• Bienvenue sur le forum d'Otaku-Attitude !

    Notre Forum est une communauté complètement Baka ou nous partageons sur les mangas, animes, jeux-vidéos, dessins, films, IRL, Japon et tout un tas d'autres sujets !

    Inscrivez vous sur le forum et présentez vous pour que nous puissions en savoir un peu plus sur vous !

Use

Sanja Matsuri : le festival des Yakuzas

Messages recommandés

La fête des yakuzas

Festival le plus populaire de Tokyo, Sanja Matsuri rassemble une foule bigarrée en quête de divertissement dans le quartier d'Asakusa.

Le festival Sanja Matsuri réveille le quartier d’Asakusa de sa torpeur touristique tous les troisièmes weekends de mai. 

Le culte de Kannon

Les badauds envahissent alors les rues du quartier pour assister au défilé des autels sacrés, les mikoshi, en l’honneur des trois fondateurs du temple Sensôji.

Selon la légende, les deux frères Hinokuma, Hanamari et Takenari auraient découvert une statuette de Kannon (bodhisattva de la compassion) dans la rivière Sumida en 628. Puis, grâce à l’aide du riche propriétaire Hajino Nakatomo, qui les aurait converti au bouddhisme, ils lui auraient dédié un temple, le Sensôji. Le lieu de culte shintô voisin, le sanctuaire d’Asakusa, a été construit par la suite et consacré aux trois compères qui y résident de manière permanente, transformés en kami, divinités du culte shintô.

 

Autels du dimanche

Ils sont, pour l’occasion, tirés de leur langueur et invités à prendre place, symboliquement, au sein de trois grands temples portatifs mikoshi qui nécessitent la force de 40 hommes réunis pour être soulevés. Le défilé religieux débute le samedi après-midi lorsqu’une centaine de mikoshi secondaires, tous du quartier, se rassemblent au sanctuaire d’Asakusa, avant d’être portés dans les rues avoisinantes. Les trois autels principaux ne font leur apparition que le dimanche, à six heures du matin, constituant l’apogée du festival. 

 

Yakuza show

 

Ce rassemblement monumental permet de côtoyer des franges de la population avec lesquelles la distance est plutôt de rigueur le reste de l’année, comme les yakuzas. Ceux-ci s’exhibent ainsi en fundoshi (sous-vêtements de sumo), sans pudeur ni menace, dans leur plus simple appareil afin de montrer fièrement leurs nombreux tatouages, qui souvent font figure de vêtements, apposés pour toujours sur leur peau. Outre les démonstrations à la limite du ridicule des yakuzas (mais ne vous risquez surtout pas à rire), Sanja Matsuri met en scène de nombreux artisans ou artistes en représentation pour l’occasion, notamment des acteurs déguisés en grues.

 

marukin_at_sanja_matsuri_2.jpg

Puis un petit zoom sur le dos et les fesses

yakuzas-tokyo-festival-sanja-matsuri-02-

 

tokyo-sanjamatsuri-1.jpgtokyo-sanjamatsuri-2.jpg

 

C’est le seul moment de l’année où vous verrez le boss local de la mafia japonaise s’exhiber et des policiers autour de lui ne l’en empêchant pas. C’est le seul moment de l’année où vous pourrez assister, tranquillement et sans aucune crainte, à des scènes voyant les policiers entourer les chefs locaux des Yakuzas et les hommes de mains de ces derniers se mettre entre eux comme des boucliers humains.

Ce sont des choses impressionnantes, incroyables à voir et qui valent le déplacement, d’autant plus que tout est fait dans la bonne humeur et un cadre festif et respectueux. Il n’y a pas de débordements et de provocations abusives. C’est d’ailleurs le seul moment où vous pourrez tranquillement approcher des Yakuzas, voire… parler avec eux.

 

 

Source: http://www.voyageurs-du-net.com

https://www.vivrelejapon.com

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant