• Bienvenue sur le forum d'Otaku-Attitude !

    Notre Forum est une communauté complètement Baka ou nous partageons sur les mangas, animes, jeux-vidéos, dessins, films, IRL, Japon et tout un tas d'autres sujets !

    Inscrivez vous sur le forum et présentez vous pour que nous puissions en savoir un peu plus sur vous !

Azar0n

Le milieu hiki en France.

Messages recommandés

J'avais envie de partager un article qui laisse s'exprimer les hikikomoris de France. Vu que c'est un phénomène encore marginal mais qui risque de se développer, je pense que ce n'est pas inutile de s'y intéresser maintenant.

https://www.20minutes.fr/high-tech/2291903-20180619-hikikomoris-francais-fui-monde-car-trop-dur-trop-brutal-trop-insecurisant-trop-injuste-trop-degoutant

En tout cas je les aimes bien, ils sont très ouverts d'esprit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il faudrait qu'ils viennent sur OA , des fois quand tu vois le monde extérieur tu pourrais être tenté de faire de même

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je ne suis pas un hikikomori a proprement parlé, j’ai jamais réussi a m’enfermer dans ma chambre plus d’une journée^^, mais j’était la même situation, a haîr le monde extérieur et a me sentir en insécurité dès que je mettais le pied dehors, je passais mes journées chez moi devant mon pc et mes bouquins !
Le problème ne sont pas liées a ce qui passe a l’extérieur comme on pourrait le croire mais a l’intérieur de soi !
Souvent du a un passée scolaire difficile, je suis dyslexie / dyspraxie et hypersensible, on a du mal trouver notre place et on se sent rejeté, reléguer a des erreurs !
La plupart accepte cet image qui détériore notre estime et nous projette dans un cercle vicieux ou on fait face a toutes nos peurs et souffrances ! 
Le problèmes ne vient pas du mode de vie (chacun fait ce qu’il veut pour son bonheur) mais si c’est un choix ou un non choix !
Moi, au départ j’avais ce mode de vie pour me protéger de la réalité maintenant j’ai toujours ce même mode de vie (qui est ancré en moi) je me sens bien, je n’ai pas besoin de me cacher ! Même si j’ai toujours des difficulté socialement !
 
Bref un phénomène plus complexe que s’en a l’air !
Voilà, pour mon témoignage :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 41 minutes, Zade a dit :

Je ne suis pas un hikikomori a proprement parlé, j’ai jamais réussi a m’enfermer dans ma chambre plus d’une journée^^

 Pas bien dur pourtant ^^ .

Pour l'hypersensibilité je comprends, la plupart le sont. Le principal c'est que tu te sentes bien. Personnellement je suis encore en contact avec le monde extérieur car je vais à la fac. Mais à part ça je préfère me couper de toutes véritables relations. Pourtant je supporte plutôt bien le regard des autres, pour faire mes course je prends 2 heures pour y aller à pied au lieu de prendre le tram ou la voiture (non je ne conduirait plus jamais de ma vie, ça fait de économies, bon pour la santé, plus de stress et en plus c'est écologique)). Ca fait ma promenade comme ça. Je pense que c'est un non choix pour beaucoup au départ, une certaine résignation, puis certains adoptent le mode de vie créer durant cette période comme toi, en acceptant cette situtation. Je pense que la peur souffrir de nouveau et de faire du mal joue beaucoup. J'ai parlé avec quelqu'un qui me disait qu'il était très proche d'une fille mais qu'il refusait d'aller plus loin car elle était avec un autre gars, il voulait pas devenir le genre de salaud qui l'avait fait souffrir. Puis personnellement j'ai l'impression que notre monde fonce droit dans un mur et ça me met encore plus mal à l'aise. Puis j'ai remarqué l'élément que il n'y avait plus de motivation car celui avec qui je parlais ne voyait pas l'intérêt de bien s'occuper de lui. Comme tu le dit, par manque d'estime de soi il, il ne considérait pas qu'il méritait quoi que ce soit, et donc il faisait de moins en moins de choses.

Après personnellement je trouve que ce mode de vie est pas trop mal, ça laisse le temps de s'intéresser à pleins de sujets différents qu'on ne prendrait pas le temps de s'intéresser sinon. Puis suffit de trouver un sens à l'hikikomorisme pour avoir un bon mode de vie, s'alimenter correctement en s'améliorant pour cuisiner, on peut s'intéresser à pleins de nouvelles choses, c'est pas le temps qui manque. J'ai bien vécu 8 ans de ma vie dans une assez grande solitude (hormis ma famille) et je le vivait plutôt mal. Mais en avoir conscience et l'accepter peut mener à améliorer son moral. Puis en vivant seul et plus avec ses parents ça permet de vivre sans cacher moins de choses et être jugé constamment, on se sent libéré d'un poids je trouve.

Merci pour ton témoignage Zade ! Et si tu veux m'en dire plus sur ta façon de vivre aujourd'hui j'en serais heureux (en mp ou autre), si ça ne te dérange pas bien sûr.

Modifié par Azar0n

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chaque problème génère une opportunité, en l’occurence le fait d’être seul, de s’adonner totalement a ces passions ! Je te rejoins parfaitement sur le dernier point, trouver un sens a la vie, pour moi c'est réaliser mon rêve d'enfant : vivre ma propre aventure et devenir un héros inspirant, je me découvre moi même et la vie puis je partage mon expérience sur ma chaine yt.
Je vis aussi chez mes parents, j'ai parfois ce sentiment de solitude liée manque affectif qui apparait mais j'arrive a le gérer, en restant en mouvement ! L'important est de toujours aller de l'avant !
Et oui, je serai aussi intéressé de voir quels sont tes habitudes, tes routines, tes objectifs etc...^^
 
 
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tes vidéos m'ont fait un bien fou, vraiment ! J'était un peu déprimé ce soir je sais pas pourquoi ^^'

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Conférence à l'université de Toulouse II, Hikikomori et taijin kyôfush :

https://www.canal-u.tv/video/universite_toulouse_ii_le_mirail/hikikomori_et_taijin_kyofusho_nicolas_tajan.14241

Effectivement l'hikikomorisme n'est pas un trouble mental comme chercher à le prouver trop souvent les psychologues. On ne peut pas nier que certaines personnes atteins de troubles psychologiques préfères se désigner comme hikikomori que par leur trouble mental, mais ce n'est qu'une infime partie des cas. Personnellement je pense que les personnes atteintes du trouble de la personalité évitante vont plus facilement adopter ce style de vie, j'ai pu parler avec une personne qui s'y reconnaissait.

Modifié par Azar0n

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quelle est la chaine youtube de Zade ? 

Après, c'est aussi un cercle vicieux. Quand on ne parle pas trop aux gens, on ne fait pas vraiment de rencontres, et parfois les gens avec qui on accroche le plus sont aussi solitaires et refermés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Après quand tu as une personnalité évitante, ce n'est pas tant les gens que la relation qui te rend malade. Et va dire à quelqu'un que tu veux pas sortir xD. Après comme le dit un article, certains hiki utilisent internet pour avoir une maîtrise sur leurs relations humaines. Chacun crée sa bulle social comme il le souhaite. Les cas sont très différents les uns des autres. Mais oui, le fait de ne pas faire de rencontre ne va pas aider. Après faut pas croires qu'ils n'ont aucune vie sociale, elle est juste très limitée et se contente souvent de personnes de confiance.

Pour la chaine de Zade je le laisse te contacter.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, oui, pas forcémment toi. Mais 1,5% de la population le sont.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'ailleurs un reportage suisse sur la solitude

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pour continuer dans le move, la dernière vidéo de Solange sur son ami no life 3 ans après, c'est très inspirant de voir son évolution même si il en a pas tout fait conscience, la coquille est dur mais se brise peu a peu ! :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

c'est intéressent , pour ma part moi aussi j'ai un petit cote Hermite limite hiki . moi en générale je sort juste pour allez faire le course ou pour le taf sinon la plupart de mon temps libre je le passe dans ma grotte .

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu sais je pense que c'est lié a l'enfermement . plus tu restes chez toi , plus tu es isolé et tu parle a peu de monde. Du coup quand tu finis par sortir dehors ça te rend anxieux et tu te sens mal face au autre .

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'un côté on peut se sentir mal devant les autres avant de s'enfermer. Après c'est sûr que s'isoler n'arrange pas les choses, au contraire, je suis d'accord avec toi Vinland.ça fait du bien au départ mais après le décalage est encore pire.

Modifié par Azar0n

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
C’est avant tout un isolement de soi, on se coupe de qui on est et donc de facto du monde. Pour avoir mener mon enquête, c’est du a un passé scolaire / familiale difficile, blessé dans leurs amour propre (blessure d’abandon, humiliation, rejet), de plus la pression de la société qui enfonce le clou, ce qui fait que c’est des enfants qui ont cesser de grandir (sans jugement, j’était dans ce cas là aussi)
 
Quand tu t’isole par besoin = choix = puissance 
Quand tu t’isole pour ne pas subir = contrainte = impuissance
 
Et pour passé de l’un a l’autre, il faut changer de niveau de conscience comme le dit Einstein « On ne peut résoudre un problème avec le même niveau de conscience qui l’a crée ! » 
 
Modifié par Zade

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis d'accord avec toi Zade. Mais je pense qu'il existe d'autres facteurs. Enfant roi au japon par exemple (ça peut être le contraire aussi, père très autoritaire, enfin y'a souvent les deux inverses) . La plupart des cas viennent de classe moyenne et vivent dans un certains conforts et voient que l'avenir c'est dégradé.Certains psy ont développé l’idée que c'est pour éviter une pathologie psychique ou un effondrement dépressif trop intense que les gens finissent par avoir ce syndrome. Y'a aussi le mother complex et la rupture avec le père mais on a découvert que c'est pas si vrai que ça au final. Puis un hikikomori français est-il le même qu'un hikikomori japonais ? Sachant qu'on ne vie pas dans le même environnement. L'addiction à internet et aux jeux vidéos a été avancé mais au final ça sert surtout à passer le temps, à garder un contact avec le monde. Puis je peux dire que bon nombre n'ont même plus la force de jouer à un jeux vidéo. Y'avait quelqu'un qui passait son temps à faire des rêves lucides, un autre qui passait son temps à lire. La culture otaku n'est pas adopté par tout les hikikomoris, mais vue qu c'est une culture d'intérieure beaucoup le sont aussi. Puis y'a eu des cas de personnes qui se sont plus retirés car ils n'arrivaient pas à comprendre qu' autrui puisse avoir des sentiments et qu'ils faisait du mal car ils n'avaient pas conscience qu'autrui puisse avoir mal (le cas d'Ideto Iwai). Certains craignent de faire du mal. Je voyais souvent des gens dire qu'ils ne voulaient plus blessé ou être blessé, naïveté abusée. Je pense que c'est trop rapide de dire que y'a que des ijime (brimade), même si c'est souvent le cas. Après entre agresseur et agressé la frontière est des fois minces. L'hypersensibilité est souvent présente. Je pense que c'est plus une rupture avec le lien relationnel qu'avec la société de base. Même si y'a souvent une forte contestation de la société. Hors de l'aspect relationnel ça peut être aussi un surmenage je pense.

Y'a aussi des personnes avec schizophrénie, retard mentale, phobie sociales qui préfèrent se dire hikikomori, c'est plus rassurant pour eux je pense.

Mais tu met le point sur quelque chose d'important Zade, sur le changement de niveau de conscience. Pour s'en sortir je pense qu'il faut faire un travail sur la représentation qu'on se fait  du monde.  Mais sur le coup de cesser de grandir je ne suis pas sûr. Certains ont adopté des véritables modèles de vie, travail par internet. Car oui ce ne sont pas juste des enfants. Le phénomène au japon a commencé dans les années 90 et y'en a plein qui était ado en 90 mais qui le sont toujours en 2018. C'est même un possible futur problème économique au japon avec leur vieillissement : http://www.lalibre.be/actu/international/le-japon-face-au-vieillissement-des-hikikomori-ces-reclus-de-la-societe-5aab5f56cd702f0c1a577bca

Je pense que le phénomène est encore pas assez étudié pour le comprendre, c'est un des problèmes post moderne. On a pas encore assez de recul. Après les ermites c'est pas du nouveau non plus xD Mais bon les moines le faisait avec plus de joie. C'est peut être un résultat du nihilisme négatif décrit par Nietzsche aussi. Même si je ne pense pas trop, c'est plus un abandon relationnel je pense. Qui engendre déprime et retrait du travail ou de l'école et toutes autres activités extérieurs. J'avais lu un truc sur les gens qui n’arrivaient pas à prendre de décision, c'était car ils avaient décidé à un moment de leur enfance de décider de ne plus prendre de décision, "plus une personne est indécise, et plus elle sait, au fond d’elle-même, ce qu’elle doit faire. Ne rien décider, et donc ne rien réaliser, c’est aussi garder intacte l’illusion de sa toute-puissance ".

Je mélange tout mais tant pis. Tout les cas sont différents de toute manière, bien que y'ai des points communs récurrents. Enfin bon tout ça pour dire qu'être un hikikomori comme Sora et Shiro dans no game no life c'est pas très souhaitable et beaucoup moins classe. J'ai aussi dit plein de merde fausse sûrement xD

Modifié par Azar0n

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bon travail cher Watson ! C’est décidé, je te nomme assistant xD
 
Ce que tu dit me parle beaucoup, c’est vrai que c’est sujet complexe de part sa globalité des domaines toucher, chaque cas est différent de plus.
 
C’est typiquement français de théoriser a bloc avant de passer a l’action, on pourrait en parler des années, les ricains eux sont plus pragmatiques.
 
Je vais reprendre 3 slogans de marques iconiques « Tu le vaut bien, pense différent et fait le ! » et a défaut de leurs pratiques, ils on tout compris d’ou leurs succès.
 
On n’est pas des scientifiques, la seule choses et la plus importantes pour « guérir » c’est de prendre notre responsabilité c’est a dire agir avec les outils dont on dispose.
 
L’histoire montre que la science c’est beaucoup trompé et que les hommes qui ont fait avancer le monde se sont ceux qui ont osé passé à l’action sans avoir toutes les informations en mains. 
 
Savoir le source des leurs maux, j’ai envie de te dire on s’en contrefous, on se complexifie trop les choses 
 
On a rien a guérir mais plutôt a se libérer, un retour au source, à l’essentiel, à notre être.
 
De mon point vue la science (et la société en général) nous a coupé de la réel beauté de la vie et ce qu’il a en nous, en mettant tous dans des cases, on est pas des robots que je sache.
 
Quand tu est dyslexie, qu’on te dit que tu dois résoudre ces «  problèmes »  pour t’intégrer a la société a lieu de t’accepter tel que tu est et mettre en place des ressources pour que tu puisses avancer. Tout ces problèmes c’est nous qui les avons crée !
 
Bref, je le répète haut et fort, ce n’est pas la maladie / handicape mais comment on l’appréhende 
 
J’en marre de voir des gens qui raisonnent comme des automates sans pensée propre complètement déconnecter.
Ce réfugier chez soi quand tu vois ça, est une réaction complètement sensée pour se prévenir de cet folie et garder notre santé. 
 
La question essentiel et pragmatique c’est tout simplement «  Comment s’en sortir ? » «  Quels sont les solutions possible à présent ? »  
Ce focaliser sur les perspective de solutions, les chemin possibles.
 
C’est quoi le but ? Resoudre tes « problèmes »  pour ne plus souffrir ou avancer pour être heureux ?
On est naturellement plus motiver a avancer vers ce qui nous rend heureux !
 
Se concentrer sur le problème permet de mieux l’appréhender sur l’aspect cognitifs mais limite notre passage a l’action.
A l’époque quand j’était suivie par un tas de spécialiste, j’avais l’impression de faire face a des mur sans savoir comment les surmonter ou si il est possible de le contourner.
 
Nos maux, nos souffrances sont purement subjectif liée a notre perception 
 
Comme le dit un Coach (que je suis) qui à été auparavant journaliste, envoyer en Irak pour un reportage, a interviewer un Chef de village qui subissait la guerre.
Il lui à demandé pourquoi vous n’êtes pas tomber en dépression avec tout ce qui passe autour de vous ? Il lui à répondu : « Mon cher Monsieur, si vous croyez qu’on le temps de tomber en dépression quand chaque jour des bombes menace de tomber et des vies sont en périls ! » 
 
La dépression est une maladie de riche ! Un luxe ! Un choix ! C’est sa que je sous entend quand je dit remettre les choses à leurs justes places !
 
Garder l’esprit ouvert, c’est gage de pérennité et surtout d’humanité !
 
Bref avant de considérer malade, demandez vous si vous l’étiez pas avant et que ce n’est pas plutôt une opportunité à grandir, a aller de l’avant !  
 
Je crois fondamentalement que nos maux, ne sont que des messages pour nous faire bouger le cul 
 
Quand tu choisis de dire FUCK a tous ces problèmes, pour croire en toi et avancer ! 
C’est à toi qui décide de ta vie et tant que tu crois le contraire, tu est dans l’illusion, dans l’impuissance, tu te déshonore et ce qui se passe autour de toi !
 
Je n’est JAMAIS malgré ma jeune expérience, une personne qui se sentait mal quand elle avançait vers son but !
 
C’est pourquoi l’analyse subjective, le partage d’expérience est plus efficace, que n’importe quel thérapie / méthode scientifique 
Une personne qui parle de son vécu et transmet ces enseignements peut changer la vie de nombreuse personnes 
 
Au fond on est tous pareil, on est des être libre, libre d’être qui l’on souhaite et faire ce que l’on aime, c’est notre responsabilité a tous.
Le chemin de conscience est accessible a tous, on a tous l’opportunité de ce changer c’est le principe même de la vie !
 
A devenir la meilleure version de toi, prendre conscience que tu est plus que ce que les autres (et même toi) le crois.
 
On a tous tort et raison à la fois, l’essentiel est de dire et de faire ce que tu penses, a ce moment là, on peut rien te reprocher !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant