hanabi

Et le manfra alors?

Messages recommandés

Invité   
Invité

je pense pas que ça soit une hérésie.

c'est assez normal que lorsqu'on est fan du chose on désire nous aussi y contribuer avec notre petite pierre

 

il est d'ailleurs je pense plus difficile de réussir en se lançant dans le manfra que dans la BD classique. y a tellement de concurrence au niveau manga, tellement que beaucoup de titre ne sont jamais rentable

 

c'est comme je pense que d'ici quelques année on aura des LN français tout simplement parce que le genre se démocratise, plus de gens y ont assez et parmi les fan y aura toujours un pourcentage que ça inspirera

 

au final, manfra, manhwa, manga même combat si c'est du bon, j'y prêterais pas attention et si c'est mauvais bah je ne lirais pas mais ça ne sera pas de la faute de la nationalité de l'auteur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas le temps de regarder la vidéo tout de suite, du coup je verrais plus tard. Mais je suis assez d'accord avec dago.

Je trouve pas les manga bons parce qu'ils sont japonais, ni même parce que ce sont des mangas, je les trouve bons pour la qualité des oeuvres, aussi même du non-jap, je n'aurais aucun mal à l’apprécier si c'est bon.

A vrai dire, une oeuvre française (ou coréenne, US, canadienne ou autre) présente même l'avantage de souvent être dans un esprit différent, vu que les codes dominant, les particularité culturelle, etc, ne sont pas les même. Du coup, ça apporte quelque chose de différent, d'original (encore une fois, à condition que ce soit de qualité, bien sur).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est légèrement hors sujet mais on peut faire le parallèle avec les animes.

Avatar le dernier maître de l'air fait un très bon shonen, et pourtant c'est américain.

Du coup, que ce soit français russe, coréen, japonais, tant que le contenu est de qualité, ça me va.

Pourquoi isoler le manga français et pas le manhwa après tout? Les coréens sont pas plus japonais que les français '^'

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je rejoins la plupart des avis : un manga français peut être tout à fait légitime à partir du moment où la qualité est au rendez-vous.

Ce qu'il ne faut pas (et ça vaut pour n'importe quel support, n'importe quel pays), c'est d'essayer de copier quelque chose "juste parce que c'est à la mode, pour surfer sur la vague". S'il y a passion des auteurs et qu'ils baignent dans cet univers depuis toujours, c'est super qu'ils reprennent les styles et les codes. Mais si c'est quelqu'un qui fait ça par défaut, juste parce que ça marche, ça se sentira tout de suite.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je n'ai pas d'apriori contre le manfra mais en même temps je ne me souviens pas en avoir lu. :d A l'exception peut-être de Chronoctis Express. Mais s'ils dessinent bien et leur scénario tient la route, il n'existe pas de raison de les bouder. Ensuite, j'apprécie un certain type de dessins plus asiatiques donc des dessins plus occidentaux peuvent moins me plaire.

 

Marrant d'ailleurs cette aprem, il y avait le mangaka d'Outlaw Players en dédicace dans le manga café où on était. Sur le moment, je n'ai pas tilté, mais maintenant je me souviens où je l'ai vu :

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour ceux qui sont allés à JE cette année, ils ont justement parlé des mangas français, en évoquant d'une part que c'était beaucoup plus compliqué de sortir fréquemment des volumes en France qu'au Japon. Au Japon, les mangas se conforme à un chapitre par semaine publié dans un catalogue de pré-publication, là où en France, le rythme doit être adapté pour un volume entier.

Je n'ai pas pu prendre le temps d'assister à toute la conférence, donc peut-être que quelqu'un d'autre pourrait en parler. :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ensuite, j'apprécie un certain type de dessins plus asiatiques donc des dessins plus occidentaux peuvent moins me plaire.

 

Perso, ça va, je n'ai pas ce problème, vu que je passe assez facilement outre le graphisme. heureusement pour moi d'ailleurs, parce qu'autrement, ce serait l'effet inverse, je finirais par en avoir assez que le graphisme de la moitié des titres se ressemblent. d'ailleurs, de ce point de vue là aussi, le non-jap présente l'avantage de généralement changer un peu de ce qui se fait. (pour ce qui est d s'adapter au graphisme différent, le fait que je suis aussi un amateur de BD franco-belge doit aider aussi)

A part ça, pour balancer quelques titres qui reprennent les codes du manga où s'en inspirent (titre que je n'ai, pour la plupart pas essayés ou pas encore)

Les torches d'Arkylon, par Michaël Almodovar, 1 tome paru

City Hall, Rémi Guerrin et Guillaume Lapeyre, 7 tomes parus, série complète, on a un sujet sur celui là)

Booksterz, sortit plus récemment, par le même duo que City hall.

Save me pythie, par Elsa Brant (une proche de Guillaume Lapeyre, je crois) , 5 volumes.

Radiant, Par Tony Valente, qui comme Canataku le mentionnait, a droit à une publication au japon. (j'en ai entendu parler assez souvent, mais je ne sais pourquoi, me suis jamais sentit de le tester)

Head trick, Par E.D et K'yat, 9 tomes publié en ligne (on a un sujet sur celui là aussi)

BB project, conclu en 5 tomes

Outlaw player, dont Shaft postait le trailer plus haut, qui ne m'attire pas énormément, mais avait l'air d'avoir un graphisme plutôt intéressant de ce que j'en ai feuilleté. même illustrateur que BBproject.

Omega complex, scénario de Izu, dessin du même gars que outlaw player et bbproject. 2 tomes.

Lord of Chaos, même auteur et illustrateur que Omega complex, 3 tomes

Catacombe, par Vald, 3 tomes parus (je ne sais pas grand chose sur celui là)

Dys, Par Moonkey l'un des premiers il me semble, conclu en 4 tomes

L'équipe Z, Par Edmond Touriol et Albert Carreres, 1 tome sortit début 2016 (ça parle de foot)

Dreamland, le plus connu, par Reno Lemaire, le tome 16 sort dans quelques jours. (on a aussi un sujet sur celui là)

Sentai school, par Phillipe Cardonna, 5 volumes.

Pink Diary, par Jenny, conclu en 8 volumes.

Pen dragon, par Mika, 3 tomes parus. (connait vraiment que de nom, celui là)

Burning tatoo, par Emmanuel Nhieu, 2 tomes parus, en cours. Le style fait un peu moins typé "manga" que d'autres. Pas trop l'air d'être mon type d'ambiance.

Alchemia par Miya et Samantha Bailly, Premier tome tout récemment aux éditions Pika,

Meckaz, par David8m aux éditions Olydri, 1 tomes paru

 

je me rend compte que ça fait un paquet de titre, c'est la grande mode en france. Après, comparé au volume total (collosal) de BD éditées en France, 2 dizaines de titres, ce n'est rien.

Modifié par Smoker130

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Juste pour info et bien avant Radiant, RENO Lemaire (Dreamland) avait fait un ONE SHORT nommé SASKA...

Il l'avait fait fait pour le Morning JUMP, afin de présenter aux lecteurs japonais les "mangakas étrangers" (il n y avait pas que lui)... donc déjà, un magazine japonais a considéré par le passé que, oui, il y avait des mangaka en dehors du Japon.

A méditer: tout ceci s'est démocratiser avec les années.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ça déterre des sujet ?! Allé, c'est l'occasion de poster, ça me démange... =3

Déjà, je n’apprécie pas ce mec (l’Hermite moderne cité en première page). J'ai vu quelques vidéos et il avait l'air tellement pédant, hautain, médisant (se permettant de dire "on ne m'a pas envoyé gratuitement un manga, donc je n'ai pas envie de le lire"... hum... et je doute que c'était de l'humour)... j'aime qu'on ai un avis différent du miens, mais je n’apprécie pas les gens qui parte du principe qu'ils ont raison et que les autres ont tort. Voilà c'était gratuit.

Bref, le manga c'est tellement un fourre tout, qu'au final si on ne s'arrête pas à "c'est une bd japonaise" énormément de choses peuvent rentrer dedans.
Si une BD choisis de respecter les codes (usuels) d'un manga, il est juste de la considérer ainsi. Mais il n'est pas faut de faire un distinction. Par contre partir du principe que c'est forcément "moins bien" car un décalque, c'est une grosse connerie. Tout n'est qu'une question d'influence, et naître dans le pays d'origine d'un média ne fait pas de la personne un être plus digne de manier ses codes qu'un "étranger" qui aurait rigoureusement appris (et aimé) ces mêmes codes.

Après, perso, je ne m’intéresse quasiment pas aux manga en dehors du Japon (j’ai "du" lire Ki & Hi récemment... hu hu hu). Et la seule raison valable que j'ai de justifier ça, c'est que je dois forcément m'imposer des limites, sinon je n'arriverais jamais à lire tout ce que je veux lire (de toute façon je n'y arrive pas). A moins qu'il y est un gros buzz sur une "BD" style manga, au quel cas je vais m'y intéresser. Mais c'est pareil si c'est un livre, un film, un jeu dans un style différent de mes habitudes...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Professeur Sensei a dit :

Ça déterre des sujet ?! Allé, c'est l'occasion de poster, ça me démange... =3

Déjà, je n’apprécie pas ce mec (l’Hermite moderne cité en première page). J'ai vu quelques vidéos et il avait l'air tellement pédant, hautain, médisant (se permettant de dire "on ne m'a pas envoyé gratuitement un manga, donc je n'ai pas envie de le lire"... hum... et je doute que c'était de l'humour)... j'aime qu'on ai un avis différent du miens, mais je n’apprécie pas les gens qui parte du principe qu'ils ont raison et que les autres ont tort. Voilà c'était gratuit.

Bref, le manga c'est tellement un fourre tout, qu'au final si on ne s'arrête pas à "c'est une bd japonaise" énormément de choses peuvent rentrer dedans.
Si une BD choisis de respecter les codes (usuels) d'un manga, il est juste de la considérer ainsi. Mais il n'est pas faut de faire un distinction. Par contre partir du principe que c'est forcément "moins bien" car un décalque, c'est une grosse connerie. Tout n'est qu'une question d'influence, et naître dans le pays d'origine d'un média ne fait pas de la personne un être plus digne de manier ses codes qu'un "étranger" qui aurait rigoureusement appris (et aimé) ces mêmes codes.

Après, perso, je ne m’intéresse quasiment pas aux manga en dehors du Japon (j’ai "du" lire Ki & Hi récemment... hu hu hu). Et la seule raison valable que j'ai de justifier ça, c'est que je dois forcément m'imposer des limites, sinon je n'arriverais jamais à lire tout ce que je veux lire (de toute façon je n'y arrive pas). A moins qu'il y est un gros buzz sur une "BD" style manga, au quel cas je vais m'y intéresser. Mais c'est pareil si c'est un livre, un film, un jeu dans un style différent de mes habitudes...

Assez d'accord avec toi; j'ai aussi à peu près le même principe.

Je lis Dreamland et à une époque je suivais Sentaï School, mais en effet je limite.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant