• Bienvenue sur le forum d'Otaku-Attitude !

    Notre Forum est une communauté complètement Baka ou nous partageons sur les mangas, animes, jeux-vidéos, dessins, films, IRL, Japon et tout un tas d'autres sujets !

    Inscrivez vous sur le forum et présentez vous pour que nous puissions en savoir un peu plus sur vous !

spiro

[RP] Loutre Blanche

Messages recommandés

1377277733-172834cadrewillem2.png165460cadreJayden.png ~ Lune

 

Bon ! Résumé de la situation : j'étais censé aller à la guilde de la Plume Céleste mais les mages là-bas ont l'air ... trop idiots. J'ai voulu entrer à la guilde de L'Arbre Mort mais on m'a refusé ! Et maintenant, je trouve une annonce tout aussi drôle qu'intéressante... La Loutre Blanche, classée dans le top 5 des meilleurs guildes... je devrais essayer. Par contre ... ils ont l'air d'êtres de sacrés alcooliques ! Non, mauvaise idée.

 

Lune parlait à haute voix dans la rue tout en avançant, la tête haute comme si elle se pavanait. Les passants qui la croisaient la regardaient en se demandant si en plus d'être hautaine elle serait folle .

Elle entendit un grand fracas puis elle vit un jeune blond détaler comme un lapin .

 

Waaah il est beau ! Suivons le !

 

Elle se mit à le suivre , mais elle n'était pas la seule apparemment... des gardes aussi !

 

C'est peut être un prince ... fit-elle en courant comme s'il elle suivait un papillon.

 

Peu à peu , sortant des ruelles , elle vit une grande bâtisse se dessiner devant elle avec un écriteau marqué "La Loutre Blanche".

Il fait partit de la Loutre Blanche ? C'est décidé j'y vais !!

Elle observa la scène à quelques mètres pour comprendre ce qu'il se passait.Une fille brune s'interposa soudainement entre les gardes et le beau blond.

" - Bah alors p'ti frère ! t'étais passé où ??! " dit-elle.

 

 

Oh ! Ca se voit tout de suite qu'elle n'est pas sa soeur ! se dit Lune en riant.

C'est incroyable ! Elle est en train d'embobiner les gardes ...

Lune esquissa un sourire admiratif devant tant de témérité. Elle se ravisa d'un coup :

Eh mais ! Elle va me voler le prince !!

Elle se mit en route vers la Grande porte de la guilde, décider à sauver elle même le prince aux yeux bleus.Elle s'approcha discrètement derrière les gardes et ... un cri se fit entendre !

 

"- De toute façon, vous ne pouvez rien faire ! Nous faisons partie de la guilde, nous sommes donc sous la protection du Consortium !! "

 

Lune trébucha et tomba sur le garde devant elle . Elle ne prit pas le temps de s'excuser et se fraya un chemin a travers la patrouille vers les deux jeunes.

 

Grande sœur !! tu l'as retrouvée ?! Fit-elle en prenant un air inquiet. Elle se tourna vers les gardes et leur expliqua :

 

S'il vous plait , pardonnez-lui son erreur ! Nous sommes orphelins et on n'a pas beaucoup d'argent mais ... tenez ! C'est tout ce que j'ai !

 

Elle sortit quelque pièces de sa poche et les tendit aux gardes qui paraissaient désolé.

 

Ca semble marcher ! pensa-t-elle.

 

 

Je me suis permise d'utiliser vos persos. S'il y a besoin de modifs dites le :)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Marty ~ 1377277733-172834cadrewillem2.png165460cadreJayden.png ~ Lune ~ Ainsi que tous ceux dansla guilde ^^

 

La porte de la guilde étant détruite, Marty et tous les nouveaux avaient assisté à altercation entre 3 personnes, frère et sœur d'après leur parole, et les soldats de la ville. D'ailleurs ces derniers n'étaient pas content, ils avaient couru et avaient pris la main dans le sac de jeune blondinet. Même si l'argent avait été rendu, ils ne souhaitaient pas en rester là.

Marty se dirigea vers la porte, enfin l'endroit où jadis il y avait eu une porte.

 

Qu'ont-ils fait ?

 

Les gardes changèrent d'attitude, ils se mirent droit, tête légèrement levée, leur pique tenue parallèle à leur corps et le torse bombé. Le plus gradé répondit.

 

Désolé mon seigneur, on ne vous avez pas vu. Le petit blond n'a pas payé son repas, quant aux deux autres, elles prétendent être ses sœurs.

 

Prenez l'argent que vous tend la gamine, je vais m'occuper du reste. Bon travail les gars, j'en parlerais à votre supérieur, vous aurez un bon repas ce soir.

 

Les gardes remercièrent Marty et partirent non sans regarder d'un air sévère les trois acolytes. Les trois jeunes lui semblait reconnaissant et lui dirent merci, il leur demanda de s'installer tous les trois à une table et de se tenir tranquille jusqu'à à son retour.

 

Bon les autres vous savez ce que vous avez à faire. N'oubliez pas d'aller voir Urlum et la mission. Si vous avez encore des questions profitez-en, sinon vous pourrez me les poser plus tard.

Ah oui j'oubliais vous pouvez aller choisir votre lit avant de partir, c'est au deuxième étage. N'allez pas emmerder les gardes du premier, vous n'avez pas encore votre marque et il ne vous connaisse pas. Vous pouvez le faire après la mission, il y a assez de lit pour tout le monde de toute façon.

 

Marty attendit un moment pour voir s'ils avaient encore des questions et les derniers qui étaient encore devant leur contrat à attendre un signe du destin. Il s'occuperait des trois nouveaux une fois terminé avec ceux-ci, puis réfléchir à leurs actes en attendant ne seraient pas du luxe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

~ Tous les personnages présents dans la Guilde ~

 

 

Keith écouta les réponses de Marty attentivement. Elles lui plaisaient. C’était ce qu’il lui fallait. L’histoire des 10% lui passait au-dessus de la tête, c’était très peu si on prenait en compte le fait qu’il n’avait ni loyer ni nourriture à payer. Quant aux missions, il avait déjà compris le concept avant, mais il voyait déjà plus ce que cela représentait pour un membre de la guilde.

 

Keith trembla un peu quand Marty devint sérieux à propos de ses recherches. L’homme faisait d’un seul coup drôlement peur. Et Keith fut presque ébranlé dans son choix de carrière. Il avait toujours pratiqué ses recherches dans son coin, et n’avait donc jamais eu de soucis. Il n’avait jamais compris qu’il y avait un risque, hormis le fait qu’on puisse mourir si l’on ratait complètement, de A à Z, une expérience… Non, il ne se doutait vraiment pas que le Consortium puisse faire quelque chose comme ça. Il avait toujours estimé être libre de faire ses recherches. Désormais, il devrait être prudent… Ou arrêter complètement.

 

Il écouta tristement les précisions sur la loutre à attraper. Il se doutait déjà qu’il ne pourrait faire que suivre la loutre ou la détecter, il avait même sa petite idée de la technique qu’il allait utiliser. Néanmoins, une fois que ses questions furent finies, il sentit quelque chose dans l’une des poches de son pantalon. Il mit la main dedans et en sortit un petit papier. Conscient que cela était forcément un message, ou bien une blague stupide, il commença à se diriger vers le fond de la pièce pour se faire oublier. Au même moment, tous les regards se dirigèrent vers la porte d’entrée, où l’on pouvait apercevoir plus loin trois personnes interpellées par les gardes de la cité.

 

Keith sourit et ouvrit le message rapidement. Il le lut très vite, prit même la peine de le relire pour être bien sûr d’avoir compris, et son sourire s’élargit. Sacré bonhomme qui les avait accueilli. Keith retira ses lunettes, les mis dans son sac et en sortit un petit bout de tissu qu’il attacha autour de sa tête, au niveau de son front. Il dégagea ses cheveux, les faisant passer devant le tissu qu’on ne pouvait désormais voir que sur son front, comme s’il disparaissait dans la chevelure du jeune garçon. Il prit une petite pierre rouge qu’il écrasa dans la main qui tenait le message de Marty. Une petite flamme rouge vint consumer rapidement le papier, qui tomba en cendres.

 

Alors que Marty ramenait les trois perturbateurs dans la salle, même s’il n’était pas très bien placé pour les juger ainsi, Keith mordit un petit bout de chair de son pouce afin de faire couler le sang. Il signa rapidement le papier et le laissa sur la table. Il lécha la plaie, ajusta son bandana, et se dirigea vers la porte. Conscient que ce serait peut-être un peu malpoli de ne pas attendre que les autres aient posé leurs questions alors qu’il venait de bombarder Marty des siennes, il s’arrêta net dans l’encadrement de la porte et s’appuya contre le mur pour réfléchir à ce qu’il allait faire.

 

Dans un premier temps, il passerait certainement chez le tatoueur. Son tatouage conclurait définitivement ce contrat, et il pourrait fièrement l’arborer afin de montrer à tous de quelle guilde il faisait partie. Même s’il perdait du temps face aux autres pour chasser la loutre, son admission au sein de la guilde était plus importante pour lui. D’ailleurs, il trouvait ridicule l’idée de commencer une mission sans être complètement un membre de la guilde. Néanmoins, il se doutait que certains, prit par le feu de l’action, irait courir après la loutre une fois ce contrat signé.

 

Restait à savoir comment est-ce qu’il allait chasser la loutre. Il prit le reste de ses pierres alchimiques dans ses mains et les fit tourner une à une. Il lui en restait cinq. Toutes composées d’un élément différent. L’air, la pierre, l’acide, la vapeur et une dernière qu’il gardait en réserve depuis des années. Il prit cette dernière entre ses doigts et sourit. Sa plus belle création. Il ne l’utiliserait sans doute jamais, mais elle lui avait beaucoup appris sur son pouvoir. C’était une griffe de monstre. Il l’avait juste ramassée par terre, puis réduite en poudre. Il n’était alors qu’un enfant, et si les autres faisaient des bouillies immondes en mélangeant tout ce qu’ils trouvaient dans leur jardin, Keith avait essayé de mêler le liquide de son pouvoir à cette poudre de griffe. Le résultat fut complètement hors de ses espérances. Ce fut à ce moment que Keith comprit son pouvoir et qu’il dédia sa vie à la recherche. À peine le liquide qui apparaissait au bout de ses mains avait-il touché la poudre que l’ensemble commença à vibrer, à se mélanger tout seul et finalement, forma une petite pierre alchimique. Bien sûr, cette pierre était imparfaite au plus haut point. À présent, Keith réalisait ses expériences dans des cercles alchimiques, avec des outils de mesures, etc… Mais toujours est-il qu’il avait créé cette pierre, et qu’elle avait donc un effet. Lequel, en revanche… Il n’en savait rien.

 

Il releva la tête, sortant des abysses de ses pensées, et constata que tout le monde semblait plus ou moins avoir fini ce qu’il avait à faire dans la guilde, hormis les trois fauteurs de troubles. Il décida donc de partir de son côté pour chasser la loutre. Mais avant, son tatouage.

 

Avec tout cela en tête, Keith se dirigea donc vers le commerce d’Urlum, réfléchissant à où et de quelle couleur serait son tatouage.

 

 

En écrivant, j'ai aussi remarqué le post de Spiro dans l'autre topic de la Loutre Blanche. S'il y a un quelconque problème avec mon pouvoir, faites-le-moi savoir :o J'ai beaucoup d'idées, mais la plupart d'entre elles peuvent sûrement paraitre cheatées à souhait, ou en désaccord avec le monde dans lequel nous évoluons.

 

Autrement, j'ai juste mis "Tout le monde" en haut. Je ne sais pas trop si ça gêne ou non, que quelqu'un me mp pour corriger si ça dérange ^^"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

~ Tous les personnages présents dans la Guilde..ou presque ~

 

Koco soupira. Trouver la loutre blanche... Cette mission ôtait tout son intérêt à la Guilde. Si on la retrouvait, pourquoi était elle là, quelle motivation avait elle ? Et franchement, elle n'en voyait pas trop l'intérêt. Peut-être le meussieur-qui-paraissait-effrayant-mais-qui-l'était-en-fait-vraiment voulait juste tester leurs capacités.

Quoiqu'il en soit, elle n'avait aucune envie de se mettre à sa recherche. Et pas grand monde ne bougeait, d'ailleurs.

Elle regarda ses compagnons de galère. Un silence gêné s'était installé, les regards s'évitaient. En fait, personne ne se connaissait, ils s'étaient tous retrouvés là par "hasard"... et ça l'étonnerait fort que ceux qui se disaient frères et sœurs le soient vraiment.

Enfin, ça ne la regardait pas ! Elle secoua la tête et se donna une gifle pour sortir de ses pensées moroses.

Que faire maintenant ?

 

Elle ouvrit la bouche, la referma aussitôt, puis s'accroupit sur le sol en se tenant la tête. Demander un vous êtes qui" était inutile.

Que faire ?

 

Résumons. Loutre, gens, tatouage.

Koco eut soudain un grand sourire et s'avança d'un pas résolu vers le morpheur, le seul qui lui inspirait réellement de la sympathie, ne voyant pas le gars à l'allure de drogué légèrement ridicule s'éloigner.

Elle attrapa Nazary par le bras et tira un grand coup, le sortant de sa torpeur en même temps que les autres compagnons.

 

-Bon ! Vous restez là à bailler aux corneilles et à attendre que les araignées vous rentrent dans la bouche ? Ou on bouge un peu ce qui nous sert de popotins ? Hophophop les gens, on est pas là pour essayer de dormir debout !

 

Elle rit, sans risque comme il n'y avait aucun arbre aux alentours, fit un tour sur elle-même et partit en pas chassés, lâchant le bras du métamorphe.

 

-Bah moi en tout cas, j'y vais ! Les loutres, c'est beau, c'est doux et en plus, c'est peut-être comestible ! Vous venez ? Non parce que toute seule, je sais pas si j'aurais beaucoup de chance de l'attraper, et puis l'union fait la force, non ? C'est pas ce que vous dites, une maxime humaine ? Venez ! On ira tous se tatouer après !

Koco sifflota un air entrainant, plia les jambes et fit un saut périlleux vers l'arrière, se rattrapant sur les mains et se redressant rapidement.

 

-Allezzzzz !!! Bougez vous un peu, tous au port... Et c'est le beau changeur de forme qui décidera de mon tatouage si on trouve cette fouine ! Et je parie que c'est moi qui la voit en premier !!

 

Elle tira la langue aux membres abasourdis, fit volte face et partit en courant dans les ruelles, vers le port, espérant que les autres membres de la guilde la suivraient.

Modifié par Artyk

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

528602cadreKocoRosie2.png491480cadreNazariy2.png

 

 

 

Tout en rangeant sa dague qu'il avait été le seul à utiliser en définitive, Nazariy observait d'un œil amusé le manège de la petite aux yeux rouges : elle avait semblé en grande concentration, puis se donna soudainement une petite gifle pour se donner du courage avant de le houspiller en lui tirant le bras, de faire des cabrioles et de terminer par un tonitruant :

 

- Allezzzzz !!! Bougez vous un peu, tous au port... Et c'est le beau changeur de forme qui décidera de mon tatouage si on trouve cette fouine ! Et je parie que c'est moi qui la voit en premier !!

 

Ce détail sur son tatouage le prit totalement au dépourvu : le laisser décider ? Alors qu'il doit être la personne sur terre la moins apte à décider d'un changement physique ? Si ça ne tenait qu'à lui, Nazariy pourrait se faire tatouer sur le visage, ça ne changerait rien puisqu'il pourrait le masquer à loisir. Soit elle s'en moquait totalement, soit elle ne se rendait pas compte de ce qu'impliquait un tatouage de guilde...

 

Il n'eut cependant pas le temps de lui répondre car elle s'enfuit immédiatement dans la ville, à la recherche de la fameuse loutre. Ne voyant pas de raisons de refuser son offre, il la poursuivit sous les traits d'une éclaireuse, cape verte et carquois dans le dos. Tant pis s'il était le seul à la suivre, ce serait trop triste si elle devait se retourner pour constater que les futurs membres n'avaient fait que la regarder s'enfuir avec un air ébahi.

 

Il ne mit pas longtemps à la trouver devant un étal de fruits et légumes, nullement essoufflée mais ayant ralenti le pas comme pour être sûre qu'elle serait suivie.

 

- Si tu veux mon avis, si ils ne se viennent pas après une telle démonstration ils ne le feront jamais. Ou alors ils sont plus opportunistes et préfèrent y aller en solo pour faire meilleure impression. Ce qui est dommage pour une guilde.

 

Les poings sur la taille, le morpheur vit sur le visage de sa comparse qu'elle avait saisit qui se tenait à côté d'elle. Plutôt maline. Il en profita pour se présenter, en précisant que, ce n'était pas pour être narcissique, mais que si elle comptait le retrouver un jour il faudrait qu'elle se souvienne de son prénom, faute de quoi la tâche pourrait être très compliquée.

En s'expliquant, Nazariy jeta un coup d'œil en arrière, histoire d'être vérifier si quelqu'un suivait avant de se diriger plus franchement vers le port.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Arnwald~Garam

 

Ah la ville... Pour Arnwald c'était comme entrer dans un rêve pour lui qui n'avait vécu que dans une campagne, tout ces grands bâtiments et toute ces sensations nouvelles le rendait joyeux et le ferait sourire s'il n'y avait pas un souci. Le seul bémol à tout ça ? Les gens; ils l'observaient d'un œil mauvais, cet œil dont on se sert pour les bêtes de foire. En même temps il les comprenait un peu, c'est rare de voir un homme au visage presque brulé à moitié se promener avec des bourses tintant d'un bruis métallique à chacun de ses pas, avec aussi un objet aussi étrange que son arme/outil qu'il n'avait pas encore nommé sur l'épaule et enfin avec une chose métallique lui arrivant au genoux lui tenir la main.

 

Perdu dans ses pensées il retourna à la réalité quand Garam lui tira la manche et pointa une ruelle pas loin, d’ailleurs un spectacle étrange attira son attention : à un étal fruitier une gamine parlait à ce qui était vraisemblablement une éclaireuse forestière, détournant son regard il reporta son attention sur son compagnon

 

-Qu'y a t-il mon ami ? C'est par là que nous devons aller tu pense ?

 

"hochement de tête affirmatif de la part de Garam"

 

-Et bien allons-y ! En espérant qu'ils nous accueillent en étant sobre.

 

Sur ces mots ils s'engagèrent dans la ruelle et Arnwald vit un grand bâtiment avec pour emblème une loutre, il se dit qu'ils étaient enfin arrivé au bout de leurs long voyage solitaire cependant quelque détails était étranges : une patrouille de garde non loin s’éloignait en bougonnant, et à la place de la porte ce trouvait un trous avec des échardes par terre. Un peu hésitant il décida de rentrer à partir du moment ou il se rendit compte que Garam était à l'intérieur. Bizarrement même si c'était le fruit de sa magie, il semblait avoir sa propre volontés ce qui poussait Arnwald à vouloir lui donner la parole et à parfaire sa magie. Toujours est t-il qu'il rentra à la suite de la petite chose.

 

-Bienvenue cher ma... Qu'est t-il arrivé à votre visage ?

C'était un grand homme qui l'avait interpelé ainsi

 

-Laissez ça date d'il y a longtemps, Je suis bien à la Loutre Blanche ? Je souhaiterais devenir membre de la guilde avec mon compagnon ici présent.

Dit-il en désignant Garam qui se plia en deux comme pour faire une courbette.

 

En regardant la sale ou il se trouvait Arnwald vit des gens attablé devant des feuilles de papier, un groupe de trois personne attira particulièrement son attention de par le fait qu'une des fille du groupe, vraisemblablement la plus jeune était collé à un jeune homme blond et lui faisait les yeux doux.

 

-Installez-vous je vais tout vous expliquer depuis le début pour rentrer dans la guilde. Au fait je suis Marty le tueur de dragon, et vous ?

 

-Arnwald, et voici mon partenaire depuis quelques années : Garam

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout le monde sauf Cocorosie et Nazariy.

 

 

A peine arrivée et déjà dans la mouise ! je n'arrive pas à le croire ... se dit Lune la tête appuyé sur la paume de sa main. Elle regardait de temps en temps le beau blond assis à côté d'elle pour essayer de croiser son regard.

 

Pas un mot entre les prétendus frères et sœurs...

 

C'est quoi ce silence ?! Moi aussi je veux m'amuser ... J'aurais voulu suivre la fille toute excitée qui est sortit en courant... pensa-t-elle.

 

Un homme accompagné d'un automate vient d'entrer dans la guilde. Marty l'accueille , puis il jette un œil derrière lui et se rend compte que les trois jeune lui lance des regards impatients.

Désolé Arnwald je reviens tout de suite !

 

Il va s’assoir devant les trois jeunes et les regarde d'un air sévère...

 

Il ne peut pas me punir , j'ai déjà payé ,... au bon sens du terme ! se dit Lune , qui ne paraissait pas du tout intimidé par le tueur de Dragon.

 

Il prit une grande inspiration et ... et rien . Il resta le doigt lever et les yeux tourner vers le plafond.

Il se leva subitement et dit avec un sourire en coin :

Je reviens !

Je peux bien les faire poireauter un peu après tout ... pensa-t-il...

 

Les trois enfants commencèrent à se demander s'il se fichaient d'eux ou s'il était en train de préparer un châtiment spécial.

Marty était allé briefé le nouveau venu dans l'autre pièce. Et il mit quelques minutes avant de revenir s'occuper des "fauteur de troubles" .

 

La brune pris la parole pour casser ce silence et aussi parce qu'elle ne tenait pas très longtemps sans parler...

-Bon , puisque le vieux est partit, si on faisait connaissance... Moi c'est Jayden , appelez moi Jay !

 

-Je m'appelle Lune , ravie de vous rencontrer ! dit elle d'un ton assurée.

 

-Et moi Willem ! Echanté ! dit-il d'un ton suave vers les deux jeunes filles.

Lune fit comme si elle n'avait rien vu . Ils continuèrent à parler en attendant Marty .

 

Willem: Alors les filles , comment vous avez choisis cette guilde ?

 

Jay: c'est ta faute tu te rappelles pas ?

 

Lune: D'ailleurs , j'ai beaucoup aimé la façon dont tu as embobinés les gardes c'était super courageux !

 

Jay: Ha ha bah heureusement que tu étais là !

 

Willem: Merci sans ton argent ils ne seraient peut être pas partis ...

 

Lune : t'en fais pas pour ça , tu me remboursera une autre fois ! fit-elle avec un clin d'oeuil .

 

Marty revint enfin. Il s'assit devant eux et pris une grande inspiration puis frappa la table de sa main !

 

A suivre...

 

 

 

Lerieur j'ai un peu presser la situation mais tu peux toujours raconter ton entrée et tout de ton point de vue ... si ce que j'ai marqué ne te convient pas dis le ^^

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout le monde sauf KocoRosie et Nazarly

 

Marty s'assit à la table des trois personne, il resta assis en silence, pris une inspiration, se ravisa puis leurs glissa une chose avant de revenir vers Arnwald

 

-Étrange manège tu trouve pas ?

Demanda t-il à Garam.

 

"Garam penche la tête sur le côté en signe d'incompréhension"

 

-Bah c'est pas grave je t'expliquerais un jour.

 

Marty était revenu, il le dévisagea l'air interloqué puis lui demanda :

 

-Excusez-moi mais vous parliez à ceci ?

Il désigna Garam

 

-Heu.. Oui pourquoi ça pose problème que je parle à mon partenaire ?

 

-Pas le moins du monde, suivez moi, je vais vous expliquer le fonctionnement de la guilde puis je vous donnerais le document pour faire partie de notre guilde.

 

Tout en disant ça ils se dirigèrent tout les trois au fond de la salle et entrèrent dans un couloir sobre. Marty entra dans une pièce dépourvu de toute décoration si ce n'est un banc au milieu et un tableau avec des papier accroché dessus.

 

-Bon je vais faire court, ici c'est la salle des missions comme la guilde ne rémunère pas ses membres si tu veux de l'argent tu vas devoir faire des missions ou travailler. La guilde prend environs 10% de tes revenu pour chaque missions, nos commanditaires son varié et même si nous sommes sensé être indépendant il nous arrive de devoir travailler pour le seigneur. Petite précision : il se peut que tu meure prématurément dans ce cas la guilde ne fera rien pour toi et tu devra désigner qui aura tes biens, sinon la guilde gardera tout. Des questions ?

 

-Je devrais me débrouiller seul pour vivre ?

 

-Non tu sera logé et nourri par la guilde, autre chose ?

 

-Pas pour le moment merci.

 

Arnwald réfléchit un peu à tout ça, il trouvait les possibilités offerte par la guilde très alléchante et se demandais pourquoi Marty n'a pas mentionner la recherche magique dans son discours, mais avant d'aller plus en avant dans ses réflexion Marty l'interrompit :

 

-Arnwald j'ai oublié de vous dire que vous n'êtes pas là par hasard, les prospectus sont magique et seuls les personne désigné peuvent les lire. J'ai connaissance de tout les pouvoirs des personne à qui ont été envoyer ces prospectus, et je n'ai pas eu le temps d’interroger les autres arrivant en seul à seul sur leur pouvoir, à la vue de votre compagnons je devine que vous devez être le ferromancien. Je pourrais avoir une démonstration ?

 

-Si vous voulez...

 

Sur ces parole Arnwald pris une des bourses à sa ceinture, vida son contenu dans sa main et la fixa quelque seconde. L’espèce de bonhomme grossier de métal qui était dans sa mains s'éleva un peu puis retomba sur ses jambes dans le creu de la mains d'Arnwald.

 

-Voilà c'est mon pouvoir, je peux le contrôler à ma guise

 

Sur ces mots le bout de métal se mit à danser, puis Arnwald ferma les yeux et le bonhomme redevint un simple tas de ferraille qu'Arnwald rangea dans sa bourse.

 

-Intéressant, bien maintenant je vais vous faire remplir les papiers et vous serez officiellement un membre de la guilde.

 

Là dessus ils quittèrent tout trois la pièce pour retourner dans la sale principale, Marty donna un papier a Arnwald en lui disant que la signature devait être son sang, puis s'éloigna pour retourner voir les trois autres. Arnwald survola le texte du papier du fait de son piètre niveau de lecture, puis inscrit que tout devait être remis à ses parents à sa mort sauf Garam qui devrais devenir membre à part entière de la guilde s'il survivait. Puis il se tourna vers son compagnons et lui dit :

 

-Tu as entendu ? La signature sera mon sang, je vais avoir besoin d'une de tes lames

 

"Garam tend un de ses bras et fait sortir une lame plus petite qu'un pouce de sa mains"

 

Anwald s'entailla un doigt et le plaqua contre la feuille quand d'un coup il entendit le bruit d'un point sur une table...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

528602cadreKocoRosie2.png ~ 491480cadreNazariy2.png ~ Keith ~ Urlum

 

À peine fut-il sorti que Keith fut doublé par une fille qui courait comme une fusée, et une autre personne qu’il n’avait pas reconnu, la suivant moins vite mais à une allure tout de même soutenue. Keith réajusta son bandana et prit une autre direction que la leur. Il se dirigea vers le commerce du tatoueur. Quand il arriva en centre-ville, la place était bondée. Les gens se bousculaient, parlaient, criaient, se chamaillaient, les enfants couraient, hurlaient, riaient… Keith avait l’habitude de ces endroits, les arpentant régulièrement pour trouver un ingrédient spécifique. En effet, tout autour de la place et aussi au milieu, formant un chemin de délicieuses odeurs et créant un spectacle formidable pour les yeux, les marchands s’étaient installés et vendaient leurs produits, tous les vantant d’une façon différente. Néanmoins, si les marchands prenaient une grande partie de la place, Keith aperçut les « vrais » commerces, ceux qui étaient là constamment car placé dans des bâtiments en pierre, en bois, solides, construits par des artisans, et non pas des stands placés le matin pour le marché du jour ou de la semaine. Keith se dirigea vers ceux-ci et fit le tour jusqu’à trouver le fameux commerce d’Urlum. Il entra doucement, comme s’il entrait dans une église.

 

À l’intérieur, quelques personnes étaient déjà là, se faisant tatouer ou attendant de l’être. Visiblement, Urlum n’était pas le seul à tatouer les gens. Il avait visiblement engagé des associés ou des apprentis, qui travaillaient sous son œil attentif. En entrant, Urlum s’était tourné vers lui. Là, Keith sursauta presque. L’idée qu’il soit tatoueur était presque saugrenue. On aurait plus dit un… Un forgeron. Baraqué, des bras immenses, une imposante carrure, bref, un corps taillé pour tout sauf le tatouage. Il s’avança vers lui et fit :

 

— Salut. Je peux t’aider ?

 

Keith leva la tête pour le regarder dans les yeux et fit d’une petite voix :

 

— Oui ? Non… Si, un peu. Je viens d’être accepté à la Loutre Blanche. Je viens pour le tatouage.

 

Urlum sourit, tira un siège qu’il présenta à Keith, disparut dans l’arrière-boutique et revint quelques minutes plus tard. Durant ce court laps de temps, Keith observa la salle. Les murs étaient à peine visibles, couvertes par des étagères elles-mêmes remplies de dizaines de petits pots d’encres de différentes couleurs. Par soucis de place ou de stock, un gros catalogue référençant les couleurs absentes était posé sur un comptoir à côté de l’entrée. Keith tourna la tête vers Urlum quand il revint avec des équipements pour le tatouage. Il poussa Keith et sa chaise jusqu’à une table, prit une chaise pour lui et s’assit près de Keith. Il déposa l’équipement sur la table et prit une sorte d’insigne en fer. L’insigne représentait une loutre dans un cercle.

 

— On va d’abord faire marquer ta peau. Ca ira plus vite. J’utilise ça, j’appuie assez fort pour que ça marque le temps du tatouage. J’fais ça que pour la Loutre Blanche. Vu que c’est un tatouage obligatoire et que tout le monde a le même.

 

Keith acquiesça d’un bref signe de tête, pâle comme un linge. Urlum lui demanda où il voulait son tatouage, et Keith lui montra le devant de son épaule, au niveau de la clavicule. Urlum posa l’insigne dessus et, au moment d’appuyer, le métal (qui n’était visiblement pas du fer en fin de compte) plia et épousa la forme du corps de Keith à cet endroit. Urlum s’arrêta un moment, puis appuya d’un seul coup. Keith lâcha un petit cri de douleur alors que le tatoueur-forgeron enlevait l’insigne. Il prit une sorte de stylo avec une partie en bois et une autre en fer. L’extrémité était assez épaisse et semblait elle aussi très flexible.

 

— C’est un pinceau ? demanda Keith.

 

— Haha, ouais, un pinceau… ricana Urlum.

 

Il trempa le « pinceau » dans de l’encre noir et commença. À peine toucha-t-il Keith que celui-ci agrippa fortement la chaise. Ce n’était pas un pinceau. C’était une aiguille géante qui lui transperçait la chair pour en faire une loutre. Keith n’avait jamais autant maudit les loutres de sa vie. La torture dura quinze bonnes minutes. Le tatouage n’était pas très grand, Keith se retenait d’hurler et Urlum était talentueux. Quand il eut fini, Keith se remit à respirer. Le tatoueur demanda :

 

— Tu le veux en quelle couleur ?

 

Keith le regarda, haletant, puis prit l’une de ses pierres rouges. Un rouge assez sombre, presque marron, rappelant la couleur du sang tout en ne rappelant pas ses connotations déprimantes. Non, c’était un rouge joyeux malgré sa teinte sombre. Urlum posa la main sur la clavicule de Keith et quand il l’enleva, le tatouage était de la même couleur que la pierre du jeune homme.

 

— Et voilà gamin. Bienvenue dans la guilde.

 

Keith se leva, bougea un peu le bras en espérant faire partir la douleur, puis remit son sac sur son dos. Il sourit à Urlum.

 

— Merci. Sur ce, j’ai une loutre à chasser.

 

L’homme lui fit un petit signe de main tandis que Keith sortait du magasin. Il arpenta les rues bondées de la ville avant de trouver une bouche d’égout. Il l’enleva et entra doucement.

 

À l’intérieur, l’odeur était immonde. Keith baissa son bandana devant sa bouche. Les égouts étaient assez… Normaux. Le bord était aménagé de façon à ce que deux personnes puissent y marcher, et les eaux usées circulaient librement juste à côté. Il suffisait de suivre le chemin. Keith ne commença pas sa recherche de la loutre en premier. Au lieu de ça, il posa son sac sur le sol et en sortit une petite boite en bois sombre. Il sortit aussi une pince en fer, puis ouvrit la boite. Celle-ci était séparée en deux dizaines de petits compartiments, tous fermés par un second couvercle propre à chaque compartiment. Il en ouvrit un, vide, puis prit sa pince et examina les murs des égouts. Il récolta des composants un peu partout et remplit certains des compartiments avec. Parfois, il scrutait les alentours pour voir où il était et s’il ne voyait pas la loutre. Quand il eut fini de récolter ce dont il avait besoin, ou juste ce qu’il voulait, il rangea sa boite (tout de même encombrante) et remit son bandana sur son front, habitué à l’odeur pestilentielle.

 

— Bon. Cette loutre maintenant.

 

Well, j'ai décrit comme j'ai pu le tatoueur... Si quelqu'un avait une idée originale ou importante pour son bout de récit en rapport avec le tatouage, je change illico presto :o Faites-le-moi savoir !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Arwen et son chien ainsi que la populace de Lys.

 

 

Voyant la tournure des événements, qu'Arwen avait observait de loin, et après avoir effacé la surprise sur son visage, ce dernier signa finalement son contrat en répandant sur son index le sang qui coulait de sa langue qu'il venait de mordre.

 

Ceci fait il se leva et prit ses affaires. Il se dirigea vers l'escalier qui menait à l'étage des dortoirs afin d'y déposer son sac de voyage sur un lit libre choisit au hasard. Lorsqu'il redescendit, son chiot l'attendait sagement au bas des marches. Il remuait frénétiquement la queue et lorsqu'Arwen voulut lui caresser la tête une fois arrivé en bas de l'escalier, le chiot aboya puis s'enfuit rapidement et sortit par la porte qu'i n'était plus qu'un trou par laquelle toute la ville semblait vouloir s'y engouffrer par petit groupe. Arwen se mit aussitôt à le poursuivre après avoir lancé, surement dans le vide, un mot en direction de Marty, occupé à discuter avec les derniers arrivés.

 

- J'ai signé le contrat monsieur Marty, je vais de ce pas rejoindre les autres en ville.

 

Arwen sortit de la maison de guilde et à peine passé le porche, il s'arrêta le temps de voir dans quelle direction était parti ce satané chiot. Il vit disparaitre une queue qui ressemblait à celle du chiot disparaitre au coin de la rue en face. Il se mit à courir dans cette direction mais arrivé au coin, la rue était bondée de monde, c'était jour de marché et celui-ci s'était dans un bon nombre de rue autour du centre-ville et jusqu'au port. Arwen dut slalomer pour éviter de bousculer les gens mais il ne put éviter que des gamins, qui couraient en sens inverse, ne manquent de la faire trébucher. L'un d'eux lui jeta un regard défiants et Arwen fut surpris mais il était trop occupé à poursuivre son chien pour lui adresser un regard. Le gamin lui, regarda partir au loin Arwen qui se dirigeait vers le port avant qu'il ne rejoigne ses amis qui l’appelaient de l'autre bout de la rue.

 

 

 

Bon voilà, cette fois j'ai fait court et je ne pense pas avoir fait avancer grand chose, je me demande bien sur qui il va tomber. Enfin, si quelqu'un veut bien se faire tomber dessus ... xD, je voulais juste faire sortir Arwen.
Modifié par Mimile

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

435887cadreSkas.png939677cadreDrei2.png

 

« Je cherche le bâtiment de la Loutre Blanche. Pouvez-vous m’indiquer le chemin s’il vous plait ? »

 

... La fille avait chanté? Vraiment, vraiment étrange. Et d'autres animaux qui s'amenaient encore... mais que fichait un ours albinos en ville, par tous les Dieux? Myrth ouvrit la bouche. La referma. La rouvrit. et la lumière se fit.

 

" ... Mais c'est génial! On cherche le même endroit! Alors c'est ça votre pouvoir? Vous êtes aussi mage? On va être copines! J'm'appelle Myrth, et toi? Euh, non, le dit pas, tu l'écriras plus tard."

Tout en pépiant, la blondinette s'était penchée sur le prospectus que tenait la belle elfe, timide, rougissante et charmante, et lui avait finalement carrément pris des mains.

 

"Mais... je l'ai vue cette enseigne tout à l'heure ! C'était ça la guilde? Je pensais que c'était un genre de taverne, sur mon prospectus tout déchiré j'avais pas vu l'emblème...

Ben c'est tout près alors, tu me suis? Sans ton ours?"

 

A l'air désespéré de sa vis-à-vis, Myrth laissa tomber. Visiblement, l'afflux des animaux n'était pas contrôlé.

 

Elles parvinrent bientôt devant le bâtiment et Myrth, par déformation professionnelle, en fit le tour par l'extérieur avant de rentrer, sous le regard interrogateur de la demoiselle aux animaux.

 

Elles pénétrèrent finalement dans une grande pièce un peu sombre avec quelques personnes, la plupart de leur âge, dont un jeune homme qui venait visiblement de signer un contrat avec son sang.

 

" On a loupé les explications? Nous voudrions nous inscrire aussi. Enfin, moi en tout cas, et elle... Je crois bien aussi "

 

Derrière elle, la brune hocha vigoureusement la tête. Le type qui avait l'air charger de s'occuper des arrivants les regarda d'un air un fatigué, tandis qu'à l'extérieur des cris effrayés s'élevaient dans la rue. Tiens, oui, l'ours ne devait plus paraître si apprivoisé maintenant qu'il était manifestement reparti vivre sa vie d'ours albinos.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

1378028893-172834cadrewillem2.png1378028898-165460cadrejayden.png ~ Lune

 

Willem écouta les paroles du vieil homme avec attention. Si il ne voulait pas être livré aux gardes il fallait qu'il rembourse ce qu'il devait le plus vite possible. Cela Willem en avait l'intention mais pas les moyens, aussi il se dit que faire équipe avec les deux jeunes filles qui s'étaient présentées comme ses soeurs était une bonne idée, à condition qu'elles acceptent.

Après avoir signé le contrat par le sang, ce qui ne plut pas à Willem qui détestait souffrir, les trois compères se retrouvèrent dehors au moment où 2 autres jeunes filles entraient.

 

- Décidemment cet endroit m'a l'air d'une mine d'or pour exercer mes talents de séducteur, se dit Willem en son for intérieur, même si le vieux m'a fait un peu peur quand il a tapé sur la table.

 

Il se tourna vers les deux jeunes femmes et essaya de se donner un air important.

 

- Et si on faisait équipe pour retrouver cette loutre ?, fit-il, on l'attraperai plus vite en unissant nos forces non ?

 

Jayden parut hésiter un peu alors que Lune donne son accord tout de suite.

 

- Visiblement Lune est déjà sous mon charme, pensa t-il avec un grand sourire.

 

Jayden dit finalement oui et ils partirent tous les trois à la chasse à la loutre.

 

 

J'ai fait une petite ellipse parce que je n'avais pas d'idée sur ce que Marty pouvait leur dire, et si quelque chose ne convient pas je le changerai donc dites-le moi ^^

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

1378028893-172834cadrewillem2.png1378028898-165460cadrejayden.png763297cadreLune.png

 

"- Vous avez tout compris ?! allez maintenant filez avant que je change d'avis ... "

 

Un soupir lasse s'échappa des lèvres serrées du bonhomme.

Sa tête en appui sur une main, Jay fixait Marty avec un regard mi-insolent, "mi-je-m'en-foutiste". Il n'avait pas élevé la voix très longtemps, mais il martelait ses paroles d'un regard qui ne supportait pas qu'on le contredise, en toisant les trois gamins qui lui faisaient face. Impressionnant même.

Oh, il pouvait bien lui faire la morale autant qu'il voulait,pour la jeune fille, ça entrait par une oreille pour en ressortir par l'autre. Enfin presque.

 

Mais elle avait clairement senti que ce Marty ne rigolait pas franchement, et que mine de rien, il pouvait être bien plus dangereux qu'un boucher en colère si on le titillait trop. Jusqu'où ? la jeune fille sourit un instant en se posant la question, avant de conclure le pacte de sang qui la lierait maintenant à la guilde de la Loutre Blanche.

Courir après une loutre, c'était étrange, mais bon... s'il fallait en passer par là pour se faire légèrement oublier, Jayden était prête à le faire.

Le passage chez le tatoueur ne l'impressionnait pas, étant déjà passer par là une fois... et après tout, cela signifierait peut-être un renouveau pour elle... Mais d'abord la loutre aux couleurs d'argent.

 

Après avoir jeter un regard plus que dubitatif sur ses deux compères de fortune, Jay accepta malgré ses doutes, ils pouvaient être utiles.

La brune salua d'un geste vague les deux nouvelles venues - elle n'arriverait jamais à retenir toutes ces nouvelles têtes ! - et une fois dehors, se dirigea dans une des rues principales.

 

"- Vous avez une idée de ce qui pourrait l'attirer, ou l'appâter cette fameuse loutre ? Un lac peut-être, un point d'eau ? de la bouffe ? "

 

Non, parce que lui courir après éternellement, c'était bien sympa, mais pas franchement productif si on ne savait pas par où commencer, et Marty n'était certainement pas prêt à lâcher quelque chose.

Elle n'imaginait pas la tâche facile, comme une sorte de test, mais autant débuter par quelque chose, infime soi-il. De toute façon, la brune finirait par s'agacer et foncer tête baissée, frustrée.

 

" - Je suis là depuis quelques jours, mais vous connaissez p't'être mieux la ville que moi ? "

 

Les observant du coin de l’œil, la jeune fille s'était demandé de quoi était capable les deux autres, mais elle se retint de poser la question, brutalement. Après tout, ça faisait aussi partie du jeu, aux risques des surprises !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

992558cadreGaram.png-Arnwald~

 

Marty avait finni de réprimander le groupe de trois et dans le même temps deux jeunes fille sont entrée dans la guilde.

Mais... qu'est ce donc que ceci ? L'une d'elle à les oreilles pointu ? Etrange mais mignon... Voilà ce qui traversa l'esprit du jeune homme car c'était la première fois qu'il voyait une elfe. Marty s'approcha de lui puis lui dit sans prendre la peine de s'assoir :

 

-Maintenant que t'as signé tu vas devoir faire comme tout le monde, donc tu vas aider à trouver la loutre blanche de la guilde et aller te faire tatouer chez Urlum, tu verra sa boutique est sur la place du marché.

 

Ceci dit Marty partit accueillir les nouvelle venu. Ayant pris connaissance de ces objectifs Arnwald tira trois bourse de sa ceinture et en sorti un petit homme de métal et des bouts de feraille, il se tourna vers Garam et lui annonça :

 

-On vas retenter d'animer des bouts séparé ok ?

 

"hochement de tête sans grande conviction de Garam"

 

Sur ce Arnwald se concentra sur un des tas de feraille et celui-ci s'élevas et tournoya un bref moment dans les airs, puis les bout éparse s'assemblèrent en une chose à trois pattes et sans bras mais qui pouvait bouger, Arnwald fit de même pour le second et anima la figurine puis il leur dit

 

-Vous partez à la recherche d'une loutre blanche, si vous la voyez brisez le lien avec moi et je vous rejoindrez, surtout ne quittez pas mon champs de contrôle et faite vous discret, je veux pas avoir à vous cueuillir sur un toi à cause d'un piaf comme la dernière fois. Sur ce allez-y.

 

Et les trois chose sortirent du batiment et se dispersèrent, Arnwald en fis de même avec Garam mais il se dirigea sur la place du marché afin de se faire tatouer, et pendant le trajet il reprit une vieille discussion avec son compagnon :

 

-Alors pour mon arme faudrais qu'on lui trouve un nom un de ces quatres ? Que pense tu de kasse-krâne ?

"Hochemment négatif de la part de Garam"

-Non ? Et bien un nom original alors... Tardis ! T'en dit quoi ?

"faceplan de Garam"

-C'est si mauvais que ça ? Le darth Vader donc ?

"coup de pied dans le tibias de Arnwald"

-Aï, ça fait mal, bon on vas faire simple : c'est mon arme et mon outil à la fois, que dit tu de armoutil ?

"Hochement de tête positif de la part de Garam"

-Au moins on est d'accord là dessus.

 

Au terme de cette conversation ils étaient arivés sur la place du marché, il ne leur restait plus qu'a trouver le tatoueur...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

435887cadreSkas.png939677cadreDrei2.png992558cadreGaram.png

PNJ: Marty

 

Saluky observa curieusement sa nouvelle camarade faire le tour du bâtiment. Elle ne comprit pas le but de la manœuvre mais ne fit aucune remarque quand Myrth revint vers elle en souriant. Elle aimait bien ce sourire. Elle aimait bien cette personne. Sa façon de se déplacer dégageait un certain charme, son regard était vif et elle semblait se moquer totalement des différences physiques de Saluky. Oui, Myrth était décidément d’agréable compagnie.

 

Elle la suivit volontier à l’intérieur du bâtiment, une main caressant distraitement la souris dans sa poche et l’esprit perdu dans des spéculations diverses pour expliquer l’état de la porte d’entrée. Elle promena un regard curieux autour d’elle, notant dans un coin de sa tête les nouveaux visages de trois personnes qui s’en allaient, d’une autre accompagnée d’un drôle de jouet et d’un homme d’âge mûr qui avait l’air particulièrement las.

 

" On a loupé les explications? Nous voudrions nous inscrire aussi. Enfin, moi en tout cas, et elle... Je crois bien aussi. "

 

Quand elle réalisa que l’on parlait d’elle, Saluky hocha du chef avec dynamise avant qu’une petite vague de culpabilité vienne l’étreindre en entendant les cris dans la rue. Mais personne ne sembla s’en préoccuper et l’homme nommé Marty comme elle l’apprendra plus tard, les fit assoir. Vint alors une longue explication sur la guilde et ses mages. Saluky écouta avec sérieux malgré les coups de pieds discrets de Myrth pour attirer son attention sur quelque chose d’autre. Finalement Marty les laissa pour qu’elles signent leur contrat si telles étaient leurs décisions. Une plume et de l’encre n’étant pas suffisamment farfelue pour une guilde de mage, il fallait écrire avec son sang. Super. Saluky releva les yeux du contrat juste à temps pour voir partir le jeune homme au jouet avec deux nouveaux…um… nouvelles choses qui marchaient devant lui et elle comprit que c’était ça que Myrth voulait lui montrer.

 

Elle se tourna d’ailleurs vers cette dernière à la recherche d’aide. La seule arme qu’elle possédait était une vieille dague émoussée au fond de son sac que la grand-mère mage lui avait donné et qui devait à peine pouvoir couper du beurre. Pas bien pratique. Et puis, l’idée de s’entailler soi-même l’effrayait un peu. Alors que Myrth allait ouvrir la bouche, un flot de question manqua de s’échapper des lèvres de Saluky. Comment allait-elle apprendre à se battre ? Quel était le pouvoir de Myrth en fait? Comment trouver un si petit animal dans une ville entière ? Est-ce que les tatouages étaient douloureux ? Devait-elle vraiment signer ce contrat ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

1378028893-172834cadrewillem2.png1378028898-165460cadrejayden.png763297cadreLune.png

 

 

" - Je suis là depuis quelques jours, mais vous connaissez p't'être mieux la ville que moi ? "

 

Lune et Willem firent non de la tête.

Apparemment, aucun des trois ne connaissait bien la ville, ça promettait pour attraper la Loutre.

-Ce test est un peu comme une chasse aux trésors ! Il nous faut être stratégique et déterminés .

On peut déjà relever les endroits où les loutres vont. Dit Lune toute excitée. Cette épreuve avait l'air de l'enchanter.

 

-Les loutres sont des animaux d'eau...lança Jayden qui avait l'impression de se répéter.

 

-Elles mangent du poisson ! ajouta Willem.

 

-C'est un animal solitaire... Sur ces mots Lune se demanda où elle avait apprit autant de choses sur les loutres.

 

-On devrait se diriger vers le port.

 

-C'est vrai Jayden mais les loutres qui vivent dans l'eau salée sont rares puis elles viennent faire leur toilette dans l'eau douce. Dit Lune pensive.

 

-Est-ce que celle que nous cherchons vit dans l'eau douce ? c'est une loutre magique, vous pensez qu'elle a besoin de prendre des bains ? s'interrogea Willem.

 

-Une loutre c'est une Loutre, magique ou pas ça reste un animal.

 

Jayden a raison, enfin j'espère, si non c'est trop compliqué...

Il nous faudrait une carte de la ville, avec tout les points d'eau, de toute façon les loutres viennent obligatoirement dans l'eau douce alors je pense qu'aller au port ne serais pas très utile.

 

 

Les deux autres approuvèrent cette décision. Ils continuèrent à marcher dans la grande rue, c'était le jour du marché. Ils demandèrent aux marchands où ils pourraient se fournir une carte.

Lune se demandait ce que pouvaient bien faire les autres nouveaux membres. Chercher la Loutre à plusieurs leur donneraient plus de chance de la trouver...

Le marchand leur avait indiqué une épicerie. Des cartes dans une épicerie ... Décidément cette ville à son lot de surprise...

Arrivé à l'épicerie en question, personne n'avait de quoi payer alors ils consultèrent la carte sur place.

 

-Bon il y a un lac pas loin, on commence là !

 

Sans plus tarder, les trois compagnons sortirent de la petite boutique pour se diriger vers le lac. Lune se demanda si elle devait dévoiler son pouvoir aux deux autres. Non, ce n'était pas une bonne idée. Ils n'ont pas dévoilé le leur alors elle ne voyait pas en quoi elle serait obligée de le faire en premier. Et puis Lune aimait les secrets.

par contre il faudra bien s'en servir pour attraper la loutre...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
The Shiyaki, si tu pouvais mettre les photos des persos que tu utilises... ;)

 

491480cadreNazariy2.png528602cadreKocoRosie2.png

 

Koco avait écouté les présentations de Nazariy d'une oreille distraite. Évidemment qu'elle allait retenir son prénom, ce serait du gâchis sinon !

Elle fronça soudain les sourcils, s'arrêta et se retourna. Personne...

-C'est vraiment des dégonflés...

 

Elle soupira, la tête baissée, avant de se retourner vers le morpheur à ses côtés, qui avait maintenant l'apparence d'une jolie femme aux couleurs de la fôret. Elle sourit devant ce choix singulier. Par quoi avait-il été motivé, ce choix ? Le simple hasard ?

Soudain, elle donna un grand coup de poing, de toute la force de ses faibles muscles, dans le ventre du morpheur, qui émit à peine un hoquet.

 

-Tu sais ce qu'on va faire ?

 

Koco secoua la tête, amusée. Tous. Ils étaient tous passés à côté du principal, du but réel de Marty. Il s'en fichait éperdument, de sa loutre, elle était majeure, depuis le temps qu'elle vivait, et elle était sûrement assez douée pour retrouver seule le chemin de la guilde. Tout ce qu'il voulait c'était tout d'abord tester leur esprit d'équipe, et ensuite observer leur capacité à utiliser leurs pouvoirs dans un but précis. A moins qu'il n'ait un autre but, plus caché, ce qui n'était pas impossible...

Aucune importance. De toute façon, alors que cette quête était peut-être la seule qu'ils pourraient faire tous ensemble, il était hors de question qu'ils se séparent tous. Quels abrutis égoïstes, ils ne cherchaient que l'honneur, ils voulaient juste trouver la loutre avant les autres... Mais pensaient ils vraiment que la loutre se montrerait aussi facilement ? Car il ne fallait pas se faire d'illusions, ce serait bel et bien la loutre, plus sage et expérimenté qu'eux tous, qui déciderait de se laisser capturer ! Ils avaient une infinité de chances en plus de la trouver et la capturer si ils s'unissaient !

 

-On va aller chercher un arbre. On ramasse des feuilles. Et après...

 

Elle eut un sourire que l'on aurait pu qualifier de carnassier, si ses yeux n'avaient pas autant brillé d'amusement.

 

-Ensuite, on va s'éclater. On va les obliger, de gré ou de force, à faire cette quête tous ensemble. Grâce à nos pouvoirs.

 

Elle lâcha un rire, inoffensif pour le moment, et attrapa le bras de Nazariy, le tirant pour faire volte face avec elle/lui. Il allait leur falloir pas mal d'ingéniosité, et ils allaient devoir combiner leurs pouvoirs pour motiver un peu les autres, les faire rire, leur faire envie, ou leur faire peur... Faire en sorte qu'ils comprennent et sortent un peu leurs idées de gloire et de conquêtes de leurs têtes !

Gloire et conquête...Quand on pouvait passer toute la journée à courir dans les feuilles mortes, ces idées apparaissaient un peu minables...

 

 

 

Et si maintenant, comme dit ce cher Spiro, vous pouviez sortir un peu le balai qui se trouve dans votre admirable postérieur...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

880023cadreMae2.png~ quelques habitants de Lys.

 

Mae se promenait dans la ville, confuse, énervée et surtout indécise.

Elle avait signé le pacte sans trop se poser de questions, écouté les ordres de Marty puis était partie vite fait après s'être choisi une chambre dans le dortoir.

 

- Chercher la loutre blanche du maître... - répète-t-elle, les mains sur les hanches et les yeux au ciel.

 

Ça aurait pu avoir l'air facile... si elle savait à quoi ressemblait une loutre. Ne voulant pas déranger les autres membres avec cette question, elle décida de suivre l'autre ordre de Marty.

 

- Aller se faire tatouer chez Uldum. - Elle marqua une pause, peu convaincue que ce soit le bon nom.

 

Finalement, elle soupire... comme cet homme faisait plus ou moins partie de la guilde, il devait savoir ce à quoi ressemblait l'animal du maître.

Puis il pourra lui faire le tatouage. Elle eut un sourire confus en se rendant compte qu'elle n'avait aucune idée de son futur emplacement, ni de sa couleur... ni du lieu de travail d'Uplum.

 

- Est-ce que c'est ce nom ? - se demanda-t-elle à voix haute.

 

Tout compte fait elle décida que le plus simple était de chercher un membre de la guilde pour lui demander tous les renseignements dont elle avait besoin.

 

 

Voila désolée pour avoir mit du temps à répondre ( un truc aussi court d'ailleurs xD ) je ferai mieux à mon prochain post ^^

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

528602cadreKocoRosie2.png ~ 491480cadreNazariy2.png ~ Keith

 

 

 

Cela faisait déjà un moment que Keith parcourait les égoûts. Il commençait même à repasser par les mêmes endroits. Il décida de remonter dans la rue, abandonnant l'idée que la loutre soit dans les égoûts. Ceci dit, il était logique qu'un tel animal ne traine pas dans des endroits si dégoûtants. Keith grimpa à la première échelle qu'il trouva et poussa la lourde plaque en fer qui bouchait la sortie. Il inspira profondément dès qu'il vit la lumière du soleil. Enfin de l'air pur. Il reboucha l'entrée des égoûts, s'étira, se secoua pour enlever l'odeur qui s'inscrustait dans ses vêtements et continua de prendre de grandes bouchées d'air frais. Il regarda autour de lui. Visiblement, il était sur le port, pas loin du côté où les bâteaux déchargeaient des fournitures, stockées dans de grandes caisses en bois. L'endroit était d'ailleurs plutôt agité, malgré qu'il soit moins rempli que la place du marché.

 

En regardant aux alentours, Keith repéra un tas de caisses. Même s'il ne fit pas réellement attention au premier regard, il regarda à nouveau ce tas et faillit crier de surprise. Sur les caisses était positionnée la loutre blanche, regardant vers lui, attendant visiblement que quelque chose se passe. Keith fit un lent mouvement pour prendre son reste de pierres alchimiques. La loutre ne bougea pas. Du coin de l'oeil, il re-vérifia ce qui lui restait. Seule celle remplie de l'élément de la pierre pourrait peut-être lui servir... Mais cela détruirait la rue, et il n'avait pas vraiment envie de se faire remarquer plus qu'il ne l'avait déjà été. Il rangea doucement ses pierres. Puis, tout aussi doucement, il fit un pas vers la loutre. À peine eut-il posé le pied sur le sol que la loutre détala à toute allure.

 

— Hé ! Attends ! cria Keith qui se mit à la poursuivre.

 

Il courut derrière elle, zigzagant entre les passants, les obstacles, les caisses et les cordes. Si la loutre sautait aisément par-dessus, ou passait agilement entre ou sous eux, Keith avait beaucoup plus de mal à tenir le rythme. Visiblement beaucoup moins rapide (et peut-être aussi beaucoup moins malin), Keith s'arrêta pour reprendre son souffle. Plus loin, la loutre s'était arrêtée et le regardait.

 

— T'as gagné. J'abandonne. Quelqu'un d'autre t'attrapera. J'ai pas les éléments qu'il faut... Il va falloir que j'aille synthétiser d'autres pierres...

 

Keith fit demi-tour. Il fit trois pas et... Se sentit suivi. Il se retourna, et découvrit que la loutre le suivait, toujours à bonne distance.

 

— C'est bon, fit Keith, je t'ai dit que j'abandonnais, arrête ça.

 

Il fit un pas vers elle. La loutre s'enfuit sur quelques mètres et s'arrêta à nouveau. Elle regarda Keith, restant sur sa position. Le jeune homme leva un sourcil. Il fit un nouveau pas vers elle. Encore une fois, la loutre s'enfuit pour faire 2-3 mètres et s'arrêta de nouveau. Keith se mit à rire doucement.

 

— Je vois. Tu ne veux pas me mener en bateau, tu veux que je te suive, c'est ça ?

 

La loutre ne bougea pas.

 

— Très bien, amène-moi là où tu veux. Mais moins vite, s'il te plait.

 

Keith commença à se mettre en route. La loutre, prenant compte de ce que Keith lui avait demandé, ne courait plus mais trottinait, sautant toujours par-dessus de petits obstacles. Après une demie-dizaine de minutes à marcher, la loutre se remit à courir vers deux personnes que Keith ne reconnut pas tout de suite. En s'approchant, il vit la loutre tourner autour des personnes puis monter sur de nouvelles caisses avant de disparaitre derrière elle. Keith la regarda juste s'enfuir. Il savait bien qu'il ne pourrait pas l'attraper ainsi. Il se tourna vers les deux personnes qu'il commença à reconnaitre.

 

— Oh. Vous êtes des nouveaux de la guilde vous aussi, non ? Je reconnais la plus petite, mais...

 

Il se tourna vers la seconde personne et l'examina un moment.

 

— Non, désolé, je ne vois absolument pas qui vous êtes. Vous étiez réellement à la Loutre Blanche ?

 

Sans même attendre une réponse, il regarda à nouveau le tas de caisses derrière lequel la loutre avait disparu.

 

— En tout cas, c'est tout sauf une coincidence. La loutre m'a amené ici. Et elle est pas idiote, ça non. Drôlement futée même. À première vue, je dirais... Qu'elle m'a amené vers vous pour coopérer. Enfin, c'est ce qui semblerait le plus logique...

 

Il remarqua que la plus petite avait les yeux qui brillaient et commençait à sourire.

 

— Qu'est-ce qu'il y a ? J'ai dit quelque chose de drôle ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

992558cadreGaram.png~ Arnwald ~ Arwen

 

Arnwald n'eut pas trop de mal à trouver la boutique pour se faire tatouer; il y entra avec son petit compagnon et se fit comme d'habitude très remarquer, la plupart des clients présent eurent une réaction de dégout en voyant sa face brulée et son air peu avenant : il faut dire que l'armoutil n'aidait pas à le rendre sympathique. Entendant cette agitation Urlum sortit de l'arrière boutique

 

-Bienven... Heu qu'avez vous au visage ? Vous venez pour que vous arrange ça ?

 

Bon ça commence bien se dit Arnwald, on vas la jouer professionnel :

 

-Non nous venons pour le tatouage de la guilde de la loutre blanche

 

-Nous ? Vous êtes plusieurs ? Je ne savais pas qu'un des nouveaux était doté d'invisibilité...

 

Décidément de mieux en mieux, en plus d'être blessant il ignorais son compagnon...

 

-Par nous je voulais dire lui (et Arnwald désigne Garam) et moi, bon peut on faire vite je voudrais pas faire attendre votre clientèle...

 

Ces dernier mot était sortie avec dégout, définitivement cet homme même s'il ressemblais à son père ne lui plaisait pas du tout. Toujours est t-il qu'ils entrèrent tout les trois dans une petite pièce avec une longue chaise et beaucoup de bocaux d'encre sur les étagère.

 

-Ou voulez vous votre tatouage et de quelle couleur ?

 

-Je l'aimerais ici (Arnwald désigna la zone juste sous son poignet droit) et de la couleur du cuivre s'il vous plait.

 

Ainsi Urlum se mit au travail avec son aiguille et son encre, la tache fut brève et le résultat plut à Arnwald

 

-Et maintenant je suppose que vous le voulez aussi pour votre "ami", donc ou sera la gravure vu que je peut pas tatouer le métal je vais le graver légèrement puis le peindre.

 

*Garam son dos puis désigne un flacon remplis d'encre verte foncée*

 

Sur ce le tatoueur se remit au travail et quelque minutes plus tard le résultat était là. Arnwald et Garam remercièrent froidement Urlum puis ressortirent sur la place du marché. A ce moment là Arnwald fut pris de nausée et sentit qu'il acquérait une nouvelle conscience ce qui signifiait la destruction d'un de ses partenaires, sur ce il rappela à lui les deux autres et se précipita vers le lieux ou il avait senti le vide et quelle ne fut pas sa surprise de n'y voir qu'un jeune homme aux cheveux blanc d'apparence frêle qui grondait gentiment un petit chient qui malmenait les restes métalliques d'un des deux automates créer avec des bouts de ferraille éparses. Ils ne semblaient pas l'avoir remarquer et sous le coup de la colère Arnwald brandit son armoutil et ordonna mentalement à Garam d'attaquer le jeune homme... Et rien ne se passa, Arnwald ne souvenait plus de pourquoi il allait frapper se chien et Garam donnait des petit coup inoffensif au pauvre adolescent présent sur les lieux.

 

-Hm... monsieur pourriez-vous demander à votre heu.. "compagnon" d’arrêter de me frapper ?

 

-Garam pourquoi attaque tu ce jeune homme ? Il t'as rien fait

 

*Garam penche la tête interloqué puis se dirige vers son ami*

 

-Excusez le, il a pas l'habitude d'autre personne que moi. Je me présente : Arnwald et voici mon compagnon de route et meilleur ami Garam

 

-Heu... Je m'appelle Arwen et voici mon chien.

 

A ce moment là les deux automates restant arrivèrent près d'Arnwald qui les désactiva et les rangea dans ses bourses et Arwen eu un léger mouvement de recul en apercevant sa brulure puis il aperçut son tatouage

 

-Vous faite vous aussi partit de la guilde de la loutre blanche je me trompe ?

 

-Effectivement d'ailleurs je suis à la recherche de ladite loutre et les deux petite créature que je viens de ranger devait m'aider à la trouver... D'ailleurs où est la troisième ?

 

Arwen compris alors ce qu'avait été cet étrange chose de métal que son chient avait détruite et il désigna les reste à cet homme d’apparence étrange mais amical

 

-Heu je crois que c'est ça. Je cherche aussi cet loutre comme vous je suis un nouvel arrivant de la guilde...

 

-Très bien alors que dirais-tu qu'on la cherche ensemble ?

 

 

 

Désolé Mimille de t'avoir utilisé Arwen comme ça, si tu veux que je modifie mon texte fait le moi savoir

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

528602cadreKocoRosie2.png 491480cadreNazariy2.png 549241cadreKeith.png

 

Sa compagne, bien qu'il ne connut toujours pas son prénom, continua de surprendre Nazariy en lui annonçant qu'il fallait qu'ils cherchent un arbre et qu'ils ramassent des feuilles afin de s'amuser. Ceci afin de faire la quête tous ensemble grâce à leur pouvoir… Pour tout dire, il n'avait pas franchement saisi le cheminement de sa pensée mais après tout tant pis. Le morpheur adhérait totalement à cette façon de faire : cela promettait d'être bien plus amusant de laisser tomber la quête principale.

 

Ils n'avaient fait que quelques mètres vers la place du marché qu'un petit animal blanc apparut d'une ruelle proche, tournilla autour d'eux et se glissa ensuite promptement derrière les caisses d'un marchant. Une hermine ? De toute façon, sans laisser le temps de se poser des questions l'animal fut suivi par un jeune membre de la guilde, celui qui avait fait son sort à la porte et posé moult question à Marty.

Apparemment, le destructeur ne le reconnut pas. A vrai dire, Nazariy aurait bien reprit une apparence qu'il avait déjà vu pour lui faire plaisir mais il n'avait aucune idée de celle qu'il avait endossé alors. Autant demander à un ivrogne ce qu'il avait bu à une heure précise… De toute façon, son identité n'inquiéta pas l'adolescent plus que cela puisqu'il repartit directement vers les marchandises entreposées et expliqua par ce geste et les paroles qui suivirent qu'il s'agissait de LA loutre. Cette déclaration sembla d'ailleurs ravir la petite aux allures félines. Nazariy hocha également la tête pour sceller leur alliance.

 

- Dans ce cas, travaillons ensemble si c'est la loutre qui le veut.

 

Maintenant ce qu'il fallait c'était une idée pour les gens se regroupent… Qu'est-ce qui pourrait attirer l'attention de tout ces jeunes gens ? Il pourrait prendre la forme d'une danseuse pour les faire venir, mais cela poserait la question pour les filles… Et puis dans ce cas autant prendre un danseur, il serait plus à l'aise. Sinon un garde pour pouvoir avoir plus d'autorité et leur demander leur aide… Mouais, avec les gardes dans la moitié des cas il se faisait découvrir et cela finissait mal… Dans ce cas le mieux c'était de prendre un militaire, ou même Marty. Quoique les membres de guilde avaient leur fierté et se faire copier ne leur plaisait pas souvent. De toute façon, il partait dans la mauvaise direction : le but était juste de se regrouper, pas de donner des ordres pour une fausse quête…

 

Pendant qu'il réfléchissait, Nazariy se transformait machinalement en étudiant les différentes possibilités. Bohémien, capitaine de

la garde, sergent, Marty. Le regard dans le vide, il regarda sa compagne qui l'observait d'un air plein d'espoir. Pourquoi est-ce qu'elle souhaitait avoir des feuilles mortes ? Pour jeter sur les gens ? Pour lancer un feu ? Il claqua soudain des doigts, satisfait de sa trouvaille :

ce qu'il fallait c'était créer assez d'agitation en ville pour les forcer à venir.

Les incendies et ruptures de barrages, c'était plutôt simple à mettre en oeuvre quand on pouvait jouer n'importe quel métier, mais il n'était pas sûr de la façon dont la Loutre Blanche se positionnait par rapport à ça. Idem pour créer des remous politiques ou des émeutes.

Par contre, amener une bête sauvage, ça devrait pouvoir s'arranger.

 

- Si cela vous va, je pourrais prendre la forme d'un animal pour créer un peu d'agitation. dit-il avec un sourire innocent. Je ne sais pas en faire beaucoup comme il faut que ça reste à peu près de la taille d'un être humain, mais je dois être capable de faire un petit griffon ou un gros loup.

 

Logiquement, l'apparition d'une créature dans la ville devrait créer assez de mouvement pour que leurs nouveaux amis rappliquent .Si les choses tournaient mal ou si des chasseurs de monstres étaient dans le coin, Nazariy n'aurait plus qu'à jouer les innocents et redevenir humain. Le seul véritable risque était qu'il perde un peu le contrôle, mais dans ce cas, le morpheur n'avait qu'à prévenir ses complices de la méthode pour arrêter le mimétisme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

528602cadreKocoRosie2.png ~ 491480cadreNazariy2.png ~ 549241cadreKeith.png

 

 

Keith regarda la jeune femme se métamorphoser. Ah, c'était donc le morpheur... Keith saisissait mieux à qui il parlait à présent. Quand il entendit la proposition de celui-ci, il réfléchit aux pierres qu'il avait. Malheureusement, aucune n'était bien utile dans ce genre de situation.

 

— Désolé, je crains que mon pouvoir ne vous aidera pas ici, sauf si vous me laissez le temps de préparer un petit quelque chose. Mais nous n'avons pas ce temps, pas vrai ? Finissons-en au plus vite avec cette quête.

 

Keith commençait à s'impatienter. Cette quête durait bien de trop longtemps, et le temps perdu, c'était des recherches en moins.

 

— Par contre, s'adressa-t-il au morpheur, n'est-ce pas dangereux pour toi de prendre une forme animale ? Si quelqu'un essaie de te traquer, que feras-tu ? Devons-nous t'aider, ou cela sera-t-il sans conséquence ?

 

Keith appréciait l'idée de faire un peu de bazar, mais pas si cela avait des risques. Et très honnêtement, se faire blesser en pleine ville lors de sa première quête, c'était un peu lamentable. Néanmoins, il se sentait un peu minable d'arriver comme ça, de proposer de se mettre en groupe pour au final ne pas les aider. Soudain, il lança :

 

— J'ai peut-être quelque chose qui pourrait aider en fait. L'une de mes pierres contient de la vapeur d'eau fortement condensée. Si je la lance pour créer un épais brouillard, cela retiendra l'attention des gens, n'est-ce pas ? Et un tel phénomène devrait attirer les membres de la guilde... Qu'est-ce que vous en pensez ? Il ne restera plus qu'au morpheur de faire son entrée, et la petite de faire... Euh... Ce qu'elle a à faire.

 

Il regarda le morpheur puis se rendit compte de comment il venait de les nommer.

 

— Ah, je m'appelle Keith au fait. Enchanté. Est-ce qu'on commence à faire du tapage, ou devrions-nous attendre encore quelques minutes ?

 

 

Shisai, je te laisse utiliser mon perso à ta guise pour le remue-ménage à provoquer. N'utilise que la pierre alchimique de vapeur en revanche~ Sauf si tu veux que je commence le tout, bien évidemment :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

435887cadreSkas.png939677cadreDrei2.png

 

Les explications avaient étés plutôt longues... et ennuyeuses. De toutes façons, Myrth s'en foutait pas mal, elle voulait juste ne pas pourrir en prison. Du reste, si on lui demandait de danser la macarena à cloche pieds, elle s'executerait avec joie. (et provoquerait surement un désastre poussiéreux mais fallait être con de toutes façons, pour lui demander de danser la macarena à cloche-pieds)

 

Bon, un tatouage et une quête de loutre c'était pas trop demandé pour un début.

 

 

Elle se tourna vers sa compagne elfique.

 

- Alors...

Elle jeta un coup d'oeil à la signature au bas de la feuille que l'elfe venait de signer, non sans prendre un air traumatisé et passer par toutes les couleurs de l'arc-en-ciel au moment de l'entaille.

 

- ... Saluky. Mais c'est super joli comme prénom, ça! ça te dit un tatouage?

 

Voyant la demoiselle hocher la tête, elle lui attrapa la main et repassèrent la porte pour filer chez Urlum. La foule était plutôt dense en ce milieu de journée, et les odeurs intenses. Elles étaient un peu fatiguées en arrivant devant la porte du tatoueur (qu'elles avaient trouvée après avoir demandé à une vendeuse de saucisse particulièrement louche).

A ce moment, Myrth se tourna vers la jeune elfe.

 

 

- Dit, vu que tu sais pas parler, enfin si tu sais, mais tu peux, et pis tu devais pas y avir pensé avant de toutes façons alors.. enfin, ce que je veux dire, c'est... tu me laisse choisir ton tatouage? s'il te plaît? Comme on va être copines c'est très important tu vois, qu'on en ai deux qui aillent ensemble!! enfin...

Saluky la regarda tout d'abord d'un air interloqué, en haussant un sourcil, puis l'autre, puis elle se détendit et hocha la tête d'un sourire. Cela surprit beaucoup Myrth, qui s'était préparée a un refus. C'était pas si souvent que les gens comprenaient ce qui avait de l'importance à ses yeux.

 

- Chouette! Hibou même! alors comme c'est pour entrer dans la guilde de la loutre blanche, on va se faire une loutre toutes les deux! une belle, en plein élan! pour moi aux couleurs de l'arc en ciel, parce que j'aime ça, et pour toi...

Myrth considéra un instant la belle chevelure couleur de nuit de Saluky.

 

-... pour toi aux couleurs de la voie lactée, ce sera assorti à tes cheveux. En bas du dos, comme ça on le verra pas tout le temps alors on s'en lassera pas. ça te va?

Hochement de tête approbateur de Saluky.

 

- ça doit être fatiguant de pas pouvoir parler, non?

Haussements d'épaules genre j'y peux rien de Saluky.

 

- Mouais je suppose que tu as raison. Let's go!

 

 

L'elfe eu subitement l'air de renâcler, mais quand Myrth lui demanda s'il y avait un problème, celle-ci répondit par la négative et s'avança timidement vers l'entrée. Son air apeuré n'avait pas pour autant disparut mais, face à sa détermination, Myrth fit comme si de rien n'était, et alla passer commande auprès d'Urlum. En entrant, elle croisèrent un jeune homme pâle qui avait l'air passablement épuisé, et qui se tenait la clavicule, les yeux dans le vide.

Myrth décida de ne pas se laisser décourager par ce présage de douleur et attrapa la main de Saluky pour la tirer derrière elle avant qu'elle ne parte en courant. Elle s'était trouvé une copine, elle n'allait pas la lâcher! Et quelque chose lui disait que celle-ci n'était pas très courageuse face à la douleur.

 

Le tatouage se passa très bien pour Myrth, les employés d'Urlum employant de toutes petites aiguilles fines. En revanche, Saluky s'évanouit dès que l'apprenti s'approcha, et Urlum dut venir s'en occuper lui-même. Trois réanimations plus tard, ils en avait finit, et il y avait plus de peur que de mal. Un cri avait bien échappé à Saluky mais bon, il n'avait attiré qu'une famille de hérisson et deux chats de gouttière.

 

 

Au moment de payer, Myrth remercia chaleureusement Urlum pour sa patience.

 

- Oh, c'est rien, j'en ai souvent des comme ça. Cela dit, heureusement que vous êtes pas venues pour des tatouages de la guilde! Vu les machins que j'utilise pour ces cas là, votre amie aurait fait une syncope. C'est censé être un genre de rituel d'initiation, vous comprenez...

 

Myrth laissa tout son porte monnaie choir sur le comptoir et ne put que se mettre à courir, entraînée par Saluky qui filait ventre à terre en lui tenant la main.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

992558cadreGaram.png~ Arnwald ~ Arwen et son chien ~

 

 

Arwen se faufilait entre les marchands et leurs clients dans les rues étroites du centre de Lys lorsque son chien s'arrêta brusquement au détour d'une ruelle. Arwen ralentit jusqu'à arriver près du chiot mais celui-ci semblait renifler une piste. Arwen pensa qu'il était sur celle de la loutre mais le chiot se rua sur un petit tas de ferraille, pas plus qu'une ou deux pommes, qui se trouvaient dans un coin de cette ruelle en cul-de sac. Il lui sembla voire le tas de ferraille remuer tout seul avant que le chiot n'aboie en se ruant dessus et le détruisant.

 

- Mais, qu'est-ce que tu fais ? Tu vois bien que ce n'est qu'un tas de ferraille.

 

Le chiot s'arrêta et renifla les restes de ce qu'il venait de détruire à coup de pattes et de crocs. Il se mit à grogner à et tourner autour des restes comme si quelque chose se trouvait là mais Arwen ne voyait rien d'autre que des bouts de ferraille éparpillé.

 

Il se passa quelques minutes avant qu'un inconnu n'apparaisse au coin de la rue d'où était venu Arwen auparavant. Il était plutôt surpris pas l'apparence de l'inconnu lorsqu'il prit un pause menaçante et par son drôle de compagnon qui tentait de lui faire mal en lui donnant de coups de … pied s ? … dans la cheville droite.

 

- Hm... monsieur pourriez-vous demander à votre heu.. "compagnon" d'arrêter de me frapper ?

 

L'inconnu se présenta comme un membre fraîchement recruté comme lui mais Arwen ne le reconnut pas immédiatement. Il prit de force son chiot et se dirigea vers la ruelle lorsque deux petites choses se ruèrent entre leur pied et pattes en direction d'Arnwald. Le chiot grogna encore un peu mais un chut d'Arwen suffit cette fois-ci à le calmer. Une brève discussion entre eux aboutit à l'invitation d'Arnwald d'unir leur force pour trouver cette loutre. Arwen pensa que cela pourrait-être bien, au pire des cas il fera usage de son pouvoir donc il fit un signe d'approbation il retourna avec Arnwald, son compagnon et le chiot d'Arwen dans la rue commerçante lorsque soudain un événement mit de l'agitation dans la rue. Les deux mages et leur compagnon respectif se dirigèrent vers le lieu d’où était partit cette agitation et ils tombèrent sur un petit groupes d’autres membre fraîchement recruté. Arwen pensa qu’il venait à peine d’arriver et que déjà ils mettaient le boxon. Son chiot s'était lui élancer vers le groupe avant de sauter sur des caisses et de tourner frénétiquement en rond comme si quelque chose l'excitait à cette endroit mais il se calma et renifla avec insistance et se mit a suivre une piste après quelques minutes. Franchement, il n’était pas venu ici pour voir cela. Il tenta de s’éclipser du groupe mais quelqu’un le retint en saisissant son bras.

 

 

 

 

 

Voili voilà, bref, je ne fait pas avancer le smillblick mais j'attends que la troupe d'artiste lance le spectacle pour commencé les festivités. Sinon, Arwen a les cheveu bleu ... et il a 24 ans donc ce n'est plus un adolescent ... xD. Libre à vous de tenir compte de la dernière phrase ou de laisser se tailler Arwen ... je suis curieux de voir qui va se charger de retenir ce grand timide coincé ... et faudra vous attendre à ce que je fasse ce genre de chose souvent ...

 

Modifié par Mimile

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

992558cadreGaram.png~549241cadreKeith.png~491480cadreNazariy2.png~528602cadreKocoRosie2.png~435887cadreSkas.png~939677cadreDrei2.png~1378028893-172834cadrewillem2.png~1378028898-165460cadrejayden.png~763297cadreLune.png~880023cadreMae2.png~Arwen~Arnwald

 

 

Arwen s’apprêtait à partir avec son chien mais Arnwald lui tint le bras et lui désigna deux jeunes filles qui venaient d'arriver en courant.

-Reste elles sont aussi de la guilde, je sent venir un gros truc.

 

A ce moment une gamine avec l'air enjoué qu'Arnwald était persuadé d'avoir déjà vue quelque part pris la parole :

 

-Bien presque tout le monde est là, donc le boxon c'était pour réunir toute les personnes qu'on pouvait de la guilde, et ça à l'air de marcher, en voilà d'autre apparemment...

 

Sur ces mot un groupe de trois personnes qu'Arnwald reconnu comme étant ceux qui s'étaient fait passé un savon à son arrivée entra dans la place puis après quelques questions ils se tournèrent tous vers la gamine

 

-Alors je disais que si on est là c'est pour la loutre, parce que plus vite on l'aura et plus vite on pourra s'amuser avec la guilde; et comme elle est pas loin d'ici c'est une chance pour nous de l'avoir facilement donc qui est partant ?

 

Tout le monde eu l'air d’acquiescer ou du moins personne ne refusa la proposition. Mais Arnwald voulu poser une question :

 

-Dit moi petite, a tu un plan pour l'animal ? Parce que même s'il est proche comme tu le dit, cette loutre ne se laissera pas faire; alors on fait tous une grosse démonstration de pouvoirs afin de l'attraper ou bien on y vas à la main ?

 

Ce fut un homme à la peau d'ébène qui n'était pas là cinq seconde auparavant qui lui répondit

 

-Faite comme vous le souhaitez, si vous pensez que votre pouvoir peut être utile allez-y mais surtout pas trop de dégâts, on est tous nouveaux dans la guilde ce serait bête de se faire virer si vite

 

Mouvement d’approbation générale, il semblait que tout le monde était plus ou moins sur la même longueur d'onde. Par contre depuis un moment le chien d'Arwen n’arrêtait pas de s'agiter devant un tas de caisse et Garam aussi le fixait inexplicablement, une fille accompagné d'une jeune demoiselle aux oreilles pointues (étrange mais plutôt joli ces oreilles et leur propriétaire se dit Arnwald) le fit remarquer au groupe et un cercle se format autours de cet amas de caisse, un cris (une note ?) échappa de la femme à oreilles en pointe ce qui eu pour effet de stopper net le chien qui vint se coller à ses jambes, attira plusieurs oiseaux du voisinage et, chose on ne peut plus étrange, Garam se serra à elle comme un enfant à une peluche...

 

-Quoi ? Mon Garmounet me qu'est ce qu'il te prend ? Pourquoi tu me quitte comme ça ? Revient me voir s'il te plait me laisse pas...

 

Regard interloqué de tout le monde vers Arnwald qui ne c'était pas rendue compte de sa tirade...

 

-Hum pardon... Bref c'était quoi ce que tu nous a fait là toi ?

dit-il en désignant l'auteure du cris.

 

Pas de réponse de l'intéressée mais il entendit clairement un "étrange homme celui-là" venant de derrière un jeune homme blond. Le groupe eu tout de même la réponse à ce qu'il venait de se produire par celle qui se présenta comme étant Myrth elle leur expliqua qu'a chaque fois que son amie parlais ça attirait les animaux alentours vers elle; il fut donc proposé qu'elle tente d'attirer la loutre par ce moyen.

Bizarrement c'est ce moment là que choisit une autre fille pour débarquer sur la place et dire de manière tout à fait naturelle :

-Bonjour je m'appelle Mae et je cherche une loutre blanche et un tatoueur nommé quelque chose comme Burvlum...

 

Elle fut inviter à rejoindre le groupe pour trouver la loutre puis la demoiselle au oreilles pointues fut sur le point d'ouvrir la bouche pour la loutre...

 

 

Voilà on est tous là ou presque, et en plus on vas l'avoir la loutre bientôt. Si quelqu'un n'aime pas cette tournure des choses qu'il me le fasse savoir et j'éditerais. Sur ce n'importe qui peut prendre la suite je pense, ou vaguement raconter la scène et sa suite de son point de vue

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant