Byakko

Otaku
  • Compteur de contenus

    2 667
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    51
My Favorite Songs

Byakko a gagné pour la dernière fois le 26 août 2013

Byakko a eu le contenu le plus aimé !

À propos de Byakko

  • Rang
    Angel of Hope
  • Date de naissance 29/12/1985

Mes informations

  • Sexe
    Masculin
  • Localisation
    Lost Paradise
  • Intérêts
    Geeker, JV, animes, écrire des poèmes et fanfics

Visiteurs récents du profil

31 372 visualisations du profil
  1. Joyeux anniversaire Byakko.. Même si t'es ban xD

  2. decidement tu as une ames de reporter sempai ^^

  3. Les musiques de notre enfance

    J'en ai plus d'une qui a marqué mon enfance, c'est sûr. Mais pour l'heure, seul Garbage, un groupe de Rock que j'aime bien, me vient le plus à l'esprit.
  4. presentation de FaustCeles

    :welcom: parmi nous FaustCeles, j'aime bien ton pseudo ^^ Et Lindsey Sterling ! Bon choix. J'adore cette fille, c'est une grande artiste du violon. J'ai été séduit par ses compositions. Un vrai plaisir pour les oreilles ! ^-^ Sinon, je vois que tu apprécies les Final Fantasy. Vu que tu as commenté un de mes articles et que tu sembles curieux d'en lire d'autres, je te convie à lire ces quelques articles si tu veux y jeter un oeil et éventuellement commenter :) http://forum.otaku-attitude.net/topic/10214-final-fantasy-iv-the-complete-collection/ http://forum.otaku-attitude.net/topic/10228-final-fantasy-iv-et-son-evolution-au-fil-des-annees/ http://forum.otaku-attitude.net/topic/10249-final-fantasy-vi/ Sinon une question : Comment es-tu arrivé ici ? :) Voilou, au plaisir de te croiser au détour d'un topic ou sur la SB :)
  5. Retrouver le jeu vidéo [2ème édition]

    Yep, Otogi: Myth of Demons Il n'aura pas fait long feu ce screen, c'est le cas de le dire ^^ À toi champion !
  6. Retrouver le jeu vidéo [2ème édition]

    Ça a la gueule d'un Tactical-RPG ... du Shining Force apparemment, excellente série de T-RPG d'ailleurs ^^ Alors je propose : Shining Force III - Scenario 3 ...
  7. Vidéos insolites

    Ils sont trop marrants ces chats et certains sont trop mignons ^^ Je me suis bien poilé avec cette vidéo de meow compilation. Et je dois dire que j'ai eu un de ces fous rires avec le chat noir qui se loupe à partir de 3:02 min, mon moment préféré ! http://www.youtube.com/watch?v=DrLH1h78KhI
  8. Les anniversaires

    Bon anniversaire Syel, fête ça bien ;)
  9. Liberi Fatali {FINAL FANTASY VIII}

    LIBERI FATALI [ FINAL FANTASY VIII ] Composé par Nobuo Uematsu PREMIÈRES IMPRESSIONS Il s'agit de l'intro de FINAL FANTASY VIII. Cette séquence d'ouverture a été pour moi une révélation. Avant même de jouer, j'étais déjà bercé par cette hymne dantesque et je n'avais nul besoin de tenir fermement ma manette pour plonger au coeur de la cinématique du jeu et ressentir en l'espace de quelques secondes, des frissons me parcourant tout le corps rien qu'en prêtant mes oreilles à cette somptueuse mélodie orchestrée de toute beauté par des échos résonnant encore dans ma tête à l'heure où j'écris ces lignes. Liberi Fatali... Un tourbillon de sensations fortes. PAROLES DE LIBERI FATALI Voici la traduction des sous-titres en français ainsi que la signification par écrit de cette hymne fascinante. Il y a deux versions que j'ai trouvées dans certaines archives. La traduction n'est pas vraiment exacte à 100% pour la prononciation des mots mais le sens de ces écrits concorde avec le contexte du jeu et c'est cela qui reflète toute la cohérence avec son ambiance et son univers pour toutes celles et tout ceux qui ont vécu cette aventure dans toute sa splendeur. RITE D'INITIATION Fithos... ...Lusec... ...Wecos... ...Vinosec Dans le latin, ces paroles que l'on entend quatre fois juste après les sous-titres en anglais, font référence à une incantation de magiciennes ou désignent simplement un rassemblement de sorcières pour préparer une formule magique. (Prélude de Liberi Fatali...) Des paroles rêvées symbolisant une promesse dont on arrive à faire le lien que plus tard au cours de l'histoire de Final Fantasy VIII, notamment dans la peau des personnages Squall Leonheart et Linoa Heartilly. - I'll be here... - Je serais là... - Why...? - Pourquoi...? - I'll be "waiting"... here... - J'attendrais... ici... - For what ? - Pour quoi ? - I'll be waiting... for you... so... - J'attendrais... pour toi... donc... - If you come here... - Si tu viens jusqu'ici... - You'll find me. - Tu me trouveras. - I promise. - Je le promets. (Suite de la traduction de Liberi Fatali) Viennent donc ensuite les paroles de cette magnifique chorale, interprétées en latin : Fithos Lusec Wecos Vinosec Fithos Lusec Wecos Vinosec Fithos Lusec Wecos Vinosec Fithos Lusec Wecos Vinosec Fithos Lusec Wecos Vinosec (répété quatre fois signifierait littéralement "Réunion de sorcières" selon les dires de certains traducteurs de latin, du moins plus au niveau du sens qu'à l'écrit) et le chant se poursuit dans un artifice de voix et d'échos adoptant une sonorité de type Opéra... Première version : Exitate vos o somno, liberi mei - Réveille-toi mon enfant Cunae non sunt - Il est temps de quitter ton berceau Exitate vos o somno, Liberi Fatali - Réveille-toi, Enfant du Destin Somnus non eat - Ton repos pacifique touche à sa fin Surgite Invenite hortum veritalis - Lève-toi et cherche le jardin de la vérité Ardente Urite mala mundi - Consume les mensonges de ce monde Incendite tenebras mundi Valete - Illumine les ténèbres de ce monde Ardente veridati - Vérité ardente Incendite tenebras mundi Valete - Illumine les ténèbres de ce monde Liberi Deibus fatalibus - Bon voyage mon enfant, jusqu'à ce que le destin nous guide Seconde version: Exitate vos o somno, liberi mei - Émergez de votre rêve Cunae non sunt - Mes enfants, il n'y a plus de berceau Exitate vos o somno, Liberi Fatali - Émergez de votre rêve, Enfants du Destin Somnus non eat - Enfants du Destin, il n'y a plus de rêve Surgite Invenite hortum veritalis - Levez vous, découvrez le Jardin de la Vérité Ardente veridati - Vérité ardente Incendite tenebras mundi Valete - Qui brûle le mal de notre monde Ardente veridati - Vérité adente Incendite tenebras mundi Valete - Qui brûle le mal de notre monde Liberi deibus fatalibus - Adieu mes enfants, jusqu'au jour du destin Ainsi, selon ces écrits, les protagonistes principaux de l'histoire (Squall, Zell, Selphie, Quistis, Linoa, Irvine) désignés comme Seed, s'eveillent suite à leurs rêves (les mystérieux songes avec Laguna et ses compagnons, souvenez-vous) visant à leur révéler les secrets du Jardin de l'Université de Balamb, plus communément appelé Balamb Garden University, pour y découvrir la vérité (devenir des Seed) qui a le pouvoir d'éradiquer le mal à sa source et ainsi d'apporter au monde un avenir paisible et radieux. Cela fait référence au devoir des Seed - combattre les sorcières désirant étendre leur sphère d'influence de pouvoir occulte - la magie en l'occurence, et plonger le monde dans la terreur. C'est du moins, une façon d'interpréter ces paroles. Le thème dantesque Liberi Fatali n'est qu'un échantillon visuel de ce nous que réserve l'excellent Final Fantasy VIII paru en Europe sur PlayStation en 1999. Mais son thème d'ouverture à lui seul, suffit pour que le spectateur avant même de devenir joueur se plonge dans cet univers alliant à merveille amour, sorcellerie, guerre, honneur et rivalité au sein d'un univers fantastique servi par des musiques sublimes et magiques. En effet, Nobuo Uematsu signe là l'une de ses plus grandes oeuvres. Liberi Fatali est l'essence même de FFVIII, incitant le joueur à s'investir dans le jeu et donc, à lui donner envie de découvrir ce monde fascinant qu'il recèle. La scène d'ouverture peut paraître un peu confuse à première vue car on se retrouve submergé avec une ribambelle incalculable de flasbacks ainsi que d'extraits de cinématiques du jeu nous donnant un certain aperçu du merveilleux univers sur lequel repose Final Fantasy VIII. Cette vive introduction est cependant justifiée dans sa réalisation car elle est principalement orchestrée sur le thème de l'amour qui fait référence à l'idylle entre Squall Leonheart et Linoa Heartilly, un des plus gros points forts du scénario. Nous y voyons également pas mal de sorcellerie mêlée à la rivalité flagrante entre Squall et Seifer, orchestrée de manière spectaculaire et couplée à un chant qui monte en intensité au fur et à mesure que la scène d'introduction progresse jusqu'à finalement atteindre son point culminant qui se traduit visuellement par l'enlacement de Squall et Linoa à la fin de l'introduction et qui est d'ailleurs, très touchant. Juste après la séquence d'images subliminales explosant la rétine. En d'autres termes, les images adhèrent avec la musique. Un moment culte de cette introduction qui m'a marqué à tel point que j'en restais bouche bée lorsque je la vis pour la première fois. Et aujourd'hui encore, Liberi Fatali garde cette magie qui m'a bercé dans ce jeu homérique et magistral. Sans conteste, la plus belle séquence d'ouverture qu'il m'ait été donné de voir dans ma vie de gamer. ANALYSES ET CONJECTURES Voici à présent quelques hypothèses de ce que pourrait signifier certaines paroles de l'hymne, entendues tout au long de Liberi Fatali. Selon les rapports de certains traducteurs de latin, le mot "Liberi" peut avoir plus d'un sens. "Liberi" signifierait "Libre", mais peut également se traduire par "fils" ou "enfants". Tout dépend de la formulation des phrases et des mots cités dans l'hymne. "Fatali", pour sa part, peut être un adjectif signifiant ("Destiné(e)" ou également, "du Destin"). Cela peut sembler logique sur la traduction et le sens lorsqu'on se dit que le "Destin" peut être une "Fatalité". Il y a quand même un certain rapprochement sur l'orthographe si nous comparons "Liberi" >>> "Libre" et "Fatali" >>> "Fatalité". Un peu comme pour le sens si l'on suit l'histoire attentivement. Le titre de la scène d'ouverture pourrait donc se traduire par : "LIBRE DU DESTIN" ou bien... "ENFANT(S) DU DESTIN" Il y a donc deux possibilités. - Personnellement, au vu des sous-titres chantés, j'opterais pour le second titre possible, car le substantif "Enfants" est évoqué plusieurs fois dans cette hymne et donne du sens au rôle assigné aux Seed. C'est du moins l'opinion que je me forge. Dans ce cas, "Liberi Fatali équivaudrait à "Enfants du Destin". Cela tient tout à fait debout si l'on prend en compte que les personnages principaux de Final Fantasy VIII (Squall, Zell, Selphie, Linoa, Quistis, Irvine, Seifer) sont des orphelins (donc, des enfants livrés à eux même). Des enfants ("adolescents" serait peut-être un terme plus approprié) qui ont pour mission de modifier le cours du destin qui s'annonce obscur, et de ce fait, changer le futur à travers leur rôle de Seed. - Le Seed représente les forces armées d'élite de la "Balamb Garden University" ou "BGU" - - D'un autre coté (et à titre théorique), Linoa a des ailes blanches d'ange représentées sur ses vêtements au dos comme le montre l'illustration ci-dessous. Ailes d'Ange On pourrait penser que ces "Ailes d'Ange" font référence à un sentiment de "liberté", du fait de vouloir être "libre", de défier le destin en imposant son "libre arbitre". Par ailleurs, n'oublions pas que Linoa compte sur la fidélité de sa chienne Angel qui veille sur elle comme le ferait un ange-gardien au cours de l'aventure. On retrouve essentiellement cet aspect dans les combats. Ce qui nous incite à penser que ces Ailes d'Ange sont à la fois un symbole de liberté et de protection. On peut également supposer que ce symbole porte-bonheur aurait pour but de prévenir Linoa contre les caprices du destin. Dans ce cas précis, il serait logique de conclure que "Liberi Fatali" signifirait "Libre Du Destin". Mais il s'agit de pure spéculation sans réel fondement. Même si l'inverse peut être vrai aussi. Notons que le premier personnage qui apparaît dans l'introduction est Linoa, ce qui est pour moi l'une des bases sur laquelle j'appuie cet argument même s'il n'est pas totalement tangible... En effet, même si elle reste un personnage capital dans le jeu, le scénario tourne également sur Squall et ses compagnons (même si dans une moindre mesure pour ces derniers), l'amour, la guerre et la sorcellerie. Les Seed ont le devoir de combattre les sorcières et d'enrayer toute menace potentielle dans le monde. Ils ont donc un destin à accomplir et ne peuvent y échapper. Encore une fois, il ne s'agit que d'une hypothèse (Ailes d'Ange) mais elle reste à mon humble avis en comparaison à la précédente citée (Enfants du Destin), moins plausible et donc, je penche plus pour la première. Par ailleurs, dans Liberi Fatali, la première phrase que l'on entend, "Fithos" "Lusec" "Wecos" "Vinosec" ferait référence à une incantation ou à des paroles magiques. Cela étant, parmi d'autres théories existantes, la plus connue d'entre elles est basée sur un anagramme qui signifirait "Succession de Magiciennes" et où le mot "Amour", serait mentionné. Toutefois, je tends à penser que "Succession de Magiciennes" me paraît plus approprié. Quoi qu'il en soit, l'amour et la sorcellerie sont deux thèmes parfaitement mis en évidence dans le contexte du jeu, d'où le chant [ Fithos Lusec Wecos Vinosec ] Ces quelques informations peuvent être intéressantes à savoir pour les personnes qui ont adoré l'histoire et l'univers de Final Fantasy VIII. En commençant par une cinématique retraçant les évènements ancrés d'un jeu, transmettant beaucoup d'émotions et de sentiments au joueur comme au spectateur. Une oeuvre grandiose, à n'en pas douter.
  10. Eyes on ME {FINAL FANTASY VIII}

    J'ouvre ce topic en faisant honneur au majestueux thème EYES ON ME, une très belle chanson d'amour de FINAL FANTASY VIII qui m'a marqué en tout point. J'adore tous les thèmes chantés des Final Fantasy et Eyes on Me de Final Fantasy VIII, est l'un de mes favoris. Ce thème magnifique est composé par Nobuo Uematsu et interprété par Faye Wong. On l'entend de temps en temps dans le jeu (comme dans le premier rêve avec Laguna Loire) où cette chanson est accompagnée d'une belle sonorité au piano. Par la suite, certains Event Theme reprennent un peu ce thème et on entend même plus tard Eyes on Me (dans une sorte de version un peu lyrique) dans l'Hydre dérivant dans l'espace avec à son bord Squall Leonhart et Linoa Heartilly. Et à la toute fin du jeu, Eyes on Me nous revient dans toute sa splendeur dans une version légèrement plus adoucie, nous captivant de plus en plus à chaque seconde qui passe. Faye Wong, une très jolie femme en plus de posséder une voix exceptionnelle. EYES ON ME http://www.youtube.com/watch?v=F_yWG6yHmJg EYES ON ME (DANS MES YEUX) La première vidéo fait référence à la version de l'Hydre adoptant un style très romantique où son inspiration tourne principalement autour de Squall et Linoa, tout en montrant des extraits du jeu (attention, spoil inside :excl: ) La seconde vidéo en revanche, dévoile en partie la fin de FFVIII (attention donc aux spoilers pour ceux qui ne connaissent pas encore le jeu) où la version EYES ON ME est plus portée sur l'univers et les personnages du jeu en général de par son rythme grandiose et inoubliable (attention, spoil inside :excl: ) Remarquez la différence de sonorité entre les deux versions de EYES ON ME. Faye Wong qui chante sur scène où l'on voit des extraits de cinématiques du jeu (attention, spoil inside :excl: ) "Paroles de la chanson en anglais et en français" Whenever sang my songs - Chaque fois que j'ai chanté mes chansons On the stage, on my own, - Seule sur la scène, Whenever said my words - Chaque fois que j'ai prononcé mes mots Wishing they would be heard, - En souhaitant qu'ils soient entendus, I saw you smiling at me - J'ai vu que tu me souriais Was it real or just my fantasy ? - Était-ce réel, ou seulement mon imagination? You'd always be there in the corner - Tu étais toujours là, dans le coin Of this tiny little bar - De ce tout petit bar My last night here for you - Ma dernière nuit ici pour toi Same old songs, just once more - Mêmes vieilles chansons, une fois de plus My last night here with you? - Ma dernière nuit ici avec toi? Maybe yes, maybe no... - Peut être que oui, peut être que non... I kind of liked it your way - J'ai adoré cette façon How you shyly placed your eyes on me - De poser timidement tes yeux sur moi Did you ever know - Avais-tu déjà remarqué ? That I had mine on you? - Que j'avais les miens rivés sur toi Darling, so there you are, - Mon amour, ainsi tu es ici, With that look on your face - Avec ce regard sur ton visage As if you're never hurt - Comme si tu n'étais jamais blessé As if you're never down - Comme si tu n'étais jamais déprimé Shall I be the one for you ? - Resterais-je la seule pour toi? Who pinches you softly but sure - Qui te pince doucement, mais avec assurance If frown is shown then - Si tu fronces les sourcils alors, I will know that you are no dreamer - Je saurais bien que tu ne rêves pas So let me come to you - Laisse moi t'accompagner Close as I want to be - Proche comme j'ai voulu l'être Close enough for me - Assez proche pour moi To feel your heart beating fast - Pour sentir ton coeur battre rapidement And stay there as I whisper - Et rester ici comme je murmure How I love your peaceful eyes on me - Comme j'aime tes yeux paisibles sur moi Did you ever know - N'as tu jamais su That I had mine on you ? - Que j'avais les miens sur toi? Darling, so share with me - Mon amour, partage avec moi Your love if you have enough - Ton amour si tu en as assez Your tears if you're holding back - Tes larmes si tu les retiens Or pain if that's what it is - Ou ta douleur si c'est le cas How can I let you know ? - Comment pourrais-je mieux te connaître? I'm more than the dress and the voice - Je suis plus que la robe et la voix Just reach me out then - Atteins moi de l'extérieur alors You will know that you're not dreaming - Tu sauras que tu ne rêves pas Darling, so there you are - Mon amour, alors tu es là With that look on your face - Avec ce regard sur le visage As if you're never hurt - Comme si tu n'étais jamais blessé As if you're never down - Comme si tu n'étais jamais déprimé Shall I be the one for you - Resterais-je la seule pour toi Who pinches you softly but sure - Qui te pince doucement mais avec assurance If frown is shown then I will know, - Si tu fronces les sourcils alors que je veux savoir, That you are no dreamer - C'est que tu ne rêves pas Plus qu'une chanson, EYES ON ME reste une hymne dédiée à l'amour et à la passion que peut déchaîner deux êtres qui s'aiment. Une grande prestation musicale engendrée par le duo (compositeur / chanteuse) Nobuo Uematsu et Faye Wong. Cette oeuvre grandiose restera à jamais gravée dans la mémoire des inconditionnels de FFVIII et notamment de tous ceux qui aiment le romantisme.