Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation depuis le 19/03/2019 dans toutes les zones

  1. 1 point
    Use

    Sashimi Art

    Nous connaissions le charaben qui consiste à créer des Bento originaux remplis de petites références issues de la japanime culture, cette fois, le nouvel art culinaire japonais s’intéresse au sashimi, un des mets les plus délicats de la cuisine japonaise, avec talent. Le sashimi est de toute évidence un des mets les plus délicats, et délicieux, de la cuisine japonaise, si on omet le caractère onéreux, parfois extrêmement, de cette cuisine. Le sashimi s’exécute à partir de la partie la plus tendre du poisson. Manger crue, il apparaît simple dans son exécution mais il est en réalité un des plats les plus difficiles à réaliser. La qualité de la coupe est le fait de grand chef cuisinier, et le goût dépend énormément de la capacité à conserver la fraîcheur. Manger avec de la sauce Soja, et du Wasabi, le sashimi est un véritable plaisir pour tous ceux qui aiment le poisson cru. La beautée du Sashimi Art que propose Mikyou réside dans sa simplicité, dans la qualité de son interprétation et intrinsèquement dans son idée. (Le texte provient intégralement de https://lesitedujapon.com) Les images proviennent du compte instagram de l'artiste https://www.instagram.com/mikyoui00/?hl=fr
  2. 1 point
    Use

    Real Girl

    Informations Titre Original: 3D kanojo Dessin et scénario: Nanami Mao Edition: Pika Genre: Romance, tranche de vie Volume: 12 série terminée au Japon - 4 volumes de paru en France Résmé: Hikari Tsutsui est un otaku tout ce qu'il y a de plus basique. Il déteste avoir affaire avec les autres et tout particulièrement avec sa classe. À cause de cela, il est moqué par ses camarades. Un jour, il doit nettoyer la piscine en compagnie d'Iroha Igarashi, une jolie fille. Elle est d'ailleurs tout ce qu'il déteste chez les vraies filles ; elle sèche les cours, n'a aucune amies du sexe féminin et bien plus encore. Pourtant, elle est gentille avec lui et l'aidera même quand il sera de nouveau embêté par des élèves. Iroha pourrait bien changer la vie monotone d'Hikari... (Source: Nautiljon) Extrait: Mon avis Et bien j'ai été agréablement surpris. Le ton est donné dès le début, tout est posé. On est dans la peau de tsutsui et honnêtement je trouve qu'il est bien ficelé le personnage. Pas trop caricaturé, posé, mignon, étrange, solitaire, .. bref, il est humain et il est facile de s'y attacher. Elle, elle n'est pas non plus trop caricaturée mais on a du mal à la cerner. Et je peux vous assurer qu'après le premier tome on a déjà envie de tout le bonheur pour tsutsui quoiqu'il se passe. Bon maintenant ce n'est pas le manga palpitant qui n'est pas du tout cliché. On se doute de la tournure des événements mais malgré tout, j'ai de suite accroché. Il me plait bien ce petit gaillard et elle, je suis sûr qu'elle va finir par s'ouvrir. J'aime beaucoup ce côté posé et pas trop gnangnan. On voit le côté homme mais pas celui ou toutes les filles lui tombent dessus et qu'il se fait petit harem. Pour moi c'est un pas réellement un shojo car c'est du côté solitaire de l'homme qui est décrit. Tout ca pour dire que je continue la série, elle m'a bien botté. Simple et doux. Edit: J'ai oublié de spécifier que l'anime est dispo sur le site d'OA fansubbé par la Shining prism http://www.otaku-attitude.net/fiche-anime-1822-3d-kanojo-real-girl.html Et donc je vous invite tous à lire le manga ET regarder l'anime même si je n'ai pas encore sauté le pas pour ma part.
  3. 1 point
    Use

    Sanja Matsuri : le festival des Yakuzas

    La fête des yakuzas Festival le plus populaire de Tokyo, Sanja Matsuri rassemble une foule bigarrée en quête de divertissement dans le quartier d'Asakusa. Le festival Sanja Matsuri réveille le quartier d’Asakusa de sa torpeur touristique tous les troisièmes weekends de mai. Le culte de Kannon Les badauds envahissent alors les rues du quartier pour assister au défilé des autels sacrés, les mikoshi, en l’honneur des trois fondateurs du temple Sensôji. Selon la légende, les deux frères Hinokuma, Hanamari et Takenari auraient découvert une statuette de Kannon (bodhisattva de la compassion) dans la rivière Sumida en 628. Puis, grâce à l’aide du riche propriétaire Hajino Nakatomo, qui les aurait converti au bouddhisme, ils lui auraient dédié un temple, le Sensôji. Le lieu de culte shintô voisin, le sanctuaire d’Asakusa, a été construit par la suite et consacré aux trois compères qui y résident de manière permanente, transformés en kami, divinités du culte shintô. Autels du dimanche Ils sont, pour l’occasion, tirés de leur langueur et invités à prendre place, symboliquement, au sein de trois grands temples portatifs mikoshi qui nécessitent la force de 40 hommes réunis pour être soulevés. Le défilé religieux débute le samedi après-midi lorsqu’une centaine de mikoshi secondaires, tous du quartier, se rassemblent au sanctuaire d’Asakusa, avant d’être portés dans les rues avoisinantes. Les trois autels principaux ne font leur apparition que le dimanche, à six heures du matin, constituant l’apogée du festival. Yakuza show Ce rassemblement monumental permet de côtoyer des franges de la population avec lesquelles la distance est plutôt de rigueur le reste de l’année, comme les yakuzas. Ceux-ci s’exhibent ainsi en fundoshi (sous-vêtements de sumo), sans pudeur ni menace, dans leur plus simple appareil afin de montrer fièrement leurs nombreux tatouages, qui souvent font figure de vêtements, apposés pour toujours sur leur peau. Outre les démonstrations à la limite du ridicule des yakuzas (mais ne vous risquez surtout pas à rire), Sanja Matsuri met en scène de nombreux artisans ou artistes en représentation pour l’occasion, notamment des acteurs déguisés en grues. Puis un petit zoom sur le dos et les fesses C’est le seul moment de l’année où vous verrez le boss local de la mafia japonaise s’exhiber et des policiers autour de lui ne l’en empêchant pas. C’est le seul moment de l’année où vous pourrez assister, tranquillement et sans aucune crainte, à des scènes voyant les policiers entourer les chefs locaux des Yakuzas et les hommes de mains de ces derniers se mettre entre eux comme des boucliers humains. Ce sont des choses impressionnantes, incroyables à voir et qui valent le déplacement, d’autant plus que tout est fait dans la bonne humeur et un cadre festif et respectueux. Il n’y a pas de débordements et de provocations abusives. C’est d’ailleurs le seul moment où vous pourrez tranquillement approcher des Yakuzas, voire… parler avec eux. Source: http://www.voyageurs-du-net.com https://www.vivrelejapon.com
  4. 1 point
    Edji

    B'jour blop blop

    Bienvenue à toi sur le forum de la communauté d'OA. Amuse toi bien parmi nous et n’hésite pas à poster dans la section adéquate (demande si tu as besoin d'aide) tes dessins, nous sommes curieux et plusieurs dessinateurs sont parmi nous, des petits et grands !
  5. 1 point
    Use

    Japon - Vidéo insolite

    Bon c'est pas vraiment une vidéo sur le Japon, c'est pas vraiment une vraie vidéo, j'ai hésité dans la section à mettre mais cela n'empêche, ca touche au Japon xD Par contre, excusez moi je n'ai pas trouvé avec des sous titres en francais mais pour le reste, il y a master card (et google trad)
  6. 1 point
    Dans le sillage de leurs équipes, ce sont en effet des milliers de supporters qui viendront se loger et se nourrir dans les établissements de la région. Oita, connu notamment pour ses sources thermales, les onsen, est déjà relativement habitué aux voyageurs étrangers : le département se classe à la 14e place sur 47 des destinations japonaises préférées. « Les premiers du classement sont tous près de Tokyo et des grandes agglomérations », note Masuo Abe, responsable de la division tourisme, ce qui fait d’Oita, à près de 1.000 km de la capitale, « l’un des premiers "départements ruraux" » dans ce domaine. La région ne rayonne pas pour autant dans le monde entier. En 2017, plus de 92 % de ses touristes étaient originaires d’Asie (contre 74 % pour l’ensemble du Japon), dont la moitié de la Corée du Sud voisine – reliée par un vol direct Séoul-Oita –, suivie de Taïwan, Hong Kong et la Chine continentale. L’Europe et l’Amérique du Nord réunies ne « fournissaient », elles, que 2 % du contingent. Cette « dépendance » à une région en particulier fait notamment craindre que le flux touristique ne soit à la merci des différends politiques et historiques que le Japon entretient avec ses voisins. La Coupe du monde de rugby, qui devrait rapporter 25,3 milliards de yens (200 millions d’euros) au département, est donc aussi l’occasion rêvée pour Oita de se « diversifier », grâce aux supporters qui s’apprêtent à affluer du monde entier. La région tentera de les séduire grâce à la beauté de sa nature et de leur faire découvrir ses gourmandises locales : le wagyu (bœuf japonais) d’Oita copieusement « persillé », d’abondants fruits de mer et poissons, dont un thon d’élevage de qualité supérieure, ses champignons shiitake ou le kabosu, un agrume utilisé dans la cuisine et les boissons. Et pour surmonter la barrière linguistique, beaucoup de restaurants locaux utilisent déjà sur leur menu un système de QR code qui, une fois scanné, affiche la liste des plats en anglais, coréen ou chinois. Bière et tatouages à profusion Evénement sportif oblige, une association nationale d’hôteliers a identifié parmi les tendances de cette arrivée massive de fans de rugby une « grosse consommation d’alcool ». « On a eu des retours de la Coupe du monde 2015 en Angleterre et on a été sensibilisés à l’importance des stocks de bière », confirme Shinichi Anan, l’un des responsables de l’organisation. Pour prévenir toute fâcheuse pénurie pendant l’événement, il dit insister sur l’importance de ces préparatifs liquides auprès des brasseurs japonais et des bars et restaurants. Quant aux nombreux établissements qui offrent des formules « boissons à volonté », pratique très courante au Japon, il leur conseille de faire une croix dessus pendant le Mondial, sous peine de voir leurs caves asséchées. Le même rapport prévoit aussi que beaucoup de ces visiteurs seront tatoués, un tabou au Japon où les peintures corporelles sont bannies de la plupart des établissements de bains, mais aussi des piscines, plages et salles de sport, notamment car elles sont associées au monde du crime organisé japonais, les yakuzas. Les joueurs de rugby ont été sensibilisés à la question et les All Blacks ont déjà annoncé qu’ils couvriraient leurs tatouages quand ils utiliseront les équipements japonais. Pour attirer un maximum de visiteurs dans ses bains, la ville de Beppu, où sont concentrées 10 % des sources thermales du pays, a de son côté créé une carte qui recense 100 établissements autorisant les gens tatoués à entrer dans leurs eaux. « Même si au Japon les tatouages sont associés aux "groupes antisociaux", on fait bien la différence avec les tatouages décoratifs ou traditionnels des touristes », précise le gouverneur, qui voit là l’occasion d’un « échange culturel ». Le lien entre les cultures du onsen et du rugby existe déjà en tout cas, si l’on en croit cette vidéo réalisée par la ville de Beppu. Source: https://www.20minutes.fr/ Commentaire: Ils ont tout compris. Sans même avoir Free *pars se cacher*
  7. 1 point
    DevilSorrow

    [MyAnimeList] Classement des meilleurs Otakus

    J'ai màj avec la mienne en refaisant légèrement la mise en page parce que ça partait en live. Pour vous rajouter évitez les 50000 espaces jusqu'à passer à la ligne, faites juste "maj+entrée" svp idem pour ceux qui viennent juste donner leurs valeurs il faudrait penser à vous rajouter vous-même la prochaine fois, on a tout autant la flemme que vous de vous ajouter XD Le classement MANGA 1) Yomigues: 301 completed 2) Djidji: 108 completed 3) Vinland: 45 completed 4) DevilSorrow: 37 completed 5)Nekop: 35 completed 6) SebiTheNil: 22 completed 7)Strikers: 19 completed 8) ShiroChan305: 15 completed 9) Flyh: 14 completed 10) edji : 7 completed 11) johncoffey : 6 completed 12) Komiya: 3 completed 13) Rrominet et Phaelosi: 0 completed Le classement ANIME 1) Djidi: 1358 completed 2) SebiTheNil: 703 completed 3) Phaelos: 629 completed 4) Vinland: 606 completed 5) Yomigues: 543 completed 6) Strikers: 529 completed 7) Komiya: 394 completed 8) Nekop: 287 completed 9) johncoffey: 264 completed 10) Edji : 261 completed 11) Flyh: 224 completed 12) DevilSorrow: 195 completed 13) ShiroChan305: 164 completed 14) Rromi: 105 completed Le classement MANGANIME 1) Djidji: 1466 completed (https://myanimelist.net/profile/Djidji) 2) Yomigues: 844 completed (https://myanimelist.net/profile/Yomigues) 3 )SebiTheNil: 725 completed (https://myanimelist.net/profile/SebiTheNil) 4) Vinland: 651 completed (https://myanimelist.net/profile/OAvinland?q=oa) 5) Phaelos: 629 completed (https://myanimelist.net/profile/Phaelos?q=phaelo) 6) Strikers: 548 completed (https://myanimelist.net/profile/StrikerS) 7) Komiya: 397 completed (https://myanimelist.net/animelist/Komiya-) 8) Nekop:322completed (https://anilist.co/user/Nekop/animelist) 9) johncoffey: 270 completed (https://myanimelist.net/profile/johncoffey) 9) Edji : 268 completed 10) Flyh: 238 completed (https://myanimelist.net/profile/Flyh) 11) DevilSorrow : 232 completed (https://myanimelist.net/profile/Devil_sorrow) 11) ShiroChan305: 179 completed ( https://myanimelist.net/profile/ShiroChan305) 12) Rromi: 105 completed (https://myanimelist.net/profile/rrominet)
  8. 1 point
    Use

    We never learn

    Information Titre original: Bokutachi wa Benkyō ga Dekinai Titre traduit: We never learn Genre: Comédie - Romance - Tranche de vie - Ecole Auteur: Tsutsui Taishi Edition: Kaze Nombre de volume: 10 en cours au Japon (4 sortis en France) Résumé Nariyuki est un élève de terminale aussi brillant que pauvre qui rêve d’obtenir une bourse pour poursuivre ses études dans l’université de son choix. La chance lui sourit lorsque le proviseur propose de la lui accorder… mais à une condition ! Devenir le tuteur des deux génies du lycée, Rizu et Fumino. La tâche aurait dû être des plus faciles, mais les belles demoiselles lui réservent une surprise de taille ! Source: Kaze Extrait: manga.kaze.fr/catalogue/we_never_learn#lp-trailer Je vous mets une image pour voir le style graphique mais au dessus, un lien d'un extrait sur le site Kaze est plus représentatif Mon avis: Je n'ai lu qu'un extrait qui se trouvait dans un magasine (et probablement celui qui se trouve sur le site Kaze) et je trouve qu'il n'y a rien de nouveau dans l'histoire. Un homme, deux femmes, et on s'étonne si ca tourne à la fin par un triangle amoureux (je ne spoile rien je présume) Cela dit, pour ceux qui ne connaissent pas encore les grands classiques du genre je pense que ca peut être une bonne découverte en la matière. Mon problème se situe dans le fait qu'il n'y ait strictement rien d'innovant sinon le thème inversé de deux filles qui ont besoin des lumières d'un homme. Rien de machiste ou de féministe mais faut l'avouer en général, c'est l'inverse. Cependant on trouve toujours ce côté humoristique du type qui se fait plein de film sans vraiment s'en faire car il est trop naif pour savoir exactement dans quoi il s'embarque. Donc pour résumé, j'ai même pas lu le tome en entier mais pour moi c est du prémaché du style. MAIS je le conseille vivement a ceux qui sont friand de ce genre, qui ne sont pas lassé ou qui ne connaissent pas. Il a l'air aussi léger et drôle que du Love Hina. Mais en moins bien parce que Love Hina c 'etait de la bombe atomique.
  9. 1 point
    vinland

    We never learn

    c'est un bon manga , c'est das la même veine que nisekoi . une comédie romantique vraiment cool . d'ailleurs il y a l'animé qui commence début avril et il y a aussi le LN de disponible
  10. 1 point
    Use

    [News] [Anime et drama] Bon dimanche à tous {DDL]

    On est dimanche. Et dimanche c'est le jour de la glande. Et pour glander que demander de mieux que visionner. Et pour visionner, il faut des nouveautés. Et pour des nouveautés il faut une newse. Et pour une news il faut DS. CQFD Et on remercie avant les teams pour leur boulot! Puis on regarde. Et enfin on profite. Bon dimanche à tous! 3D kanojo - Real Girl Saison 2 12 [HD], merci à la Shining Prism B-Project zecchou emotion 10 [HD], merci à la Kawaii Neko Team Endro 09 [HD], merci à la Kokoro-no-Tamago, à la Onii~Chan Sub Kouya no Kotobuki Hikoutai 08 [HD], merci à la Kodoku no Kawarini Aikatsu friends 44 [LD] et [HD], merci à la Kokoro-no-Tamago All-Round Appraiser Q: The Eyes of Mona Lisa 01 Fin [HD], merci à la Chan Mokona Rinda Rinko est une experte dont le sens de l'observation, le savoir et la sagacité sont largement au-dessus de la moyenne. À l'occasion d'une exposition de la Joconde au Japon, on lui demande de travailler à l'authentification du tableau. Pour cela, elle doit d'abord passer un test au musée du Louvre où elle se rend donc, suivie par le journaliste Ogasawara Yuto qui veut écrire un article sur elle. Après avoir brillamment passé le test à Paris, Rinko poursuit sa formation au Japon aux côtés de sa collègue Ryusenji Misa et sous les ordres d'un instructeur français. Mais au fur et à mesure qu'elle s'imprègne de l’œuvre de Léonard de Vinci, Rinko a l'impression qu'il lui arrive quelque chose d'anormal. Genre(s) : Enigme & Policiers We Can't Change The World But, We Wanna Build A School In Cambodia 01 Fin [HD], merci à la Chan Mokona Il s'agit de suivre l'histoire d'un étudiant en médecine qui décide de se lancer dans une aventure humanitaire: Ouvrir une école au Cambodge. Pour cela, et à l'aide de ses trois amis, il va devoir gagner de l'argent Genre(s) : Amour & Amitié Voir la totalité de article
  11. 1 point
    Akiradrawn

    Kimi.jpg

    Depuis l’album : Akiradrawn