• Bienvenue sur le forum d'Otaku-Attitude !

    Notre Forum est une communauté complètement Baka ou nous partageons sur les mangas, animes, jeux-vidéos, dessins, films, IRL, Japon et tout un tas d'autres sujets !

    Inscrivez vous sur le forum et présentez vous pour que nous puissions en savoir un peu plus sur vous !

Kent

Edogawa Ranpo

Messages recommandés

Edogawa Ranpo, pseudonyme de Tarō Hirai, né en 1894, était un des fondateurs du genre policier d'investigation populaire au Japon. Son nom de plume provient de la transposition en phonétique japonaise du nom d'Edgar Allan Poe, auteur qu'il appréciait particulièrement.

 

Pour l'instant, je ne vous parlerai que de la nouvelle "La proie et L'ombre" car je n'ai pas encore lu d'autres œuvres de lui.

 

La proie et L'ombre (陰獣, Injū) - 1925

La_proie_et_l_ombre.jpg

Contient aussi la nouvelle Le Test psychologique (心理試験, Shinri Shiken - 1925

Version française : Philippe Picquier, 1994

 

Résumé - Je cite la préface de l'édition française :P

 

Edogawa Ranpo (1894-1965), de son vrai nom HIRAI Tarô, est le fondateur de la littérature policière au Japon. Dès 1922, il écrit sur le modèle de Poe ou de Conan Doyle qu’il admire et conquiert rapidement la célébrité sous son pseudonyme choisi en hommage à Edgar Allan Poe.

Écrivain prolifique, malgré sa légendaire tendance à fuir ses éditeurs : quarante-quatre nouvelles et trente-et-un romans ; puis autant, après 1935, de récits pour enfants. MISHIMA Yukio, qui appréciait son œuvre, adapta et joua un rôle dans la pièce qu’il tira d’un de ses romans, Le Lézard noir.

Dans La Proie et l’ombre, drame subtil noué de soie et de sang, le narrateur, Ranpo lui-même, tenu sous le charme de l’épouse de la victime, s’attache à élucider le meurtre commis par un autre auteur de romans policiers. Subjugué par la trop belle victime – mais comment ne pas lui pardonner de s’être laissé prendre au piège de la belle Shizuko qui se laisse si aimablement fouetter ! – il va se perdre dans le miroir de ses habiles déductions de romancier, sans vraiment trouver la sortie de ce labyrinthe envoûtant et poisseux où l’érotisme et le crime se rejoignent dans la même exigence esthétique.

Intrigue conduite, comme dans ses autres romans, par une logique implacable, de subtils rebondissements et des mises en scène d’un goût morbide, obsessionnelles même. Edogawa Ranpo apposait à côté de sa signature : « Le monde visible est chimère, la réalité se trouve dans les rêves de la nuit ». On aimerait citer Edgar Allan Poe lui-même écrivant : « Je n’ai pu aimer que là où la mort mêlait son souffle à celui de la beauté ».

 

Avis :

 

Le format court (une centaine de pages je pense, sur ma kindle c'est dur à dire desfois) va bien aux gens comme moi qui lisent assez peu. J'ai vraiment apprécié le style d'écriture de la traduction, très fluide et agréable à parcourir. L'histoire est compréhensible et tous les éléments du mystère sont élucidés et détaillé point par point. Je compte attaquer un autre de ses bouquins rapidement.

 

Le dernier quart de l'édition est consacré à la nouvelle "Le Test psychologique". Il s'agit d'une histoire dans laquel un étudiant fauché va réfléchir à un plan criminel parfait pour récupérer une belle somme d'argent. Cette nouvelle a peut-être un peu vieilli comparé à l’œuvre précédente. Probablement sur les méthodes d'analyses policières. ça reste tout de même sympa à lire pour 10 minutes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ça faisait longtemps que j'avais pas lu du roman criminel depuis les dix petits nègres et tokyo zodiac murder. Je savais pas qu'il existait d'autres romans policiers japonais traduit merci ! (bon j'ai pas cherché aussi). En plus y'en a d'autes de lui traduit ! Bonne nouvelle ça. Des mises en scène morbide ça fait envie ! Merci de m'avoir fait découvrir cet auteur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Depuis j'ai lu "Le Démon de l'île solitaire", vraiment bien aussi ! L'avantage c'est que c'est des romans de 250 pages, du coup ça se lit vite et bien. C'est toujours aussi fluide et j'aime bien ce mélange horrifique-enquête. ça fait presque Lovecraft.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Effectivement, en une journée ou deux, comme ça pas le temps d'oublier des détails ! Surtout pour des romans policiers, c'est dommage d'oublier des éléments. Oh ça te fait penser à du Lovecraft, y'a de grande chance que ça me plaise dans ce cas ! Un beau mélange en effet, après j'aime bien quand y'a du surnaturelle et qu'on se demande si c'est vraiment l’œuvre d'un humain.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant