Aller au contenu
  • Bienvenue sur le forum d'Otaku-Attitude !

    Notre Forum est une communauté complètement Baka ou nous partageons sur les mangas, animes, jeux-vidéos, dessins, films, IRL, Japon et tout un tas d'autres sujets !

    Inscrivez vous sur le forum et présentez vous pour que nous puissions en savoir un peu plus sur vous !

Messages recommandés

atx7a9.jpg

 

NieR

 

 

- Titre original: NieR

- Titres alternatifs: NieR Replicant (version japonaise PS3), NieR Gestalt (version japonaise Xbox 360)

- Genres: Action-RPG, Hack'n'Slash

- Date de sortie française: 23/04/2010

- Développeur: Cavia

- Éditeur: Square-Enix

- Supports: PS3, Xbox 360

- Formats: Blu-Ray, DVD

- Voix: Anglaises sous-titrées en français

- Niveaux de difficulté: 3

- Recommandation d'âge: 18 ans et plus

- Site internet: http://www.niergame.com/

 

 

Histoire

 

2130j9t.jpg

Dès les premières minutes de jeu, on sent qu'on a affaire à une histoire émouvante.

 

Été 2049, quelque part dans une ville enneigée, silencieuse et dévastée. Nier, un homme d'âge mûr, veille sur sa fille Yonah souffrant d'une maladie appelée Nécrose Runique qui recouvre progressivement le corps de ses victimes par d'étranges runes noires et qui peut, à terme, les emporter dans l'au-delà. Manifestement, le père et son enfant sont les seuls survivants de cette ville en ruine et ont trouvé refuge dans un vieux magasin. Un mystérieux livre reposant par terre s'adresse à l'esprit de Nier et lui profère des paroles énigmatiques. Soudain, des créatures matérialisées sous forme d'ombres les attaquent. Nier, prêt à tout pour protéger sa fille, tente de repousser les assaillants avec un tuyau d'acier comme seule arme de fortune. Mais c'est peine perdue et il finit par s'essouffler rapidement. C'est alors que le mystérieux grimoire lui fait don de pouvoirs surpuissants lui permettant ainsi de se débarrasser de ses ennemis haut la main. Par la suite, Nier demande à ce qu'on sauve sa fille avant que tous les deux fassent un bond de 1312 ans dans le futur et se retrouvent plongés dans un monde inconnu en proie à la stérilité et dont l'avenir semble incertain. Notre héros réalisera bien assez tôt que pour sauver Yonah, il devra exterminer jusqu'à la dernière des créatures informes appelées Shadows (Ombres) qui infestent ce monde post-apocalyptique.

 

 

 

Personnages

 

2cmxmp0.jpg2nsmgls.jpg

Nier

Le personnage que vous incarnerez tout au long de cette fantastique et sombre épopée. Nier est un homme dans la force de l'âge, qui semble avoir beaucoup souffert après avoir perdu sa femme. Mais sous ses airs de dur à cuire, il cache une profonde gentillesse et un grand sens de la justice. D'ailleurs, il n'hésite pas à venir en aide aux gens dans le besoin, toujours de manière désintéressée et sans rechigner. Nier est déprimé depuis que sa fille Yonah est malade et il se bat pour elle afin qu'elle puisse un jour guérir. Sa rencontre avec le Grimoire Weiss n'a rien de fortuit et bouleversera son destin. C'est à ce stade précis que notre héros pourra maîtriser de puissants sorts qui l'aideront à mener sa quête à bien. S'avérant être particulièrement efficient dans la force brute, son panel d'armes est essentiellement composé d'épées, de lances et de haches.

 

a3jyx3.jpg29p2bz7.jpg

Yonah

Yonah est votre fille. Elle s'inquiète régulièrement à votre sujet et vous envoie de temps en temps des lettres pendant votre voyage pour vous donner de ses nouvelles. Elle rêve de découvrir le monde extérieur et de voyager avec son papa qu'elle aime plus que tout au monde. Yonah est une fille serviable, douce et innocente, qui fait parfois d'étranges rêves se révélant être importants pour le déroulement de l'histoire. Nonobstant la Nécrose Runique qui affaiblit considérablement son corps et provoque chez elle des quintes de toux, elle se démène pour faire plaisir à son père quand il rentre à la maison entre deux missions en lui préparant de bons petits plats mijotés avec amour.

 

vcz3b6.jpg

Weiss 

Un puissant grimoire qui vous sera d'une grande aide durant votre périple de par ses connaissances des arcanes et des Vers Scellés, autrement dit, les sorts du jeu. Lévitant dans les airs, il suit Nier comme son ombre partout où il va et lui donne des conseils avisés lors des affrontements contre les boss. Ainsi, des liens solides se tisseront entre le livre magique et le héros et il en résultera une grande complicité. Weiss est cultivé et pondéré mais étant imbu de sa personne, il lui arrive d'être arrogant et de s'offusquer pour pas grand chose. Sa gamme de pouvoirs occultes atteste d'un potentiel infini de magie.

 

344ur80.jpg

Kainé

Sous son apparence diablement sexy, Kainé est une jeune femme au passé obscur et tourmenté. À l'instar de Yonah, elle aussi semble souffrir des symptômes de la Nécrose Runique mais son état est à un stade avancé. Kainé porte des bandages le long du bras et de la jambe gauches. Insouciante et impétueuse par nature, elle n'a pas peur du danger et possède un sale caractère qui se traduit souvent par un language grossier et choquant. Il faut dire que la donzelle ne mâche pas ses mots, mais elle a bon fond. Kainé se méfiera un peu de vous lors de votre première rencontre mais vous gagnerez rapidement sa confiance. C'est une alliée précieuse qui se bat avec des épées dont les larmes partent en dents de scie. Qui plus est, elle exerce un peu de magie. 

 

1zgpymb.jpgivd83a.jpg

Emil

Un garçon affûblé d'une malédiction qui le force à garder les yeux bandés sous peine de changer en statue de pierre quiconque lui fait face. Il est sensible, attentionné et ouvert d'esprit. Une certaine complicité se créera entre lui et Kainé. Mais Emil va surtout avoir beaucoup d'affection envers Nier et même faire montre d'empathie à son égard car il le considérera comme un modèle à suivre. Il aidera volontiers Nier et Kainé lors leur première rencontre sans rien attendre en retour. Puis, il finira par les rejoindre définitivement dans la seconde partie du jeu. Emil excelle dans le domaine de la magie et il utilise un bâton comme arme.

 

2ryg3s6.jpg

Roi Masqué

Dirigeant du Peuple des Masques situé dans le désert. C'est un jeune homme brave, loyal et intrépide. Bien qu'il gouverne une nation qui accorde une grande importance aux lois, sa témérité l'a induit à enfreindre les règles de sa patrie même s'il a agi pour le bien de son peuple. D'ailleurs, il est le seul habitant de son pays à révéler son visage puisqu'il laisse son masque levé alors les autres citoyens gardent leurs masques sur eux en tout temps. Restant néanmoins fidèle aux lois promulguées par son peuple depuis des générations, le monarque fait appel aux services de Nier. Il cherche un moyen d'approvisionner son peuple en eau et à écarter la menace des Ombres.

 

6ht7bm.jpg

Fyra

Une jeune fille douce, avenante et bienveillante qui réside dans la Cité des Masques. Fyra se sent redevable envers Kainé qui lui a sauvé la vie auparavant. Aussi, elle fera preuve d'une grande gentillesse et d'une confiance inébranlable envers Nier. Pour une étrange raison, elle est muette et communique via le language des signes. Elle se révèlera être un excellent guide pour Nier et ses compagnons durant leur rude traversée dans le désert et leur appendra des choses sur la culture de son pays. Depuis sa plus tendre enfance, Fyra a travaillé dur pour son peuple avant de rencontrer le Roi qui sera synonyme de renouveau dans sa vie. Pour elle, les règles servent la liberté.

 

f9r81.jpg15yuly.jpg

Les jumelles Devola et Popola

Ces deux soeurs jumelles sont les gardiennes du village du héros et veillent à sa sécurité. Elles s'occupent de Yonah quand son père s'absente pour accomplir différentes missions à travers le monde extérieur. Devola est un barde qui chante dans des ruines près de la maison de Nier et aussi dans la taverne. Popola, pour sa part, est une bibliothéquaire chargée d'entretenir la grande librairie qui jouxte le village. Les deux soeurs semblent bien informées de ce qui se passe dans le monde et elles confieront régulièrement des missions principales et secondaires à notre héros.

 

 

Scénario & personnages

 

Avant de d'attaquer la lecture de ce test, il convient de préciser quelques points. NieR est sorti au Japon dans deux versions: NieR Replicant pour la Playstation 3 et NieR Gestalt pour la Xbox 360. Les différences entre ces deux versions concernent principalement le héros. En effet, dans Replicant, on incarne le jeune Nier qui doit sauver sa soeur. Il y a également quelques différences mineures au niveau des scènes cinématiques et de la jouabilité mais sinon, le reste est identique à la version Gestalt. Et c'est justement cette dernière version que nous possédons car elle est sortie aux États-Unis et en Europe sous le nom de NieR. Une histoire où le héros devra sauver sa fille d'une sombre maladie.

 

La trame se déroule en l'an 3361 et nous plonge dans un univers relativement sombre et post-apocalyptique, mais non dénué de vie pour autant. Le scénario mise beaucoup sur les émotions en évoquant régulièrement la mort par le biais de la maladie ainsi que la peur de mourir dans des scènes mêlées à l'amour profond entre un père et sa fille. Inéluctablement, cela nous conduit à des moments poignants qui ne nous laisseront guère insensible tellement le scénario maîtrise habilement les scènes émouvantes, mais également tragiques. La priorité de Nier (c'est le nom du héros par défaut mais libre à vous de le modifier avant de débuter votre aventure) est bien évidemment de sauver Yonah de la maladie qui la ronge.

 

25a84kz.jpg

Au cours de ses aventures, Nier retournera de temps en temps auprès de Yonah pour voir comment elle se porte.

 

Yonah est tout pour lui et il est prêt à accepter tous les sacrifices pour la délivrer de la Nécrose Runique. Notre héros est un guerrier accompli et un homme dévoué à de nobles causes. Le monde dans lequel vous évoluez se compose d'une ville fortifiée (le village du héros), d'une ville portuaire, d'un village suspendu entre des falaises et d'une cité antique d'apparence égyptienne. Mais on comptera plus ou moins autant de donjons. Chaque contrée possède sa propre culture, ses lois et ses valeurs. Leurs résidents avec leurs moeurs contribuent grandement au développement du background et leur mode de vie apporte du sens au contexte du jeu. Les protagonistes de cette aventure sont peu nombreux mais grâce à leurs personnalités et motivations, aussi divergeantes soient-elles, ils transmettent une floppée d'émotions qui fait qu'on ne peut que s'attacher à eux. Nier, Kainé et Emil feront alliance et formeront une équipe soudée et animée, même si le début de leur rencontre le laisse difficilement augurer. Chacun de ces personnages a son histoire qui sera dévoilée progressivement à travers des scènes souvent poignantes et riches en émotions.

 

devdrn.jpg

C'est dans la bibliothèque de son village que Nier prendra connaissance des quêtes principales du jeu.

 

L'intrigue se résume dans un premier temps à sauver Yonah, à découvrir le monde qui vous entoure et à se familiariser avec sa culture. Durant vos pérégrinations, vous serez amené à rencontrer des personnages-clés de la trame pour qu'elle se développe un peu jusqu'à ce qu'un important retournement de situation se produise vers la moitié du jeu pour atteindre la seconde partie où les rebondissements seront bien plus fréquents. Mais avant cela, une certaine platitude scénaristique se fait sentir dans les premiers moments du jeu où l'on sait pertinemment ce que l'on doit faire et que certaines situations sont prévisibles. Pas vraiment de réelles surprises pour ainsi dire. Mais la continuité de l'histoire, une fois la première moitié passée, fait la part belle à une série d'évènements qui la conclut en apothéose. Parallèlement, si les péripéties affluent, inexorablement, elles accélèrent un peu le cours du récit et vers la fin, les scènes les plus éloquentes au contexte se suivent à toute berzingue.

 

s4p4wi.jpg

Nombreux sont vos ennemis qui ont souvent une apparence de guerrier et maîtrisent diverses armes de mêlée.

 

La force du scénario de Nier réside essentiellement dans son background qui est d'une rare profondeur. D'ailleurs, de nombreux documents éparpillés çà et là vous apprendront bien des choses sur le monde obscur de NieR. Si l'histoire n'est pas vraiment d'une grande complexité, elle n'en reste pas moins attrayante et se suit agréablement de bout en bout jusqu'à son point culminant qui promet son lot de rebondissements. En outre, le titre vous propose de continuer votre partie terminée avec vos acquis antérieurs (expérience, armes, butins, bourse...) et ainsi d'avoir accès dès la prochaine partie à des rêves racontés sous forme de textes, longs et au contenu parfois inextricable. Mais ces rêves restent intriguants et enrichissent le background du jeu.

 

v3m29v.jpg

Une des cinématiques du jeu faite par ordinateur.

 

Vous aurez également droit à des cinématiques inédites qui aideront à mieux cerner certains personnages ou évènements de l'histoire, et à comprendre le dialecte des Ombres, les monstres du jeu. En définitive, certaines zones d'ombre seront éclaircies et, qui plus est, donneront lieu à des fins alternatives qui dépendront de votre progression mais surtout de vos actions et de vos décisions. Cela favorise beaucoup l'immersion et la volonté de rejouer pour en savoir toujours plus sur la suite des évènements. Seule ombre au tableau, vous reprenez votre partie à partir de la seconde moitié du jeu et non du début. D'autant plus que la seconde partie est bien plus courte que la première. Ce qui signifie que vous ne pourrez pas revivre les premiers évènements de l'aventure même si, dans l'absolu, il est possible de revisiter tous les lieux explorés jusque-là. Au final, NieR propose pas moins de quatre dénouements avec d'importantes variations.

 

 

Son

 

Sans conteste, les musiques sont la grande force du jeu qui se traduit bien souvent par des mélopées et mélodies envoûtantes s'insinuant agréablement dans nos oreilles. De l'OST de NieR, il s'en dégage beaucoup d'émotions et de sensations matinées à de la mélancolie et du mystère. Les thèmes contribuent énormément à renforcer l'ambiance du soft et se révèlent reposants et entraînants à la fois. Il se peut même que vous vous mettiez à fredonner un petit air d'une musique d'ambiance et c'est tant mieux car cela veut dire que la musique reste facilement en tête. En outre, l'OST de NieR reussit le prodige d'instiller une ambiance particulièrement propre et crédible au jeu, capable de vous faire fondre en larmes pour peu que vous soyez une personne émotive. Si on ajoute à cela le fait qu'elle reste en totale harmonie avec les lieux que vous arpenterez suivant les moments de l'histoire, on ne peut être que comblé. Les musiques ne manquent pas de nous procurer des sensations fortes. Frissons garantis ! Qui plus est, de nombreuses sonorités au piano renforceront l'aura de NieR, remplissant leurs rôles à la perfection avec des mélodies suaves et particulièrement tristes. Jamais une OST n'avait eu autant d'impact et réussi à donner tellement de charme et d'attrait à un jeu vidéo. La musique a le don de nous plonger en plein coeur du jeu comme si l'on y était. 

 

25jxhyh.jpg

Des robots figureront aussi parmi vos adversaires et il y aura même des boss mécaniques.

 

Que dire des thèmes des boss si ce n'est qu'ils sont vifs, intenses et ensorcelants, avec un air d'opéra dont le rythme est fichtrement emballant. Cette sublime bande-son, nous la devons à Keiichi Okabe, éminent compositeur qui a réalisé un travail d'orfèvre. Cependant, la musique du jeu n'atteint pas la perfection, bien qu'elle n'en est pas loin. La faute à certains morceaux que se veulent répétitifs. Mais ce n'est qu'une goutte d'eau dans l'océan par rapport à ce que l'OST représente réellement et à la vision de l'univers du jeu qu'elle nous montre. Il arrive parfois qu'il y ait deux variantes d'un même thème qui se fassent entendre simultanément dans un donjon, ce qui permet ainsi de changer un peu sur le fond sonore. Et si je devais résumer la bande-son en quelques mots, alors je dirais que l'OST de NieR reste d'une qualité rarissime, c'est juste sublime et en parfait accord avec l'esprit du jeu. Nul doute qu'elle vous laissera une empreinte indélébile dans votre mémoire !

 

Une des musiques sensationnelles de NieR. Bonne écoute !

 

Pour ce qui est des bruitages du jeu, ils sont juste convenables: ni gênants, ni extraordinaires. Quant au doublage anglais qu'ont bénéficié les personnages, c'est encore un autre atout que NieR cachait bien dans sa manche. Pour faire simple, les voix correspondent parfaitement avec le caractère de chaque personnage, et j'irai même jusqu'à dire que sont ces mêmes voix qui leur donnent du caractère et une identité propre. Un pur régal pour les oreilles.

 

 

graphismes

 

Premier constat, le rendu visuel de NieR est relativement archaïque, ce qui est d'autant plus déplorable pour un jeu sorti en 2010. Ce n'est pas vraiment le jeu le plus faible au niveau graphique de sa génération car on a déjà vu moins beau sur PS3 et Xbox 360 mais on a un peu l'impression d'avoir un beau jeu PS2 entre les mains. En effet, les textures ne sont pas toujours très lisses pour de la console next gen. Cela se voit bien sur les bâtiments, certaines surfaces et rochers, en plus de manquer de détails sur certaines parties du décor. Il en résulte même un certain vide et un manque de vie dans les décors extérieurs (plaines, vallées, déserts...) qui sont pourtant d'une taille impressionnante.

 

2a5g1aw.jpg

L'Aire, une ville fantôme peu accueillante mais très bien conçue.

 

Justement, le plus souvent, ces environnements extérieurs feront office de champs de bataille pour votre personnage et ses adversaires. Mais comme le plus souvent les groupes d'ennemis sont bien dispersés, vous parcourerez de longues distances vides. Les couleurs n'y changent pas grand chose car elles se révèlent ternes et monotones. Mais, étrangement, elles conviennent d'une certaine manière à quelques environnements désolés, la raison étant que le jeu se déroule dans un milieu post-apocalyptique. Ceci dit, c'est un peu différent pour les villes où les couleurs sont souvent plus éclatantes. À noter également quelques faibles effets de lumière basiques. Les villes et les donjons ont tout de même le mérite de varier et de ne pas trop se ressembler. Autre point, la caméra a tendance à zoomer lorsque vous bavardez avec des PNJ, faisant que le graphisme devient un peu flou, notamment sur les personnages. Certains joueurs pesteront peut-être sur ce détail.

 

21n019e.jpg2liil2b.jpg

1ptm5u.jpg

Les combats contre les boss peuvent se dérouler en plusieurs phases où leur stratégie change, ce qui les rend longs et passionnants.

 

Pour ce qui est de l'animation, c'est juste correct, il n'y a pas trop de ralentissements mais les mouvements du héros sont rigides par moment et manquent parfois de souplesse lors des combats. Il arrive aussi que quand on affronte des hordes d'ennemis, les pixels se distinguent sans mal sur les contours des éléments vivants. Dans ces moments-là, le moteur du jeu perd un peu en fluidité. Paradoxalement, le chara-design et certains effets magiques comme les sorts lancés dans les cinématiques ont bénéficié d'un meilleur traitement graphiquement parlant. Les expressions faciales des personnages, pourtant loin d'être exceptionnelles, ont le mérite d'être bien peaufinées et les traits des personnages (plissements des yeux, mouvements labiaux...) parviennent à faire ressortir leurs sentiments en toutes circonstances. Toutefois, cela se remarquera moins sur le héros dont le regard semble un peu figé et peu expressif par moment, sans parler du fait qu'il est un peu ridé. En même temps, il a une quarantaine d'années mais tout de même, un petit effort aurait pu être fait de ce coté là. D'un autre coté, cela nous change un peu d'incarner un personnage d'âge moyen par rapport aux héros juvéniles qui sont souvent mis au coeur de l'histoire dans les jeux vidéo. Surtout dans les jeux d'action et les Action-RPG.

 

i3rw29.jpg

Ici, c'est Kainé qui se taille la part du lion.

 

C'est le studio Cavia qui a développé NieR. Soulignons que Cavia doit sa renommée à la série Drakengard, qui est en quelque sorte l'ancêtre de NieR puisque tous deux gardent le même esprit au niveau de l'ambiance, de certaines thématiques et de l'univers. Il est fort probable que ce soit pour cela que les graphismes sont loin d'être alléchants car Drakengard 1 et 2 n'ont pas eu droit à des graphismes soignés, Cavia n'ayant jamais vraiment mis le paquet en terme de rendu visuel.

 

2sb61kn.jpg10xbmsj.jpg

Les péripéties et les batailles ne manqueront pas avec les loups du désert.

 

Concernant les cinématiques, elles ponctuent l'aventure de manière cohérente. Les quelques rares à être réalisées en images de synthèse sont assez jolies et même encore aujourd'hui, elles n'ont pas à rougir en comparaison aux productions actuelles. Une des particularités de NieR est que, suivant le lieu où vous évoluez, certaines phases de gameplay passeront en vue latérale en adoptant un style rétro (un peu comme un jeu de plateforme 2D). C'est le cas dans certains endroits avec des obstacles ou quand vous entrez dans une taverne en ville pour converser avec des PNJ. Cet aspect visuel apporte un certain charme "Old School" au titre. Graphiquement donc, ça ne vole pas haut, mais si vous accrochez au reste, vous passerez outre ce critère si tant est que vous n'êtes pas réfractaire à une technique graphique à la ramasse.

 

 

Gameplay

 

Malgré ses apparences de BTA (Beat Them All) à la Devil May Cry, NieR n'en demeure pas moins un Action-RPG pur et dur. Si certaines déficiences visuelles se remarquent facilement, le gameplay reste très bon avec notamment l'utilisation des Vers Scellés (des sorts bien réalisés au cours des batailles et des cinématiques) qui confèrent énormément de dynamisme aux combats.

Au début, nos options sont relativement limitées et basiques: une touche pour attaquer et exécuter des combos, une autre pour lancer une attaque lourde, une autre pour sauter, et encore une autre pour interagir avec les PNJ ou faire une action contextuelle. Rien qui sorte de l'ordinaire, ce sont là des commandes inhérentes à la plupart des BTA classiques. Par défaut, les gâchettes inférieures de la manette servent à se défendre et à esquiver, tandis que les gâchettes supérieures sont destinées à accueillir des sorts une fois que vous serez en possession du Grimoire Weiss. Et c'est là que votre panel d'actions va s'étoffer de fil en aiguille. Ainsi, vous pourrez attribuer des sorts aux gâchettes du pad mais il est vivement recommandé de garder une fonction de parade et d'esquive pour combattre efficacement. 

 

mt718h.jpg

Emil vous donnera un coup de main avec son pouvoir de pétrification pour nettoyer le manoir des créatures qui l'infestent.

 

Les pouvoirs magiques qui vous sont octroyés par le grimoire Weiss sont appelés Vers Scellés. Votre barre de magie se recharge progressivement avec le temps. Le menu devient alors plus complet (inventaire, sorts, armes, informations diverses, etc...), à mesure que vous progressez dans l'histoire en résolvant des énigmes simples et en terrassant des boss. Et c'est là que l'aspect Action-RPG apporte une grande dimension tactique au titre. 

 

2uxuyw7.jpgifsrwi.jpg

Avec certains Vers Scellés, Nier peut empaler ses ennemis mais également se servir de piques explosifs pour se protéger tout en blessant les Ombres proches.

 

Lorsqu'ils sont bien employés, les Vers Scellés s'avérent être d'une aide précieuse. Ils sont principalement offensifs pour la plupart mais certains vous protègent des sorts adverses tandis que d'autres servent à piéger vos ennemis. Mais ces magies, même si certaines ne sont pas toujours utiles, ne sont pas spécialement nombreuses et ne se développent pas automatiquement. Pour pallier à cela, des qualificatifs (parfois abandonnés par les Ombres occises) sont à votre disposition pour renforcer vos Vers Scellés ou d'autres attributs. Suivant leurs types, les qualificatifs sont respectivement assignés à trois catégories: Sorts, Armes et Techniques. À titre d'exemple, un qualificatif PM-10% associé à un sort réduit votre consommation de magie de ce même sort de 10%. De même, un qualificatif de défense +15% ou de défense magique +15% associé aux techniques défensives et évasives (Parade et Esquive) augmentera votre défense physique de 15% ou votre défense magique de 15%. D'autres encore augmentent votre force de frappe ou votre puissance magique selon qu'ils soient affectés à des armes ou à des sorts. Leur efficacité et la probabilité que certaines compétences passives se déclenchent dépendent d'une base de pourcentage allant respectivement de 2%, 4%, 6%, 8%, 10%, 12%, 15%, 20%, 25%, jusqu'à 30%. 

 

107p2js.jpg

Il ne faut jamais sous-estimer le rayon d'action des Vers Scellés ! Ces Ombres l'ont appris à leurs dépens.

 

Parlons à présent des armes. Elles sont classées en trois types: Armes à une main (légères mais peu puissantes), Armes à deux mains (lourdes mais très puissantes) et Armes d'Hast (lances faciles à manier et modérément puissantes). Elles peuvent être trouvées un peu partout ou achetées à des marchands dans les villes. 

 

6gh0mp.jpg

Parfois, il vous faudra faire des pieds et des mains pour obtenir des objets rares afin d'améliorer votre arsenal.

 

Les armes sont particulièrement nombreuses pour ce type de jeu et peuvent être customisées via des matériaux requis chez le forgeron. Les commandes sont faciles à prendre en main mais les actions du personnage ne sont pas toujours au top. En effet, la maniabilité se révèle parfois un peu lourde, les mouvements de votre avatar un tantinet saccadés ou mécaniques et le temps de récupération après une attaque infligée ou essuyée (surtout en tombant et en se relevant) est un peu trop long. Sans parler que les sauts du héros manquent quelques fois de précision (c'est d'autant plus vrai dans les phases de plateforme vues sous un angle 2D). Dommage d'ailleurs que l'éventail des actions du héros soit un peu restreint et qu'il n'y ait pas d'icône de verrouillage quand l'ennemi le plus proche est visé. Cela peut porter à confusion au milieu d'un nombre important d'opposants. 

 

2zio8pt.jpg

Le laboratoire où vous affronterez des légions d'Ombres est un donjon assez long mais fructueux en EXP.

 

Un aspect intéressant du gameplay est un mode où la caméra passe en vue aérienne, une sorte de perspective cavalière assez éloignée mais avec une importante inclinaison en hauteur. Cela apporte une nouvelle dimension de jeu. D'autres phases de jeu passeront en mode de vue aérienne mais façon 2D en nous laissant l'occasion d'ajuster la visée des sorts à lancer à l'aide du stick droit, à l'image d'un Shoot'em up.

NieR foisonne de quêtes secondaires qui ne se résument pas toujours à chasser une cible et à revenir auprès du client pour réclamer sa récompense (quoi que, de temps à autre, oui). Vous serez surtout amené à chercher des gens, à cueillir des plantes ou des ingrédients pour cuisiner, à chercher des minéraux pour forger vos armes, à parler avec des gens dans un ordre précis, entre autres.

 

2qn5bbt.jpg

Bien souvent, les villageois vous proposeront des quêtes succeptibles de vous rapporter de l'argent et des rapines.

 

Ces quêtes sont amusantes même si quelques unes se révèlent un peu barbantes. Certaines d'entre elles sont étroitement liées mais elles ne se débloquent pas forcément à la suite. Tout dépend de votre progression scénaristique. Les quêtes secondaires n'apportent strictement rien au scénario mais elles ont le mérite d'en apprendre un peu plus sur la culture et l'histoire des villes.

 

2nk6mf6.jpg2nobx0.jpg

Il y a des points d'eau pour pêcher dans chaque ville et certaines zones de la mappemonde, et vous pourrez entretenir votre potager à coté de votre maison.

 

Tout cela est donc un peu classique au final mais s'il y a bien deux quêtes originales dans NieR où il faudra faire preuve de patience et de persévérence, c'est bien la pêche et le jardinage. Ces deux quêtes peuvent vous rapporter des objets rares et renflouer votre porte-monnaie en revendant les objets superflus que vous aurez ainsi gagnés. Autre particularité, c'est de vivre des rêves racontés sous forme de textes à l'écran. Ici, le but est de résoudre une sorte d'énigme avec des mots en répondant juste aux questions du songe.

 

a5f7np.jpg

Aussi invraissemblable que cela puisse paraître, vous entrerez parfois dans les rêves des gens pour résoudre leurs problèmes.

 

Les mots ont d'ailleurs un certain pouvoir sur la réalité du jeu et le rendent ainsi toujours plus innovant. Mais le mieux est d'en faire soi-même l'expérience pour s'en convaincre. Durant vos voyages dans les terres arides et désolées de NieR, vous serez contraint de faire des allers-retours fréquents entre les villes et les donjons, tout en passant par la carte du monde qui fait jonction entre les différents lieux. Faire la navette plusieurs fois peut s'avérer fastidieux à force mais sachez toutefois qu'il y a des moyens de transport à votre disposition comme le sanglier (à condition de le vaincre) dont la maniabilité est capricieuse et le bateau dans la deuxième partie de l'aventure qui permet de rallier un endroit à un autre en un éclair, mais pas tous. Hélas, les endroits du jeu ne sont pas très nombreux et d'un point de vue scénaristique, c'est compréhensible puisque nous nous trouvons sur des terres chaotiques.

 

qxozti.jpg

Les Ombres se servent souvent de projectiles magiques mais peuvent également adopter plusieurs formes.

 

Un certaine redondance s'installe à mesure que vous explorez à nouveau les donjons (y compris lorsque certaines quêtes annexes vous amènent à refouler un lieu que vous aviez visité auparavant). Nous finirons par connaître par coeur la géographie de l'univers de NieR à force de faire des va-et-vient alors même que nous sommes encore loin d'en voir le bout. En fin de compte, le monde de NieR n'est pas aussi vaste qu'il n'en a l'air. Néanmoins, si l'univers de NieR peut sembler un peu réduit, il ne manque pas de charme grâce à ses petites idées mélangées au Hack'n'Slash classique. 

 

25p3amd.jpg

Les combats sont violents et le jeu ne lésine pas sur l'hémoglobine. Âmes sensibles s'abstenir.

 

Il est vrai que le titre est linéaire dans un premier temps, et ensuite qu'on repasse souvent par les mêmes endroits car la trame l'exige. Mais ce jeu a plus à offrir qu'il n'y paraît pour peu que l'on s'y investisse. De fait, la richesse de NieR se trouve essentiellement dans son scénario, son background et son ambiance. Quant à la durée de vie du soft, elle reste honorable pour un Action-RPG. Il vous faudra environ une quinzaine heures pour plier l'affaire en allant droit au but. Mais si vous visez le 100%, attendez-vous à une bonne cinquantaine d'heures de jeu en passant naturellement par les "après-jeux".

 

14jnmtj.jpg13yi1px.jpg

Nier, Kainé et Emil voyageront ensemble presque partout dans la seconde partie du jeu.

 

 

Conclusion

 

NieR s'avère être un savant mélange d'originalité et de classique, hybride de plusieurs genres de jeux vidéo (Aventure, Plateforme, Shoot'em up...). Cela vient rompre un peu les codes du Japan-RPG et rend par ce fait cette production de Cavia atypique. Et c'est pour cette raison que tout le monde ne l'appréciera pas. Si techniquement, le titre souffre de quelques carrences, celles-ci sont largement compensées par une histoire émouvante qui mérite d'être vécue, une OST divine à vous faire pleurer, un système de combat classique mais dynamique, ainsi que quelques petites idées bienvenues. 

En définitive, NieR bénéficie d'un background très étoffé grâce à des personnages fort mémorables et capables de véhiculer une foultitude d'émotions. Le tout opérant dans une ambiance d'une grande profondeur. On y accroche tellement bien qu'on aura la gorge nouée à plus d'une occasion en raison des scènes poignantes et touchantes, très intenses. Un excellent Hack'n'Slash qui, sans être la claque ultime, peut vous faire passer d'excellents moments ludiques. Par conséquent, il ne tient qu'à vous de vous y essayer si vous faites abstraction des graphismes désuets car pour le reste, NieR vaut vraiment le coup !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dit moi tu ne saurais pas faire plus concis ? xD

 

Je valide pour le check ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cela dépend du jeu, de son genre et de son support. Pour les RPG et leurs sous-genres (Classical-RPG, Tactical-RPG, Adventure-RPG, Action-RPG, Donjon-RPG etc...) par exemple, je vais être très explicite dans mes tests. En général, il y a beaucoup plus de choses à dire sur les RPG que sur les autres genres de jeux vidéo car c'est un genre très riche.

 

Après, s'il s'agit d'un style de RPG sur une vieille console (Megadrive ou Super Nintendo), le test serait moins long qu'un test avec un jeu du même genre sur des consoles comme la PS1, la PS2, la GC, la Dreamcast ou des consoles bien plus puissantes de la génération actuelle comme la Wii, la PS3 et la Xbox 360. Pour la simple et bonne raison qu'il faut prendre en compte la réalisation technique et les innovations dont bénéficient les jeux avec le passage du temps et des générations. Et donc à partir de là, il y a pas mal d'informations à spécifier.

 

C'est donc comme je l'ai dit tout en haut, il y a plusieurs paramètres à prendre en compte: le jeu, son genre et son support. Après, je ne saurais être plus précis mais cela reste mon point de vue et me semble logique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 11 months later...

check fait

 

 

 

atx7a9.jpg

 

NieR

 

 

- Titre original : NieR

- Titres alternatifs : NieR Replicant (version japonaise PS3), NieR Gestalt (version japonaise Xbox 360)

- Genres : Action-RPG, Hack'n'Slash

- Date de sortie française : 23/04/2010

- Développeur : Cavia

- Éditeur : Square-Enix

- Supports : PS3, Xbox 360

- Formats : Blu-Ray, DVD

- Langue : Anglais sous-titrés en français

- Niveaux de difficulté : 3

- Recommandation d'âge : 18 ans et plus

- Site internet : http://www.niergame.com/

 

 

Histoire

 

2130j9t.jpg

Dès les premières minutes de jeu, on sent qu'on a affaire à une histoire émouvante.

 

Été 2049, quelque part dans une ville enneigée, silencieuse et dévastée. Nier, un homme d'âge mûr, veille sur sa fille Yonah souffrant d'une maladie appelée Nécrose Runique qui recouvre progressivement le corps de ses victimes d'étranges runes noires et qui peut, à terme, les emporter dans l'au-delà. Manifestement, le père et son enfant sont les seuls survivants de cette ville en ruine et ont trouvé refuge dans un vieux magasin. Un mystérieux livre reposant sur le sol s'adresse à l'esprit de Nier et lui adresse des paroles énigmatiques. Soudain, des créatures matérialisées sous forme d'ombres les attaquent. Nier, prêt à tout pour protéger sa fille, tente de repousser les assaillants avec un tuyau d'acier comme arme de fortune. Mais c'est peine perdue et il finit par s'essouffler rapidement. C'est alors que le mystérieux grimoire lui fait don de pouvoirs surpuissants lui permettant ainsi de se débarrasser de ses ennemis haut la main. Par la suite, Nier demande à ce qu'on sauve sa fille avant que tous les deux fassent un bond de 1312 ans dans le futur et se retrouvent plongés dans un monde inconnu en proie à la stérilité et dont l'avenir semble incertain. Notre héros réalisera bien assez tôt que pour sauver Yonah, il devra exterminer jusqu'à la dernière des créatures informes appelées Shadows (Ombres) qui infestent ce monde post-apocalyptique.

 

 

 

Personnages

 

2cmxmp0.jpg2nsmgls.jpg

Nier

Le personnage que vous incarnerez tout au long de cette fantastique et sombre épopée. Nier est un homme dans la force de l'âge, qui semble avoir beaucoup souffert après avoir perdu sa femme. Mais sous ses airs de dur à cuire, il cache une profonde gentillesse et un grand sens de la justice. D'ailleurs, il n'hésite pas à venir en aide aux gens dans le besoin, toujours de manière désintéressée et sans rechigner. Nier est déprimé depuis que sa fille Yonah est malade et il se bat pour elle afin qu'elle puisse un jour guérir. Sa rencontre avec le Grimoire Weiss n'a rien de fortuit et bouleversera son destin. C'est à ce stade précis que notre héros pourra maîtriser de puissants sorts qui l'aideront à mener sa quête à bien. S'avérant être particulièrement efficient dans la force brute, son panel d'armes est essentiellement composé d'épées, de lances et de haches.

 

a3jyx3.jpg29p2bz7.jpg

Yonah

Yonah est votre fille. Elle s'inquiète régulièrement à votre sujet et vous envoie de temps en temps des lettres pendant votre voyage pour vous donner de ses nouvelles. Elle rêve de découvrir le monde extérieur et de voyager avec son papa qu'elle aime plus que tout au monde. Yonah est une fille serviable, douce et innocente, qui fait parfois d'étranges rêves se révélant être importants pour le déroulement de l'histoire. Malgré la Nécrose Runique qui affaiblit considérablement son corps et provoque chez elle des quintes de toux, elle se démène pour faire plaisir à son père quand il rentre à la maison entre deux missions en lui préparant de bons petits plats mijotés avec amour.

 

vcz3b6.jpg

Weiss

Un puissant grimoire qui vous sera d'une grande aide durant votre périple de par ses connaissances des arcanes et des Vers Scellés, autrement dit des sorts du jeu. Lévitant dans les airs, il suit Nier comme son ombre partout où il va et lui donne des conseils avisés lors des affrontements contre les boss. Ainsi, des liens solides se tisseront entre le livre magique et le héros et il en résultera une grande complicité. Weiss est cultivé et pondéré mais étant imbu de sa personne, il lui arrive d'être arrogant et de s'offusquer pour pas grand-chose. Sa gamme de pouvoirs occultes atteste d'un potentiel infini de magie.

 

344ur80.jpg

Kainé

Sous son apparence diablement sexy, Kainé est une jeune femme au passé obscur et tourmenté. À l'instar de Yonah, elle aussi souffre des symptômes de la Nécrose Runique mais son état est à un stade avancé. Kainé porte des bandages le long du bras et de la jambe gauche. Insouciante et impétueuse par nature, elle n'a pas peur du danger et possède un sale caractère qui se traduit souvent par un langage grossier et choquant. Il faut dire que la donzelle ne mâche pas ses mots, mais elle a bon fond. Kainé se méfiera un peu de vous lors de votre première rencontre mais vous gagnerez rapidement sa confiance. C'est une alliée précieuse qui se bat avec des épées dont les larmes partent en dents de scie. Qui plus est, elle exerce un peu de magie.

 

1zgpymb.jpgivd83a.jpg

Emil

Un garçon affublé d'une malédiction qui le force à garder les yeux bandés sous peine de changer en statue de pierre quiconque lui fait face. Il est sensible, attentionné et ouvert d'esprit. Une certaine complicité se créera entre lui et Kainé. Mais Emil va surtout avoir beaucoup d'affection envers Nier et même faire montre d'empathie à son égard car il le considérera comme un modèle à suivre. Il aidera volontiers Nier et Kainé lors de leur première rencontre sans rien attendre en retour. Puis, il finira par les rejoindre définitivement dans la seconde partie du jeu. Emil excelle dans le domaine de la magie et il utilise un bâton comme arme.

 

2ryg3s6.jpg

Roi Masqué

Dirigeant du Peuple des Masques situé dans le désert. C'est un jeune homme brave, loyal et intrépide. Bien qu'il gouverne une nation qui accorde une grande importance aux lois, sa témérité l'a induit à enfreindre les règles de sa patrie même s'il a agi pour le bien de son peuple. D'ailleurs, il est le seul habitant de son pays à révéler son visage puisqu'il laisse son masque levé alors que les autres citoyens gardent toujours leurs masques sur eux. Restant néanmoins fidèle aux lois promulguées par son peuple depuis des générations, le monarque fait appel aux services de Nier. Il cherche un moyen d'approvisionner son peuple en eau et d’écarter la menace des Ombres.

 

6ht7bm.jpg

Fyra

Une jeune fille douce, avenante et bienveillante qui réside dans la Cité des Masques. Fyra se sent redevable envers Kainé qui lui a sauvé la vie auparavant. Aussi, elle fera preuve d'une grande gentillesse et d'une confiance inébranlable envers Nier. Pour une étrange raison, elle est muette et communique via le langage des signes. Elle se révèlera être un excellent guide pour Nier et ses compagnons durant leur rude traversée dans le désert et leur appendra des choses sur la culture de son pays. Depuis sa plus tendre enfance, Fyra a travaillé dur pour son peuple avant de rencontrer le Roi qui sera synonyme de renouveau dans sa vie. Pour elle, les règles servent la liberté.

 

f9r81.jpg15yuly.jpg

Les jumelles Devola et Popola

Ces deux sœurs jumelles sont les gardiennes du village du héros et veillent à sa sécurité. Elles s'occupent de Yonah quand son père s'absente pour accomplir différentes missions à travers le monde extérieur. Devola est un barde qui chante dans des ruines près de la maison de Nier ou dans la taverne. Popola, pour sa part, est une bibliothécaire chargée d'entretenir la grande librairie qui jouxte le village. Les deux sœurs semblent bien informées de ce qui se passe dans le monde et elles confieront régulièrement des missions principales et secondaires à notre héros.

 

 

Scénario & personnages

 

Avant de d'attaquer la lecture de ce test, il convient de préciser quelques points. NieR est sorti au Japon dans deux versions: NieR Replicant pour la Playstation 3 et NieR Gestalt pour la Xbox 360. Les différences entre ces deux versions concernent principalement le héros. En effet, dans Replicant, on incarne le jeune Nier qui doit sauver sa sœur. Il y a également quelques différences mineures au niveau des scènes cinématiques et de la jouabilité mais sinon, le reste est identique à la version Gestalt. Et c'est justement cette dernière version que nous possédons car elle est sortie aux États-Unis et en Europe sous le nom de NieR. Une histoire où le héros devra sauver sa fille d'une sombre maladie.

 

La trame se déroule en l'an 3361 et nous plonge dans un univers relativement sombre et post-apocalyptique, mais non dénué de vie pour autant. Le scénario mise beaucoup sur les émotions en évoquant régulièrement la mort par le biais de la maladie ainsi que la peur de mourir dans des scènes mêlées à l'amour profond entre un père et sa fille. Inéluctablement, cela nous conduit à des moments poignants qui ne nous laisseront guère insensible tellement le scénario maîtrise les scènes émouvantes et tragiques. La priorité de Nier (c'est le nom du héros par défaut mais libre à vous de le modifier avant de débuter votre aventure) est bien évidemment de sauver Yonah de la maladie qui la ronge.

 

25a84kz.jpg

Au cours de ses aventures, Nier retournera de temps en temps auprès de Yonah pour voir comment elle se porte.

 

Yonah est tout pour lui et il est prêt à accepter tous les sacrifices pour la délivrer de la Nécrose Runique. Notre héros est un guerrier accompli et un homme dévoué à de nobles causes. Le monde dans lequel vous évoluez se compose d'une ville fortifiée (le village du héros), d'une ville portuaire, d'un village suspendu entre des falaises et d'une cité antique d'apparence égyptienne. On comptera plus ou moins autant de donjons. Chaque contrée possède sa propre culture, ses lois et ses valeurs. Leurs résidents et leurs mœurs contribuent grandement au développement du background et leur mode de vie apporte du sens au contexte du jeu. Les protagonistes de cette aventure sont peu nombreux mais grâce à leurs personnalités et motivations, aussi divergentes soient-elles, ils transmettent une flopée d'émotions qui fait qu'on ne peut que s'attacher à eux. Nier, Kainé et Emil feront alliance et formeront une équipe soudée et animée, même si le début de leur rencontre le laisse difficilement augurer. Chacun de ces personnages a son histoire qui sera dévoilée progressivement à travers des scènes souvent poignantes et riches en émotions.

 

devdrn.jpg

C'est dans la bibliothèque de son village que Nier prendra connaissance des quêtes principales du jeu.

 

L'intrigue se résume dans un premier temps à sauver Yonah, à découvrir le monde qui vous entoure et à se familiariser avec sa culture. Durant vos pérégrinations, vous serez amené à rencontrer des personnages-clés de la trame pour qu'elle se développe un peu jusqu'à ce qu'un important retournement de situation se produise vers la moitié du jeu pour atteindre la seconde partie où les rebondissements seront bien plus fréquents. Mais avant cela, une certaine platitude scénaristique se fait sentir dans les premiers moments du jeu où l'on sait pertinemment ce que l'on doit faire et que certaines situations sont prévisibles. Pas vraiment de réelles surprises pour ainsi dire. Mais la continuité de l'histoire, une fois la première moitié passée, fait la part belle à une série d'évènements qui la conclut en apothéose. Parallèlement, si les péripéties affluent, inexorablement, elles accélèrent un peu le cours du récit et vers la fin, les scènes les plus éloquentes au contexte se suivent à toute vitesse.

 

s4p4wi.jpg

Nombreux sont vos ennemis, qui ont souvent une apparence de guerrier et maîtrisent diverses armes de mêlée.

 

La force du scénario de Nier réside essentiellement dans son background qui est d'une rare profondeur. D'ailleurs, de nombreux documents éparpillés çà et là vous apprendront bien des choses sur le monde obscur de NieR. Si l'histoire n'est pas vraiment d'une grande complexité, elle n'en reste pas moins attrayante et se suit agréablement de bout en bout jusqu'à son point culminant qui promet son lot de rebondissements. En outre, le titre vous propose de continuer votre partie terminée avec vos acquis antérieurs (expérience, armes, butins, bourse...) et ainsi d'avoir accès dès la prochaine partie à des rêves racontés sous forme de textes, longs et au contenu parfois inextricable. Mais ces rêves restent intrigants et enrichissent le background du jeu.

 

v3m29v.jpg

Une des cinématiques du jeu faite par ordinateur.

 

Vous aurez également droit à des cinématiques inédites qui aideront à mieux cerner certains personnages ou évènements de l'histoire, et à comprendre le dialecte des Ombres, les monstres du jeu. En définitive, certaines zones d'ombre seront éclaircies et, qui plus est, donneront lieu à des fins alternatives qui dépendront de votre progression mais surtout de vos actions et de vos décisions. Cela favorise beaucoup l'immersion et la volonté de rejouer pour en savoir toujours plus sur la suite des évènements. Seule ombre au tableau, vous reprenez votre partie à partir de la seconde moitié du jeu et non du début. Et la seconde partie est bien plus courte que la première. Ce qui signifie que vous ne pourrez pas revivre les premiers évènements de l'aventure même si, dans l'absolu, il est possible de revisiter tous les lieux explorés jusque-là. Au final, NieR propose pas moins de quatre dénouements avec d'importantes variations.

 

 

Son

 

Sans conteste, les musiques sont la grande force du jeu qui se traduit bien souvent par des mélopées et mélodies envoûtantes s'insinuant agréablement dans nos oreilles. Il se dégage beaucoup d'émotions et de sensations matinées à de la mélancolie et du mystère de l’OST de Nier. Les thèmes contribuent énormément à renforcer l'ambiance du soft et se révèlent reposants et entraînants à la fois. Il se peut même que vous vous mettiez à fredonner un petit air d'une musique d'ambiance et c'est tant mieux car cela veut dire que la musique reste facilement en tête. En outre, l'OST de NieR réussit le prodige d'instiller une ambiance particulièrement propre et crédible au jeu, capable de vous faire fondre en larmes pour peu que vous soyez une personne émotive. Si on ajoute à cela le fait qu'elle reste en totale harmonie avec les lieux que vous arpenterez suivant les moments de l'histoire, on ne peut être que comblé. Les musiques ne manquent pas de nous procurer des sensations fortes. Frissons garantis ! Qui plus est, de nombreuses sonorités au piano renforceront l'aura de NieR, remplissant leurs rôles à la perfection avec des mélodies suaves et particulièrement tristes. Jamais une OST n'avait eu autant d'impact sur moi et réussi à donner tellement de charme et d'attrait à un jeu vidéo. La musique a le don de nous plonger en plein cœur du jeu comme si l'on y était.

 

25jxhyh.jpg

Des robots figureront aussi parmi vos adversaires et il y aura même des boss mécaniques.

 

Que dire des thèmes des boss si ce n'est qu'ils sont vifs, intenses et ensorcelants, avec un air d'opéra dont le rythme est fichtrement emballant. Cette sublime bande-son, nous la devons à Keiichi Okabe, éminent compositeur qui a réalisé un travail d'orfèvre. Cependant, la musique du jeu n'atteint pas la perfection, bien qu'elle n'en soit pas loin. La faute à certains morceaux qui se veulent répétitifs. Mais ce n'est qu'une goutte d'eau dans l'océan par rapport à ce que l'OST représente réellement et à la vision de l'univers du jeu qu'elle nous montre. Il arrive parfois qu'il y ait deux variantes d'un même thème qui se fassent entendre simultanément dans un donjon, ce qui permet ainsi de changer un peu sur le fond sonore. Et si je devais résumer la bande-son en quelques mots, alors je dirais que l'OST de NieR reste d'une qualité rarissime, c'est juste sublime et en parfait accord avec l'esprit du jeu. Nul doute qu'elle vous laissera une empreinte indélébile dans votre mémoire !

 

Une des musiques sensationnelles de NieR. Bonne écoute !

 

Pour ce qui est des bruitages du jeu, ils sont juste convenables: ni gênants, ni extraordinaires. Quant au doublage anglais dont ont bénéficié les personnages, c'est encore un autre atout que NieR cachait bien dans sa manche. Pour faire simple, les voix correspondent parfaitement au le caractère de chaque personnage, et j'irai même jusqu'à dire que ce sont ces mêmes voix qui leur donnent du caractère et une identité propre. Un pur régal pour les oreilles.

 

 

graphismes

 

Premier constat, le rendu visuel de NieR est relativement archaïque, ce qui est d'autant plus déplorable pour un jeu sorti en 2010. Ce n'est pas vraiment le jeu le plus faible au niveau graphique de sa génération car on a déjà vu moins beau sur PS3 et Xbox 360 mais on a un peu l'impression d'avoir un beau jeu PS2 entre les mains. En effet, les textures ne sont pas toujours très lisses pour de la console next gen. Cela se voit bien sur les bâtiments, certaines surfaces et rochers, en plus de manquer de détails sur certaines parties du décor. Il en résulte même un certain vide et un manque de vie dans les décors extérieurs (plaines, vallées, déserts...) qui sont pourtant d'une taille impressionnante.

 

2a5g1aw.jpg

L'Aire, une ville fantôme peu accueillante mais très bien conçue.

 

Justement, le plus souvent, ces environnements extérieurs feront office de champs de bataille pour votre personnage et ses adversaires. Mais comme le plus souvent les groupes d'ennemis sont bien dispersés, vous parcourrez de longues distances vides. Les couleurs n'y changent pas grand-chose car elles se révèlent ternes et monotones. Mais, étrangement, elles conviennent d'une certaine manière à quelques environnements désolés, la raison étant que le jeu se déroule dans un milieu post-apocalyptique. Ceci dit, c'est un peu différent pour les villes où les couleurs sont souvent plus éclatantes. À noter également quelques faibles effets de lumière basiques. Les villes et les donjons ont tout de même le mérite de varier et de ne pas trop se ressembler. Autre point, la caméra a tendance à zoomer lorsque vous bavardez avec des PNJ, faisant que le graphisme devient un peu flou, notamment sur les personnages. Certains joueurs pesteront peut-être contre ce détail.

 

21n019e.jpg2liil2b.jpg

1ptm5u.jpg

Les combats contre les boss peuvent se dérouler en plusieurs phases où leur stratégie change, ce qui les rend passionnants.

 

Pour ce qui est de l'animation, c'est juste correct, il n'y a pas trop de ralentissements mais les mouvements du héros sont rigides par moment et manquent parfois de souplesse lors des combats. Il arrive aussi que quand on affronte des hordes d'ennemis, les pixels se distinguent sans mal sur les contours des éléments vivants. Dans ces moments-là, le moteur du jeu perd un peu en fluidité. Paradoxalement, le chara-design et certains effets magiques comme les sorts lancés dans les cinématiques ont bénéficié d'un meilleur traitement, graphiquement parlant. Les expressions faciales des personnages, pourtant loin d'être exceptionnelles, ont le mérite d'être bien peaufinées et les traits des personnages (plissements des yeux, mouvements labiaux...) parviennent à faire ressortir leurs sentiments en toutes circonstances. Toutefois, cela se remarquera moins sur le héros dont le regard semble un peu figé et peu expressif par moment, sans parler du fait qu'il est un peu ridé. En même temps, il a une quarantaine d'années mais tout de même, un petit effort aurait pu être fait de ce côté-là. D'un autre côté, cela nous change un peu d'incarner un personnage d'âge moyen par rapport aux héros juvéniles qui sont souvent mis au cœur de l'histoire dans les jeux vidéo. Surtout dans les jeux d'action et les Action-RPG.

 

i3rw29.jpg

Ici, c'est Kainé qui se taille la part du lion.

 

C'est le studio Cavia qui a développé NieR. Soulignons que Cavia doit sa renommée à la série Drakengard, qui est en quelque sorte l'ancêtre de NieR puisque tous deux gardent le même esprit au niveau de l'ambiance, de certaines thématiques et de l'univers. Il est fort probable que ce soit pour cela que les graphismes sont loin d'être alléchants car Drakengard 1 et 2 n'ont pas eu droit à des graphismes soignés, Cavia n'ayant jamais vraiment mis le paquet en termes de rendu visuel.

 

2sb61kn.jpg10xbmsj.jpg

Les péripéties et les batailles ne manqueront pas avec les loups du désert.

 

Concernant les cinématiques, elles ponctuent l'aventure de manière cohérente. Les quelques rares à être réalisées en images de synthèse sont assez jolies et même encore aujourd'hui, elles n'ont pas à rougir en comparaison des productions actuelles. Une des particularités de NieR est que, suivant le lieu où vous évoluez, certaines phases de gameplay passeront en vue latérale en adoptant un style rétro (un peu comme un jeu de plateforme 2D). C'est le cas dans certains endroits avec des obstacles ou quand vous entrez dans une taverne en ville pour converser avec des PNJ. Cet aspect visuel apporte un certain charme "Old School" au titre. Graphiquement donc, ça ne vole pas haut, mais si vous accrochez au reste, vous passerez outre ce critère si tant est que vous n'êtes pas réfractaire à une technique graphique à la ramasse.

 

 

Gameplay

 

Malgré ses apparences de BTA (Beat Them All) à la Devil May Cry, NieR n'en demeure pas moins un Action-RPG pur et dur. Si certaines déficiences visuelles se remarquent facilement, le gameplay reste très bon avec notamment l'utilisation des Vers Scellés (des sorts bien réalisés au cours des batailles et des cinématiques) qui confèrent énormément de dynamisme aux combats.

Au début, nos options sont relativement limitées et basiques: une touche pour attaquer et exécuter des combos, une autre pour lancer une attaque lourde, une autre pour sauter, et encore une autre pour interagir avec les PNJ ou faire une action contextuelle. Rien qui sorte de l'ordinaire, ce sont là des commandes inhérentes à la plupart des BTA classiques. Par défaut, les gâchettes inférieures de la manette servent à se défendre et à esquiver, tandis que les gâchettes supérieures sont destinées à accueillir des sorts une fois que vous serez en possession du Grimoire Weiss. Et c'est là que votre panel d'actions va s'étoffer de fil en aiguille. Ainsi, vous pourrez attribuer des sorts aux gâchettes du pad mais il est vivement recommandé de garder une fonction de parade et d'esquive pour combattre efficacement.

 

mt718h.jpg

Emil vous donnera un coup de main avec son pouvoir de pétrification pour nettoyer le manoir des créatures qui l'infestent.

 

Les pouvoirs magiques qui vous sont octroyés par le grimoire Weiss sont appelés Vers Scellés. Votre barre de magie se recharge progressivement avec le temps. Le menu devient alors plus complet (inventaire, sorts, armes, informations diverses, etc...), à mesure que vous progressez dans l'histoire en résolvant des énigmes simples et en terrassant des boss. Et c'est là que l'aspect Action-RPG apporte une grande dimension tactique au titre.

 

2uxuyw7.jpgifsrwi.jpg

Avec certains Vers Scellés, Nier peut empaler ses ennemis mais également se servir de piques explosifs pour se protéger tout en blessant les Ombres proches.

 

Lorsqu'ils sont bien employés, les Vers Scellés s'avèrent être d'une aide précieuse. Ils sont principalement offensifs pour la plupart mais certains vous protègent des sorts adverses tandis que d'autres servent à piéger vos ennemis. Mais ces magies, même si certaines ne sont pas toujours utiles, ne sont pas spécialement nombreuses et ne se développent pas automatiquement. Pour pallier à cela, des qualificatifs (parfois abandonnés par les Ombres occises) sont à votre disposition pour renforcer vos Vers Scellés ou d'autres attributs. Suivant leurs types, les qualificatifs sont respectivement assignés à trois catégories: Sorts, Armes et Techniques. À titre d'exemple, un qualificatif PM-10% associé à un sort réduit votre consommation de magie de ce même sort de 10%. De même, un qualificatif de défense +15% ou de défense magique +15% associé aux techniques défensives et évasives (Parade et Esquive) augmentera votre défense physique de 15% ou votre défense magique de 15%. D'autres encore augmentent votre force de frappe ou votre puissance magique selon qu'ils soient affectés à des armes ou à des sorts. Leur efficacité et la probabilité que certaines compétences passives se déclenchent dépendent d'une base de pourcentage allant respectivement de 2%, 4%, 6%, 8%, 10%, 12%, 15%, 20%, 25%, jusqu'à 30%.

 

107p2js.jpg

Il ne faut jamais sous-estimer le rayon d'action des Vers Scellés ! Ces Ombres l'ont appris à leurs dépens.

 

Parlons à présent des armes. Elles sont classées en trois types: Armes à une main (légères mais peu puissantes), Armes à deux mains (lourdes mais très puissantes) et Armes d'Hast (lances faciles à manier et modérément puissantes). Elles peuvent être trouvées un peu partout ou achetées à des marchands dans les villes.

 

6gh0mp.jpg

Parfois, il vous faudra faire des pieds et des mains pour obtenir des objets rares afin d'améliorer votre arsenal.

 

Les armes sont particulièrement nombreuses pour ce type de jeu et peuvent être customisées via des matériaux acquis chez le forgeron. Les commandes sont faciles à prendre en main mais les actions du personnage ne sont pas toujours au top. En effet, la maniabilité se révèle parfois un peu lourde, les mouvements de votre avatar un tantinet saccadés ou mécaniques et le temps de récupération après une attaque infligée ou essuyée (surtout en tombant et en se relevant) est un peu trop long. Sans parler du fait que les sauts du héros manquent quelques fois de précision (c'est d'autant plus vrai dans les phases de plateforme vues sous un angle 2D). Dommage d'ailleurs que l'éventail des actions du héros soit un peu restreint et qu'il n'y ait pas d'icône de verrouillage quand l'ennemi le plus proche est visé. Cela peut porter à confusion au milieu d'un nombre important d'opposants.

 

2zio8pt.jpg

Le laboratoire où vous affronterez des légions d'Ombres est un donjon assez long mais fructueux en EXP.

 

Un aspect intéressant du gameplay est un mode où la caméra passe en vue aérienne, une sorte de perspective cavalière assez éloignée mais avec une importante inclinaison en hauteur. Cela apporte une nouvelle dimension de jeu. D'autres phases de jeu passeront en mode de vue aérienne mais façon 2D en nous laissant l'occasion d'ajuster la visée des sorts à lancer à l'aide du stick droit, à l'image d'un Shoot'em up.

NieR foisonne de quêtes secondaires qui ne se résument pas toujours à chasser une cible et à revenir auprès du client pour réclamer sa récompense (quoique, de temps à autres, si). Vous serez surtout amené à chercher des gens, à cueillir des plantes ou des ingrédients pour cuisiner, à chercher des minéraux pour forger vos armes, à parler avec des gens dans un ordre précis, entre autres.

 

2qn5bbt.jpg

Bien souvent, les villageois vous proposeront des quêtes susceptibles de vous rapporter de l'argent et des rapines.

 

Ces quêtes sont amusantes même si quelques-unes se révèlent un peu barbantes. Certaines d'entre elles sont étroitement liées mais ne se débloquent pas forcément à la suite les unes des autres. Tout dépend de votre progression scénaristique. Les quêtes secondaires n'apportent strictement rien au scénario mais elles ont le mérite d'en apprendre un peu plus sur la culture et l'histoire des villes.

 

2nk6mf6.jpg2nobx0.jpg

Il y a des points d'eau pour pêcher dans chaque ville et certaines zones de la mappemonde, et vous pourrez entretenir votre potager à coté de votre maison.

 

Tout cela est donc un peu classique au final mais s'il y a deux quêtes originales dans NieR où il faudra faire preuve de patience et de persévérance, c'est bien la pêche et le jardinage. Ces deux quêtes peuvent vous rapporter des objets rares et renflouer votre porte-monnaie en revendant les objets superflus que vous aurez ainsi gagnés. Autre particularité, c'est de vivre des rêves racontés sous forme de textes à l'écran. Ici, le but est de résoudre une sorte d'énigme avec des mots en répondant juste aux questions du songe.

 

a5f7np.jpg

Aussi invraisemblable que cela puisse paraître, vous entrerez parfois dans les rêves des gens pour résoudre leurs problèmes.

 

Les mots ont d'ailleurs un certain pouvoir sur la réalité du jeu et le rendent ainsi toujours plus innovant. Mais le mieux est d'en faire soi-même l'expérience pour s'en convaincre. Durant vos voyages dans les terres arides et désolées de NieR, vous serez contraint de faire des allers-retours fréquents entre les villes et les donjons, tout en passant par la carte du monde qui fait jonction entre les différents lieux. Faire la navette plusieurs fois peut s'avérer fastidieux à force mais sachez toutefois qu'il y a des moyens de transport à votre disposition comme le sanglier (à condition de le vaincre) dont la maniabilité est capricieuse et le bateau dans la deuxième partie de l'aventure qui permet de rallier un endroit à un autre en un éclair, mais pas tous. Hélas, les endroits du jeu ne sont pas très nombreux et d'un point de vue scénaristique, c'est compréhensible puisque nous nous trouvons sur des terres chaotiques.

 

qxozti.jpg

Les Ombres se servent souvent de projectiles magiques mais peuvent également adopter plusieurs formes.

 

Une certaine redondance s'installe à mesure que vous explorez à nouveau les donjons (y compris lorsque certaines quêtes annexes vous amènent à refouler un lieu que vous aviez visité auparavant). Nous finirons par connaître par cœur la géographie de l'univers de NieR à force de faire des va-et-vient alors même que nous sommes encore loin d'en voir le bout. En fin de compte, le monde de NieR n'est pas aussi vaste qu'il n'en a l'air. Néanmoins, si l'univers de NieR peut sembler un peu réduit, il ne manque pas de charme grâce à ses petites idées mélangées au Hack'n'Slash classique.

 

25p3amd.jpg

Les combats sont violents et le jeu ne lésine pas sur l'hémoglobine. Âmes sensibles s'abstenir.

 

Il est vrai que le titre est linéaire dans un premier temps, et ensuite qu'on repasse souvent par les mêmes endroits car la trame l'exige. Mais ce jeu a plus à offrir qu'il n'y paraît pour peu que l'on s'y investisse. De fait, la richesse de NieR se trouve essentiellement dans son scénario, son background et son ambiance. Quant à la durée de vie du soft, elle reste honorable pour un Action-RPG. Il vous faudra environ une quinzaine heures pour plier l'affaire en allant droit au but. Mais si vous visez le 100%, attendez-vous à une bonne cinquantaine d'heures de jeu en passant naturellement par les "après-jeux".

 

14jnmtj.jpg13yi1px.jpg

Nier, Kainé et Emil voyageront ensemble presque partout dans la seconde partie du jeu.

 

 

Conclusion

 

NieR s'avère être un savant mélange d'originalité et de classique, hybride de plusieurs genres de jeux vidéo (Aventure, Plateforme, Shoot'em up...). Cela vient rompre un peu les codes du Japan-RPG et rend par ce fait cette production de Cavia atypique. Et c'est pour cette raison que tout le monde ne l'appréciera pas. Si techniquement, le titre souffre de quelques carences, celles-ci sont largement compensées par une histoire émouvante qui mérite d'être vécue, une OST divine à vous faire pleurer, un système de combat classique mais dynamique, ainsi que quelques petites idées bienvenues.

En définitive, NieR bénéficie d'un background très étoffé grâce à des personnages fort mémorables et capables de véhiculer une foultitude d'émotions, le tout opérant dans une ambiance d'une grande profondeur. On y accroche tellement bien qu'on aura la gorge nouée à plus d'une occasion en raison des scènes poignantes et touchantes, très intenses. Un excellent Hack'n'Slash qui, sans être la claque ultime, peut vous faire passer de très bons moments ludiques. Par conséquent, il ne tient qu'à vous de vous y essayer si vous faites abstraction des graphismes désuets car pour le reste, NieR vaut vraiment le coup !

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 year later...

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...