques de la Terra Incognita   
    [Lieu : Ryoku, Auberge "Au Dragon Cuit" / Temps :Chute de neige / Nuit]
    Personnages évoqués :

     
    Alors que les ténèbres planaient au-dessus de l'auberge, Kazugaya était dans un profond sommeil...
     
     
    ------------------------------------
    Flashback - 3 ans plus tôt
    ------------------------------------
     
    Au sud-ouest de Balimba, près de la mer, se trouvait un petit village nommé Gashid. C'était un endroit où il faisait bon vivre et où les habitants accueillaient les voyageurs chaleureusement. Les humains du moins...
     
    "On ne veut pas de toi dans ce village pars !"
    "C'est un village d'humains, va-t’en !"
     
    Les villageois criaient tout en lançant des cailloux sur une jeune fille aux cheveux bleus du nom de Yuuna. "Humains", si ce villageois avait précisé ce terme, c'était parce que Yuuna n'en était pas une. En effet, dans le monde de Terra Incognita il y avait plusieurs races en plus des humains. En l'occurrence, cette Yuuna était une elfe. Un traité de paix et d'égalité avait été signé entre elfes et humains il y a de cela longtemps sur le continent d'Arcanum, mais encore beaucoup n'étaient pas d'accord. Et dans le village de Gashid, presque tous les villageois ne l'étaient pas.
    La raison pour laquelle Yuuna, qui porte d'habitude un capuchon pour ne pas se faire remarquer, se trouvait dans cette situation était qu'elle avait voulu aider un garçon qui était tombé par terre à se relever et qu'à ce moment précis un puissant coup de vent fit tomber sa capuche sur son dos. Apprenant depuis sa naissance que les elfes sont des êtres maléfiques, le jeune garçon se mit à pleurer, ce qui attira le regard de tous les villageois aux alentours. C'est ainsi que le "malentendu" commença.
    Yuuna était âgée de 15 ans. Malgré son jeune âge, elle était très intelligente, et avait une très grande curiosité. C'était la raison pour laquelle elle avait décidé de quitter le territoire des elfes pour aller découvrir la vérité sur ce monde, Terra Incognita. Mais par-dessus tout, elle était d'une grande gentillesse qui lui permettait de pardonner aux humains. Elle savait qu'ils agissaient ainsi à cause de la peur, ce qui lui empêchait de leur en vouloir.
    En voyant un caillou arriver vers elle, Yuuna ferma les yeux. Elle s'attendait à ressentir de la douleur à cause de l'impact, mais—
     
    ...Pourquoi rien n'arrive ?
     
    Yuuna ouvrit alors les yeux et vit un garçon se tenant devant elle.
     
     
    ---
     
     
    "Ce soir c'est tartiflette ! ♪"
     
    Un jeune garçon aux cheveux noirs, âgé de 13 ans, s'appelant Kazugaya marchait dans la rue marchande du village pour acheter les ingrédients nécessaires au diner qui lui mettait l'eau à la bouche. Il avait déjà réuni les pommes de terre, les lardons et les oignons. il ne manquait plus que le fromage. Kazugaya alla donc jusqu'au stand vendant des fromages.
     
    "Bonjour madame, du fromage à tartiflette s'il vous plait !"
    "Bonjour Kazugaya, je t'ai déjà dit que ça s'appelait du reblochon."
    "Peu importe ! Je suis impatient d'être ce soir, la tartiflette de Rika est la meilleure !"
     
    Rika était une fille de 18 ans qui s'occupait de Kazugaya. Ses talents culinaires étaient impressionnants. Après avoir acheté le fromage, Kazugaya prit le chemin du retour. Sur le chemin, il vit une scène assez violente. Une elfe ayant des cheveux bleus se faisait brutaliser par les villageois. Ne pouvant pas rester là à rien faire, il posa doucement le sac contenant les courses contre un mur, et se précipita vers les villageois pour les arrêter. Mais il vit un caillou partir vers l'elfe, il changea donc de trajectoire pour l'arrêter et protéger l'elfe.
     
     
    ---
     
     
    "Qu'est-ce que vous faites !?"
    "Non, qu'est-ce que TU fais ? C'est une elfe, on ne veut pas d'elle dans le village !"
    "Il a raison !" Répondirent plusieurs villageois.
     
    Yuuna était un peu confuse sur ce qu'il se passait. Un jeune garçon venait de la protéger et était en train d'argumenter avec les villageois sur leur façon de la traiter.
    Au bout d'un certain temps, le jeune garçon aux cheveux noirs soupira, se retourna, prit la main de Yuuna, puis la tira vers lui.
     
    "Je suis désolé, mais on va devoir faire un petit détour."
    "?"
     
    Il continua de marcher tout en tenant la main de Yuuna qui ne voyait pas ce qu'il voulait dire, mais elle savait une chose—
     
    "Merci."
    "Hum ?"
    "De m'avoir aidée, merci."
    "De quoi tu parles ? C'est normal, non ? Et puis, je suis sûr qu'ils se sont trompés sur tes intentions, tu voulais l'aider, non ?"
    "...Oui."
    "Bien, on ferait mieux de se dépêcher avant que Rika ne se mette en colère..."
    "?"
     
    Toujours aussi confuse, Yuuna était toujours tirée par le jeune humain à travers la foule. Elle remarqua qu'il avait un sac dans sa main, il devait sûrement l'avoir pris pendant leur discussion sans qu'elle ne le remarque.
     
    "Au fait, tu t'appelles comment ?"
    "Yuuna. Et vous ?"
    "Kazugaya. Et pas besoin d'être si formel."
     
    Kazugaya laissa s'échapper un petit rire tandis que Yuuna se sentait un peu gênée.
     
    Kazugaya... Il semblerait que je viens de rencontrer quelqu'un d'intéressant.
     
     
    ---
     
     
    "On est arrivés !"
     
    Kazugaya avait tiré la jeune elfe, Yuuna, jusqu'à chez lui. Il était un peu anxieux tandis qu'il murmurait J'espère que Rika et le Maître seront d'accord... sans être entendu par Yuuna. Finalement, il continua d'avancer jusqu'à la porte, lâcha la douce main de Yuuna, puis ouvrit la porte.
     
    "Je suis rentré !"
    "Bon retour..."
    "..."
    "..."
    "Euh..."
     
    Un silence de quelques secondes prit place, puis avec un sourire aux lèvres, Rika reprit :
     
    "Enchanté, je m'appelle Rika. Désolé pour ce silence, j'ai été surprise de voir se gamin ramener une aussi jolie fille."
    "Qui appelles-tu 'gamin' !?"
    "Ah, non, ce n'est rien. Je m'appelle Yuuna, c'est un plaisir de faire votre connaissance. Je suis désolé de venir à l'improviste."
    "Mais voyons, ce n'est rien, et puis, ne sois pas si formel. D'ailleurs, n'est-il pas l'heure de ton entrainement, Kazugaya ? Papa t'attends dans le dojo."
    "Mince, j'ai failli oublier..."
     
    Kazugaya fila vers la porte menant à l'extérieur après avoir laissé Yuuna aux soins de Rika.
     
     
    ---
     
     
    "Hum... Que dirais-tu de prendre un bain ?"
    "Ah... Si ça ne vous—te dérange pas."
     
    En effet, Yuuna était un peu sale. Des traces de boues étaient éparpillées un peu partout sur sa cape. Elle décida donc de la retirer.
    En dessous de cette cape, Yuuna portait un uniforme blanc et bleu composé d'une robe courte plissée, blanche avec une rayure bleue au milieu, recouverte par une veste sans manches à contours bleus attachée par 2 ceintures, une en dessous de la poitrine, et l'autre à la taille où à sa gauche était attachée une rapière dans son fourreau. Elle portait aussi des manches détachées maintenues par des rubans bleus ainsi que des mi-bas bleus montant un peu au-dessus de ses genoux avec une rayure blanche à 2 ou 3 centimètres du haut.
    Rika, quant à elle, était habillée d'un simple ensemble qui allait plutôt bien avec sa longue queue de cheval noir attachée par un ruban blanc.
    Arrivées à la salle de bain, les deux filles se déshabillèrent. Comme attendu d'une elfe, Yuuna était magnifique malgré son jeune âge. Ses yeux bleus innocents étaient de la même couleur que ses cheveux. Les courbes de son corps étaient magnifiques et bien proportionnées. Elle était totalement charmante, et mignonne en tout point.
     
    "Quel joli corps ! Les elfes ont tant de chance~"
    "Non, ce n'est pas vrai. V—Tu es très belle aussi."
     
    Rika était aussi une très belle jeune fille avec des proportions plutôt "sexy", et un corps très attractif. Sa beauté pouvait presque être comparée à celle d'une elfe.
    Yuuna et Rika passèrent la porte séparant le bain de la salle où elles s'étaient changées et commencèrent à se laver pendant que l’eau coulait dans la grande baignoire.
    Yuuna commença par laver ses cheveux délicatement avec du shampoing, puis lava ses longues oreilles pointues caractéristiques des elfes. Ensuite, à l'aide d'un gant de toilette enduit de savon, elle nettoya chaque partie de son corps en frottant gentiment sa peau. Elle jeta un coup d'œil vers Rika, puis regarda son buste. Malgré ses charmantes proportions, la poitrine de Yuuna n'était pas particulièrement grosse, elle était même plutôt petite. Elle empoigna sa poitrine avec ses deux mains tout en la massant. Se rendant compte que ce qu'elle faisait était embarrassant, le visage de Yuuna devint rouge vif, elle secoua sa tête, puis se rinça.
    Les deux jeunes filles rentrèrent ensuite dans le bain. La température était parfaite, des bulles de savons volaient dans la salle. C'était leur petit moment de détente car personne ne viendrait les déranger ici.
     
    "Rika, par 'entrainement' tout à l'heure, qu'est-ce que tu voulais dire ?"
    "Mon père lui enseigne l'art de l'épée. Et je suis contente que tu arrives enfin à me tutoyer sans te tromper."
     
    Face à ce magnifique sourire, Yuuna rougit un peu, puis se posa une question.
     
    "Ton père...? Kazugaya et toi n'êtes pas frère et sœur ?"
    "Eh bien, non. Mon père l'a trouvé abandonné dans une ruelle lorsque que c'était un bébé."
    "Je vois..."
    "Mais mon père le considère comme son fils, et moi comme mon frère."
     
    Encore une fois, Yuuna était apaisée par le sourire sincère de Rika.
     
    "Pour en revenir à l'entrainement, un jour, il y a quelques années, Kazugaya est allé voir mon père en lui demandant de lui enseigner l'art de l'épée. Papa ne l'a pas montré, mais je suis certaine qu'il était extrêmement content d'avoir trouvé un successeur vu que je suis une fille."
    "Les filles aussi peuvent se battre !" répondit Yuuna qui avait toujours une rapière sur elle.
    "Oui, mais je ne suis pas douée avec une épée. Quand on a trouvé Kazugaya je n'avais que 5 ans. A ce moment mon père ne voulait pas obligé Kazugaya à faire un devoir de famille, mais quand il vit que je n'avais pas de talent, il allait abandonner jusqu'à la demande soudaine de Kazugaya."
    "Je vois."
     
    Après ça, elles continuèrent avec des discussions de filles. Pour Yuuna qui voyageait beaucoup, ce genre de chose n'arrivait pas. Et pour Rika, elle ne semblait pas être proche de quelqu’un d'autre que Kazugaya.
    Puis elles sortirent du bain, s'essuyèrent et s'habillèrent avant de retourner dans le salon.
     
     
    ---
     
     
    "Tu as bien travaillé, tu es devenu plus fort, Kazugaya."
    "Merci, Maître !"
     
    Après avoir fini son entrainement, Kazugaya et son maître, Touya, rangèrent le matériel puis allèrent prendre un bain en passant par le salon. En passant à côté de Yuuna il avait remarqué la douce odeur de shampoing s'échappant de ses cheveux.
    Sortis du bain et habillés, Touya parti faire un tour en ville tandis que Kazugaya retourna auprès de Yuuna.
     
    "Aaaaaaah... Je m'ennuie..."
    "La cuisine ne se fait pas en un instant."
    "Mais euh..."
    "Plus tu attendras, plus la nourriture sera meilleure quand tu la mangeras."
    "Je suppose que tu as raison... J'ai une idée ! Viens avec moi, je vais te montrer un endroit !"
    "?"
     
    Kazugaya prit la main de Yuuna et la tira avec lui. Après avoir couru 3à minutes sans arrêt, ils arrivèrent sur la côte. Il y avait un magnifique champ de fleurs, et le couché de soleil se reflétait sur la mer ce qui donnait une image inoubliable.
     
    "Il semblerait qu'on est arrivé au bon moment."
    "Magnifique..."
    "N'est-ce pas ?"
     
    Sublimée par la vue, Yuuna resta sans voix quelques secondes.
     
    "Mais, tu es plutôt fort pour ne pas être essoufflé après tout ce trajet."
    "C'est grâce à l'entrainement. Mais toi aussi tu n'es pas essoufflée."
    "C'est parce que je suis une elfe, j'ai un corps plus résistant que celui des humains."
    "Je vois."
    "Dis, Rika m'a raconté, mais pourquoi as-tu voulu apprendre l'art de l'épée d'un seul coup ?"
    "Hein !? Eh bien... En fait, je voyais que Rika avait du mal, mais quel faisait de son mieux. Alors j'ai pris ma décision, que j'allais apprendre à manier l'épée pour protéger Rika et qu'ainsi elle n'ait pas à s'inquiéter."
     
    Kazugaya était un peu embarrassé, mais face à cette honnêteté, Yuuna fit un charmant sourire tout ce qu'il y a de plus sincère. En voyant ça, Kazugaya rougit et détourna son regard, puis—
     
    *BOOOOOOOOOOM*
     
    Un énorme bruit retentit. Kazugaya et Yuuna se tournèrent vers la direction du bruit et furent choqué de voir de la fumée s'échapper du village.
     
    "Qu-Qu'est-ce que c'est ?"
    "Une attaque de spectres !? Il faut aller voir !
     
    Kazugaya et Yuuna se dirigèrent vers le village à toute vitesse.
     
    Faites qu'ils aillent bien, faites qu’ils aillent bien, faites qu'ils aillent bien, je vous en prie...
     
    Kazugaya priait dans son cœur que Rika et Touya aillent bien, mais une fois arrivé au village—
     
    Le village était en feu malgré la pluie qui avait commencé à tomber. Des cadavres étaient éparpillés le long des ruelles. Face à cette vue horrible, Kazugaya prit peur et accéléra pour aller jusqu'à chez lui. Arrivé, il trouva le corps inerte de Rika dans les décombres de la maison.
     
    "Rika... snif, tu m'entends, Rika...snif"
    "Elle est morte..."
     
    Kazugaya était en pleure tandis que Yuuna avait un visage triste et grave avec quelques larmes au bord des yeux. Elle semblait habituée à ce genre de vue...
    Un autre bruit retentit à plusieurs mètres d'ici. Ils se dirigèrent vers l'endroit d'où venait le bruit, et—
    Touya était allongé par terre entouré de spectres. Kazugaya cria, ce qui fit reculer les spectres par précaution, tandis que Yuuna utilisait un pouvoir qui manipulait l'eau, appelé Glyphe d'après les connaissances de Kazugaya.
    Il s'approcha de Touya.
     
    "Maître, vous allez bien ? Maître !"
    "Ka...zu...gaya... Tu vas...bien."
    "Oui je vais bien, ne vous inquiétez pas, on va vous sauver."
    "Je n'ai...pas pu... protéger...Rika..."
    "!"
    "C'est pour...quoi, fuis... je ne...veux pas...que tu meures...aussi."
    "Non, je...!"
     
    Touya mourut dans les bras de Kazugaya qui continuait de pleurer et de crier. Yuuna, quant à elle, avait éliminé quelques spectres, mais recula pour regarder Kazugaya. Quelque chose commença à briller sur la main droite à Kazugaya.
     
    "Je ne le vous pardonnerais jamais... JAMAIS !!!!!"
     
    Avec un cri de fureur et des yeux devenus dorés remplis par la colère, la lumière émanant de la main droite de Kazugaya s'intensifia. Parmi les nuages noirs, des éclairs pourfendirent le ciel et frappèrent les spectres. La foudre les avait réduits en cendres.
     
    "C'est un Glyphe Spark, quel pouvoir incroyable..."
     
    Le choque avait éveillé le Glyphe de Kazugaya, et il semblait être très puissant.
    Kazugaya s'évanouit à cause de l'immense pouvoir qu'il venait d'utiliser et dormit jusqu'au matin.
    Une fois réveillé et s'être rendu compte que ce qu'il c'était passé n'était pas un cauchemar, il retrouva Yuuna qui lui dit qu'elle avait enterré Touya et Rika. Avant d'aller sur leurs tombes, il décida d'aller dans la cave qui était sous les décombres du dojo où y reposait une épée.
    'Ecoute, Kazugaya, cette épée, Elucidator, est transmise de génération en génération dans ma— non, notre famille. On raconte qu'elle a été forgée par le marteau de Thor, Mjölnir, et qu'elle est incassable. Malheureusement, pour l'utiliser, il faut maîtriser le Glyphe Spark, et depuis le premier manieur de cette épée, personne n'a eu ce Glyphe. Qui sait, peut-être que tu pourras l'utiliser un jour ?'
     
    Kazugaya se remémora ce que lui avait dit Touya il y a longtemps en se rapprochant de l'épée noire de jais. Il prit la poignée de l'épée et réussi à la soulever. Certes, elle était lourde, mais pas autant que la dernière fois qu'il avait essayé de la soulever.
     
    "Il semblerait que vous aviez raison Maître...non, papa..."
     
    Kazugaya reversa quelques larmes après avoir appelé Touya "papa" pour la première fois depuis longtemps. Après avoir appris qu'il n'était pas son vrai fils, il avait commencé à l'appeler "le vieux", puis "Maître" en devenant son élève.
    Après quelques instants, toujours surveillé par Yuuna, il arrêta de pleurer et s'essuya les yeux. Il se leva, et avec une grande conviction dans ses yeux et sa nouvelle épée brandie, il dit :
     
    "J'ai pris ma décision. Je le jure, qu'avec cette épée, j'éliminerai tous les spectres qui croiseront ma route pour empêcher d'autres tragédies de se produire."
     
    Il tourna ensuite son regard vers Yuuna.
     
    "Yuuna, est-ce que je peux t'accompagner dans ton voyage ?
     
    Yuuna savait utiliser un Glyphe, et avait des compétences à l'épée. En plus, elle voyageait à travers le monde et avait beaucoup de connaissances. Voyager avec elle lui permettrait d'en apprendre beaucoup sur le monde, et d'améliorer ses compétences.
     
    "D'accord, mais ce ne sera pas de tout repos."
    "Je m'y suis préparé."
     
    Kazugaya rangea Elucidator dans son fourreau qui était posé à côté, puis il sortit dehors avec Yuuna et alla jusqu'aux tombes de Touya et Rika pour faire ses adieux.
     
    "Et bien, j'y vais. Au revoir."
     
    Je reviendrai ici, je ne mourrai pas !
     
    Résolu, Kazugaya partit avec Yuuna pour un long et périlleux voyage.
     
     
     
    ------------------------------------
    Fin Flashback
    ------------------------------------
     
    "Père, Rika, Yuuna..."
     
    Toujours endormit, Kazugaya rêvait encore du passé.
  17. Utile
    Kazugaya a reçu une réaction de Hancock dans Jeu du pendu version Jap   
    Là y'a eu 5 erreurs, c'est fini, non ?
  18. Utile
    Kazugaya a reçu une réaction de Hancock dans [RP] Les chroniques de la Terra Incognita   
    [Lieu : Ryoku, Auberge "Au Dragon Cuit" / Temps :Chute de neige / Nuit]
    Personnages évoqués :

     
    Alors que les ténèbres planaient au-dessus de l'auberge, Kazugaya était dans un profond sommeil...
     
     
    ------------------------------------
    Flashback - 3 ans plus tôt
    ------------------------------------
     
    Au sud-ouest de Balimba, près de la mer, se trouvait un petit village nommé Gashid. C'était un endroit où il faisait bon vivre et où les habitants accueillaient les voyageurs chaleureusement. Les humains du moins...
     
    "On ne veut pas de toi dans ce village pars !"
    "C'est un village d'humains, va-t’en !"
     
    Les villageois criaient tout en lançant des cailloux sur une jeune fille aux cheveux bleus du nom de Yuuna. "Humains", si ce villageois avait précisé ce terme, c'était parce que Yuuna n'en était pas une. En effet, dans le monde de Terra Incognita il y avait plusieurs races en plus des humains. En l'occurrence, cette Yuuna était une elfe. Un traité de paix et d'égalité avait été signé entre elfes et humains il y a de cela longtemps sur le continent d'Arcanum, mais encore beaucoup n'étaient pas d'accord. Et dans le village de Gashid, presque tous les villageois ne l'étaient pas.
    La raison pour laquelle Yuuna, qui porte d'habitude un capuchon pour ne pas se faire remarquer, se trouvait dans cette situation était qu'elle avait voulu aider un garçon qui était tombé par terre à se relever et qu'à ce moment précis un puissant coup de vent fit tomber sa capuche sur son dos. Apprenant depuis sa naissance que les elfes sont des êtres maléfiques, le jeune garçon se mit à pleurer, ce qui attira le regard de tous les villageois aux alentours. C'est ainsi que le "malentendu" commença.
    Yuuna était âgée de 15 ans. Malgré son jeune âge, elle était très intelligente, et avait une très grande curiosité. C'était la raison pour laquelle elle avait décidé de quitter le territoire des elfes pour aller découvrir la vérité sur ce monde, Terra Incognita. Mais par-dessus tout, elle était d'une grande gentillesse qui lui permettait de pardonner aux humains. Elle savait qu'ils agissaient ainsi à cause de la peur, ce qui lui empêchait de leur en vouloir.
    En voyant un caillou arriver vers elle, Yuuna ferma les yeux. Elle s'attendait à ressentir de la douleur à cause de l'impact, mais—
     
    ...Pourquoi rien n'arrive ?
     
    Yuuna ouvrit alors les yeux et vit un garçon se tenant devant elle.
     
     
    ---
     
     
    "Ce soir c'est tartiflette ! ♪"
     
    Un jeune garçon aux cheveux noirs, âgé de 13 ans, s'appelant Kazugaya marchait dans la rue marchande du village pour acheter les ingrédients nécessaires au diner qui lui mettait l'eau à la bouche. Il avait déjà réuni les pommes de terre, les lardons et les oignons. il ne manquait plus que le fromage. Kazugaya alla donc jusqu'au stand vendant des fromages.
     
    "Bonjour madame, du fromage à tartiflette s'il vous plait !"
    "Bonjour Kazugaya, je t'ai déjà dit que ça s'appelait du reblochon."
    "Peu importe ! Je suis impatient d'être ce soir, la tartiflette de Rika est la meilleure !"
     
    Rika était une fille de 18 ans qui s'occupait de Kazugaya. Ses talents culinaires étaient impressionnants. Après avoir acheté le fromage, Kazugaya prit le chemin du retour. Sur le chemin, il vit une scène assez violente. Une elfe ayant des cheveux bleus se faisait brutaliser par les villageois. Ne pouvant pas rester là à rien faire, il posa doucement le sac contenant les courses contre un mur, et se précipita vers les villageois pour les arrêter. Mais il vit un caillou partir vers l'elfe, il changea donc de trajectoire pour l'arrêter et protéger l'elfe.
     
     
    ---
     
     
    "Qu'est-ce que vous faites !?"
    "Non, qu'est-ce que TU fais ? C'est une elfe, on ne veut pas d'elle dans le village !"
    "Il a raison !" Répondirent plusieurs villageois.
     
    Yuuna était un peu confuse sur ce qu'il se passait. Un jeune garçon venait de la protéger et était en train d'argumenter avec les villageois sur leur façon de la traiter.
    Au bout d'un certain temps, le jeune garçon aux cheveux noirs soupira, se retourna, prit la main de Yuuna, puis la tira vers lui.
     
    "Je suis désolé, mais on va devoir faire un petit détour."
    "?"
     
    Il continua de marcher tout en tenant la main de Yuuna qui ne voyait pas ce qu'il voulait dire, mais elle savait une chose—
     
    "Merci."
    "Hum ?"
    "De m'avoir aidée, merci."
    "De quoi tu parles ? C'est normal, non ? Et puis, je suis sûr qu'ils se sont trompés sur tes intentions, tu voulais l'aider, non ?"
    "...Oui."
    "Bien, on ferait mieux de se dépêcher avant que Rika ne se mette en colère..."
    "?"
     
    Toujours aussi confuse, Yuuna était toujours tirée par le jeune humain à travers la foule. Elle remarqua qu'il avait un sac dans sa main, il devait sûrement l'avoir pris pendant leur discussion sans qu'elle ne le remarque.
     
    "Au fait, tu t'appelles comment ?"
    "Yuuna. Et vous ?"
    "Kazugaya. Et pas besoin d'être si formel."
     
    Kazugaya laissa s'échapper un petit rire tandis que Yuuna se sentait un peu gênée.
     
    Kazugaya... Il semblerait que je viens de rencontrer quelqu'un d'intéressant.
     
     
    ---
     
     
    "On est arrivés !"
     
    Kazugaya avait tiré la jeune elfe, Yuuna, jusqu'à chez lui. Il était un peu anxieux tandis qu'il murmurait J'espère que Rika et le Maître seront d'accord... sans être entendu par Yuuna. Finalement, il continua d'avancer jusqu'à la porte, lâcha la douce main de Yuuna, puis ouvrit la porte.
     
    "Je suis rentré !"
    "Bon retour..."
    "..."
    "..."
    "Euh..."
     
    Un silence de quelques secondes prit place, puis avec un sourire aux lèvres, Rika reprit :
     
    "Enchanté, je m'appelle Rika. Désolé pour ce silence, j'ai été surprise de voir se gamin ramener une aussi jolie fille."
    "Qui appelles-tu 'gamin' !?"
    "Ah, non, ce n'est rien. Je m'appelle Yuuna, c'est un plaisir de faire votre connaissance. Je suis désolé de venir à l'improviste."
    "Mais voyons, ce n'est rien, et puis, ne sois pas si formel. D'ailleurs, n'est-il pas l'heure de ton entrainement, Kazugaya ? Papa t'attends dans le dojo."
    "Mince, j'ai failli oublier..."
     
    Kazugaya fila vers la porte menant à l'extérieur après avoir laissé Yuuna aux soins de Rika.
     
     
    ---
     
     
    "Hum... Que dirais-tu de prendre un bain ?"
    "Ah... Si ça ne vous—te dérange pas."
     
    En effet, Yuuna était un peu sale. Des traces de boues étaient éparpillées un peu partout sur sa cape. Elle décida donc de la retirer.
    En dessous de cette cape, Yuuna portait un uniforme blanc et bleu composé d'une robe courte plissée, blanche avec une rayure bleue au milieu, recouverte par une veste sans manches à contours bleus attachée par 2 ceintures, une en dessous de la poitrine, et l'autre à la taille où à sa gauche était attachée une rapière dans son fourreau. Elle portait aussi des manches détachées maintenues par des rubans bleus ainsi que des mi-bas bleus montant un peu au-dessus de ses genoux avec une rayure blanche à 2 ou 3 centimètres du haut.
    Rika, quant à elle, était habillée d'un simple ensemble qui allait plutôt bien avec sa longue queue de cheval noir attachée par un ruban blanc.
    Arrivées à la salle de bain, les deux filles se déshabillèrent. Comme attendu d'une elfe, Yuuna était magnifique malgré son jeune âge. Ses yeux bleus innocents étaient de la même couleur que ses cheveux. Les courbes de son corps étaient magnifiques et bien proportionnées. Elle était totalement charmante, et mignonne en tout point.
     
    "Quel joli corps ! Les elfes ont tant de chance~"
    "Non, ce n'est pas vrai. V—Tu es très belle aussi."
     
    Rika était aussi une très belle jeune fille avec des proportions plutôt "sexy", et un corps très attractif. Sa beauté pouvait presque être comparée à celle d'une elfe.
    Yuuna et Rika passèrent la porte séparant le bain de la salle où elles s'étaient changées et commencèrent à se laver pendant que l’eau coulait dans la grande baignoire.
    Yuuna commença par laver ses cheveux délicatement avec du shampoing, puis lava ses longues oreilles pointues caractéristiques des elfes. Ensuite, à l'aide d'un gant de toilette enduit de savon, elle nettoya chaque partie de son corps en frottant gentiment sa peau. Elle jeta un coup d'œil vers Rika, puis regarda son buste. Malgré ses charmantes proportions, la poitrine de Yuuna n'était pas particulièrement grosse, elle était même plutôt petite. Elle empoigna sa poitrine avec ses deux mains tout en la massant. Se rendant compte que ce qu'elle faisait était embarrassant, le visage de Yuuna devint rouge vif, elle secoua sa tête, puis se rinça.
    Les deux jeunes filles rentrèrent ensuite dans le bain. La température était parfaite, des bulles de savons volaient dans la salle. C'était leur petit moment de détente car personne ne viendrait les déranger ici.
     
    "Rika, par 'entrainement' tout à l'heure, qu'est-ce que tu voulais dire ?"
    "Mon père lui enseigne l'art de l'épée. Et je suis contente que tu arrives enfin à me tutoyer sans te tromper."
     
    Face à ce magnifique sourire, Yuuna rougit un peu, puis se posa une question.
     
    "Ton père...? Kazugaya et toi n'êtes pas frère et sœur ?"
    "Eh bien, non. Mon père l'a trouvé abandonné dans une ruelle lorsque que c'était un bébé."
    "Je vois..."
    "Mais mon père le considère comme son fils, et moi comme mon frère."
     
    Encore une fois, Yuuna était apaisée par le sourire sincère de Rika.
     
    "Pour en revenir à l'entrainement, un jour, il y a quelques années, Kazugaya est allé voir mon père en lui demandant de lui enseigner l'art de l'épée. Papa ne l'a pas montré, mais je suis certaine qu'il était extrêmement content d'avoir trouvé un successeur vu que je suis une fille."
    "Les filles aussi peuvent se battre !" répondit Yuuna qui avait toujours une rapière sur elle.
    "Oui, mais je ne suis pas douée avec une épée. Quand on a trouvé Kazugaya je n'avais que 5 ans. A ce moment mon père ne voulait pas obligé Kazugaya à faire un devoir de famille, mais quand il vit que je n'avais pas de talent, il allait abandonner jusqu'à la demande soudaine de Kazugaya."
    "Je vois."
     
    Après ça, elles continuèrent avec des discussions de filles. Pour Yuuna qui voyageait beaucoup, ce genre de chose n'arrivait pas. Et pour Rika, elle ne semblait pas être proche de quelqu’un d'autre que Kazugaya.
    Puis elles sortirent du bain, s'essuyèrent et s'habillèrent avant de retourner dans le salon.
     
     
    ---
     
     
    "Tu as bien travaillé, tu es devenu plus fort, Kazugaya."
    "Merci, Maître !"
     
    Après avoir fini son entrainement, Kazugaya et son maître, Touya, rangèrent le matériel puis allèrent prendre un bain en passant par le salon. En passant à côté de Yuuna il avait remarqué la douce odeur de shampoing s'échappant de ses cheveux.
    Sortis du bain et habillés, Touya parti faire un tour en ville tandis que Kazugaya retourna auprès de Yuuna.
     
    "Aaaaaaah... Je m'ennuie..."
    "La cuisine ne se fait pas en un instant."
    "Mais euh..."
    "Plus tu attendras, plus la nourriture sera meilleure quand tu la mangeras."
    "Je suppose que tu as raison... J'ai une idée ! Viens avec moi, je vais te montrer un endroit !"
    "?"
     
    Kazugaya prit la main de Yuuna et la tira avec lui. Après avoir couru 3à minutes sans arrêt, ils arrivèrent sur la côte. Il y avait un magnifique champ de fleurs, et le couché de soleil se reflétait sur la mer ce qui donnait une image inoubliable.
     
    "Il semblerait qu'on est arrivé au bon moment."
    "Magnifique..."
    "N'est-ce pas ?"
     
    Sublimée par la vue, Yuuna resta sans voix quelques secondes.
     
    "Mais, tu es plutôt fort pour ne pas être essoufflé après tout ce trajet."
    "C'est grâce à l'entrainement. Mais toi aussi tu n'es pas essoufflée."
    "C'est parce que je suis une elfe, j'ai un corps plus résistant que celui des humains."
    "Je vois."
    "Dis, Rika m'a raconté, mais pourquoi as-tu voulu apprendre l'art de l'épée d'un seul coup ?"
    "Hein !? Eh bien... En fait, je voyais que Rika avait du mal, mais quel faisait de son mieux. Alors j'ai pris ma décision, que j'allais apprendre à manier l'épée pour protéger Rika et qu'ainsi elle n'ait pas à s'inquiéter."
     
    Kazugaya était un peu embarrassé, mais face à cette honnêteté, Yuuna fit un charmant sourire tout ce qu'il y a de plus sincère. En voyant ça, Kazugaya rougit et détourna son regard, puis—
     
    *BOOOOOOOOOOM*
     
    Un énorme bruit retentit. Kazugaya et Yuuna se tournèrent vers la direction du bruit et furent choqué de voir de la fumée s'échapper du village.
     
    "Qu-Qu'est-ce que c'est ?"
    "Une attaque de spectres !? Il faut aller voir !
     
    Kazugaya et Yuuna se dirigèrent vers le village à toute vitesse.
     
    Faites qu'ils aillent bien, faites qu’ils aillent bien, faites qu'ils aillent bien, je vous en prie...
     
    Kazugaya priait dans son cœur que Rika et Touya aillent bien, mais une fois arrivé au village—
     
    Le village était en feu malgré la pluie qui avait commencé à tomber. Des cadavres étaient éparpillés le long des ruelles. Face à cette vue horrible, Kazugaya prit peur et accéléra pour aller jusqu'à chez lui. Arrivé, il trouva le corps inerte de Rika dans les décombres de la maison.
     
    "Rika... snif, tu m'entends, Rika...snif"
    "Elle est morte..."
     
    Kazugaya était en pleure tandis que Yuuna avait un visage triste et grave avec quelques larmes au bord des yeux. Elle semblait habituée à ce genre de vue...
    Un autre bruit retentit à plusieurs mètres d'ici. Ils se dirigèrent vers l'endroit d'où venait le bruit, et—
    Touya était allongé par terre entouré de spectres. Kazugaya cria, ce qui fit reculer les spectres par précaution, tandis que Yuuna utilisait un pouvoir qui manipulait l'eau, appelé Glyphe d'après les connaissances de Kazugaya.
    Il s'approcha de Touya.
     
    "Maître, vous allez bien ? Maître !"
    "Ka...zu...gaya... Tu vas...bien."
    "Oui je vais bien, ne vous inquiétez pas, on va vous sauver."
    "Je n'ai...pas pu... protéger...Rika..."
    "!"
    "C'est pour...quoi, fuis... je ne...veux pas...que tu meures...aussi."
    "Non, je...!"
     
    Touya mourut dans les bras de Kazugaya qui continuait de pleurer et de crier. Yuuna, quant à elle, avait éliminé quelques spectres, mais recula pour regarder Kazugaya. Quelque chose commença à briller sur la main droite à Kazugaya.
     
    "Je ne le vous pardonnerais jamais... JAMAIS !!!!!"
     
    Avec un cri de fureur et des yeux devenus dorés remplis par la colère, la lumière émanant de la main droite de Kazugaya s'intensifia. Parmi les nuages noirs, des éclairs pourfendirent le ciel et frappèrent les spectres. La foudre les avait réduits en cendres.
     
    "C'est un Glyphe Spark, quel pouvoir incroyable..."
     
    Le choque avait éveillé le Glyphe de Kazugaya, et il semblait être très puissant.
    Kazugaya s'évanouit à cause de l'immense pouvoir qu'il venait d'utiliser et dormit jusqu'au matin.
    Une fois réveillé et s'être rendu compte que ce qu'il c'était passé n'était pas un cauchemar, il retrouva Yuuna qui lui dit qu'elle avait enterré Touya et Rika. Avant d'aller sur leurs tombes, il décida d'aller dans la cave qui était sous les décombres du dojo où y reposait une épée.
    'Ecoute, Kazugaya, cette épée, Elucidator, est transmise de génération en génération dans ma— non, notre famille. On raconte qu'elle a été forgée par le marteau de Thor, Mjölnir, et qu'elle est incassable. Malheureusement, pour l'utiliser, il faut maîtriser le Glyphe Spark, et depuis le premier manieur de cette épée, personne n'a eu ce Glyphe. Qui sait, peut-être que tu pourras l'utiliser un jour ?'
     
    Kazugaya se remémora ce que lui avait dit Touya il y a longtemps en se rapprochant de l'épée noire de jais. Il prit la poignée de l'épée et réussi à la soulever. Certes, elle était lourde, mais pas autant que la dernière fois qu'il avait essayé de la soulever.
     
    "Il semblerait que vous aviez raison Maître...non, papa..."
     
    Kazugaya reversa quelques larmes après avoir appelé Touya "papa" pour la première fois depuis longtemps. Après avoir appris qu'il n'était pas son vrai fils, il avait commencé à l'appeler "le vieux", puis "Maître" en devenant son élève.
    Après quelques instants, toujours surveillé par Yuuna, il arrêta de pleurer et s'essuya les yeux. Il se leva, et avec une grande conviction dans ses yeux et sa nouvelle épée brandie, il dit :
     
    "J'ai pris ma décision. Je le jure, qu'avec cette épée, j'éliminerai tous les spectres qui croiseront ma route pour empêcher d'autres tragédies de se produire."
     
    Il tourna ensuite son regard vers Yuuna.
     
    "Yuuna, est-ce que je peux t'accompagner dans ton voyage ?
     
    Yuuna savait utiliser un Glyphe, et avait des compétences à l'épée. En plus, elle voyageait à travers le monde et avait beaucoup de connaissances. Voyager avec elle lui permettrait d'en apprendre beaucoup sur le monde, et d'améliorer ses compétences.
     
    "D'accord, mais ce ne sera pas de tout repos."
    "Je m'y suis préparé."
     
    Kazugaya rangea Elucidator dans son fourreau qui était posé à côté, puis il sortit dehors avec Yuuna et alla jusqu'aux tombes de Touya et Rika pour faire ses adieux.
     
    "Et bien, j'y vais. Au revoir."
     
    Je reviendrai ici, je ne mourrai pas !
     
    Résolu, Kazugaya partit avec Yuuna pour un long et périlleux voyage.
     
     
     
    ------------------------------------
    Fin Flashback
    ------------------------------------
     
    "Père, Rika, Yuuna..."
     
    Toujours endormit, Kazugaya rêvait encore du passé.
  19. Utile
    Kazugaya a reçu une réaction de Hancock dans [RP] Les chroniques de la Terra Incognita   
    [Lieu : Ryoku, Auberge "Au Dragon Cuit" / Temps :Chute de neige / Nuit]
    Personnages évoqués :

     
    Alors que les ténèbres planaient au-dessus de l'auberge, Kazugaya était dans un profond sommeil...
     
     
    ------------------------------------
    Flashback - 3 ans plus tôt
    ------------------------------------
     
    Au sud-ouest de Balimba, près de la mer, se trouvait un petit village nommé Gashid. C'était un endroit où il faisait bon vivre et où les habitants accueillaient les voyageurs chaleureusement. Les humains du moins...
     
    "On ne veut pas de toi dans ce village pars !"
    "C'est un village d'humains, va-t’en !"
     
    Les villageois criaient tout en lançant des cailloux sur une jeune fille aux cheveux bleus du nom de Yuuna. "Humains", si ce villageois avait précisé ce terme, c'était parce que Yuuna n'en était pas une. En effet, dans le monde de Terra Incognita il y avait plusieurs races en plus des humains. En l'occurrence, cette Yuuna était une elfe. Un traité de paix et d'égalité avait été signé entre elfes et humains il y a de cela longtemps sur le continent d'Arcanum, mais encore beaucoup n'étaient pas d'accord. Et dans le village de Gashid, presque tous les villageois ne l'étaient pas.
    La raison pour laquelle Yuuna, qui porte d'habitude un capuchon pour ne pas se faire remarquer, se trouvait dans cette situation était qu'elle avait voulu aider un garçon qui était tombé par terre à se relever et qu'à ce moment précis un puissant coup de vent fit tomber sa capuche sur son dos. Apprenant depuis sa naissance que les elfes sont des êtres maléfiques, le jeune garçon se mit à pleurer, ce qui attira le regard de tous les villageois aux alentours. C'est ainsi que le "malentendu" commença.
    Yuuna était âgée de 15 ans. Malgré son jeune âge, elle était très intelligente, et avait une très grande curiosité. C'était la raison pour laquelle elle avait décidé de quitter le territoire des elfes pour aller découvrir la vérité sur ce monde, Terra Incognita. Mais par-dessus tout, elle était d'une grande gentillesse qui lui permettait de pardonner aux humains. Elle savait qu'ils agissaient ainsi à cause de la peur, ce qui lui empêchait de leur en vouloir.
    En voyant un caillou arriver vers elle, Yuuna ferma les yeux. Elle s'attendait à ressentir de la douleur à cause de l'impact, mais—
     
    ...Pourquoi rien n'arrive ?
     
    Yuuna ouvrit alors les yeux et vit un garçon se tenant devant elle.
     
     
    ---
     
     
    "Ce soir c'est tartiflette ! ♪"
     
    Un jeune garçon aux cheveux noirs, âgé de 13 ans, s'appelant Kazugaya marchait dans la rue marchande du village pour acheter les ingrédients nécessaires au diner qui lui mettait l'eau à la bouche. Il avait déjà réuni les pommes de terre, les lardons et les oignons. il ne manquait plus que le fromage. Kazugaya alla donc jusqu'au stand vendant des fromages.
     
    "Bonjour madame, du fromage à tartiflette s'il vous plait !"
    "Bonjour Kazugaya, je t'ai déjà dit que ça s'appelait du reblochon."
    "Peu importe ! Je suis impatient d'être ce soir, la tartiflette de Rika est la meilleure !"
     
    Rika était une fille de 18 ans qui s'occupait de Kazugaya. Ses talents culinaires étaient impressionnants. Après avoir acheté le fromage, Kazugaya prit le chemin du retour. Sur le chemin, il vit une scène assez violente. Une elfe ayant des cheveux bleus se faisait brutaliser par les villageois. Ne pouvant pas rester là à rien faire, il posa doucement le sac contenant les courses contre un mur, et se précipita vers les villageois pour les arrêter. Mais il vit un caillou partir vers l'elfe, il changea donc de trajectoire pour l'arrêter et protéger l'elfe.
     
     
    ---
     
     
    "Qu'est-ce que vous faites !?"
    "Non, qu'est-ce que TU fais ? C'est une elfe, on ne veut pas d'elle dans le village !"
    "Il a raison !" Répondirent plusieurs villageois.
     
    Yuuna était un peu confuse sur ce qu'il se passait. Un jeune garçon venait de la protéger et était en train d'argumenter avec les villageois sur leur façon de la traiter.
    Au bout d'un certain temps, le jeune garçon aux cheveux noirs soupira, se retourna, prit la main de Yuuna, puis la tira vers lui.
     
    "Je suis désolé, mais on va devoir faire un petit détour."
    "?"
     
    Il continua de marcher tout en tenant la main de Yuuna qui ne voyait pas ce qu'il voulait dire, mais elle savait une chose—
     
    "Merci."
    "Hum ?"
    "De m'avoir aidée, merci."
    "De quoi tu parles ? C'est normal, non ? Et puis, je suis sûr qu'ils se sont trompés sur tes intentions, tu voulais l'aider, non ?"
    "...Oui."
    "Bien, on ferait mieux de se dépêcher avant que Rika ne se mette en colère..."
    "?"
     
    Toujours aussi confuse, Yuuna était toujours tirée par le jeune humain à travers la foule. Elle remarqua qu'il avait un sac dans sa main, il devait sûrement l'avoir pris pendant leur discussion sans qu'elle ne le remarque.
     
    "Au fait, tu t'appelles comment ?"
    "Yuuna. Et vous ?"
    "Kazugaya. Et pas besoin d'être si formel."
     
    Kazugaya laissa s'échapper un petit rire tandis que Yuuna se sentait un peu gênée.
     
    Kazugaya... Il semblerait que je viens de rencontrer quelqu'un d'intéressant.
     
     
    ---
     
     
    "On est arrivés !"
     
    Kazugaya avait tiré la jeune elfe, Yuuna, jusqu'à chez lui. Il était un peu anxieux tandis qu'il murmurait J'espère que Rika et le Maître seront d'accord... sans être entendu par Yuuna. Finalement, il continua d'avancer jusqu'à la porte, lâcha la douce main de Yuuna, puis ouvrit la porte.
     
    "Je suis rentré !"
    "Bon retour..."
    "..."
    "..."
    "Euh..."
     
    Un silence de quelques secondes prit place, puis avec un sourire aux lèvres, Rika reprit :
     
    "Enchanté, je m'appelle Rika. Désolé pour ce silence, j'ai été surprise de voir se gamin ramener une aussi jolie fille."
    "Qui appelles-tu 'gamin' !?"
    "Ah, non, ce n'est rien. Je m'appelle Yuuna, c'est un plaisir de faire votre connaissance. Je suis désolé de venir à l'improviste."
    "Mais voyons, ce n'est rien, et puis, ne sois pas si formel. D'ailleurs, n'est-il pas l'heure de ton entrainement, Kazugaya ? Papa t'attends dans le dojo."
    "Mince, j'ai failli oublier..."
     
    Kazugaya fila vers la porte menant à l'extérieur après avoir laissé Yuuna aux soins de Rika.
     
     
    ---
     
     
    "Hum... Que dirais-tu de prendre un bain ?"
    "Ah... Si ça ne vous—te dérange pas."
     
    En effet, Yuuna était un peu sale. Des traces de boues étaient éparpillées un peu partout sur sa cape. Elle décida donc de la retirer.
    En dessous de cette cape, Yuuna portait un uniforme blanc et bleu composé d'une robe courte plissée, blanche avec une rayure bleue au milieu, recouverte par une veste sans manches à contours bleus attachée par 2 ceintures, une en dessous de la poitrine, et l'autre à la taille où à sa gauche était attachée une rapière dans son fourreau. Elle portait aussi des manches détachées maintenues par des rubans bleus ainsi que des mi-bas bleus montant un peu au-dessus de ses genoux avec une rayure blanche à 2 ou 3 centimètres du haut.
    Rika, quant à elle, était habillée d'un simple ensemble qui allait plutôt bien avec sa longue queue de cheval noir attachée par un ruban blanc.
    Arrivées à la salle de bain, les deux filles se déshabillèrent. Comme attendu d'une elfe, Yuuna était magnifique malgré son jeune âge. Ses yeux bleus innocents étaient de la même couleur que ses cheveux. Les courbes de son corps étaient magnifiques et bien proportionnées. Elle était totalement charmante, et mignonne en tout point.
     
    "Quel joli corps ! Les elfes ont tant de chance~"
    "Non, ce n'est pas vrai. V—Tu es très belle aussi."
     
    Rika était aussi une très belle jeune fille avec des proportions plutôt "sexy", et un corps très attractif. Sa beauté pouvait presque être comparée à celle d'une elfe.
    Yuuna et Rika passèrent la porte séparant le bain de la salle où elles s'étaient changées et commencèrent à se laver pendant que l’eau coulait dans la grande baignoire.
    Yuuna commença par laver ses cheveux délicatement avec du shampoing, puis lava ses longues oreilles pointues caractéristiques des elfes. Ensuite, à l'aide d'un gant de toilette enduit de savon, elle nettoya chaque partie de son corps en frottant gentiment sa peau. Elle jeta un coup d'œil vers Rika, puis regarda son buste. Malgré ses charmantes proportions, la poitrine de Yuuna n'était pas particulièrement grosse, elle était même plutôt petite. Elle empoigna sa poitrine avec ses deux mains tout en la massant. Se rendant compte que ce qu'elle faisait était embarrassant, le visage de Yuuna devint rouge vif, elle secoua sa tête, puis se rinça.
    Les deux jeunes filles rentrèrent ensuite dans le bain. La température était parfaite, des bulles de savons volaient dans la salle. C'était leur petit moment de détente car personne ne viendrait les déranger ici.
     
    "Rika, par 'entrainement' tout à l'heure, qu'est-ce que tu voulais dire ?"
    "Mon père lui enseigne l'art de l'épée. Et je suis contente que tu arrives enfin à me tutoyer sans te tromper."
     
    Face à ce magnifique sourire, Yuuna rougit un peu, puis se posa une question.
     
    "Ton père...? Kazugaya et toi n'êtes pas frère et sœur ?"
    "Eh bien, non. Mon père l'a trouvé abandonné dans une ruelle lorsque que c'était un bébé."
    "Je vois..."
    "Mais mon père le considère comme son fils, et moi comme mon frère."
     
    Encore une fois, Yuuna était apaisée par le sourire sincère de Rika.
     
    "Pour en revenir à l'entrainement, un jour, il y a quelques années, Kazugaya est allé voir mon père en lui demandant de lui enseigner l'art de l'épée. Papa ne l'a pas montré, mais je suis certaine qu'il était extrêmement content d'avoir trouvé un successeur vu que je suis une fille."
    "Les filles aussi peuvent se battre !" répondit Yuuna qui avait toujours une rapière sur elle.
    "Oui, mais je ne suis pas douée avec une épée. Quand on a trouvé Kazugaya je n'avais que 5 ans. A ce moment mon père ne voulait pas obligé Kazugaya à faire un devoir de famille, mais quand il vit que je n'avais pas de talent, il allait abandonner jusqu'à la demande soudaine de Kazugaya."
    "Je vois."
     
    Après ça, elles continuèrent avec des discussions de filles. Pour Yuuna qui voyageait beaucoup, ce genre de chose n'arrivait pas. Et pour Rika, elle ne semblait pas être proche de quelqu’un d'autre que Kazugaya.
    Puis elles sortirent du bain, s'essuyèrent et s'habillèrent avant de retourner dans le salon.
     
     
    ---
     
     
    "Tu as bien travaillé, tu es devenu plus fort, Kazugaya."
    "Merci, Maître !"
     
    Après avoir fini son entrainement, Kazugaya et son maître, Touya, rangèrent le matériel puis allèrent prendre un bain en passant par le salon. En passant à côté de Yuuna il avait remarqué la douce odeur de shampoing s'échappant de ses cheveux.
    Sortis du bain et habillés, Touya parti faire un tour en ville tandis que Kazugaya retourna auprès de Yuuna.
     
    "Aaaaaaah... Je m'ennuie..."
    "La cuisine ne se fait pas en un instant."
    "Mais euh..."
    "Plus tu attendras, plus la nourriture sera meilleure quand tu la mangeras."
    "Je suppose que tu as raison... J'ai une idée ! Viens avec moi, je vais te montrer un endroit !"
    "?"
     
    Kazugaya prit la main de Yuuna et la tira avec lui. Après avoir couru 3à minutes sans arrêt, ils arrivèrent sur la côte. Il y avait un magnifique champ de fleurs, et le couché de soleil se reflétait sur la mer ce qui donnait une image inoubliable.
     
    "Il semblerait qu'on est arrivé au bon moment."
    "Magnifique..."
    "N'est-ce pas ?"
     
    Sublimée par la vue, Yuuna resta sans voix quelques secondes.
     
    "Mais, tu es plutôt fort pour ne pas être essoufflé après tout ce trajet."
    "C'est grâce à l'entrainement. Mais toi aussi tu n'es pas essoufflée."
    "C'est parce que je suis une elfe, j'ai un corps plus résistant que celui des humains."
    "Je vois."
    "Dis, Rika m'a raconté, mais pourquoi as-tu voulu apprendre l'art de l'épée d'un seul coup ?"
    "Hein !? Eh bien... En fait, je voyais que Rika avait du mal, mais quel faisait de son mieux. Alors j'ai pris ma décision, que j'allais apprendre à manier l'épée pour protéger Rika et qu'ainsi elle n'ait pas à s'inquiéter."
     
    Kazugaya était un peu embarrassé, mais face à cette honnêteté, Yuuna fit un charmant sourire tout ce qu'il y a de plus sincère. En voyant ça, Kazugaya rougit et détourna son regard, puis—
     
    *BOOOOOOOOOOM*
     
    Un énorme bruit retentit. Kazugaya et Yuuna se tournèrent vers la direction du bruit et furent choqué de voir de la fumée s'échapper du village.
     
    "Qu-Qu'est-ce que c'est ?"
    "Une attaque de spectres !? Il faut aller voir !
     
    Kazugaya et Yuuna se dirigèrent vers le village à toute vitesse.
     
    Faites qu'ils aillent bien, faites qu’ils aillent bien, faites qu'ils aillent bien, je vous en prie...
     
    Kazugaya priait dans son cœur que Rika et Touya aillent bien, mais une fois arrivé au village—
     
    Le village était en feu malgré la pluie qui avait commencé à tomber. Des cadavres étaient éparpillés le long des ruelles. Face à cette vue horrible, Kazugaya prit peur et accéléra pour aller jusqu'à chez lui. Arrivé, il trouva le corps inerte de Rika dans les décombres de la maison.
     
    "Rika... snif, tu m'entends, Rika...snif"
    "Elle est morte..."
     
    Kazugaya était en pleure tandis que Yuuna avait un visage triste et grave avec quelques larmes au bord des yeux. Elle semblait habituée à ce genre de vue...
    Un autre bruit retentit à plusieurs mètres d'ici. Ils se dirigèrent vers l'endroit d'où venait le bruit, et—
    Touya était allongé par terre entouré de spectres. Kazugaya cria, ce qui fit reculer les spectres par précaution, tandis que Yuuna utilisait un pouvoir qui manipulait l'eau, appelé Glyphe d'après les connaissances de Kazugaya.
    Il s'approcha de Touya.
     
    "Maître, vous allez bien ? Maître !"
    "Ka...zu...gaya... Tu vas...bien."
    "Oui je vais bien, ne vous inquiétez pas, on va vous sauver."
    "Je n'ai...pas pu... protéger...Rika..."
    "!"
    "C'est pour...quoi, fuis... je ne...veux pas...que tu meures...aussi."
    "Non, je...!"
     
    Touya mourut dans les bras de Kazugaya qui continuait de pleurer et de crier. Yuuna, quant à elle, avait éliminé quelques spectres, mais recula pour regarder Kazugaya. Quelque chose commença à briller sur la main droite à Kazugaya.
     
    "Je ne le vous pardonnerais jamais... JAMAIS !!!!!"
     
    Avec un cri de fureur et des yeux devenus dorés remplis par la colère, la lumière émanant de la main droite de Kazugaya s'intensifia. Parmi les nuages noirs, des éclairs pourfendirent le ciel et frappèrent les spectres. La foudre les avait réduits en cendres.
     
    "C'est un Glyphe Spark, quel pouvoir incroyable..."
     
    Le choque avait éveillé le Glyphe de Kazugaya, et il semblait être très puissant.
    Kazugaya s'évanouit à cause de l'immense pouvoir qu'il venait d'utiliser et dormit jusqu'au matin.
    Une fois réveillé et s'être rendu compte que ce qu'il c'était passé n'était pas un cauchemar, il retrouva Yuuna qui lui dit qu'elle avait enterré Touya et Rika. Avant d'aller sur leurs tombes, il décida d'aller dans la cave qui était sous les décombres du dojo où y reposait une épée.
    'Ecoute, Kazugaya, cette épée, Elucidator, est transmise de génération en génération dans ma— non, notre famille. On raconte qu'elle a été forgée par le marteau de Thor, Mjölnir, et qu'elle est incassable. Malheureusement, pour l'utiliser, il faut maîtriser le Glyphe Spark, et depuis le premier manieur de cette épée, personne n'a eu ce Glyphe. Qui sait, peut-être que tu pourras l'utiliser un jour ?'
     
    Kazugaya se remémora ce que lui avait dit Touya il y a longtemps en se rapprochant de l'épée noire de jais. Il prit la poignée de l'épée et réussi à la soulever. Certes, elle était lourde, mais pas autant que la dernière fois qu'il avait essayé de la soulever.
     
    "Il semblerait que vous aviez raison Maître...non, papa..."
     
    Kazugaya reversa quelques larmes après avoir appelé Touya "papa" pour la première fois depuis longtemps. Après avoir appris qu'il n'était pas son vrai fils, il avait commencé à l'appeler "le vieux", puis "Maître" en devenant son élève.
    Après quelques instants, toujours surveillé par Yuuna, il arrêta de pleurer et s'essuya les yeux. Il se leva, et avec une grande conviction dans ses yeux et sa nouvelle épée brandie, il dit :
     
    "J'ai pris ma décision. Je le jure, qu'avec cette épée, j'éliminerai tous les spectres qui croiseront ma route pour empêcher d'autres tragédies de se produire."
     
    Il tourna ensuite son regard vers Yuuna.
     
    "Yuuna, est-ce que je peux t'accompagner dans ton voyage ?
     
    Yuuna savait utiliser un Glyphe, et avait des compétences à l'épée. En plus, elle voyageait à travers le monde et avait beaucoup de connaissances. Voyager avec elle lui permettrait d'en apprendre beaucoup sur le monde, et d'améliorer ses compétences.
     
    "D'accord, mais ce ne sera pas de tout repos."
    "Je m'y suis préparé."
     
    Kazugaya rangea Elucidator dans son fourreau qui était posé à côté, puis il sortit dehors avec Yuuna et alla jusqu'aux tombes de Touya et Rika pour faire ses adieux.
     
    "Et bien, j'y vais. Au revoir."
     
    Je reviendrai ici, je ne mourrai pas !
     
    Résolu, Kazugaya partit avec Yuuna pour un long et périlleux voyage.
     
     
     
    ------------------------------------
    Fin Flashback
    ------------------------------------
     
    "Père, Rika, Yuuna..."
     
    Toujours endormit, Kazugaya rêvait encore du passé.
  20. Utile
    Kazugaya a reçu une réaction de MilkyLove dans [Commentaires et discussions] Les chroniques de la Terra Incognita   
    Voila, j'ai posté mon flashback ! Ce flashback étant vu de deux points de vues différents, j'ai décidé de faire la présentation de Yuuna :
     
     
    Voila. Vous pouvez donc maintenant me réveiller quand vous voulez à l'auberge. ^^
  21. Utile
    Kazugaya a reçu une réaction de Hancock dans [RP] Les chroniques de la Terra Incognita   
    [Lieu : Ryoku, Auberge "Au Dragon Cuit" / Temps :Chute de neige / Nuit]
    Personnages évoqués :

     
    Alors que les ténèbres planaient au-dessus de l'auberge, Kazugaya était dans un profond sommeil...
     
     
    ------------------------------------
    Flashback - 3 ans plus tôt
    ------------------------------------
     
    Au sud-ouest de Balimba, près de la mer, se trouvait un petit village nommé Gashid. C'était un endroit où il faisait bon vivre et où les habitants accueillaient les voyageurs chaleureusement. Les humains du moins...
     
    "On ne veut pas de toi dans ce village pars !"
    "C'est un village d'humains, va-t’en !"
     
    Les villageois criaient tout en lançant des cailloux sur une jeune fille aux cheveux bleus du nom de Yuuna. "Humains", si ce villageois avait précisé ce terme, c'était parce que Yuuna n'en était pas une. En effet, dans le monde de Terra Incognita il y avait plusieurs races en plus des humains. En l'occurrence, cette Yuuna était une elfe. Un traité de paix et d'égalité avait été signé entre elfes et humains il y a de cela longtemps sur le continent d'Arcanum, mais encore beaucoup n'étaient pas d'accord. Et dans le village de Gashid, presque tous les villageois ne l'étaient pas.
    La raison pour laquelle Yuuna, qui porte d'habitude un capuchon pour ne pas se faire remarquer, se trouvait dans cette situation était qu'elle avait voulu aider un garçon qui était tombé par terre à se relever et qu'à ce moment précis un puissant coup de vent fit tomber sa capuche sur son dos. Apprenant depuis sa naissance que les elfes sont des êtres maléfiques, le jeune garçon se mit à pleurer, ce qui attira le regard de tous les villageois aux alentours. C'est ainsi que le "malentendu" commença.
    Yuuna était âgée de 15 ans. Malgré son jeune âge, elle était très intelligente, et avait une très grande curiosité. C'était la raison pour laquelle elle avait décidé de quitter le territoire des elfes pour aller découvrir la vérité sur ce monde, Terra Incognita. Mais par-dessus tout, elle était d'une grande gentillesse qui lui permettait de pardonner aux humains. Elle savait qu'ils agissaient ainsi à cause de la peur, ce qui lui empêchait de leur en vouloir.
    En voyant un caillou arriver vers elle, Yuuna ferma les yeux. Elle s'attendait à ressentir de la douleur à cause de l'impact, mais—
     
    ...Pourquoi rien n'arrive ?
     
    Yuuna ouvrit alors les yeux et vit un garçon se tenant devant elle.
     
     
    ---
     
     
    "Ce soir c'est tartiflette ! ♪"
     
    Un jeune garçon aux cheveux noirs, âgé de 13 ans, s'appelant Kazugaya marchait dans la rue marchande du village pour acheter les ingrédients nécessaires au diner qui lui mettait l'eau à la bouche. Il avait déjà réuni les pommes de terre, les lardons et les oignons. il ne manquait plus que le fromage. Kazugaya alla donc jusqu'au stand vendant des fromages.
     
    "Bonjour madame, du fromage à tartiflette s'il vous plait !"
    "Bonjour Kazugaya, je t'ai déjà dit que ça s'appelait du reblochon."
    "Peu importe ! Je suis impatient d'être ce soir, la tartiflette de Rika est la meilleure !"
     
    Rika était une fille de 18 ans qui s'occupait de Kazugaya. Ses talents culinaires étaient impressionnants. Après avoir acheté le fromage, Kazugaya prit le chemin du retour. Sur le chemin, il vit une scène assez violente. Une elfe ayant des cheveux bleus se faisait brutaliser par les villageois. Ne pouvant pas rester là à rien faire, il posa doucement le sac contenant les courses contre un mur, et se précipita vers les villageois pour les arrêter. Mais il vit un caillou partir vers l'elfe, il changea donc de trajectoire pour l'arrêter et protéger l'elfe.
     
     
    ---
     
     
    "Qu'est-ce que vous faites !?"
    "Non, qu'est-ce que TU fais ? C'est une elfe, on ne veut pas d'elle dans le village !"
    "Il a raison !" Répondirent plusieurs villageois.
     
    Yuuna était un peu confuse sur ce qu'il se passait. Un jeune garçon venait de la protéger et était en train d'argumenter avec les villageois sur leur façon de la traiter.
    Au bout d'un certain temps, le jeune garçon aux cheveux noirs soupira, se retourna, prit la main de Yuuna, puis la tira vers lui.
     
    "Je suis désolé, mais on va devoir faire un petit détour."
    "?"
     
    Il continua de marcher tout en tenant la main de Yuuna qui ne voyait pas ce qu'il voulait dire, mais elle savait une chose—
     
    "Merci."
    "Hum ?"
    "De m'avoir aidée, merci."
    "De quoi tu parles ? C'est normal, non ? Et puis, je suis sûr qu'ils se sont trompés sur tes intentions, tu voulais l'aider, non ?"
    "...Oui."
    "Bien, on ferait mieux de se dépêcher avant que Rika ne se mette en colère..."
    "?"
     
    Toujours aussi confuse, Yuuna était toujours tirée par le jeune humain à travers la foule. Elle remarqua qu'il avait un sac dans sa main, il devait sûrement l'avoir pris pendant leur discussion sans qu'elle ne le remarque.
     
    "Au fait, tu t'appelles comment ?"
    "Yuuna. Et vous ?"
    "Kazugaya. Et pas besoin d'être si formel."
     
    Kazugaya laissa s'échapper un petit rire tandis que Yuuna se sentait un peu gênée.
     
    Kazugaya... Il semblerait que je viens de rencontrer quelqu'un d'intéressant.
     
     
    ---
     
     
    "On est arrivés !"
     
    Kazugaya avait tiré la jeune elfe, Yuuna, jusqu'à chez lui. Il était un peu anxieux tandis qu'il murmurait J'espère que Rika et le Maître seront d'accord... sans être entendu par Yuuna. Finalement, il continua d'avancer jusqu'à la porte, lâcha la douce main de Yuuna, puis ouvrit la porte.
     
    "Je suis rentré !"
    "Bon retour..."
    "..."
    "..."
    "Euh..."
     
    Un silence de quelques secondes prit place, puis avec un sourire aux lèvres, Rika reprit :
     
    "Enchanté, je m'appelle Rika. Désolé pour ce silence, j'ai été surprise de voir se gamin ramener une aussi jolie fille."
    "Qui appelles-tu 'gamin' !?"
    "Ah, non, ce n'est rien. Je m'appelle Yuuna, c'est un plaisir de faire votre connaissance. Je suis désolé de venir à l'improviste."
    "Mais voyons, ce n'est rien, et puis, ne sois pas si formel. D'ailleurs, n'est-il pas l'heure de ton entrainement, Kazugaya ? Papa t'attends dans le dojo."
    "Mince, j'ai failli oublier..."
     
    Kazugaya fila vers la porte menant à l'extérieur après avoir laissé Yuuna aux soins de Rika.
     
     
    ---
     
     
    "Hum... Que dirais-tu de prendre un bain ?"
    "Ah... Si ça ne vous—te dérange pas."
     
    En effet, Yuuna était un peu sale. Des traces de boues étaient éparpillées un peu partout sur sa cape. Elle décida donc de la retirer.
    En dessous de cette cape, Yuuna portait un uniforme blanc et bleu composé d'une robe courte plissée, blanche avec une rayure bleue au milieu, recouverte par une veste sans manches à contours bleus attachée par 2 ceintures, une en dessous de la poitrine, et l'autre à la taille où à sa gauche était attachée une rapière dans son fourreau. Elle portait aussi des manches détachées maintenues par des rubans bleus ainsi que des mi-bas bleus montant un peu au-dessus de ses genoux avec une rayure blanche à 2 ou 3 centimètres du haut.
    Rika, quant à elle, était habillée d'un simple ensemble qui allait plutôt bien avec sa longue queue de cheval noir attachée par un ruban blanc.
    Arrivées à la salle de bain, les deux filles se déshabillèrent. Comme attendu d'une elfe, Yuuna était magnifique malgré son jeune âge. Ses yeux bleus innocents étaient de la même couleur que ses cheveux. Les courbes de son corps étaient magnifiques et bien proportionnées. Elle était totalement charmante, et mignonne en tout point.
     
    "Quel joli corps ! Les elfes ont tant de chance~"
    "Non, ce n'est pas vrai. V—Tu es très belle aussi."
     
    Rika était aussi une très belle jeune fille avec des proportions plutôt "sexy", et un corps très attractif. Sa beauté pouvait presque être comparée à celle d'une elfe.
    Yuuna et Rika passèrent la porte séparant le bain de la salle où elles s'étaient changées et commencèrent à se laver pendant que l’eau coulait dans la grande baignoire.
    Yuuna commença par laver ses cheveux délicatement avec du shampoing, puis lava ses longues oreilles pointues caractéristiques des elfes. Ensuite, à l'aide d'un gant de toilette enduit de savon, elle nettoya chaque partie de son corps en frottant gentiment sa peau. Elle jeta un coup d'œil vers Rika, puis regarda son buste. Malgré ses charmantes proportions, la poitrine de Yuuna n'était pas particulièrement grosse, elle était même plutôt petite. Elle empoigna sa poitrine avec ses deux mains tout en la massant. Se rendant compte que ce qu'elle faisait était embarrassant, le visage de Yuuna devint rouge vif, elle secoua sa tête, puis se rinça.
    Les deux jeunes filles rentrèrent ensuite dans le bain. La température était parfaite, des bulles de savons volaient dans la salle. C'était leur petit moment de détente car personne ne viendrait les déranger ici.
     
    "Rika, par 'entrainement' tout à l'heure, qu'est-ce que tu voulais dire ?"
    "Mon père lui enseigne l'art de l'épée. Et je suis contente que tu arrives enfin à me tutoyer sans te tromper."
     
    Face à ce magnifique sourire, Yuuna rougit un peu, puis se posa une question.
     
    "Ton père...? Kazugaya et toi n'êtes pas frère et sœur ?"
    "Eh bien, non. Mon père l'a trouvé abandonné dans une ruelle lorsque que c'était un bébé."
    "Je vois..."
    "Mais mon père le considère comme son fils, et moi comme mon frère."
     
    Encore une fois, Yuuna était apaisée par le sourire sincère de Rika.
     
    "Pour en revenir à l'entrainement, un jour, il y a quelques années, Kazugaya est allé voir mon père en lui demandant de lui enseigner l'art de l'épée. Papa ne l'a pas montré, mais je suis certaine qu'il était extrêmement content d'avoir trouvé un successeur vu que je suis une fille."
    "Les filles aussi peuvent se battre !" répondit Yuuna qui avait toujours une rapière sur elle.
    "Oui, mais je ne suis pas douée avec une épée. Quand on a trouvé Kazugaya je n'avais que 5 ans. A ce moment mon père ne voulait pas obligé Kazugaya à faire un devoir de famille, mais quand il vit que je n'avais pas de talent, il allait abandonner jusqu'à la demande soudaine de Kazugaya."
    "Je vois."
     
    Après ça, elles continuèrent avec des discussions de filles. Pour Yuuna qui voyageait beaucoup, ce genre de chose n'arrivait pas. Et pour Rika, elle ne semblait pas être proche de quelqu’un d'autre que Kazugaya.
    Puis elles sortirent du bain, s'essuyèrent et s'habillèrent avant de retourner dans le salon.
     
     
    ---
     
     
    "Tu as bien travaillé, tu es devenu plus fort, Kazugaya."
    "Merci, Maître !"
     
    Après avoir fini son entrainement, Kazugaya et son maître, Touya, rangèrent le matériel puis allèrent prendre un bain en passant par le salon. En passant à côté de Yuuna il avait remarqué la douce odeur de shampoing s'échappant de ses cheveux.
    Sortis du bain et habillés, Touya parti faire un tour en ville tandis que Kazugaya retourna auprès de Yuuna.
     
    "Aaaaaaah... Je m'ennuie..."
    "La cuisine ne se fait pas en un instant."
    "Mais euh..."
    "Plus tu attendras, plus la nourriture sera meilleure quand tu la mangeras."
    "Je suppose que tu as raison... J'ai une idée ! Viens avec moi, je vais te montrer un endroit !"
    "?"
     
    Kazugaya prit la main de Yuuna et la tira avec lui. Après avoir couru 3à minutes sans arrêt, ils arrivèrent sur la côte. Il y avait un magnifique champ de fleurs, et le couché de soleil se reflétait sur la mer ce qui donnait une image inoubliable.
     
    "Il semblerait qu'on est arrivé au bon moment."
    "Magnifique..."
    "N'est-ce pas ?"
     
    Sublimée par la vue, Yuuna resta sans voix quelques secondes.
     
    "Mais, tu es plutôt fort pour ne pas être essoufflé après tout ce trajet."
    "C'est grâce à l'entrainement. Mais toi aussi tu n'es pas essoufflée."
    "C'est parce que je suis une elfe, j'ai un corps plus résistant que celui des humains."
    "Je vois."
    "Dis, Rika m'a raconté, mais pourquoi as-tu voulu apprendre l'art de l'épée d'un seul coup ?"
    "Hein !? Eh bien... En fait, je voyais que Rika avait du mal, mais quel faisait de son mieux. Alors j'ai pris ma décision, que j'allais apprendre à manier l'épée pour protéger Rika et qu'ainsi elle n'ait pas à s'inquiéter."
     
    Kazugaya était un peu embarrassé, mais face à cette honnêteté, Yuuna fit un charmant sourire tout ce qu'il y a de plus sincère. En voyant ça, Kazugaya rougit et détourna son regard, puis—
     
    *BOOOOOOOOOOM*
     
    Un énorme bruit retentit. Kazugaya et Yuuna se tournèrent vers la direction du bruit et furent choqué de voir de la fumée s'échapper du village.
     
    "Qu-Qu'est-ce que c'est ?"
    "Une attaque de spectres !? Il faut aller voir !
     
    Kazugaya et Yuuna se dirigèrent vers le village à toute vitesse.
     
    Faites qu'ils aillent bien, faites qu’ils aillent bien, faites qu'ils aillent bien, je vous en prie...
     
    Kazugaya priait dans son cœur que Rika et Touya aillent bien, mais une fois arrivé au village—
     
    Le village était en feu malgré la pluie qui avait commencé à tomber. Des cadavres étaient éparpillés le long des ruelles. Face à cette vue horrible, Kazugaya prit peur et accéléra pour aller jusqu'à chez lui. Arrivé, il trouva le corps inerte de Rika dans les décombres de la maison.
     
    "Rika... snif, tu m'entends, Rika...snif"
    "Elle est morte..."
     
    Kazugaya était en pleure tandis que Yuuna avait un visage triste et grave avec quelques larmes au bord des yeux. Elle semblait habituée à ce genre de vue...
    Un autre bruit retentit à plusieurs mètres d'ici. Ils se dirigèrent vers l'endroit d'où venait le bruit, et—
    Touya était allongé par terre entouré de spectres. Kazugaya cria, ce qui fit reculer les spectres par précaution, tandis que Yuuna utilisait un pouvoir qui manipulait l'eau, appelé Glyphe d'après les connaissances de Kazugaya.
    Il s'approcha de Touya.
     
    "Maître, vous allez bien ? Maître !"
    "Ka...zu...gaya... Tu vas...bien."
    "Oui je vais bien, ne vous inquiétez pas, on va vous sauver."
    "Je n'ai...pas pu... protéger...Rika..."
    "!"
    "C'est pour...quoi, fuis... je ne...veux pas...que tu meures...aussi."
    "Non, je...!"
     
    Touya mourut dans les bras de Kazugaya qui continuait de pleurer et de crier. Yuuna, quant à elle, avait éliminé quelques spectres, mais recula pour regarder Kazugaya. Quelque chose commença à briller sur la main droite à Kazugaya.
     
    "Je ne le vous pardonnerais jamais... JAMAIS !!!!!"
     
    Avec un cri de fureur et des yeux devenus dorés remplis par la colère, la lumière émanant de la main droite de Kazugaya s'intensifia. Parmi les nuages noirs, des éclairs pourfendirent le ciel et frappèrent les spectres. La foudre les avait réduits en cendres.
     
    "C'est un Glyphe Spark, quel pouvoir incroyable..."
     
    Le choque avait éveillé le Glyphe de Kazugaya, et il semblait être très puissant.
    Kazugaya s'évanouit à cause de l'immense pouvoir qu'il venait d'utiliser et dormit jusqu'au matin.
    Une fois réveillé et s'être rendu compte que ce qu'il c'était passé n'était pas un cauchemar, il retrouva Yuuna qui lui dit qu'elle avait enterré Touya et Rika. Avant d'aller sur leurs tombes, il décida d'aller dans la cave qui était sous les décombres du dojo où y reposait une épée.
    'Ecoute, Kazugaya, cette épée, Elucidator, est transmise de génération en génération dans ma— non, notre famille. On raconte qu'elle a été forgée par le marteau de Thor, Mjölnir, et qu'elle est incassable. Malheureusement, pour l'utiliser, il faut maîtriser le Glyphe Spark, et depuis le premier manieur de cette épée, personne n'a eu ce Glyphe. Qui sait, peut-être que tu pourras l'utiliser un jour ?'
     
    Kazugaya se remémora ce que lui avait dit Touya il y a longtemps en se rapprochant de l'épée noire de jais. Il prit la poignée de l'épée et réussi à la soulever. Certes, elle était lourde, mais pas autant que la dernière fois qu'il avait essayé de la soulever.
     
    "Il semblerait que vous aviez raison Maître...non, papa..."
     
    Kazugaya reversa quelques larmes après avoir appelé Touya "papa" pour la première fois depuis longtemps. Après avoir appris qu'il n'était pas son vrai fils, il avait commencé à l'appeler "le vieux", puis "Maître" en devenant son élève.
    Après quelques instants, toujours surveillé par Yuuna, il arrêta de pleurer et s'essuya les yeux. Il se leva, et avec une grande conviction dans ses yeux et sa nouvelle épée brandie, il dit :
     
    "J'ai pris ma décision. Je le jure, qu'avec cette épée, j'éliminerai tous les spectres qui croiseront ma route pour empêcher d'autres tragédies de se produire."
     
    Il tourna ensuite son regard vers Yuuna.
     
    "Yuuna, est-ce que je peux t'accompagner dans ton voyage ?
     
    Yuuna savait utiliser un Glyphe, et avait des compétences à l'épée. En plus, elle voyageait à travers le monde et avait beaucoup de connaissances. Voyager avec elle lui permettrait d'en apprendre beaucoup sur le monde, et d'améliorer ses compétences.
     
    "D'accord, mais ce ne sera pas de tout repos."
    "Je m'y suis préparé."
     
    Kazugaya rangea Elucidator dans son fourreau qui était posé à côté, puis il sortit dehors avec Yuuna et alla jusqu'aux tombes de Touya et Rika pour faire ses adieux.
     
    "Et bien, j'y vais. Au revoir."
     
    Je reviendrai ici, je ne mourrai pas !
     
    Résolu, Kazugaya partit avec Yuuna pour un long et périlleux voyage.
     
     
     
    ------------------------------------
    Fin Flashback
    ------------------------------------
     
    "Père, Rika, Yuuna..."
     
    Toujours endormit, Kazugaya rêvait encore du passé.
  22. Utile
    Kazugaya a reçu une réaction de Evangelina dans [Commentaires et discussions] Les chroniques de la Terra Incognita   
    Serait-il possible d'avoir une échelle pour la carte ? Pour avoir une meilleur notion de distance, et ainsi de temps pour les voyages.
     
    Sinon, je suis en train d'écrire mon flashback ( sur document texte, pas ici ), il devrait être prêt dans quelques jours, donc faites en sorte que personne ne me réveil à Ryoku d'ici là. ^^
  23. Utile
    Kazugaya a reçu une réaction de Ness dans Light Novels   
    Je suis d'accord sur le fait qu'il faut accepter la critique. D'ailleurs, il l'a fait au début. Mais quand tu vois les pavés que NanoDesu fait, faut pas abuser... Il est trop perfectionniste, je veux dire, c'est une traduction amateur, c'est pas un pro. Là c'est pas une simple critique qu'il a fait, il l'a presque "descendu" complétement.
     
    Moi par exemple, j'ai décidé de traduire STnBD juste par envie. ( Au départ je voulais faire Date A Live, mais finalement je préfère SRnBD ). J'ai un niveau d'anglais moyen, et un éditeur serait vraiment le bienvenu pour corriger toutes les fautes que j'ai et ferai sûrement. Si ça se trouve je vais même pas finir le tome 1 et arrêter par désintérêt. C'est pour ça que je comptais faire la traduction du tome 1 complétement avant d'annoncer quoique ce soit, pour être sûr que j'avais la détermination et la volonté de le faire.
    Donc si jamais j'ai bien ces deux choses, j'accepterai ton aide avec grand plaisir, Misogi.
     
    Sinon j'ai fini le chapitre 1 de Heavy Object. Pour l'instant c'est sympa, et la suite laisse présager du bon. :)
  24. Utile
    Kazugaya a réagi à Ness dans To Aru Majutsu no Index : Le Light Novel (en vf)   
    Synopsis :
     
    To Aru Majutsu no Index prend place à la Cité Scolaire, une ville académique technologiquement avancée par rapport au reste du monde et développant les pouvoirs psychiques des étudiants qu'elle accueille entre ses murs. Parmi ces myriades d'espers se trouve Kamijou Touma, un étudiant d'apparence ordinaire, si ce n'est que sa main droite possède le pouvoir unique de neutraliser n'importe quel pouvoir psychique, magique ou même divin, au même titre que sa propre chance.
    Un jour, Kamijou découvre une jeune fille suspendue à la rambarde de son balcon. Se présentant sous le nom Index, elle se révèle être une sœur de l'Église Anglicane Anglaise accueillant dans son cerveau les connaissances de 103'000 grimoires magiques. La rencontre de Kamijou Touma avec cette fille va le mener à en découvrir plus sur le monde de la magie, mais également sur celui de la science auquel il appartient.
     
    Le pouvoir inhabituel de Kamijou va le placer au centre des conflits des mondes magique et scientifique et à mesure qu'il tentera d'aider ses amis, il apprendra que les gens sont loin d'être ce qu'ils paraissent. Il attirera à lui autant l'attention des magiciens que des espers tout en cherchant à révéler les secrets de la Cité Scolaire et d'Index.
     
     
    Le Light Novel
     
    Certains d'entre vous doivent déjà être au courant, mais je suis en train de réaliser une traduction en français des Light Novel de To Aru Majutsu no Index. Ce topic sert donc non seulement à présenter le novel, mais également à vous offrir mon travail en tant que traducteur (je débute, donc soyez cléments). Quant à savoir si on va la proposer en téléchargement sur le site, le projet est entre les mains de Sad qui prendra une décision en temps voulu.
     
    Pourquoi lire le Light Novel alors qu'il y a une version anime ? Et bien, je dirais que l'anime est juste un condensé de l'histoire de base (beaucoup de passages ont été coupés) et que le novel permet également de mieux se rendre compte de ce qui se passe dans l'esprit des protagonistes et de ce qu'ils ressentent vraiment. Aussi, on sait que Academy City développe des espers, mais savez-vous comment ils les "développent" précisément ? L'auteur, Kamachi Kazuma, mais aussi Mikoto-sensei, vous l'expliquent dans le novel. Et puisqu'on parle de Misaka, on découvre également que Kamijou et elle étaient loin d'en être à leur première rencontre lors de leur confrontation au début de l'anime.
     
    Bref, je n'en dis pas plus pour l'instant et je vous laisse découvrir l'œuvre en elle-même.
     
    To Aru Majutsu no Index - vol. 1 (ver. Word)
    To Aru Majutsu no Index - vol. 2 (ver. Word)
    To Aru Majutsu no Index - vol. 3 (ver. Word)
    To Aru Majutsu no Index - vol. 4 (ver. Word) - Version pdf
    Toaru Majutsu no Index - vol. 5 - Un Certain Index Prophétique - Un Certain Index Scolaire
    To Aru Majutsu no Index - vol. 6
    To Aru Majutsu no Index - vol. 7
    To Aru Majutsu no Index - vol. 8
    Toaru Majutsu no Index - vol. 9
    Toaru Majutsu no Index - vol. 10
    Toaru Majutsu no Index - vol. 11
    Toaru Majutsu no Index - vol. 12
    Toaru Majutsu no Index - vol. 13
    Toaru Majutsu no Index - vol. SS
    Toaru Majutsu no Index - vol. 14
     
    Bonne lecture.
     
    UP : Avec l'aide de Misogi, le projet se poursuit également sur Baka-Tsuki, là où je récupère la version anglaise. Passez-y si le coeur vous en dit. Lien
  25. Utile
    Kazugaya a réagi à Byakko dans [Commentaires et discussions] Les chroniques de la Terra Incognita   
    Une promesse est une promesse ! La carte tant attendue est enfin terminée et insérée dans le RP ! ^^
     
    Avant toute chose, je tiens à remercier solennellement ma collaboratrice, Hanae, d'avoir fait cette carte. Un grand merci à toi chère amie :)
    Mais je tiens également à préciser qu'il s'agit là d'un travail d'équipe entre elle et moi. En effet, j'ai longuement discuté avec elle par MP des différents points à aborder sur la carte (paysages, couleurs, symboles, types de pastilles, police d'écriture, etc ...) et lui ai indiqué ce que je voulais mettre sur cette map. Je lui ai aussi demandé son avis bien sûr sur certains aspects et après une longue concertation entre nous la map est complétée.
     
    Les emplacements des villes et la nature des paysages viennent principalement de moi (et un peu d'Hanae pour les paysages car elle m'a aussi proposé de bonnes idées). Cela aura pris un peu de temps mais j'espère que l'attente en valait la peine et que la carte vous plaira :)
     
    Alors qu'est-ce que ça signifie une carte sur le RP ? Ben ça veut dire que non seulement chaque perso/groupe connait sa position géographique de départ mais aussi que vous pouvez prévoir votre prochaine destination (ville) au cas où vous souhaiteriez voyager. Je pense que ça peut être une expérience intéressante et enrichissante que des persos/groupes se rencontrent dans telle ou telle ville. Imaginez donc les situations que cela peut engendrer.
     
    Vive les déplacements ! Vous pouvez enfin aller où vous voulez dans tout Arcanum (le nom de ce continent) ! Pas question de voyager à l'aveuglette, cette carte sera votre guide !
    Ceci étant dit, je vous conseille de vous mettre d'accord avec vos camarades via MP (au besoin) si vous comptez voyager seul(e) ou avec plusieurs compagnons de votre groupe. Cela me semble être le plus sage. Prenez aussi le temps de consulter cette carte pour bien vous familiariser avec la géographie et vous orienter avant de voyager d'une ville à l'autre.
     
    Hanae et moi avons également estimé judicieux de laisser nos noms sur le coté inférieur droit de la carte ainsi qu'Otaku-Attitude, car après tout, on est sur OA :)
    Parce que c'est important les droits d'auteurs ;)
     
    Allez, je ne vous fais plus languir les amis, là voilà, la fameuse carte du continent d'Arcanum !
     


     
    Voilou. En espérant que cela vous donnera envie de vous investir davantage dans le RP. Mais je vous remercie déjà pour votre implication, cela fait plaisir à voir. Merci à vous de faire vivre ce RP ! Et merci également à tous ceux qui nous suivent dans cette aventure.
     
    La carte est postée vers la fin de la section intitulée LIEUX ET POINT DE DÉPART dans l'intro du RP (5ème section en partant du haut)), ici ^^
    :cafteur: http://forum.otaku-attitude.net/topic/9624-rp-les-chroniques-de-la-terra-incognita/
     
     
    PS : Eva, j'ai inscrit ton PNJ Anaïs dans l'intro du RP ;)