• Bienvenue sur le forum d'Otaku-Attitude !

    Notre Forum est une communauté complètement Baka ou nous partageons sur les mangas, animes, jeux-vidéos, dessins, films, IRL, Japon et tout un tas d'autres sujets !

    Inscrivez vous sur le forum et présentez vous pour que nous puissions en savoir un peu plus sur vous !

Sandyh

V.I.P
  • Compteur de contenus

    1 464
  • Points

  • Inscription

  • Dernière visite


Activité de réputation

  1. Haha
    Sandyh a réagi à DevilSorrow dans Bonjour cher amis !   
    Bienvenue~ je ne passe quasi jamais sur le forum, mais j'ai vu un avatar de Kakuriyo no Yadomeshi du coup je débarque  *scandale, favoritisme, absentéisme*
    Au plaisir de te croiser sur discord du coup :3
  2. Utile
    Sandyh a reçu une réaction de Smoker130 dans Blind test Juke   
    De 2006, l'anime concerne 2 jeunes sœurs vivants ensemble livrées à elles-mêmes
  3. Utile
    Sandyh a reçu une réaction de Smoker130 dans [Jukebox] Demande d'ajout   
    Dago :
    Tengen Toppa Gurren Lagann - Ending 01 - Underground - High Voltage
    Tengen Toppa Gurren Lagann - Ending 02 - Happily Ever After - Shouko Nakagawa
    Tengen Toppa Gurren Lagann - Ending 03 - Minna no Peace - Afromania
    Tengen Toppa Gurren Lagann - Opening - Sorairo Days - Shouko Nakagawa
    Tengen Toppa Gurren Lagann - Ost - Gattai nante Kusokurae!! - Iwasaki Taku
    Tengen Toppa Gurren Lagann - Ost - Libera Me - Taku Iwasaki
    Tengen Toppa Gurren Lagann - Ost - Moete Bakari de Ii no Kai - Iwasaki Taku
    Tengen Toppa Gurren Lagann - Ost - Nikopol - Iwasaki Taku
    Tengen Toppa Gurren Lagann - Ost - Omae no XXX de Ten wo Tsuke!! - Iwasaki Taku
    Tengen Toppa Gurren Lagann - Ost - Ookami ga Kita!! - Iwasaki Taku
     
    Riri :
    Jojo's Bizarre Adventure: Diamond is Unbreakable - Ending - I want You - Savage garden
    Jojo's Bizarre Adventure: Diamond is Unbreakable - Opening - Crazy Noisy Bizarre Town - The DU
    Jojo's Bizarre Adventure: Stardust Crusaders Part II - Ending - Last Train Home - Pat Metheny group
    Jojo's Bizarre Adventure: Stardust Crusaders Part II - Opening - JoJo Sono Chi no Kioku ~ end of THE WORLD - Tominaga TOMMY, Hiroaki, Coda & Jin Hashimoto
     
    Voilou voilou
  4. Utile
    Sandyh a réagi à Kasugano Sora dans [Dessins] Dessin de kasu   
    Après une vague de yuri!! on ice du Your name ! :P
     
    (la photo est quand même mieux sur twitter :hum: )
     
     
     

     
     

     
     
     

     
  5. Utile
    Sandyh a réagi à Syel dans La fin ?   
    Pour tous, voici un petit bilan suite à ce topic qui n’a que trop traîné et surtout sans réponse concrète.
     
    Le staff sait que vous attendiez des réponses, on sait aussi que ce n’est pas encore très visible pour l’instant, pourtant ne croyez pas que ce topic n’a rien déclenché et que vos idées et remarques n’ont pas été entendues et prises en compte, loin de là.
     
    Nous tentons de mettre en place des actions, des améliorations et évolutions. Cela nécessite de l’élaboration, c’est forcément long et pas toujours facile. Mais du travail et de la réflexion ont lieu en coulisses pour améliorer autant que possible les points que vous avez souvent cités. Par exemple, redonner un petit coup de neuf et d’activité au forum, rendre son organisation plus lisible, ainsi que régler le fameux problème du coût des serveurs et bien d’autres sujets (concours, événements)…
    Malheureusement les solutions ne tombent pas du ciel (sans jeu de mots) sinon cela ferait longtemps qu’elles auraient été mises en place !
     
     
    Parmi les changements déjà effectifs, il y a eu du mouvement dans le staff avec notamment l’arrivée de trois nouveaux verts Geeko, Lexie, Kimory qui viennent nous épauler. Le démarrage se fait lentement mais j'ai foi en ces jeunes âmes prêtes à se dévouer.
    Vous avez aussi du remarquer que le pôle ddl a aussi repris du service !
     
     
    Pour ne pas éviter le sujet qui fâche, voici ce que je peux vous dire concernant l'avenir du pôle DDL.
    Vous le savez, toute la partie DDL est hébergée par un serveur qui aujourd'hui est bien trop coûteux par rapport à ce que nous recevons comme dons.
    Ce que certains savent aussi c'est que c'est Johann qui gère ce serveur, tant techniquement que financièrement. Lui et moi avons discuté de ce sujet récemment (il y a moins d'une semaine) et il est en recherche d'une meilleure solution. Entendre par meilleure solution : un serveur moins coûteux mais proposant le minimum requis pour nos besoins (en prenant en compte l'efficacité, la sécurité, ...). Nous avons convenu ensemble qu'il gère sa recherche de son côté et qu'il reviendrait vers le staff (au moins vers moi) avec ce qu'il aura trouvé de mieux. Vous comprenez bien la chose suivante : la situation du pôle DDL ne change pas.
     
     
    Le mot de conclusion : Non, ce n'est pas la fin !
     
     
    Je vais donc clore ce topic sous 48h, vous pouvez encore réagir.
    Je rappelle que pour toutes les questions ou suggestions, vous pouvez créer votre topic ici : http://forum.otaku-attitude.net/forum/70-questions-et-suggestions/
     
     
    En tous cas je vous remercie pour votre implication et sans avoir besoin d’attendre de grands changements, n’oubliez pas que VOUS êtes la clef de l’activité du forum par vos réponses et réactions dans les sujets.
  6. Utile
    Sandyh a reçu une réaction de Lexie dans La fin ?   
    :')
  7. Utile
    Sandyh a reçu une réaction de Shaft dans [Fiction] OA : le light novel   
    "aimait déjà établir ses quartiers près des fûts" Mais xD
     
    Troisième paragraphe, t'as oublié le c à cependant (le reste osef)
     
    Ca reste intéressant, les choses s'enclenches
     
    Merci shaftou m(_ _)m, j'espère que le prochain ne sera pas pour le 6 octobre prochain car sinon je risque d'inventer moi même les suites de tes chapitres et ça ne va pas être jolie à voir !
    Hihi
  8. Utile
    Sandyh a reçu une réaction de Shaft dans [Fiction] OA : le light novel   
    "aimait déjà établir ses quartiers près des fûts" Mais xD
     
    Troisième paragraphe, t'as oublié le c à cependant (le reste osef)
     
    Ca reste intéressant, les choses s'enclenches
     
    Merci shaftou m(_ _)m, j'espère que le prochain ne sera pas pour le 6 octobre prochain car sinon je risque d'inventer moi même les suites de tes chapitres et ça ne va pas être jolie à voir !
    Hihi
  9. Utile
    Sandyh a réagi à Shaft dans [Fiction] OA : le light novel   
    Après une période de hiatus qui n'a rien à envier à l'auteur de HxH lui-même, je vous livre un nouveau chapitre. Non, je ne l'ai pas du tout repris car c'était l'anniversaire de la princesse hier. :boude:
     
    Je suis obligé de mettre en scène un minimum d'événements pour la trame de l'histoire, je pense que ce n'est pas le plus intéressant que j'ai écrit, mais il faut bien en passer par là. Comme d'habitude, vous pouvez signaler les fautes que vous croisez ou ce qui vous fait tiquer, tout ce qui est dans le but d'améliorer le résultat final est une bonne chose. J'ai retouché ce que j'ai écrit il y a déjà un petit moment, j'espère que la lecture n'est pas trop désagréable.
     
    ------------------------------------------------------------------------------
     
    Chapitre 10 : Destins croisés
     
    Le palais était en effervescence. La première princesse de Floréas avait disparu comme ça du jour au lendemain sans laisser de traces. Les domestiques et les maids couraient dans tous les sens et déplaçaient ici et là, une armoire, un miroir ou encore un tonneau dans l’espoir de la retrouver. Il faut dire que cette princesse casse-pieds, petite, aimait déjà établir ses quartiers près des fûts. Une inspection poussée de sa chambre par le héros Slain et ses hommes n’avait rien donné. Les soldats qui montaient la garde près de l’aile du palais où logeait la princesse n’avaient rien remarqué de particulier pendant la soirée en dehors des excès habituels de la noblesse.
     
    Dans une grande pièce adjacente à la salle du trône, le Roi Johann H. Floréas avait réuni la fine fleur de ses ministres et conseillers pour une réunion de crise. Slain se tenait comme toujours près de lui et faisait son rapport.
     
    « Majesté, les gardes ont fouillé le palais de fond en comble. Nous avons naturellement passé au peigne fin la cave à rhum en premier. Il semblerait que des vêtements et de l’argent aient disparu de sa chambre mais personne n’a touché à ses bijoux. Il est difficile de déterminer si la princesse a été kidnappée. Cependant, cela ne semble pas être l’œuvre d’une organisation criminelle en raison de l'absence de demande de rançon. Personne ne l’a vue sortir de sa chambre après qu’elle s’y soit réfugiée dans un accès de rage le soir de ses fiançailles. »
     
    « Autrement dit, nous n’avons aucune piste et nous ne savons même pas s’il s’agit d’un enlèvement… Vu son comportement par le passé en plus, on n’est pas vraiment avancé. Elle tient vraiment de sa mère… Les deux thèses sont envisageables mais il faut la retrouver coûte que coûte ! Et il n’est pas question que la nouvelle s'ébruite hors de l’enceinte de ces murs. Quelqu’un dans cette auguste assemblée aurait-il des suggestions à faire ? »
     
    Le premier ministre du roi, un homme jovial au ventre rebondi et à la longue barbe blanche se lève et prend la parole.
     
    « Votre majesté, je pense qu’il serait déjà sage de prendre une maid des services spéciaux et de la faire passer pour la princesse lors des sorties officielles. En dépit de son caractère, les sujets du royaume y sont assez attachés. Sans compter le fait que Monalcol ne doit pas avoir vent de sa disparition, il en va de nos intérêts commerciaux. »
     
    Puis un duc, homme grand et malingre au regard d’acier rajoute en tripotant nerveusement son bouc.
     
    « Votre Majesté, cela fait bien longtemps que l’oiseau a quitté le nid. Je dirais même qu’il s’est vraisemblablement envolé hors du domaine royal. Nous devrions mobiliser l’ensemble du corps des nekoknights à travers le royaume. Actuellement, nous ne sommes pas en conflit avec nos voisins et le héros Slain et ses hommes sont là pour vous protéger en cas de besoin. Nous devons à tout prix mettre toutes les chances de notre côté pour retrouver votre fille. Le temps joue contre nous ! »
     
    « Je vous remercie tous les deux pour votre sagacité, vous m’êtes précieux messires. Hum, créer un sosie de la princesse me semble être une sage décision. Envoyer les maids… Je n’aime pas cette idée mais je ne vois pas d’autre option valable. Tant pis, nous allons faire comme ça. »
     
    Le roi se saisit d’une plume et rédige un décret avant d’y apposer le cachet royal. Il le tend alors à un de ses secrétaires.
     
    « Voilà l’ordre. Les maids doivent retrouver à tout prix la princesse vivante dans les plus brefs délais ! »
     
    Très vite les instructions sont relayées et le palais se vide progressivement de ses nekoknights sous le regard de la garde royale qui ne peut s’empêcher de maugréer contre la première princesse. Sur les épaules de ces solides gaillards reposent désormais la sécurité du souverain.
     
    Le palais retrouve petit à petit sa quiétude. Chacun vaque à ses occupations habituelles alors que les soldats du Roi ont renforcé la fréquence de leurs patrouilles. Slain mène ses hommes à travers les méandres du palais et coordonne la disposition des forces de sécurité. La journée s’écoule alors que la vie normale reprend son cours.
     
    A la tombée de la nuit, un mystérieux brouillard bleuâtre enveloppe le palais. A son contact, les soldats de garde s’affaissent sur eux-mêmes avant de sombrer dans un profond sommeil. Un groupe d’individus recouverts de capes sombres pénètre dans l'enceinte du palais et se faufile entre les corps des gardes assoupis. La garde d’élite du Roi parvient à garder l’esprit éveillé grâce aux propriétés magiques de leurs armures. Alertée par le bruit des armures qui tombent contre le sol, ils réveillent le roi et le héros Slain.
     
    Au couvert de l’obscurité, les envahisseurs nocturnes progressent sans rencontrer de véritable résistance vers les quartiers royaux. Le groupe se compose d'une bonne douzaine d'ombres semblant ne faire qu'un avec la nuit.
     
    Devant la chambre de Johann H. Floréas, une vingtaine de soldats monte la garde. Ils arborent un élégant uniforme rouge sang et noir. Un buste d’armure en métal noir et un long bouclier enchantés par les mages de la cour leur servent de protection. Une longue épée tranchante à une main vient compléter leur équipement. Derrière eux se tient le roi Johann armé de son sceptre « Rugissement écarlate ».
     
    Slain arrive près du roi, rameuté par les gardes, entouré d’une demi-douzaine de ses hommes vêtus de noir et de bleu. En contraste avec le lourd attirail des chevaliers royaux, ils privilégient la mobilité et ne possèdent - à l’image du héros - qu’une fine rapière.
     
    A la vue des intrus, le capitaine de la garde envoie à l’assaut une vingtaine de ses hommes engager l’ennemi. Ces derniers peinent à avancer aussi lestement qu’ils le souhaiteraient, luttant contre l’apathie que la brume bleue suscite en eux.
     
    Leurs ennemis, pas le moins du monde incommodés par le brouillard, sortent un étrange poignard incurvé en réponse à la charge des chevaliers. Les soldats engagent les intrus aux capes sombres. Ces derniers sont entièrement vêtus de noir. Seul un masque blanc au curieux sourire vient rompre la noirceur de leurs tenues. Il ajoute au mystère de ces hommes et semble avoir la propriété de troubler l’esprit de quiconque le regarderait de face.
     
    Le bruit du choc des armes et des boucliers se fait entendre. Les mystérieux assaillants parent avec aisance la charge des chevaliers. Leurs armes se recouvrent de flammes noires qui semblent prêtes à tout engouffrer, métal et chair. Alors qu’un des masques blancs réussit à érafler l’épaule d’un des gardes, ce dernier se convulse de douleur. Très vite, il s’écroule sur le sol, la face arborant une teinte violacée : il vient de rendre l’âme. Au fil des combats, les autres gardes connaissent un sort similaire alors que leurs mouvements en partie scellés par le brouillard sont trop lents pour espérer infliger une blessure fatale à un ennemi aussi agile. Le roi se retient de ne pas lancer sa magie de feu dans un périmètre aussi étroit et de surcroît entouré par ses gardes.
     
    « Capitaine, veuillez reculer. Leurs armes sont empoisonnées. Je vais me charger des intrus. Concentrez-vous sur la protection de sa Majesté. »
     
    Slain sort sa rapière magique « Reflet gelé » de son étui et s’élance vers l’ennemi. Avec une vitesse stupéfiante, il transperce le cœur de l’un d’eux avec une facilité déconcertante. La brume ne semble pas avoir de prise sur lui alors qu’un courant d’air froid entoure son corps, formant comme une barrière naturelle. Sur un claquement de doigts d’un masque blanc, quatre individus s’élancent vers Slain qui ne perd pas son sang-froid et adopte une posture plus défensive. D’un mouvement dexte de son épée, il pare sans effort apparent les quatre poignards qui foncent ver lui de toute part, annihilant toute possibilité d’esquive.
     
    Le temps de cet affrontement, un discret sifflement perce au milieu du fracas des épées. L’un des assaillants masqués a décoché un carreau d’une arbalète fixée à son poignet. Un des hommes de Slain resté en retrait semble intercepter le carreau d’un coup d’épée. Cependant, l’instant d’après Johan H. Floréas, cinquième monarque du royaume s’écroule, l’air hébété, ne comprenant pas ce qui lui arrive. Deux prénoms meurent sur ses lèvres.
     
    « Sandy, Zaza pardon… »
     
    Le visage de Slain auparavant impassible se contracte. Il ferme les yeux, tient son épée contre son front et entame une invocation.
     
    « NEBEL SELLA TREPSNIE SIE SAD ! »
     
    Il fait alors un arc de son épée. Dans le prolongement de la lame de « Reflet », des stalagmites se forment emprisonnant le groupe des masques dans un étau de glace remontant jusqu’à leur cou. Il se précipite alors vers le Roi couché à même le sol et prend son pouls. Une sombre grimace vient perturber la quiétude de son visage. Il a failli à son devoir.
     
     
    ************************************************
     
     
    Dans l'établissement de bain, le cœur de la princesse, qui se tient l’oreille collée contre la palissade, s’accélère à la mention du mot « dragon ». Une lueur farouche éclaire un instant l’azur de ses yeux, telle une étoile filante. Syel soupire ; elle se résout à l’idée que la princesse est irrécupérable. De l’autre côté, la conversation continue.
     
    « Il nous faut comprendre ce qui a rendu le dragon aussi enragé. Traditionnellement, les elfes ne s’entendent pas avec les dragons mais cela n’explique pas son comportement. Un mythe raconte même que créés par deux divinités antagonistes, ils devaient s’affronter jusqu’à ce qu’une des deux espèces l’emporte.»
     
    « C’est parfaitement normal la concurrence entre déesses. Les vrais fans doivent être prêts à combattre et se sacrifier pour leur idole ! Corps et âme, enfin surtout corps. »
     
    « Pourquoi des dieux ? Lilu a Master. Tant qu’elle peut lui frotter le dos, Lilu est comblée. »
     
    Shaft tousse et reprend le fil des ses pensées.
     
    « Maintenant que j'y pense, j’ai remarqué une étrange boucle d’oreille sur le dragon qui émettait une aura oppressante. Selon toute vraisemblance, il s'agit de magie sombre. Pendant le combat, j’en ai récupéré une partie que j’ai scellée dans une pierre. Avec cela, on doit pouvoir localiser l’origine de cette magie en suivant le fil du mana. »
     
    « Coin ! Il faut que l’on trouve les malfaisants qui ont voulu me rôtir le croupion ! »
     
    « Ok, c'est décidé. Pour le moment, on va profiter des installations et nous reposer avant le périple qui nous attend. A l’aube on partira à la recherche de l’origine de ce mana. D’ici là tentons de nous reposer et de reprendre des forces avant les épreuves qui nous attendent. Si c'est ce que je crains, l'aventure s'annonce périlleuse. »
     
    Kiri ronfle paisiblement dans le bain. Cana dort à la surface de l’eau chaude tout en gardant un œil ouvert, prêt à réagir à toute circonstance imprévue. Malgré tous les efforts du groupe, ils n’ont pas réussi à réveiller Kiri qui s’est assoupi dans le bain avec un sourire un peu niais. Il rêve qu'il court dans le plus simple appareil dans un vaste jardin. La partie de cache-cache avec les idoles bat son plein.
     
    Shaft s’est retiré dans une chambre où deux futons ont été étendus par les servantes pour Lilu et lui.
     
    Dans une autre chambre au sein d’Haifuri, Sandy peine à trouver le sommeil. Les joues rosies par l’excitation, elle s’imagine en train de combattre une hydre et couper les têtes les unes après les autres avant de terminer son adversaire par un immense brasier incandescent et d’en manger la viande. Syel en revanche a la queue et les oreilles basses, elle sait que la princesse ne réagira pas du tout dans cet état-là si elle essaie de la taquiner. Puis Sandy semble revenir à la réalité et se relève.
     
    « Syel, c’est décidé on va les suivre à distance. Avec ton flair pour suivre leur piste, ils ne nous échapperont pas héhé. »
     
    Sandy prend Syel dans ses bras et se frotte le visage contre son corps en ouvrant ses grands yeux bleus suppliants. La maidknight prise de cours ne peut s’empêcher de rougir avant de se reprendre puis de caresser la tête blonde penchée sur elle.
     
    « Ara ara, on va finir par se demander qui est la neko de nous deux. Très bien, on verra bien où le destin nous mène en leur compagnie. Je m’interroge aussi sur la loli aux cheveux blancs, elle est trop mignonne mais mon instinct me met en garde contre elle. »
     
    Au petit matin, Shaft est réveillé par un brouhaha venant du couloir. Il constate avec un air mi lassé mi rieur que Lilu n’a pu s’empêcher de se glisser dans son futon. Vêtue d’une petite nuisette, elle continue à dormir paisiblement, s’agrippant à la taille de l’elfe comme une sangsue à sa proie. Il tente de se lever mais l’homonculus ne bouge pas, toujours accrochée solidement à Shaft.
     
    La porte s’ouvre brutalement, des cris féminins stridents se font entendre dans le couloir. Un homme dans le plus simple appareil pénètre dans la pièce.
     
    « SHAAAAAAFFFFFTTTT !!!!! Qu’est-ce que tu fais derrière mon dos avec une loli ! Avoue tu as mis du somnifère dans le saké et tu as demandé au canard de cacher toutes les serviettes !!! »
     
    Avec ce cri, Lilu émerge de son profond sommeil. Ses pupilles écarlates semblent vides. Elle libère Shaft pour se frotter les yeux. Puis elle remarque alors seulement la présence de Kiri.
     
    « Dégoûtant. Pervers. Insecte. Déchet. Parasite. Enquiquineur. Lolicon. »
     
    Lilu se saisit d’un oreiller et assomme Kiri avant d’enrouler un futon autour de son corps inerte et de le ficeler avec une corde de robe de chambre. Puis elle s’assit dessus avant de rougir.
     
    Le bruit parvient jusqu’aux oreilles de la princesse, installée dans une chambre à proximité.
     
    « Ils ne se retiennent pas dans leurs ébats ces gens-là. Les roturiers agissent toujours ainsi Syel ? »
     
    Syel reste muette, elle-même perplexe sur la nature des activités de l'autre côté du mur.
     
    « La nuisance n’est plus. Lilu veut continuer là où l’on s’est arrêté master. »
     
    Shaft décide de l’ignorer et ouvre la fenêtre. Quelques instants plus tard, le canard débarque à son tour en sifflotant dans la pièce.
     
    « Coin ! »
     
    Lilu se lève pour le prendre dans ses bras et s’amuse à lui tirer la joue.
    « Heureusement que tu n’es pas un vilain petit canard comme le bagage qui nous accompagne. »
     
    Kiri retrouve ses esprits et réalise sa position.
     
    « Lilu il fallait le dire si tu voulais à ce point m’attacher, on pouvait s’arranger. »
     
    La petite loli le regarde avec un air menaçant en écrasant sa tête du pied. Shaft tape dans ses mains.
     
    « Laissez le saucisson tranquille. Nous allons devoir nous mettre en route vers notre objectif. Selon mes estimations, la magie sombre provient de la forêt d’Arach qui est au nord d’ici, de l’autre côté de la frontière. Habillez-vous, faites le plein de bacon et de crêpes et on se met en route. »
  10. Utile
    Sandyh a reçu une réaction de Lexie dans Cauchemar en convention   
    Ce fut un récit dès plus agréable à lire malgré le contenu.
    Ma petite princesse condescendante a été une reine
  11. Utile
    Sandyh a réagi à Kimory dans Poésies, abstractions et autres fantasies   
    Bon je finis par me motiver à vous partager quelques écrits =D Probablement rien de suivi, au mieux des histoires courtes et pour l'instant surtout des poèmes. Le tout relativement vieux, j'en ai pas vraiment écrit depuis un moment à part des instants d'inspiration ça et là.
    J'vais essayer de les mettre par ordre chronologique ( y'en à qui datent un peu du coup et encore, je vous épargne des encore plus vieux xD ) mais je garantis rien, la plupart ont perdu leur date au gré de mes fichiers o/
     
    Désolée si ça en fait pas mal d'un coup, j'ai farfouillé pour faire un bilan de ce que j'ai déjà x) Prenez votre temps et bonne lecture o/
     
    ( + Merci de respecter le droit d'auteur et patati et patata ; je perds pas espoir de faire quelque chose de ces textes un jour ... )
     
     
    A noter que les 5 poèmes suivants ont été écrits dans le cadre de RPs sur fofo, donc on peut dire qu'ils sont du point de vue de mon perso... qui partait très loin de toute x)
     
    Janvier 2013

    Dans toute ma peur, dans toute ma folieJ'éveille les démons, en dehors de la fin
    Dans toute leur splendeur, dans toute leur tristesse
    Le déploiement menaçant, l'étrangleur, la grandeur du dément
    Des passés qui se heurtent, du lapidaire présent
    Des gerbes d'écumes et de sangs, des mondes étalés
    Des étangs dégoûtés, de glace noire et mauve, des
    Bleuités, comme dirait Rimbaud
    Et comme tout se décale, on se décale
    Dans la haine, oh ! Nous sommes
    Tissés de haine, de dérapages
    Je me tisse moi même du sang de mes ennemis
    Je me tisse du sang des amitiés qui pleurent
    Et des morts qui se rient de
    Nous.
    Ridiculement, on attend qu'un autre jour nous offre ses grâces
    Princes charmant envoûtant d'un baise main une bordée de vierges
    Ou de putes.
    Se traîner comme des serpents dans les déchets du ciel
    Se traîner dans la fange, en faire notre nourriture, notre immen-cité !
    L'adorer, la vénérer, s'y rouler comme des fous, comme des adorants
    Etats de transes métaphysiques, psychosophiques, à l'ode des cratères
    Des joies parallèles aux mondes dégueulasses.
     
    Mars 2013 ( 1 )

    Des sciences en mirages, à l'illusion d'optique !Travailleurs infidèles aux théories foireuses !
    Formidable, j'aime à distance des monnaies flamboyantes
    Des palais achetés aux brises sanguinolentes
    Des murmures dérobés aux montagnes
    Tout ça je l'ai obtenu. M'appartiennent et le partage.
    Regardez autour de vous, et dites moi ce que vous voyez.
    Nous ne sommes rien. C'est l'immen-cité compressée du monde.
    Des instants. De nous. Les fils du vent ? Va-tu dire !
    Es-tu fou ? Nous nous targuons de ce qui nous dépasse.
    Va, feu follet, oublie qui je suis et ce que nous fûmes.
    Tuons nous dans l’œuf, incorporons nous à la trame !
    Je hais la réalité tangible. Est-tu cruel, es tu un monstre !
    Sadique ! Détestable ! Tu me poétises des hommages
    Et moi je te réponds ceci. Apprend à être.
    Avant de chercher à savoir les formes que peut adopter la conscience,
    Cherches le toi qui est ici, et non pas celui que tu amènes.
     
    Mars 2013 ( 2 )

    Plus de poèmes pour les dissidents !A la flamme vive, l'existence interrompue
    Et la suite continue des vices
    Prison d'acide et d'or tiède sous les mânes
    De tes sons, de tes voix ! Intemporelles !
    Il n'y a pas de suite, pas de fuite ! A moins qu'en ré mineur
    Nous sachions mieux courir, discourir même !
    Et se faire troubadours dans des fêtes mentales
    Où l'on philosophe sur de la connerie empaquetée
    Avec des rubans fluo et du papier pailleté !
     
    Mars 2013 ( 3 )

    D'ailleurs, ces mirages, je vous les sers.Sur un plateau d'argent, ordonné tout bien
    Ordonnés mes serfs, messires ? Agrémentons
    D'un méfait, ces assiettes de nacres et des coquilles
    Vides, de vos existences bienséantes.
    J'y cracherais, moi, mes folies, mon monde
    Pour vous le montrer parce que je vous aime.
     
    Je salue les futurs moirés, d'une litanie de doigts !
    Des mondes timorés auxquels je me noie !
    Pour goûter la consistance, résister à l'envie
    En mon âme et conscience, je vous laisse envahis
    De péchés sans pardon, Ô mon sacré cœur !
    Purgatoire affectif des chérubins en pleurs !
    Coucou, au revoir, des rigolades sans merci
    Me déchirent la gorge et je m'amuse, je crie,
    TERRIBLE ! Comme ce que je suis, ce monstre de foire !
    Qui tourne tourne tourne manège à n'en plus rien voir
    Vous ? Quoi ? Réfléchissez, que diable ! Je ne veux rien savoir.
     
    Mars 2013 ( 4 )

    Point d'orgue, négation, mélodies d'enivréeJ'achète mon salut, paye ma caution
    Attention, dis, ce n'est pas un adieu
    Je t'aime encore, entité fantasmagorique
    Ma vie, mon souffle, mon esprit prisonnier
    Tour sans fin, rocambolesque, je ne suis
    Qu'un conte de fée.
     
    /Fin des poèmes-Rps-fuckés/
     
    Janvier 2014

    Les muses dansent avec toi, Quand elles dansent dans tes bras,
    Avec l'ivresse folâtre d'un murmure,
    Comme des pleurs de nos cœurs impurs.
     
    Elles dansent avec toi ce soir d'automne,
    Saignant l'encre de tes esprits,
    Sur les feuilles vertes de l'orme,
    Simple témoin extraverti.
     
    Où sont le ciel et la Mer ?
    Dans les infinis bleus du destin,
    Avons nous pris pied sur terre ?
    Quand sortir menaçait rien ?
     
    Avons nous dompté nos travers ?
    Pendant la marche du festin,
    Donc nos voix sonnent claires,
    Lorsque la mort prend son butin.
     
    Noble nuit aux grands cimeterres,
    Ne blesse pas nos coeurs importuns,
    Et dans l'éclat de l'éphémère,
    Descend le voile du malin.
     
    Comète artificielle des artères,
    Montre nous ton étroit chemin,
    Et dans la délivrance de tes mains,
    La lune ne pourra que se plaire.
     
    Février 2014

    Et alors,Je pourrais ressembler
    A tous ces dieux errants
    Que la terre a portés.
     
    Je pourrais graver
    Mes rêves sur les montagnes
    Laver les pleurs de l'océan
    A grands coups de gerbes d'écume
    Déposer des fleurs sur la tombe céleste
    De tous ces esprits vagabonds.
     
    Je pourrais admirer
    Une nuée de mirages fumeux
    Des arc-en-ciel électriques
    Et des danses fantastiques,
    Chanter les lunes du haut des falaises
    Murmurer des étoiles dans le cœur du vent
     
    Je pourrais m'échapper,
    Habillée de toutes les nuances du songe,
    Sous l'égide d'un milliers de gardes
    Observant la lumière née des espoirs
    S'écoulant dans la cascade éternelle
    Déversée par l'hystérie des cieux.
     
    Septembre 2014

    Le vent de la ville est tiède ce soirA la grâce de la cité ensommeille
    Le troubadour fatigué du temps,
    Marchand de sables travestis
    Tout parfumés d'or et soleils.
     
    S'accentuent l'accord fané, le son
    D'une décadence calculée et noire
    Le chaos maraudeur et perçant
    Passeur de rêves et mis en plis
    Sous les parures d'une illusion.
     
    Saluant une lune pleine et sans nom
    Jetant aux étoiles les trilles du souvenir
    Milliers d'oiseaux comme fauves d'argent
    Ailes jetant roulés en boule
    Les rejetons avortés de la parade.
     
    Portés haut les fanions diaphanes
    Sur la peau d'une nymphe sélène
    Une armée de points d'apostrophes
    Empilant les bribes d'un monde
    Sur le dos des bienheureux.
     
    Octobre 2014

    Les premières notes de musique, les premières traces de sonElles brisèrent son âme, laissée à l'horizon,
    Abandonnée à la chaleur des vents graciles
    Et c'est lorsque le regard meurt, immobile,
    Que les yeux vitreux, l'innocent heurte la trahison.
     
    Quand le monde s'émerveille, sous la voix des saisons
    Le chant résonne, appelant de ses forces
    Toute la puissance évocatrice d'une vision
    La magicienne, de son timbre, fait naître à l'unisson
    De rêves en embryons, des circonvolutions de limbes.
     
    Le tremblement, aux rêves invalidés
    Des images de déboires, prédestination de Roi
    Marchant sur les ruines d'un empire calciné
    Et de larmes parachevé, tous les sens en émoi
    L'orage le découpe de sa lame ensanglantée.
     
    Ce n'est qu'un énième insensé, se croyant bon pour le Trône,
    L'univers inversé, effleuré de la poigne
    Un énième échappé, à genoux demandant l'aumône,
    A la grâce des temps, enfant décalé,
    Un énième errant, que la Logique a quitté.
     
    Novembre 2014 ( 1 )

    De la poudre de tremblementJetée à la face cachée des indigents
    Dans le noir et la pluie bleue
    Le tombeau chante, ne sait ce qu'il veut.
     
    Perfusion délurée, fil d'Ariane métal tressé
    Bouchée de nuit, randonnée céleste
    Pieds nus, peau de lait, lame comète
    Ecartelée, crocs déchiquetés cherchent interprète.
     
    Novembre 2014 ( 2 )

    La nuit faisait de la lumièreSemait des douceurs dans les cavités mentales
    Semait des prières comme du sel sur les plaies
    Ombre chinoise – artiste à l'agonie
     
    C'est comme manquer d'air sous le soleil.
     
    Novembre 2014 ( 3 ) ( Sous spoiler car vraiment très long x) )
     
     
     
    Avril 2015

    Les peurs nues cherchent leur souffleDans les bras fragiles du gracieux néant
    Où reposent les chaînes brisées du monde.
     
    Les cauchemars errent
    Drapés dans le voile de l'innocence
    Des tortures floues suffoquent
    Entourées des immondices vitales
    Dont l'âme grande est nourrie.
     
    Les aurores sont mes limbes
    Autant d'enfers sucrés au goût de larmes
    Dévorés par les crocs avides du destin ;
    Errances nomades, permanence du vide,
    Lit de plumes des derniers déclins.
     
    Ombre subite et subtile
    Où se cachent les Saltimbanques d'un dernier soir.
     
    Mai 2016 ( 1 )

    Le soleilAssommant
    Le bitume exhale une haleine étouffante
    Le souffle ténu de la ville
    Dans l'immobile, dans le chaos
    Dans le sable chaud de routes de naguère
    Cherchant de l'air dans la brûlure.
     
    Son murmure un chant oublié
    Déroulant sur la langue ses poussières
    Ses misères de particules bavardes
    Elles racontent des histoires, des harmonies
    Et des milliers de voix dissonantes
    Au bord des arrêts, des points d'eau
    Distillent des ribambelles
    De sens agglutinés.
     
    Mai 2016 ( 2 )

    Des grillons saluent la lourdeurEt l'orage encombre le ciel
    De tourments gris pluvieux
    Ronronne des larmes entre les arbres
    Cherche le sens du vent
    Qui souffle
    Une berceuse se noie dans la rivière
    Dans le froid
    Dans les ailes des corbeaux
    Croassants.
    Un demi-tour.
     
     
    Voila pour les poèmes o/ pour ce qui est de textes courts, histoires courtes & co, j'en ai pas mal en cours mais rien d'assez fini ni aboutit pour l'instant donc suspense xD
  12. Utile
    Sandyh a réagi à Canataku dans [Licencié] Koutetsujou no Kabaneri   
    Episode 3
     
     
     
  13. Utile
    Sandyh a réagi à Zorba dans [Licencié] Koutetsujou no Kabaneri   
    Année de production : 2016
    Studio : Wit Studio
    Genre : Action, Drame, Fantastique et Mythe
    Durée : x épisodes de 24 minutes
     
     
    Synopsis
    Les Kabane sont des zombies apparus suite à une épidémie qui a ravagé le Japon.
    Impuissants face à la propagation du virus, un simple contact avec le sang ou une simple morsure suffisant à être contaminé, les humains se sont réfugiés dans des gares, des forteresses reliées entre elles par des trains blindés, les Hayajiro.
    L'histoire nous faire suivre Ikoma, un jeune mécanicien bien décidé à se battre pour survivre, et Mumei, une jeune fille mystérieuse qui vient d'arriver dans sa gare.
     
    Avis personnel
    J'ai découvert cette série en traînant sur 9gag où un gars disait qu'il n'avait plus autant apprécié une série depuis l'Attaque des Titans. Piqué par la curiosité, je me suis laissé tenter.
    Et là, hoooooooooooooooo, ça envoie du lourd.
    On reprend un peu les mêmes ficelles que pour les Titans : des monstres nombreux et assoiffés de chair humaine, des survivants retranchés derrière des murs et qui font de rares incursions à l'extérieur, un héros qui cache un secret qui lui permettra sans doute de vaincre les monstres qui résistent à tous les autres...
     
    Du monstre, du sang, des samouraïs, des dessins réalistes et noirs, un héros qui va monter rapidement en puissance...
    Je pense que j'ai trouvé LA nouvelle série que je vais attendre toutes les semaines.
     
    Trailer :

  14. Utile
    Sandyh a réagi à Kimory dans The Ancient Magus Bride   
    The Ancient Magus Bride ( Mahou Tsukai no Yome )
     

     
    Mangaka : Yamazaki Kore
    Genres : Fantasy, Romance, Drame, Surnaturel
    Editeur : Komikku
    Tomes : 4 tomes parus en France, 5 au Japon.
     
     
    Synopsis
    Chise Hatori est une adolescente orpheline, sans attaches, baladée toute sa vie de rejets en abandons. Elle est vendue aux enchères à Elias Ainsworth, un étrange sorcier qui désire en faire son apprentie – et sa femme – et l’emmène à Londres, où il vit. On apprendra que Chise est une créature rarissime dite « Slay Vega », possédant naturellement des attaches très fortes à la magie. Elle débute alors un long apprentissage de la sorcellerie mais aussi du monde qui l’entoure, tout en développant avec Elias une relation singulière.
     
     
    Avis
    Un manga plutôt prometteur, dont j’ai bien hâte de lire la suite. Je ne savais pas trop dans quoi je m’aventurais, et j’ai été agréablement surprise par beaucoup de choses. Le style graphique d’abord m’a séduite dès les premières pages, les planches sont soignées et tout est très bien réalisé : les paysages, les créatures diverses… Le chara design est original sans m’avoir paru trop choquant. Tout participe à créer un univers et une ambiance bien particuliers mais aussi très cohérents selon moi, à la frontière entre notre monde connu – quelques années en arrière - et ses mythes, ses légendes et ses contes de fées. Il est facile de s'y plonger tout en étant dépaysé. Vous pourrez aussi trouver pas mal de références à différents folklores, assez bien employées. C'est toujours plaisant à voir.
     
    J’ai aussi été surprise par une sorte de subtilité psychologique qui se développe et se révèle au fur et à mesure, de temps en temps, au travers des personnages et de leur relations, des thèmes qu’ils soulèvent, des différences radicales de nature qui les sépare et les rapproche à la fois. Après tout peu d'entre eux sont humains et pourtant ils parviennent à communiquer et à se lier au delà de leurs différentes perceptions du monde, comme si par exemple l'attachement des êtres les uns aux autres était quelque chose d'universel. Ce sont des choses exprimées très simplement mais qui paraissent ainsi d’autant plus fortes et touchantes.
     
    On s'attache vite aux personnages et l'on suit avec plaisir le scénario qui reste assez simple mais vite prenant. Bref, je recommande, on passe un bon moment de lecture !
  15. Utile
    Sandyh a réagi à Meka dans Réanimer l'activté d'OA !   
    Bah dit rien :d
     
    ( Bon j'édite quand même :P ), je suis d'accord avec le fait qu'actuellement étant pas niquel ça aide pas non plus, mais le taux nouveaux visiteurs / tablettes est probablement très faible de toute manière ^^"
  16. Utile
    Sandyh a réagi à Sequentia dans [Licencié] Nisekoi   
    Bon... J'aime beaucoup le style Shaftien (découpage des images , grain , ambiance sonore ) mais Nisekoi passe pas.
    Je ne dis pas que l'oeuvre est mauvaise , loin de la. Mais elle ne prend absolument aucun risque et tombe dans le cliché le plus rudimentaire comme tu l'as bien dit.
    Bien entendu , c'est très bien réalisé et le chara-design est impeccable
    Mais c'est particulièrement chiant de voir à chaque animé d'harem , les MÊMES SCÈNES , DANS LES MÊMES CIRCONSTANCES , TOUT LE TEMPS.
     
    Cela va faire un certain temps que les œuvres de ce genre se complaisent dans la facilité et le racoleur , bon ce n'est pas entièrement le cas de Nisekoi ( quoi que , j'ai vu deux ou trois plan booty bien putassier dans l'anime quand même) mais bon :
    La scène à la plage , la scène au festival japonais , la fête de l'école et j'en passe et des meilleurs.
    Stop.
     
    Si vous voulez découvrir le genre harem "soft" (j'me comprend) , oui foncez. Nisekoi va probablement vous faire passer un excellent moment, sinon je ne vois pas l’intérêt de voir la même chose (bien réalisée ou non).
     
     
    Il est plus que temps que les scénaristes réfléchissent sérieusement à recycler le genre , à révolutionner les codes des comédies romantiques ou du moins à les peaufiner
    :^.^
  17. Utile
    Sandyh a réagi à Otaku-Kun dans [Fiction] OA : le light novel   
    Me revoilà !!!! Ta commentatrice préférée est de retour pour te jouer un mauvais tour pour partager son avis et ressenti suite à la lecture de ce chapitre. Je faire en sorte d'élaborer un joli commentaire ^^ . Je te dois bien ça, non?
     
    Alors commençons tout d'abord par le style. S'il y a bien une chose qui m'a marquée en lisant ton histoire, c'est bel et bien le style employé. En effet, tu as su adopter une narration qui va de paire avec l'histoires et les différentes péripéties, ce qui facilite l'immersion du lecteur dans ton récit. Aussi, ce qui est étonnant chez toi, c'est ton aisance à l'écrit. En lisant chacun de tes chapitres, on ne peut que se rendre compte de cette qualité. Tu donnes l'impression que tu écris comme tu respires et cela est visible au travers de ton écrit. De plus, même s'il ne s'agit que d'un petit projet élaboré à la va-vite, tu as su lui consacrer du temps pour nous offrir un récit de qualité! Ce que j'approuve vraiment. Donc, pour résumé, ton style est approprié et tu as un don pour mener l'histoire ainsi que son rythme tel un chef d'orchestre.
     
    A présent, je vais aborder un point propre à ce chapitre que j'ai vraiment aimé. De part l'aisance de ton écriture, on ne peut que s'imaginer clairement les scènes dans nos esprits ce qui est un point positif. Surtout lorsque l'on entame un chapitre plein d'actions et de rebondissements dignes des films de Peter Jakson - dixit Lord the Rings et The Hobbit dont la scène avec l'apparition de Smaug dans son Chateau m'est revenue en tête lorsque j'ai lu le passage contant l'apparition du dragon face à notre équipe de casse-cou ^^. En parlant du Hobbit, la scène durant laquelle Kiri essaye tant bien que mal d'extirper son épée qui semble coincée dans son fourreau m'évoque étrangement notre Hobbit, héros du film qui porte le même nom.
     
    Passons ensuite aux personnages de ce chapitre. Eh bien que dire d'autre à part le fait qu'ils sont tous aussi attachants les uns que les autres. J'ai faillit verser une larme lorsque Tarask et Vinland se sont envolés vers d'autres cieux se sont en allés - je dis vraiment n'importe quoi aujourd'hui, bien que Shaft dira que ce n'est pas la première fois. Revenons à nos moutons, même les personnages "figurants", comme le barbu aux trois lol...aux 3 filles, sont agréables à découvrir.
     
    Finalement, tout ce que je puis dire c'est CONTINUE DE NOUS EBLOUIR AVEC TES CHAPITRES :sosweet: Sur ce, je m'éclipse pour vaquer à mes occupations ^^. J'espère que cette pseudo critique t'a plu ^^
  18. Utile
    Sandyh a réagi à Shaft dans [Non Licencié] Kono Subarashii Sekai ni Shukufuku wo! (Konosuba)   
    Final sympathique en feu d'artifice. Je ne sais pas si c'est d'avoir lu pas mal d'histoires de réincarnations dans des mondes parallèles sauce fantasy, mais Konosuba me parle vachement. La parodie est sympathique avec notre équipe de cas sociaux et notre héros perdu au milieu d'un harem improbable. Ensuite bon cela reste Deen, je n'attribue mon plaisir qu'à la qualité de l’œuvre de base même si leur taff n'était pas dégueulasse. :P
     
    10 épisodes c'est court, maintenant il va falloir attendre un an avant d'avoir la S2 à moins de lire le LN. :fail:
    Enfin, c'est toujours ça de pris, cette comédie m'aura fait passé un bon moment. Une agréable surprise donc.:blink:
  19. Utile
    Sandyh a réagi à Ach' dans Musique du moment 3   
  20. Utile
    Sandyh a réagi à Shaft dans [Jukebox] Demande d'ajout   
    Je ne trouve pas cette chanson de kalafina exceptionnelle, mais si cela peut te faire plaisir. :d
    Comment ça je ne tiens pas du tout à ma vie ?
     
    Merci pour les ajouts. :P
  21. Utile
    Sandyh a reçu une réaction de Raiton dans Tronche de Cake II   
    Une photo de moi, parce que quand même, depuis le temps !
     
     
     
     
     
    La liste de vos sales tronches mise à jour [Lien]
     
    Pour rappel, ceux qui utilises imageshack et co' et dont les images sont HS, vous pouvez récupérer vos photos dans votre compte apparemment.
     
    Pour tout ce qui est photos personnelles, je vous suggère d'utiliser l'uploadeur d'OA pour restreindre l'accès aux membres et éviter que cela soit visible pour les visiteurs.
    Et aussi parce que y a pleins de photos HS maintenant...
    Dont celles de Sadou parce qu'il met que des photos via facebook un truc dans le genre du coup aucunes des dernières photos n'a pu être récupérées 8D
     
    Top 3 des sales tronches postées :
    1.Shisaï : 48
    2.Matata : 32
    3.Sniper882 : 30
    Ouais ça c'est juste pour le plaisir de vous inciter à poster pour faire mieux :lovu:
  22. Utile
    Sandyh a réagi à Matata dans [Actualités du monde] le Journal de Otaku-Attitude   
    Je propose qu'on explose la Planète, comme ça on recommence tout à zéro, voila.
  23. Utile
    Sandyh a réagi à Nerieru dans [Actualités du monde] le Journal de Otaku-Attitude   
    Bullshit ! Ca me fait halluciner de voir ça bordel.
     
    Le meilleur remède à la sécurité intérieure c'est d'arrêter de laisser des gens dans des cités sans éducation, sans but et sans espoir. Parce que le terrorisme c'est par là qu'il passe.
    Ouai la surveillance c'est bien sauf qu'elle va pas servir qu'à lutter contre le terrorisme.
    Faire péter tout le monde ça sert à rien non plus soit dit en passant.
  24. Utile
    Sandyh a réagi à Pokka dans [Actualités du monde] le Journal de Otaku-Attitude   
    J'viens ajouter mon grain de sel.
     
    Oui, pour les surveillances accrues.
    Oui, pour l'internement des personnes connues des services de renseignement.
    Non, aux amalgames dangereux concernant la religion musulmane.
     
    Je pense qu'on a atteint un niveau de gravité plus que suffisant, et qu'il serait temps de réagir.
    Combien de fois va-il falloir qu'ils attaquent avant que nous réagissions? C'est pas normal que des fusils d'assauts et des chargeurs puisse être obtenu aussi facilement dans le pays qui se revendique être le plus strict dans le domaine de l'armement. Tout comme c'est pas normal qu'à chaque fois on nous disent "tiens lui on le connaissait déjà aux services de renseignement".
     
    Je ne suis pas pour la fermeture définitive des frontières car ça sonnerait comme une défaites et ce serait contraire à nos valeurs. Faut pas entrer dans le jeu du FN qui utilise la peur et la panique générale au profit de leurs campagne politique. En 2015 on devrait avoir les moyens de contrôle et de surveillance nécessaire pour prévenir une volonté terroriste.
     
    Je ne pense pas qu'on puisse être en sécurité sans mesures drastiques, et il se trouve qu'on ait plus que jamais besoin de se sentir en sécurité.
    Evidemment on aura droit à des amalgames débiles, comme toujours. L'ennemi n'est pas la religion musulmane mais les extrémistes qui utilisent la religion musulmane pour endoctriner des personnes facilement manipulables. Hier soir, les terroristes on attaqués lors d'un concert, un match de foot, un bar, c'est clairement notre mode de vie qu'ils n'acceptent pas.
     
    Bon, je ne vis pas en France, je suis à la Réunion, mais je reste français et je me suis toujours sentis français. De plus j'ai de la famille sur le métropole et notamment sur Paris, alors même si, personnellement, j'suis beaucoup moins concerné par le risque terroriste je pense avoir droit d'exprimer mon avis quand même.
     
    :o la pavé qui fait du bien
     
    "Si vous voulez qu'on tolère ici votre doctrine, commencez par n'être ni intolérants ni intolérables."
  25. Utile
    Sandyh a réagi à Kent dans Le grand jeu de la ShoutBox   
    Qui est appelé, à son grand désespoir, choupinou ?