• Bienvenue sur le forum d'Otaku-Attitude !

    Notre Forum est une communauté complètement Baka ou nous partageons sur les mangas, animes, jeux-vidéos, dessins, films, IRL, Japon et tout un tas d'autres sujets !

    Inscrivez vous sur le forum et présentez vous pour que nous puissions en savoir un peu plus sur vous !

Shisaï

City Hall

Messages recommandés

City-hall-ankama.jpg

 

Synopsis : Imaginez un monde où tout ce que vous écrivez prendrait vie. Imaginez maintenant qu’un individu utilise cette arme avec les plus sombres desseins... À situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle, les forces de police de City Hall n’ont d’autre choix que de faire appel à deux des plus fines plumes de Londres : Jules Verne et Arthur Conan Doyle ! (source : Manga News)

 

J'ai craqué sur le coffret collector de la série, qui regroupe les 3 premiers tomes composant la première saison et un petit carnet fort sympathique. Je dois avouer que si les objets sont de bonnes factures, je ne suis pas très enthousiasmé par les manfras en eux-mêmes (car oui, cela a été dessiné par Guillaume Lepeyre et scénarisé par Rémi Guérin). Mais pour le coup, pas vraiment de cocorico, je trouve que le dessin est bon mais pas extraordinaire sur la longue, les scènes d'action se révélant parfois brouillons. Quand au scénario, c'est un shônen très très classique, avec des personnages attendus (merci d'ailleurs au personnage féminin pour le point boobs, ça manquait tiens ...) et pas terriblement attachants. Globalement, le point fort de City Hall c'est probablement le choix et l'époque et de l' univers steampunk, parce que se balader à Londres avec des personnages habillés en queue-de-pie c'est toujours classe. Le melting pot de personnages historiques est aussi toujours amusant, qu'on sorte Lovecraft et un gros poulpe, ça fait sourire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne pensais pas qu'il y allait y avoir un topic dessus, ma soeur me l'a ramené de la bibliothèque et je ne l'avais jamais vu auparavant :d

 

J'ai lu le premier cycle (les 3 premiers tomes donc) et je rejoins en très grande partie ton avis : les personnages sont très (trop ?) stéréotypés, Earhart ne servant pour ainsi dire strictement à rien. Je n'ai pour l'instant réussi à m'attacher à aucun d'entre eux (peut-être Houdini quand même ^^). Les scènes de combat auraient pu être intéressantes mais le dessin est trop confus, on n'y comprend pas grand chose, si bien que je tournais rapidement les pages pour voir l'issue de l'affrontement plutôt que de me fatiguer les yeux à décrypter les différents mouvements.

 

Cependant, l'univers et le cadre sont originaux et on observe un rebondissement intéressant dans les derniers chapitres, je vais donc poursuivre ma lecture je pense.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alors j'en avais entendu parler depuis un moment déjà, mais je n'avais pas plus que ça l'intention de le lire.

Mais comme je suis tombé chez ma mère sur le tome 1 emprunté à la bibliothèque, et que j'avais du temps libre, je me suis dit, pourquoi pas. d'autant que je suis toujours un peu curieux que je tombe sur un manga fabrication française.

Fait amusant, le dit tome 1 était dédicacé par Rémi Guérrin (l'auteur).

 

Pour ce qui est du contenu, niveau dessin, j'aime bien, pas exactement le style jap, ça change un peu c'est bien. Par contre une ou deux imperfections par ci par là, et une léger manque de clarté sur certaines scènes d'action; mais ça reste bon, le genre de défaut qui peut se corriger au fil des tomes.

Niveau histoire et univers, on a les versions manfra de Jule Verne, pour qui j’attends de lire d'avantage pour voir ce que vaut réellement le perso.

le jeune Arthur Conan Doyle, aux très bonne capacités d'observation pour qui j’attends de voir si ce talent sera exploité de façon ingénieuse et/ou recherchée niveau scénario.

Amelia Hearart, dans le rôle de la femme d'action qui porte des tenues échancrée. j'aime bien les perso de femme d'action, mais le coté féministe du perso semble un peu lourdement, ou maladroitement mis en place (Peut-être seulement au moment de son arrivée, à priori, donc j'imagine que c'était juste pour introduire la demoiselle en mode "je me laisse pas marcher sur les pieds et j'ai pas ma langue dans la poche"). du coup...j'attends de voir.

À part ça cohabitent dans ce petit univers steampunk Malcolm X en tant que maire de Londres, Eliott Ness, al capone et d'autres figures historiques qui ont la classe. Ressort avec lequel j'ai toujours un peu de mal au début, mais qui est passé finalement sans problème. Et même sans être spécialement amateur de steampunk, ça se lit tranquillement.

Après, je n'ai pas trouvé ça mauvais, mais je n'ai pas non plus été happé par le truc. Je ne trépigne pas d'envie de lire la suite.

Mais ça à du potentiel, y'a de bonnes idées, qui bien exploitées pourront donné quelque chose de très bon (à condition de tacher de ne pas être trop prévisible). Disons que je lirais surement le tome 2 quand j'irais chez ma mère et que quelqu'un l'aura emprunté à la bibliothèque.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Disons que je lirais surement le tome 2 quand j'irais chez ma mère et que quelqu'un l'aura emprunté à la bibliothèque.

Ainsi donc, je mis les mains sur la suite, et ainsi donc je lus cette suite, jusqu'au tomes 3.

Au final, notre ami Jule me donne un peu l'impression que je l'ai vu ailleurs (je veux dire, il manquait au perso ce petit quelque chose qui fait un perso unique, différent), mais il est tout de même sympathique, et il a fait quelques saillies amusantes dans ces demonstration d'égo.

Rien à redire en ce qui concerne Conan Doyle, mais rien à dire non plus. Pas d'attachement particulier pour le perso pour l'instant, mais il remplit parfaitement sa fonction dans l'histoire.

Et enfin, Amelia, reste d'une utilitée [/b]trèèèès[/b] relative tout le long de l'histoire. pas à la hauteur pour une heroine principale. Elle est là, elle pourrait ne pas y être sans que le scénario n'en soit trop chamboulé.

Pour le négatif, il y'a ce petit manque de temps en temps, ça à du mal à se démarquer au niveau de l'humour ou des personnages qui donnent parfois une impression de déjà vu. mais ça tend à aller en s'améliorant, je pense. Du coup, on voit parfois venir certains retournements de situations ou révélation entre 2 pages et 3 tomes à l'avance (pas tous, bien entendu et heureusement, il y'a quelques surprises à l'occasion).

Ça reste une bonne lecture, les papercut ont du style (et en fait de style, il semble que Guerrin et Lapeyre fassent tout de même attention à ce que chaque auteur ai son style de papercut différent, bien vu de leur part, ça), En exploitant bien le concept, il y'a matière à faire des choses intéressantes.

Bref, j'ai vu le tome 4 quelque part par ici, je le lirais, je pense que le prochain cycle à du potentiel.

 

 

logiquement, si ils veulent lever la confusion entre le vrai et le faux Pierre Verne, il leur faudra retrouver la feuille de la description du black fowl pour le détruire. mais Shelley, et peut-être d'autres alliés ou hommes de main de black fowl voudront y parvenir avant eux.

Sans doute aussi l'occasion de quitter Londres, puisque Pierre avait avouer que ce que cherchait le corbeau se trouvait à Paris. Du coup, coté nouveaux personnages, on risque de voir apparaitre de la figure historique française, donc.

j’attends de voir comment sera exploité le papier, par la suite, et surtout... Quand verra t-on les personnages emblématiques de la littérature évoluer aux cotés de leurs auteurs? Assurément la finalité du concept des papercut autonome, si l'histoire dure suffisamment longtemps pour voir Arthur C.Doyle évoluer, verra t-on Arthur face à Sherlock Holmes?!

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant